Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Que signifie la mise au ban du Qatar ?

En toile de fond : l’alliance saoudo-israélienne

Le 5 juin dernier, l’Arabie saoudite et les Émirats Arabes Unis ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, ainsi que d’importantes mesures de rétorsion : fermetures des frontières terrestres et maritimes, suspension des liaisons aériennes, restrictions sur les déplacements de personnes.

 

Aussitôt, l’Égypte, le Yémen, Bahreïn et les Maldives ont emboité le pas : sous perfusion financière de l’Arabie saoudite, ces pays n’ont rien à lui refuser.

Le grief avancé fait sourire, puisque qu’il concerne « le soutien au terrorisme » . Il est vrai que le Qatar a soutenu des groupes islamistes pratiquant le terrorisme, notamment en Syrie. Mais chacun sait que l’Arabie saoudite a fait exactement la même chose (mais en faveur de groupes rivaux) et que plus largement, par le biais du financement de mosquées salafistes dans le monde entier, elle a plus fait pour le développement du terrorisme qu’aucun autre pays au monde.

En réalité, deux raisons plus sérieuses expliquent cette soudaine décision.

La première tient à l’excessive modération du Qatar à l’égard de l’Iran. La grande puissance chiite, remise en selle grâce à ses succès dans le conflit syrien et à l’accord sur le nucléaire signé en juillet 2015 avec les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, est l’ennemi mortel de Riyad. Pour des raisons religieuses bien sûr mais, au-delà, pour la domination du Proche-Orient.

La cause de cette modération qatarie, bien réelle, est simple : l’Iran et le Qatar se partagent un gigantesque gisement gazier dans le Golfe persique et cela nécessite un minimum de dialogue. Et puis Riyad et Doha ne s’aimant guère, il est bien évident que le second ne va pas suivre aveuglément les diktats diplomatiques du premier.

La deuxième raison, plus importante encore, est le soutien constant du Qatar envers les Frères musulmans.

Lire la suite de l’article sur lafautearousseau.hautetfort.com

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1749992

    Bye bye Qatar

    Trump : " T’as le choix Monsieur le Roi, soit tu me donne tout ton fric et tu me trouve un coupable pour les conneries de vos amis terroristes, soit c’est c’est toi le coupable. Fin bref, moi je m’en fou j’aurais ton fric dans tous les cas, donc c’est à toi de voir Ben Saoud.. et vite."

    Roi d’Arabie Saoudite : " Effectivement je l’ai dans l’os.. pas le choix, par Allah on va tout mettre sur le dos du Qatar et de l’Iran, je peux avoir des armes contre mon argent ?"

    Trump : "Des armes ? Pas question. ..je déconne Mouloud, on va voir ce qu’on peut faire."


  • #1750084
    le 20/06/2017 par Jean Le Chevalier
    Que signifie la mise au ban du Qatar ?

    Pas mal "Z", je pense que tu as touché juste. Tout cela sent le coup monté contre le pourri le plus faible de la bande, le Qatar. Et l’Arabie Saoudite va continuer à financer l’islamisme dans le monde entier, donc les ennuis de l’occident ne sont pas prêts de s’arrêter, pris entre l’enclume du capitalisme sauvage et le marteau de l’islamisme.


  • #1750110
    le 20/06/2017 par Culturovore
    Que signifie la mise au ban du Qatar ?

    Je ne partage pas complètement cette analyse qui laisse penser que les Saouds agiraient par eux-mêmes.

    L’Arabie Saoudite est une base US et aujourd"hui israélienne qui ne peut pas bouger un petit doigt sans l’accord de Trump. Ils n’ont aucune initiative. Les Saouds ne sont pas des Erdogan !

    Trump a renouvelé la protection américaine aux Saouds, une sorte de nouveau Qincy avec de nouveaux termes ;
    1. Isoler l’Iran pour préparer son attaque et plaire aux israéliens, Trump doit subir une pression énorme des israéliens et néocons US. Il lâche du lest. C’est pour cela qu’il a choisit le général Mattis qui est depuis toujours anti-iranien.
    2. Réduire les forces terroriste en présence en Irak et en Syrie en divisant leurs sponsors. Le qatar finance Al Nosra qui est le proxy de la France , de la GB et de l’Allemagne. En agissant sur le financier d’Al Nosra, Trump souhaite liquider cette mouvance et réaffirmer sa position contre celle des européens. Après Trump liquidera les autres. Etape par étape.

    L’OSDH est une officine de propagande qui correspond a un membre unique présent dans un bureau, crée par le MI6, comme les casques blancs qui eux oeuvrent sur place.


  • #1750181
    le 20/06/2017 par amejidonc
    Que signifie la mise au ban du Qatar ?

    C’est la fin de la guerre, et elle est perdue, il faut desormais se trouver un dindon de la farce pour porter le chapeau...


  • #1750282
    le 21/06/2017 par CHADI
    Que signifie la mise au ban du Qatar ?

    L’Iran n’est pas l’ennemi mortel des saaâoudiens intrinsèquement. C’est à dire,pour cause que l’un est chiite et l’autre est sunnite.La preuve,c’est
    qu’au temps du Shah,les saâoudiens s’entendaient globalement bien
    avec l’Iran. Le fil conducteur aujourd’hui,pour les princes wahhabistes,c’est d’être à l’ordre d’Israel. Autrement dit,si demain,
    pour une raison ou une autre,les iraniens deviennent amis des
    israéliens,alors on verrait les wahhabistes qui,sans la moindre
    gêne,viendraient quémander l’amitié des"frères" iraniens.
    Il est vrai que l’esclave a sa propre conception de la dignité et des principes...