Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quel est le coût de l’Union européenne pour la France ?

La France donne plus à l’Union européenne qu’elle ne reçoit : environ 16,2 milliards d’euros donnés en 2017, selon les chiffres officiels de Bruxelles. Seule l’Allemagne contribue davantage. La France est aussi le pays qui reçoit le plus : environ 13,5 milliards d’euros en 2017.

 

 

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2199662

    Les 16,2 milliards moins 13,5 milliards égal 2,7 milliards, mais le compte n’est pas terminé, il faut additionner le coût (dissimulé) de l’immigration imposée par l’ UE, qui représente minimum une centaine de milliards.

     

    Répondre à ce message

  • #2199663

    Depuis l’introduction de l’euro, le 1er janvier 1999, chaque Français a perdu 55.996 euros et cela se traduit par une perte du PIB national de 3591 milliards d’euros...
    https://www.cep.eu/fileadmin/user_u...
    Cette évolution montre que la France n’a pas encore trouvé le moyen de renforcer sa compétitivité au sein de la zone euro. Dans les décennies qui ont précédé l’introduction de l’euro, la France a régulièrement dévalué sa monnaie à cette fin. Depuis lors, cela n’est plus possible
    Du rêve à la réalité.

     

    Répondre à ce message

  • #2199676

    commentaire à peine hors sujet : macron est sur une affiche d’un parti pour les élections européennes...Est-ce légal pour un Président de la République en exercice ?
    Je n’ai pas trouvé de réponse sur internet...

     

    Répondre à ce message

    • #2199690

      légalement il peut le faire (pas de contre indication dans la constitution), par contre, déontologiquement, la question ne se pose même pas puisqu’il n’y a aucun code déontologique en politique . en politique tu peux tout faire tant que tu ne te fais pas choper (et par qui ?)

       
    • #2199698

      @ Tatiebaba

      C’est déjà illégal vis-à-vis de la fonction qui doit être neutre, puisqu’il est logiquement le président de tous les Français .Mais ça, c’était à une autre époque ou le citoyen était encore respecté et la fonction aussi. Maintenant la fonction présidentielle est complètement anarchique et pour d’autres buts, mais certainement pas pour le bien-être du pays représenté
      Ils auront fait de cette fonction, un gagnant du loto, pour venir se prélasser dans les dorures et faire le petit marquis .La présidence d’un pays, c’est autre chose de plus noble et de plus responsable. Il faut en avoir la carrure, tout le monde ne s’appelle pas Poutine .

       
  • #2199703

    escroquerie en bandes organisés des elites de l europe
    aucun moyen de verification serieuse
    l argent caché paradis fiscaux Luxembourg... etc...etc...etc....

    interpol et les services secrets sont aveugles devant les malettes des lobbiying et deputés européens

     

    Répondre à ce message

  • #2199708
    Le 16 mai à 14:20 par François Desvignes
    Quel est le coût de l’Union européenne pour la France ?

    Mais même si elle nous rapportait, elle nous couterait encore l’élargissement de notre anus ce qui est à la fois douloureux et humiliant.

     

    Répondre à ce message

  • #2199733

    ben rien de nouveau...on donne 16 on reprend 13 donc en fait on ne donne que 3

    l’europe pour ceux qui se ballade ca paye surtout les routes des piigs (portugal irlande itlaie greece spain)

    donc l’allemagne et la france donnent pour tous les autres si c’est que 3 milliards c’est pas la fin du monde le scandale de l’europe c’est pas que l’on finance les autres plus petits que nous c’est quon a pas de frontieres et qu’on se fait baiser commercialement...le fric c’est secondaire...on perd bien plus a cause de l’immigration

     

    Répondre à ce message

  • #2199996

    La seule chose qui est vraie est que les contribuables français sont perdants :
    1 – Par la règle de solidarité, les pays « riches » de l’UE donnent plus et les pays « pauvres » reçoivent plus. Et comme l’élargissement intègre toujours des pays de plus en plus pauvres, cela ne va pas changer tout de suite, sauf quand tout le monde sera ruiné. Cela devait permettre aux plus pauvres de rattraper les plus riches. On sait ce qui est arrivé à la Grèce.
    2 – Les aides directes aux entreprises d’un état sont interdites. Il serait impossible à la France de « mettre le paquet » sur le nucléaire civil comme militaire aujourd’hui et créer le CEA. Les aides sont des dérogations qui doivent entrer dans le cadre du PCRD (Programme Cadre de recherche et Développement) pour être prises en compte.
    http://www.france-europe-innovation...
    En plus la technocratie de ces dossiers consomme en moyenne un cadre sup à temps plein (100 000 €/an de salaire chargé) par million d’euros, pour de la paperasse pas pour la partie technique ou scientifique. Les gros dossiers doivent réunir plusieurs entreprises de plusieurs pays. Et pour corser le tout il y a impérativement des experts pour étudier le dossier et le valider. Et ces experts ne sont pas de la nationalité de l’entreprise qui dépose le dossier. En clair cela revient à faire fuiter les recherches des entreprises qui font appel à ces aides. Les PME n’ont rien à y gagner, les ETI non plus. En France nous avons une pénurie d’experts, ils sont issus majoritairement des pays de l’est de l’UE.
    3 – Les sommes annoncées comme étant reçues par la France, ne sont que théoriques. Comme les dossiers sont contestés au cours de leur exécution (retard), la totalité des sommes annoncées ne sont pas versées. En plus elles ne sont versées qu’à la fin de chaque phase du projet, donc ce n’est pas de la trésorerie.
    4 – Enfin il faut bien comprendre que c’est comme à la Française des Jeux, la totalité des mises ne sont pas distribuées aux gagnants. Le fonctionnement des instances de l’UE, les aides à des missions extra-européennes, les salaires mirobolants des personnels consomment une part importante du budget. Et je ne parle même pas d’Israël dans l’UE.

     

    Répondre à ce message

  • #2200202

    Et les coûts induits comme le renchérissement des prix à cause d’ Euro, les emplois perdus à cause de la concurrence déloyale, la nouvelle immigration de masse (à laquelle on ne peut s’opposer selon Belloubet et ses donneurs d’ordre)...
    Ce genre de "décompte" en trompe l’oeil est plutôt de l’eau porté au moulin européiste (bof, après tout, environ 4 milliards d’euros par an c’est une paille) alors que les autres éléments, plus difficilement quantifiable, sont d’une toute autre ampleur (des centaines de milliards d’euro sans aucun doute).
    Et encore, ne sont pas pris en compte les coûts "sociétaux" (dans le véritable sens du terme) : difficulté de boucler les fins de mois (à cause des prix et du blocage des salaires) ; chômage (donc mal-être sous diverses formes) ; immigration de masse donc insécurité (réelle pour certain, fantasmée pour d’autre), perte d’identité, pression à la baisse sur les salaires...

     

    Répondre à ce message

  • #2200769
    Le 18 mai à 12:07 par simon cussonnet
    Quel est le coût de l’Union européenne pour la France ?

    16.2 - 13.5 = 2.7 milliards c’est le coût des fonctionnaires européens, des infrastructures et des frais de fonctionnement de toute cette bande de parasites ! FREXIT vite avec PHILIPPOT ! 2.7 milliards qui pourraient aller aux agriculteurs, aux SDF, aux infirmières et aides soignantes au lieu d’engraisser des traitres et profiteurs missionnés pour assassiner les peuples et les nations !

     

    Répondre à ce message

  • #2201043

    Si je puis me permettre ce n’est pas une bonne façon de concevoir le sujet. La France tire aussi des gains qui sont difficilement quantifiables comme il est dit relativement vers la fin de la vidéos : tel que l’ouverture pour les entreprises françaises à un marché plus grand sans barrières douanières pour exporter par exemple ses produits alimentaires, cosmétiques etc. De même des segments de chaînes de production peuvent être délocalisés dans des pays ou le coût du travail est moins élevé (Hongrie, Portugal ...) pour dégager des marges favorisant la compétitivité prix des produits ( mais créant aussi du chômage à domicile) . Bref penser en terme comptable n’est pas pertinent car les avantages et inconvénients ne sont pas vraiment comptabilisables.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents