Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

Des conséquences similiaires à la toxicomanie

« Il existe une relation négative entre le temps passé à regarder de la pornographie et la quantité de matière grise présente dans une zone du cerveau liée à l’apprentissage et à la mémoire » : ce résultat d’une étude menée par l’Institut Max Planck pour le Développement humain, à Berlin, en 2014 fait partie des faits rapportés par le site hispanophone Infocatolica cataloguant les multiples effets néfastes d’une addiction semblable à la consommation de stupéfiants.

 

À l’heure où 41,7 % des internautes espagnols consultent des pages de pornographie – selon des données relevées en 2014 également – cette réalité effarante laisse imaginer l’étendue des dommages.

Dommages d’autant plus graves qu’ils affectent les plus jeunes. Facilement accessible en ligne, la pornographie est loin d’être réservée aux 18 ans et plus et multiplie les dégâts de toutes sortes, si bien qu’on a pu le qualifier en Espagne de « crack de l’addiction au sexe ».

 

Visionner de la pornographie réduit la matière grise du cerveau

La disparition de la matière grise chez les consommateurs de pornographie est directement liée à la durée de visionnage de pornographie ; elle a été constatée par IRM sur un échantillon de 64 hommes aux rythmes de consommation divers, ainsi qu’une réduction du flux d’informations vers les ganglions basaux. Selon l’étude de l’Institut Max Planck, ces dommages pourraient avoir pour cause la stimulation intense des zones de récompense du cerveau où se libèrent l’oxytocine et la dopamine. D’autres recherches ont montré que c’est cela qui crée l’addiction.

Une autre étude menée l’an dernier à l’université de Cambridge a permis de constater que la consommation de pornographie provoque des effets similaires à ceux de l’usage de stupéfiants, avec un syndrome d’anxiété en cas de « sevrage » d’images sexuellement explicites, sans augmentation du désir sexuel pour autant. Il en va de même pour les toxicomanes qui désirent la drogue mais n’en tirent aucun plaisir.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1769328
    le 19/07/2017 par redsniper06
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    La pornographie c’est comme la politique...une addiction pour psychopathes en mal de jouissance !!!...

     

    • #1769425
      le 19/07/2017 par Benedicte
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Au lieu de considérer les gens qui regardent ce genre de vidéo comme des psychopathes essayez de comprendre qu’est-ce qui les a poussé dans cette voie.

      Personne n’a pour objectif de vie de regarder de la porno, il y a bien un malaise et un mal-être social donc jugez les gens victimes de cette industrie je trouve ça moyen.


    • #1769478
      le 19/07/2017 par redsniper06
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Chère Benedicte...à lire ton commentaire je pense que c’est plutôt toi qui victimise les gens qui mate du porno !!!...et dans ces cas là ...ils faudrait les comprendre les pauvres ...sniff, sniff !!!...ils sont addicts au porno ...sniff, sniff !!!...et si mon commentaire est moyen...le tien me parait médiocre !!!...


    • #1769548
      le 19/07/2017 par redsniper06
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Chère Benedicte...à lire ton commentaire je ne juge pas les gens victime de cette industrie...
      je dis tout bonnement que mater des films pornos relève du voyeurisme décadent de notre société ou l’amour devrait se faire en toute intimité avec le respect de sa compagne ou de son compagnon...tout simplement ...
      Cordialement.


  • #1769368
    le 19/07/2017 par sa majesté
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    Je crois qu’il y a des facteurs bien plus néfastes qui puissent affecter notre matière grise. Perso, je n’en vois pas les effets nocifs si ce n’est tout le contraire . J’ose même dire que cela a enrichi ma vie dans bien de domaines. Ce que j’adore encore le plus c’est les castings dans lesquels ont exploite la vénalité des gens (hommes/femmes) pour ensuite les incités à faire des choses qu’ils n’auraient jamais cru possible faire un jour. Je suppose que quand s’est des femmes qui tombent dans le panier qu’ils faillent verser une larme...

     

    • #1769464

      J’ose même dire que cela a enrichi ma vie dans bien de domaines.




      Ah oui ? Sois t’en dis plus, sois t’en dis rien...


    • #1769489

      Je ne suis pas absolument certaine d’avoir compris votre message tant il est rédigé dans un français plus qu’approximatif et une orthographe rien moins que déplorable. Si j’ai bien saisi, finalement, vous défendez le fait de regarder de la porno arguant pour ce faire du fait que vous n’en voyez pas les effets délétères. Je vous assure que vous n’êtes jamais qu’un exemple très probant de ce qu’avance l’article ci dessus, et que je vous plains bien de ne pas être capable de cette lucidité qui vous permettrait d’en sortir.


    • #1769592

      @ Mich,

      Peut-être êtes-vous un abonné du tout cru, tout de suite : notre ami est un esthète, il suggère et vous invite à la découverte par vos propres moyens...
      Pourquoi voudriez-vous qu’il vous refile l’image de ce qui relève de votre seul imaginaire si l’on s’en tient aux conséquences de ce que l’écran au carré blanc nous impose en même temps qu’il le propose ?

      Comprenez-vous donc ce que cela affecte, tels que l’offrent du reste, les espaces empreints de possibilité de commenter à brûle pourpoint et sans préliminaires ?
      Cela offre de poser pareille postulat : tout ou rien. Alors que la voie est celle du milieu.
      La pornographie au deuxième et troisième degrés, s’entend, peut-être, aussi ?


    • #1769600

      Chère Bécasse,

      Au-delà de l’aspect de la traite humaine et des mafias qui se gavent sur le "dos" de tout un chacun, que pensez-vous de Quasimodo que nous avons dans l’oreillette et qui nous dit ne rien connaître des spécialités de Saint-Claude, et qui, vu dans quel état il fut livré à ses parents par quelque Créateur ou autre Évolutionniste, n’en est plus à cela près de perdre quelques nanogrammes de matière grise.
      Pour ce que cela lui sert en phase de rencontre...Pas même une cloche se propose d’être digne d’un don.
      Auriez-vous un paliatif ? S’il vous plait.


    • #1769628
      le 20/07/2017 par sa majesté
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      " de cette lucidité qui vous permettrait d’en sort"

      A m’en sortir de quoi, du fait de visionner du porno ? Vous croyez sincèrement que le fait de visionner du porno vous empêche de réfléchir de façon lucide ? Votre façon simpliste de percevoir les choses en dit long sur votre vécu et personnalité. A partir de quand peut-on parler d’addiction le fait de visionner du porno ? comment l’évaluer ? On entend la femme frigide qui n’a jamais su gérer sa propre sexualité sans doute parce que pour vous cela a tjs représenté une source de dégoût. J’en suis sûr que vous en êtes tjs encore à croire qu’ il n’y a que les hommes qui regardent du cul. A propos, le Japon est le pays qui consomme le plus du porno au monde cependant c’est aussi le pays au taux de criminalité le plus bas du monde et les viols y sont quasi inexistant. Y faut croire qu’il n’y a pas que des côtés négatifs au fait de visionner du cul.

      Cours de français pour vous :

      le fait de regarder de la porno = du porno

      vous n’en voyez pas les effets délétères = vous n’en subissez pas...

      Pour moi : on exploite la..., qu’il faille,

      "cela a enrichi ma vie dans bien de domaines"

      Oui notamment au niveau des fantaisies (chose que vous ne connaissez sans doute pas ) et au niveau psychologique. Il est fascinant de voir comment toutes ces femmes, tout en étant d’abord récalcitrantes, se laisse petit à petit convaincre pour d’abord poser nue et ensuite faire du porno. Ce sont les fameux castings.


    • #1769664

      Serai-je censuré une fois de plus ?

      Ma réponse à "sa majesté"
      La pornographie s’inscrit dans la société de consommation. Elle s’inscrit dans la forme "consommable" de la sexualité.
      A mon sens, une sexualité épanouissante s’inscrit naturellement dans la relation amoureuse sans éprouver le besoin d’en faire un produit de consommation.
      Le spectacle de notre réalité est la société de consommation.,Le capitalisme a notamment pour objectif que tout s’achète et tout se vende, que notre relation à l’autre devienne le plus possible une relation de consommation.
      Je cite un auteur approuvé par E&R :
      « Le capitalisme libéral a étendu son emprise sur les consciences ; marchant de pair avec lui sont advenus le mercantilisme, la publicité, le culte absurde et ricanant de l’efficacité économique, l’appétit exclusif et immodéré pour les richesses matérielles. Pire encore, le libéralisme s’est étendu du domaine économique au domaine sexuel »
      Michel Clouscard


    • #1769885

      @serge

      Oui complètement d’accord avec toi sur l’aspect "consommation".

      In fine à qui profite toutes ses formes d’addictions si ce n’est aux industries alimentaires, industries du tabac, industries de l’alcool, industries pharmaceutique, aux hôpitaux et aux cliniques, aux psy, aux médecins...

      C’est vieux comme le monde, les charognards se nourrissent sur le dos de la bête.


  • #1769375

    Comment arrêter alors, si c’est similaire à une drogue ?

     

  • #1769512

    Si regarder du porno endommage le cerveau ....Quid de ceux et celles qui en écrivent ?....Cette activité ne risque t elle pas de les rendre inaptes à certaines fonctions publiques , comme député , secrétaire d"état ou ministre ?Je m’inquiète et m’interroge .

     

  • #1769516

    On peux aussi parler du rôle de la pornographie dans le monde actuel. Elle est une création du capital, présentée en remplacement à la vraie vie sexuelle qu’il à détruit.

    Les gens ayant besoin de pornographie sont des individus déjà lobotomisé par le capital. Donc qui ont une consommation de porno proportionnelle à leur absence de vie sexuelle, celle ci est proportionnelle à leurs manque sociale qui est donc un manque de stimulation intellectuel.

    Lorsqu’il y à une consommation de porno il y à dans le cerveau un "accomplissement" réalisé qui apporte une certaine satisfaction qui ne créeras pas le besoin de réfléchir et d’apprendre.

     

    • #1769638
      le 20/07/2017 par sa majesté
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      " leurs manque sociale qui est donc un manque de stimulation intellectuel."

      Bizarre. Je travaille en tant que guide touristique en Belgique, j’ai parcouru le monde entier, j’adore la lecture (je n’ai pas la télé) et parle 7 langues dont 5 niveau maternelles. Tout cela ne m’empêche pas d"aimer de regarder de temps en temps un bon petit film de cul surtout les pornos italiens des années 80 avec des femmes bien poilus là où il faut. Tu vois ? Et en ce qui concerne le social, j’ai mon café du coin où j’aime bien m’y rendre.

      Ecoute, avant de t’essayer à de la psychologie à 2 balles commence d’abord par te confronter à d’autres cultures en partant ( de préférence seul) à l’aventure de par le monde. Je crois que c’est plutôt toi qui aies besoin de stimulation intellectuelle.


    • #1769737

      On ne parle pas du porno à "l’ancienne" dont la diffusion était sommes toutes limitée,
      Les pratiques et les codes n’étaient pas les mêmes.

      On parle de ce qui se fait aujourd’hui,ça n’a plus rien à voir, ni les modes de production,ni les modes de consommation.
      On emploi le même mot (pornographie), mais depuis la démocratisation d’internet je crois qu’on assiste à autre chose.


    • #1769789
      le 20/07/2017 par Kali YUga contre Kama Sutra
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      OK avec Paphytos . Vu l’état de la Nation,je pense qu’il y a vraiment autre chose à visionner que des emboitements de corps humains ,hahannants, soufflants suants et grognants .Ca va 5 ’ mais c’est un peu lassant comme distraction .Je ne sais pas si ça ruine le cerveau,mais ça ruine surement le respect qu’on doit aux étres humains , en donnant une fausse image de la sexualité.
      Ce qui entraine moultes problèmes psy surtout chez les hommes .
      Unspun /Gnostic- média vous expliquera tout sur les manipulations des marchands pour abrutir en flattant les bas instincts des masses afin de les maintenir dans la soumission .
      Après pour les accros je pense que c’est comme le tabac ,quand on arrète on ne sait plus quoi faire de ses doigts, mais ensuite on respire ,on revit on pue moins et on peut avoir le cerveau propre et clair pour réfléchir .La fumée est un écran qui nous permet d’enfumer nos problèmes ,le porno c’est pareil
      .Et en ce moment
      perdre son temps en contemplant des culs qui s’agitent ç’est avouer qu’on préfère éviter de penser à la bataille qui se prépare .Faire un peu de KRAV MAGA en prévision des conflits à venir serait un sport plus judicieux .Amen !


  • #1769517
    le 19/07/2017 par STEF de MARS
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    Les dommages du porno ne sont rien comparés à la masse des divertissements débiles, que ce soit les émissions de télé-réalité ou les jeux vidéo.

     

    • #1769640
      le 20/07/2017 par goy pride
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Ils sont tout aussi graves voire pire car provoques des lésions physiques. La pornographie et la masturbation habituelle sont une maladie de civilisation ayant des conséquences sensibles sur les individus et leurs rapports aux autres. Je sais que c’est une vérité difficile à accepter pour ceux qui passent une certaines partie de leur vie à se triturer la zézette les yeux rivés sur un écran...je sais, je suis aussi passé par là, Dieu merci j’en suis guéri !


  • #1769551
    le 19/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    Ça doit-être pour ça qu’au BAC on a 80,1 % de réussite en 2016 !
    Merci Jacquie & Michel pour la philo, merci Brigitte Lahaie pour les math, merci Rocko pour le français ,merci Youporn pour mon excellence en SVT....

     

    • #1769698

      Non, si on a 80,1% de réussite au bac, c’est parce que le politique exige des recteurs que ce soit le cas. Les recteurs transmettent aux IPR qui donnent leurs consignes aux profs correcteurs. Dans ma matière, par exemple, obligation d’avoir 10 de moyenne sur son paquet de copies.
      Le niveau réel des élèves n’a strictement rien à voir là dedans. Et je peux vous assurer que, porno ou pas, il n’est pas fameux.


    • #1769856
      le 20/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      @Gabre
      Je plaisantais !


  • #1769572

    Le remède ? Aller à la pêche aux moules..
    C’est meilleur pour la santé.

     

  • #1769615

    Parlons un peu des perturbateurs endocriniens acceptés par mac à ronds dernièrement,de l’acésulfame K,de l’aspartame et toutes les autres merdes comme les exhausteurs de goût,colorants,additifs en tous genres,mono et diglycérides d’acide gras (E471),ou des matières grasse hydrogénées ...etc... que les industriels de l’agro-alimentaire mettent dans la bouffe.
    Je ne parle même pas de l’eau radio-active (merci fuck you shima ) des pluies acides,des chemtrails,insecticides,pesticides...bref,la liste des poisons est si longue.

    Alors venir nous faire caguer avec une comparaison entre stupéfiant (alcool ;tabac; médocs ??? Pas précisé tiens...) et un film de cul...franchement...

    Alors qu’est-ce qu’on dit ???


    "Merci Jacquie et Michel !!!"

    Ha !! ha !! ha !!!


  • #1769617
    le 20/07/2017 par Silence Radio
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    Ce serait plus engagé si EetR prenait la peine de faire une petite intro pour ce type d’article (un peu comme ceux sur le cannabis, etc) pour remettre en mémoire le piège des luttes horizontales au sein des peuples.

    On lit plein de commentaires sans doute mensongers, certainement hypocrites, fourbes, lâches et cruels de gens qui n’auraient jamais même pensés ces bêtises si ils n’avaient pas cru, à tort n’est-ce pas, que l’article était relayé pour pointer du doigt aux saints que nous sommes les démons qui se branlent sur internet... alors qu’en fait c’était pour donner un énième exemple de division qui ralenti la prise de conscience, ou la réconciliation...

    Quels inconvénients causent en vos vies les (nombreux) amateurs de porno ?

    De ces putains d’articles qui foutent le souk dans le tissu social, avançons que : regarder des articles qui, sous couvert de sciences subventionnées, font de la morale sans valeur dans le seul but d’emmerder les gens, cause une anxiété et/ou un malaise au niveau psychosocial des individus concernés. Des conséquences similaires au terrorisme.

     

    • #1769668

      Rien à redire .


    • #1769729
      le 20/07/2017 par ananas en tranche
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Oui et comme pour de nombreux sujets, chacun se croit en mesure de cracher son petit commentaire de par son vécu personnel riche ou pas. La suffisance de l’occidental ou du moins ce que l’on veut lui faire croire, qu’il est un être supérieur sur la planète et qu’il a le droit d’ériger son avis en dogme. Mais au fait, les Grecs avec leurs fresques de nus ou représentant l’acte sexuel ainsi que leurs nombreuses statuts avaient-ils encore une once de matière grise ? Quand aux Indiens et leur Kamasutra, au dessus c’est le soleil !


    • #1769745

      Mais E&R n’est pas responsable du comportement des gens, un peu de pornographie ne nuit à personne.
      Après quels types de contenus, à quelle fréquence, ce serait plutôt ça le sujet.

      On retrouve des images pornographique très loin dans l’Histoire,ça fait parti des choses...C’est le lieu et la place de la pornographie dans la société qui pose problème, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

      Je suis entièrement d’accord sur le rôle néfaste d’une trop grande diffusion de ces contenus, mais là on parle des conséquentes sur le cerveau...Qu’est ce que vous voulez dire de plus ?

      Et puis si on veut aller plus loin, la pornographie a probablement quelques qualités aussi, à faible doses..Mais déjà la consommation excessive abîme le cerveau, c’est dit,non ?


  • #1769637
    le 20/07/2017 par goy pride
    Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

    En tant qu’ancien addict de cette saloperie je confirme qu’il s’agit bien d’une addiction et d’une maladie mentale.
    Il est d’autant plus difficile de se libérer de cette aliénation que la masturbation a été banalisée et considérée comme un comportement sain, normal et est largement encouragée. Il faut un très long cheminement pour finir par comprendre et accepter que la masturbation, particulièrement quand elle est habituelle, est une anomalie comportementale, un symptôme dont l’émergence a des origines multiples (carence affective sévère durant la petite enfance, abus sexuels, solitude et dépression nerveuse, mise en contact avec du matériel pornographique durant l’enfance et l’adolescence...)
    Une fois que l’on a accepter la masturbation comme le symptôme d’un dysfonctionnement comportemental on est sur la bonne voie de la guérison...


  • #1769641

    J’ai moi-même une addiction au sexe depuis plusieurs années et, effectivement, je pourrais témoigner de l’enfer que c’est d’être dépendant de ça. C’est une vraie drogue aussi nocive que les autres, avec des angoisses, besoin de doses plus fortes, plus ’’hard’’ et éternelle insatisfaction. C’est très dur d’en sortir, surtout que c’est bien souvent pour combler un mal être.

     

    • #1769677
      le 20/07/2017 par goy pride
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Par ailleurs cela diminue l’espérance de vie. Que cela soit la masturbation ou le sexe réel à outrance cela use le corps et l’esprit, c’est exactement comme la came. Ceux qui disent que ce n’est pas vrai ne savent pas de quoi ils parlent, ils ne savent pas ce que c’est que se masturber pendant plus de 8, 10... heures d’affilées sans manger, sans boire... ils ne savent pas ce que c’est que troncher une femme pendant des heures et devoir trouver plusieurs partenaires car une seule femme ne peut généralement pas tenir la cadence...le pire c’est qu’au début on est fier d’être un "queuetard"...et puis on grandit, on mûrit...et on finit pas se rendre compte du problème et des conséquences que cela génère sur le plan individuel et relationnel avec les autres...


    • #1769707

      La mature de Paris pourrait ouvrir des salles de shoot pornographique où les gens pratiqueront la branlette collective.
      Ca viendra !


    • #1769876

      J’ai été dans ton cas également et c’est vrai que c’est très compliqué d’en sortir.

      Par contre je ne suis pas d’accord sur le fait de stigmatiser cette addiction plus qu’une autre.
      Cela relève des même réflexes conditionnés que n’importe quelle autre addiction et les répercussions bien plus désastreuses.
      Même si le sexe ne fait pas exception toute addiction est bien entendu néfastes pour le corps et l’esprit.

      Regardons les ravages de l’addiction à la nourriture... obésité, infarctus, dépression, etc.
      Les ravages de l’addiction au tabac... cancers, infarctus, etc.
      Les ravages de l’addiction aux drogues douces et durs... dommages neurologiques, infarctus, etc.
      Les ravages de l’addiction à l’alcool qui cause plus de 40 000 morts par an !!!

      Le soucis avec le sexe c’est qu’il y a des nuances qui ne sont pas anodines et J’AI UNE QUESTION pour ceux qui connaissent le sujet pour l’avoir vécu comme moi ou qui le vivent encore :

      Quand vous vivez une sexualité très active c’est à dire beaucoup plus active que la moyenne en général avec une partenaire à l’appétit aussi développé que vous (je parle des addicts qui se reconnaîtrons, ceux qui peuvent par exemple enchaîner plusieurs rapports dans une même journée ou avoir un rapport pouvant atteindre 5, 6 voir 8h avec la même partenaire) où se trouve la frontière entre addiction subie et désir gargantuesque ?


  • #1769756

    La pornographie est une industrie financée par qui ?

    Poser la question, c’est y répondre ! :) :) :)


  • #1769771

    64 personnes ce n’est représentatif de rien.


  • #1769796

    Quand on pense que l’héroïne et la cocaïne furent pendant un temps en vente libre...l’alcool,le tabac, etc... et on vient parler d’addiction à la pornographie.

    C’est une blague ? Et la volonté ? et la responsabilité de chacun dans ses actes ?
    Si il faut protéger les plus jeunes, je ne comprend pas qu’un adulte vienne se plaindre.


  • #1769846

    Attendez, on parle du simple fait de visionner, ou de se masturber ? On peut mater sans se masturber (inversement aussi), ou alors l’article dit implicitement qu’il y a masturbation au bout (sans mauvais jeu de mot)...

     

    • #1770089
      le 21/07/2017 par SuperDupont
      Regarder du porno endommage-t-il le cerveau ?

      Quel est l’intérêt de regarder de la pornographie sans se masturber ? Par masochisme ? ;-) .


    • #1770260

      Excuse-moi SuperDupont de faire mon candide, mais il n’y a pas la moindre occurrence du mot masturbation ou de la même famille dans l’article. Donc il s’agit bien uniquement de visionnage, ou alors, et c’est ce que je pense, l’article joue sur la notion implicite de masturbation et autrement dit, joue sur une certaine ambiguité, ou plus clairement, c’est du vent, du troll, comme l’a dit plus haut Silence Radio. Car on n’apprend rien de nouveau, et cela ne fait que semer de la discorde, en s’attaquant aux branches de l’arbre.


  • #1769891

    Ce sont les études comme pour la musculation, on met pas les moyens et on essaye quand même de paraitre sérieux. Au final, mangez du sucre stimule énormément la zone du plaisir est ce que l’exces de sucre entraine une diminution de la matière grise ?

    Est ce qu’on est la nourri avec la même bouffe, est ce qu’il n’avait pas de déficit en dhp ou omega 3

    Sérieux si on veut être totalement objectif il faut augmenter drastiquement le nombre de participant ET isolé le facteur potentiel. Là c’est vraiment bidon, ca ne convainc que les gens qui étaient déjà convaincu les autres resteront septiques harcelés par des boulets qui leur expliqueront qu’ils n’ont rien compris

     

  • #1769892

    @Saafiir

    La frontière c’est toi qui la place. Là tu es en mode jeux olympiques, tu rapportes des médailles en sprint, demi-fond, fond et marathon.
    Dans vingt ans tu courras moins bien et tu auras d’autres envies, peut être plus spirituelles.. car tu n’auras plus rien à te prouver.
    Mektoub.

     

  • #1769918

    C’est visioner un ecran qui fait perdre de la matiere grise. De plus la matiere grise se regenere comme le reste. Les scientifiques devraient arreter de se branler sur des sujets inutiles.

     

    • #1770920

      bien dit. Bravo pour votre esprit perspicace !
      Mais la masturbation à outrance a peut-être aussi un effet sur la matière grise ?!
      Des études sur le sujet ont-elles été réalisées ?! ça devrait... Quand on voit le nombre de recherches débiles effectuées. Celle-ci aurait plus de mérite...


  • #1770105

    Le sexe, c’est intime, l’étaler au grand jour est une obscénité et dénote d’un état maladif.Et si Dieu a interdit ce genre de comportement même pour celui qui regarde, c’est que cela représente un danger pour l’individu et pour la société.
    Pour ma part, je pense que cela endommage même le corps chez les hommes. Quand on se rince l’œil, il y a la prostate qui entre en action et si cela n’est pas suivi d’acte sexuel, avec le temps, on risque d’attraper une HBP (hypertrophie bénigne de la prostate).

     

Commentaires suivants