Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Réseau sentinelles, Laissons-les prescrire : des médecins engagés

La liste des médecins par départements

Le réseau sentinelles et la Covid-19

Qui sont-ils ?

– 1300 généralistes et 100 pédiatres représentatifs de tout le territoire
– Des épidémiologistes de l’INSERM et de Sorbonne Université

 

Que font-ils ?

– Ils assurent une veille et une vigilance des maladies à caractère saisonnier (grippe, gastro-entérites…).

– Ils publient chaque semaine un bulletin épidémiologique depuis 25 ans

– Les résultats sont utilisés par le Centre National de Référence à Pasteur, par l’European Center for Disease Control et par l’OMS

– C’est le seul réseau recherchant quel virus est responsable des symptômes grippaux : les données des patients présentant une Infection Respiratoire Aigüe (IRA)* sont recueillies et un test virologique est effectué. Plusieurs virus responsables d’IRA sont recherchés dont influenzavirus (la Grippe), rhinovirus, virus respiratoire syncitial, métapneumovirus et, depuis mi-mars 2020, le SARS-Cov-2 (la Covid-19).

*IRA est définie par l’apparition brutale de fièvre (ou sensation de fièvre) et de signes respiratoires. Avant mi-mars 2020, Sentinelles surveillait surtout les Syndromes Grippaux (fièvre > 39°C et signes respiratoires) qui font partie des IRA.

 

Que disent-ils de la Covid-19 ?

De janvier à mi-mars 2020, 60% des IRA sont des Grippes (influenzavirus) et non des Covid-19 (SARS-CoV-2).
- C’est 1200 grippes pour 100 000 habitants en 2020

De mi-mars à décembre 2020 seules 16% des IRA sont des Covid-19 (SARS-CoV-2).
- C’est 600 Covid-19 pour 100 000 habitants (extrapolé à 930 sur l’année 2020 complète)

De janvier à mars 2021 seules 11% des IRA sont des Covid-19 (SARS-CoV-2).
- C’est 14 Covid-19 PAR SEMAINE / 100 000 habitants ; et seuls 1% des patients sont hospitalisés

 

A retenir

Sur 20 ans, la vraie grippe fait en moyenne 2300 cas par an / 100 000 habitants En 2020, Il y a eu autant de vraie grippe que de Covid-19.

 


 

Collectif « Laissons les médecins prescrire », des médecins engagés

Le collectif « COVID19-Laissons les médecins prescrire » regroupe des médecins, libéraux mais aussi hospitaliers répartis sur l’ensemble du territoire, inquiets par la polémique des jours derniers quant à l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19. Ils considèrent que cette polémique donne une image de nature à semer la confusion dans l’esprit du public.

Nous devons avoir maintenant une attitude solidaire et efficace pour répondre à l’inquiétude de nos soignants et de nos patients.

[...]

Nous savons que de nombreux soignants souhaitent et utilisent d’ailleurs déjà en auto-prescription l’hydroxychloroquine parfois en association avec l’azithromycine. Nous devons répondre à cette demande urgente en faisant tout pour coordonner cela avec rigueur ce qui permettrait d’obtenir le cas échéant des résultats complémentaires dans l’attente de ceux des études randomisées en cours.

[...]

Les membres de ce collectif, soutenus par des médecins parlementaires, demandent qu’il leur soit possible d’accéder de toute urgence au traitement par hydroxychloroquine pour traiter dans un premier temps ceux d’entre eux qui sont infectés dans le cadre d’une étude observationnelle qui va obtenir des données avec rigueur. Ils ont parfaitement conscience des précautions d’emploi de ce produit commercialisé depuis 1949 et notamment de celles à prendre sur le plan cardiologique et ils sont parfaitement à même de les garantir.

Chaque prescription fera l’objet d’un recueil de données observationnelles qui permettra très rapidement d’analyser cette étude compassionnelle qui pourra contribuer à comprendre l’efficacité éventuelle de ce protocole et ce en dehors de toute polémique.

Coordination médecins libéraux : Dr Violaine GUERIN
Coordinations médecins parlementaires : Dr Martine WONNER

 

Retrouvez l’édito complet sur le site Stop Covid19.

 

Liste des médecins engagés (mise à jour du 2 avril 2021) :

Départements 01 à 49.

Départements 50 à 98.

Les médecins engagés, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • et beh...ca fait quand meme pas une floppée...mais bon ne crachons pas dans la soupe...au moins je saurais quel médecin appeler...

     

    Répondre à ce message

  • #2702708

    Très intéressant ! Il y encore trop peu de médecins sur la liste, mais c’est un début.

     

    Répondre à ce message

  • #2702719

    Il faut continuer la vaccination malgré 4 morts avérés et les masques-tests-confinements qui tuent socialement et économiquement... par contre il faut stopper et interdire les traitements qui guérissent : tous ces faux médecins corrompus et affiliés au gang Macron-BFM-Labos ne doivent pas continuer leur propagande de mort !!!

    Il n’y a plus de Justice ni d’Académie de Médecine, ni d’autorité en fait, donc au moins : DÉSOBÉISSONS EN MASSE pour leur montrer que leurs mensonges ne passent plus !

    Constat dans ma ville : je vois toujours autant de masqués, et même des enfants, donc ça empire...

     

    Répondre à ce message

    • Beaucoup de gens parle de désobéissance civile, ou de masse. C’est significatif. En principe un adulte n’obéit qu’à lui même. Si on parle de désobéissance (je ne parle pas de vous personnellement, j’essaye de faire avancer les choses par le biais d’un commentaire constructif) il faut alors admettre et assumer que jusque là, on obéissait et que, donc, ça fait bien longtemps qu’il n’y plus (ou jamais eu) de démocratie puisque l’atome de base de la démocratie c’est l’autonomie (et pas forcément l’autarcie), c’est le citoyen, pas le mouton. (Mais est-ce qu’on peut passer d’avoir été sujet du roi à citoyen par le biais d’une révolution ? Et qui plus est lorsque cette révolution n’est que la prise de pouvoir, sous faux drapeaux, d’une certaine catégorie de personne ?) On ne peut rien construire de positif en ne faisant que s’opposer à quelque chose (y’a beaucoup d’antifas, d’antiFN, d’antis’quetuveu de tout bord, comme il y avait des anticléricaux,etc...ce pays c’est beaucoup construit là-dessus, et les bourgeois savent très bien s’en servir. Tant qu’on ne sait pas ce qu’on veut, on critique ou on attend du pouvoir en place...).
      La question c’est plutôt le choix entre la liberté OU la sécurité. Combien de gens mettent le masque juste pour éviter la prune de 135€ ? La liberté OU le fric.
      Si vous parlez de désobéissance, vous laissez ces engeances qui sont aux manettes au centre. C’est les Français qu’il faut mettre au centre. Ce qu’il nous vendent c’est la sécurité (arrêtons de vivre pour ne pas mourir...), la question c’est donc bien vivre ou crever en sécurité, liberté OU sécurité.

       
  • #2702720

    ou comment étiqueter covid ce qui était connu sous le vocable de pathologie virale saisonnière

    Le Dr Bourgeon va de nouveau être convoqué devant le co de la Réunion pour avoir osé soigné des patients résidant en éhpad !

    juste une précision, à mon échelle, toutes les personnes avec lesquelles j’ai pu parler, me disant avoir elles aussi avoir été atteinte par le "covid", m’ont précisé que l’anosmie, est toujours survenu 2/3 jours après le test, période durant laquelle le résultat de celui ci arrivait ( merci l’écouvillon )
    aucun n’avaient consulté pour un état fébrile accompagné d une ’anosmie initiale conditionnant la réalisation d’un test, ils étaient patraque rien de plus, avec ou pas le nez "bouché"
    situation qui , comme chacun le sait, atténue les sensations olfactives sans pour autant les supprimer
    si il y a un symptôme que tout le monde a connu un jour ou l’autre, c’est bien celui ci !
    encore et toujours l’anamnèse des signes sémiologiques qui rétablissent une vérité dans l’océan des vrais qui établissent le mensonge

    a ceux qui m’opposeraient les 50 000 morts dus ( attribués ... ) au covid en 2020, je dirai qu’il faut comparer les cohortes des années prises en comparaison, afin de les rendre homogènes, dès lors la sur-mortalité tombe a 20 000 .... et qu’il ne faut surtout pas oublier les 24 000 prescriptions sur-numéraires d’ampoules de rivotril durant la période mars/mai 2020 en l’absence de toutes autres traitements pourtant efficients dans le cadre de cette pathologie très mal médicalisée, beaucoup trop médiatisée, et surtout extrêmement verbalisée

     

    Répondre à ce message

  • #2702733

    Voilà des médecins qui ont compris que l’avenir nous appartient.

     

    Répondre à ce message

  • #2702752

    On en viendrait à regretter une bonne vieille " vraie " grippe !!!

    Du genre ... si vous vous soignez , ça prend à peu près 2 semaines pour vous en remettre , et si vous ne vous soignez pas , ça prend à peu près ... 2 semaines pour vous en remettre ...

     

    Répondre à ce message

  • ’’Les membres de ce collectif, soutenus par des médecins parlementaires, demandent qu’il leur soit possible d’accéder de toute urgence au traitement par hydroxychloroquine’’
    Car c’est encore sciemment interdit afin de pouvoir continuer à sidérer l’insurrection par chantage à la mort en hôpital et mesures de basses police. Pendant ce temps ; certains, qui disent avoir des comptes à régler, se font plaisir ; tuent, tyrannisent, phagocytent impunément avec le concours d’un appareil d’état qu’ils noyautent et instrumentalisent. La pseudo crise sanitaire est une arme de guerre civile qui ne dit pas son nom.

     

    Répondre à ce message

  • Bravo à ces médecins faisant honneur à leur profession par leur sermon de soins non trahi.
    Pour la flicaille, la reprimendre, le défaut de stationnement comme de preuves seul la bravoure et l’honneur de beaucoup d’entre nous encore et encore permettront de résister à l’absurde de notre situation comme un hymne à la connerie ambiante qui tenterai de remplacer notre marseillaise et nos vies.

    Que les abrutis, les peureux, les hésitants rejoignent les plus courageux d’entre nous pour faire bloc à ce qui ressemble de plus en plus à une lobotomi consentie.

    Nova

     

    Répondre à ce message

  • Merci pour ces informations, à diffuser largement

     

    Répondre à ce message

  • Covid 19 : Une forme de grippe non soignée.

    Restez chez vous et appelez le 15 ou votre médecin (en option), si vous vous sentez mal ou si vous avez du mal à respirer...trop tard.

    Combien de morts évités :

    - Sans panique.
    - Sans triche sur le comptage.
    - Sans faire peur aux gens.
    - Sans exagérer la dangerosité.
    - Sans confinements contreproductifs. Dommages collatéraux (incalculables sur des années).
    - Sans masque que l’on touche sans arrêt.
    - Sans soignants corrompus.
    - Sans politiques corrompus.
    - Sans médias complices.
    - Sans les recommandations contradictoires de l’OMS.

    - Avec une prise en charge rapide.
    - Avec tests pour les personnes symptomatiques et fragiles.
    - Avec soins (antibio, macrolides, antiviraux, placebo...)
    - Avec confiance qui rassure.
    - Avec un nombre de lits suffisants.
    - Avec des traitements préventifs (Vitamine D, C, Zinc...)
    - Avec des hôpitaux privés utilisés.
    - avec des isolements + tests appropriés pour personnes en EPHAD.

    Et j’entends encore des gens dire que c’est difficile de prendre des décisions. "Les pauvres ils font ce qu’ils peuvent". "J’aimerais pas être à leur place". Bla bla bla.

     

    Répondre à ce message

    • #2703227

      @ max34

      Pour le sida (plus de 32 millions de morts dans le monde), cela fait plus de trente années de recherche pour trouver un vaccin et avec des milliards de dons (téléthon), toujours rien et, là, au bout de quelques mois, et parait-il, le "vaccin shadox-01 été déjà en stock avant l’annonce du covid, miracle de la technologie, un "vaccin" pour "sauver" l’humanité

       
Afficher les commentaires précédents