Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

Les besoins grandissants de la consommation intérieure grèvent la rente

Dans son essai L’Algérie, sortir de la crise, paru en 2015, l’ex-ministre des Finances Abdellatif Benachenhou expliquait que la production d’hydrocarbures serait largement absorbée par la demande locale à l’horizon 2030.

 

Même si des politiques d’économie d’énergie et de développement d’énergies renouvelables sont lancées d’ici là, « à l’horizon 2022, la consommation locale de pétrole ne permettra plus d’exportations, écrit l’ex-ministre et ami de Bouteflika. En 2030, la consommation locale de gaz représentera 85 % de la production commercialisée ». Ce constat est partagé par l’ancien PDG de Sonatrach Abdelmadjid Attar.

Au-delà de 2025, expliquait-il en 2016, « si aucune mesure n’est prise, notamment en matière de modèle de consommation énergétique, il est très peu probable que la production d’hydrocarbures conventionnels puisse satisfaire en même temps les besoins de consommation interne et le même niveau absolu de rente financière ». En clair, il n’y aura plus de pétrole et de gaz à exporter, et les ressources en devises du pays se seront taries, même avec un baril à 140 dollars.

[...]

Or, à l’horizon 2030, les besoins énergétiques de la population – 50 millions d’habitants – devraient avoir doublé. C’est dire l’urgente nécessité de sortir du tout-pétrole, avec ou sans la planche à billets.

Lire l’article entier sur jeuneafrique.com

 


 

Algérie/pétrole : Ahmed Ouyahia amadoue les investisseurs étrangers

Révision de la loi sur les hydrocarbures, constructions de nouvelles raffineries… Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia surprend les compagnies pétrolières étrangères. Le chef de l’exécutif algérien qui a effectué hier, 1er octobre, sa première visite de terrain, veut encourager les investissements dans les secteurs pétrolier et gazier.

 

 

Ce dimanche 1er octobre, lors de sa toute première visite de terrain de deux jours au Nord-ouest d’Algérie, Ahmed Ouyahia qui a choisi de se rendre dans le complexe pétrochimique d’Arzew à 30 km à l’est d’Oran, a beaucoup insisté sur la nécessité de réviser la loi sur les hydrocarbures. Pour le premier ministre algérien, « l’Algérie doit se mettre au diapason, notamment dans le secteur pétrolier, pour attirer les investisseurs étrangers et améliorer les recettes financières du pays ».

Nommé à la tête de l’exécutif algérien mi-août dernier, il doit sauver un pays « au bord du gouffre ». Le déficit budgétaire algérien qui s’établit à 13,7% en 2016, a mis le voisin du Maroc dans « une situation infernale » car le pays est également contraint de dépenser annuellement plus d’un milliard de dollars dans l’importation des carburants, or l’Algérie exporte du brut.

Une douloureuse situation qui pousse le Premier ministre à vouloir revoir les lois de son pays en matière d’investissement, notamment dans le secteur pétrolier qui représente 95% des exportations et 75% des recettes publiques. Trois mesures sont envisagées par Ouhiya pour changer la donne.

 

L’Algérie va relancer l’exploitation du gaz de schiste

[...]

Mais ce n’est pas tout car l’Algérie qui avait suspendu en janvier 2016 l’exploitation du gaz de schiste à cause de la chute du prix du pétrole veut aussi reprendre l’exploitation de cette ressource. Le gouvernement encourage d’ailleurs l’investissement dans ce secteur.

Lire l’article entier sur afrique.latribune.fr

Pour comprendre les processus financiers de la mondialisation
et leurs conséquences sur les économies,
lire chez Kontre Kulture

 

Le pétrole, une arme à double tranchant pour l’économie algérienne,
voir sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1815783
    Le 9 octobre à 12:16 par MAJID77
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Bonjour

    Un géant économique en devenir

    C’est donc un grand pays dans tous les sens du terme, cependant cela ne s’arrête pas là en effet l’Algérie est la 4ème puissance économique du continent africain avec, en 2014, un PIB de 214,08 milliards dollars et 284,7 milliards USD en PIB à Parité de Pouvoir d’achat (PPA) et la 48ème économie mondiale.
    source
    http://ecomnewsmed.com/article/1661...

    À part le fait que les hydrocarbures ont été l’élément moteur du développement du pays, d’autres ressources inexploitées ou très peu commencent à être identifiés comme axe majeur de la stratégie algérienne de diversification de son économie et la volonté politique affichée de sortir de la dépendance vis à vis des hydrocarbures.

    Nous citerons à titre d’exemple que l’Algérie renferme dans son sous-sol 20% des réserves des “terres rares” dans le monde. Ce groupe de métaux aux propriétés électromagnétiques uniques, également appelé Lanthanide, est indispensable dans de nombreuses technologies de pointe. Il est la base de l’industrie des hautes technologies, allant de la fabrication des écrans de smartphones aux systèmes de guidage des missiles, en passant par les aimants permanents des éoliennes.
    L’Algérie, futur paradis des énergies renouvelables ?

    Par ailleurs, troisième atout de l’Algerie réside, en grande partie, dans le domaine des énergies renouvelables, en effet, l’Algerie a pris sur elle d’avancer à grand pas sur ce sujet, forte d’un potentiel solaire thermique extraordinaire au Sahara qui équivaut à 10 fois la consommation globale mondiale.

    Pour ce faire le législateur et les pouvoirs publics ont lancé un vaste programme de mise en service de 14 centrales électriques photovoltaïques d’une capacité installée de 268 MW qui ont été mises en service en 2015, dans les Hauts Plateaux et le sud du pays.

    Ce programme qui se repose sur un engagement fort de l’Algérie à la COP 21, permettra à lui seul d’ici 2030 d’exporter ce type d’énergie et pouvoir ainsi récolter les fruits des investissements de masse dans ce secteur porté, certes, par le seul budget de l’Etat mais, chose à mettre en exergue, adossé à une batterie de lois incitatives appelant et permettant au secteur privé d’investir massivement sur ce segment ô combien d’avenir et tant stratégique que lucratif.

     

    Répondre à ce message

  • #1815843

    Le parti unique n’a rien de social ni de communiste, il n’a rien fait pour limiter les naissances, total un chômage gigantesque qui fait que tous veulent partir.

     

    Répondre à ce message

  • #1815876
    Le 9 octobre à 13:41 par goy pride
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Mais qu’est-ce qu’ils ont foutu de tout ce pognon depuis ces 50 dernières années ? Les infrastructures publiques sont dans un état déplorables, les hôpitaux sont dans un état similaire de ce que l’on peut voir à Alep ou à Idlib, villes ravagées par la guerre...ils ont fait quoi de tout ce pognon ?! L’ont confié à Rothschild pour qu’il fasse des petits ?
    Quand tu vois ce que sont capables de faire certains pays qui n’ont aucune ressources naturelles comme la Corée du Nord ou du Sud, Taïwan, le Japon...tu te dis qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond en Algérie ! Et là on peut difficilement accuser le néo-colonialisme ! L’Algérie c’est quand même autre chose qu’un sous-pays d’Afrique subsaharienne...il y a un état puissant et bien structuré, une armée respectable...des atouts qui leur auraient permis de développer leur pays. Le problème est le clanisme de son élite politique et militaire. Tout pour le clan familial, rien pour la patrie et le peuple ! Des gens schizophréniques qui d’un côté sont ultra-nationalistes et de l’autre ont tout fait pour faire de leur pays un dépotoir. Les mecs n’ont même pas honte !

     

    Répondre à ce message

    • #1815906
      Le 9 octobre à 14:14 par karim77
      Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

      Ils ont investit en europe pour eux et leur famille pendant que leur peuple crève de faim, c’est un gouvernement pourri jusqu’à l’os, en 20 ans ils n’ont rien fait depuis la décennie noire rien n’a bougé, si les algériens dégagent pas ce gouvernement par la force avec l’aide de l’armée algérienne, rien ne bougera, dans 20 ans on y est encore dans la bouse.

       
  • #1815976
    Le 9 octobre à 16:26 par Bernard
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Le taux de fertilité se rapproche des 3, donc 1 million de naissances annuelles environ. Ce qui est beaucoup trop.

     

    Répondre à ce message

    • #1816079
      Le 9 octobre à 19:33 par VORONINE
      Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

      Ajoutons à cette natalité , le fait que le taux de mortalité est bas et la longévité spectaculaire ! l’Algérie est un des pays qui compte le plus de centenaires...Surtout parmi les travailleurs exploités en France .

       
  • #1815980

    Je parle avec beaucoup d’algériens qui vont en vacances au pays et qui reviennent en France dépité de l’attitude de leurs concitoyens algériens. Donc le problème n’est pas tel ou tel gouvernement mais bien le manque de comportements des gens.

     

    Répondre à ce message

    • #1816084
      Le 9 octobre à 19:40 par VORONINE
      Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

      Il faut dire aussi qu’au "bled", les autochtones sont écoeurés par le comportement des" racailles" franco-algériennes qui viennent en vacances ...On peut donc en déduire que c’est toujours "la faute des autres" et que personne ne voulant distinguer la paille et la poutre et se rejetant la faute, une remise en question est impossible .Le jour ou la mane pétrolière sera tarie, l’Algérie fera ce qu’elle fait depuis des siècles , elle vivra aux crochets des autres ...ce sont des BARBARESQUES !

       
    • #1816810
      Le 10 octobre à 22:03 par Vaurien
      Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

      À VORONINE

      Vos pensées risquent l’asphyxie un jour, et elles charrient un langage de toutes les racailles du monde.

       
  • #1816187
    Le 9 octobre à 21:46 par Mayol de Lupé
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?
    C’est pas grave qu’on leur rende Benzema ,Nasri et Ribéry à non celui-là il n’est pas algérien °

     

    Répondre à ce message

  • #1816255
    Le 9 octobre à 23:05 par Jean Le Chevalier
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Ils auront déjà du mal à gérer l’après Bouteflika, la lutte contre la corruption, le délabrement social, alors 2030 c’est loin pour eux...mais ils ont effectivement du soucis à se faire...

     

    Répondre à ce message

  • #1816424

    En voila un qui ne fait pas semblant...
    Tout le peuple Algerien et ses soutiens devrait se rendre à neuilly sur seine et recuperer ce qui appartient au peuple.
    Soutenons et encourageons Rachid Nekkaz Ui s’est mangé une raclé

    https://m.youtube.com/watch?v=yRhOs...

     

    Répondre à ce message

  • #1816647

    Il n’y a vraiment que le coq pour chanter les pieds dans la merde ! Pauvre France ... Avec des dissidents comme ça, on est pas sortie de l’auberge " sioniste " !

     

    Répondre à ce message

  • #1816680
    Le 10 octobre à 18:19 par Paul82
    Algérie : la fin de la manne pétrolière d’ici 2030 ?

    Ce sera mauvais pour eux comme pour nous. La fin de la manne pétrolière signifiera la fin de la paix sociale en Algérie.... et une immigration de plus à gérer, alors que nous ne pouvons plus gérer quoi que ce soit aujourd’hui ! Ca promet....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents