Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comprendre l’Époque – Pourquoi l’égalité ? : grand entretien avec Alain Soral

Dans cet entretien de haut niveau de près de deux heures, Alain Soral répond aux questions de la chaîne Des Paluches et des Bouquins à propos de Comprendre l’Époque.

 

 

 

Comprendre l’époque avec Alain Soral, sur E&R !

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si je puis me permettre, l’eureka d’Alain Soral quant au concept d’Egalité s’inscrit complètement dans les théories marxistes reprises par F. Cousin en ces termes : Indistinction généralisée.

     

    Répondre à ce message

  • S’il est permis d’être complotiste, il semble que Marx n’a pas été un isolé mais qu’il a exprimé les intérêts de sa classe : la bourgeoisie judéo-protestante ; et d’autre part, la diffusion concrète du marxisme a été la destruction par les prolétaires goys eux-mêmes des formes millénaires qui les protégeaient et leur donnaient un sens et une dignité.

    La lutte des classes, c’est la division de l’unité nationale de toutes les nations (sauf Israël) au profit des mêmes : la banque, la multinationale, le mondialisme. Les prolétaires de tous pays ne se sont pas unis, leur unité c’était leur nation et le marxisme leur a dit d’y renoncer, et ils sont devenus des individus soumis à la prédation de la multinationale. Quand Macron a attaqué les conventions collectives en soutenant que le salarié sera mieux seul face à l’entreprise, il n’a fait que parachever un siècle de marxisme.

    On ne voit pas comment un bourgeois judéo-protestant aurait fait autre chose que défendre les intérêts de sa classe. Le prolétaire avait à sa disposition le syndicat le plus puissant et le plus efficace, c’était la nation elle-même. Le marxisme a réussi a convaincre les prolétaires goys qu’ils avaient intérêt à détruire la solidarité nationale. Et là, c’est Sarkozy, en accusant les Français de consanguinité, qui parachevait le marxisme, ou ne faisait plus qu’en cueillir le fruit.

    Les prolétaires français sont incapables d’engendrer une élite, les GJ l’ont suffisamment démontré, et Alain Soral lui-même a fréquenté le même lycée que Francis Bouygues, François Pinault, Henri de Castries, Carlos Ghosn, etc.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

    Leur seul espoir est la réconciliation avec leur élite : que l’élite se souvienne que les prolétaires français sont aussi de la famille (que nous sommes tous consanguins). C’est-à-dire que le prolétariat français séduise l’élite. Il n’y a aucune autre issue.

    Mais les prolétaires français font tout pour faire oublier cette consanguinité, ils donnent des prénoms américains à leurs enfants, ils portent des tee-shirts et des jeans, ils regardent Hanouna, ils désertent les églises, etc. ils font tout pour ne plus ressembler à des Français. Comment l’élite française pourrait-elle avoir le moindre scrupule à trahir toujours plus un Jordan et une Berverly du Cantal ? Dont la seule conscience politique est une vague hostilité marxiste, c’est-à-dire judéo-protestante, envers elle.

     

    Répondre à ce message

  • Quand même quand on écoute Monsieur Soral, on se rend compte qu’il est dix crans au dessus par rapport à Onfray l’enfonceur de portes qui ont été ouvertes par Zemmour. Je peux m’arrêter là car c’est vraiment minable et je ne comprends pas l’engouement des gens pour ce soi-disant "philosophe". Alors que Soral n’est qu’instructeur de boxe anglaise et lui, il sait offrir une perspective à ses auditeurs, c’est tout ce qu’on attend d’un vrai philosophe.

    Sinon, la dernière vidéo de présentation du livre m’a fait penser à ce que disait De Gaulle, c’est à dire que les gens intelligents ne sont pas très courageux et les gens courageux ne sont pas très intelligents. On peut donc affirmer que Pierre-Yves Rougeyron est quelqu’un de très intelligent. (Je sais, c’est une vacherie !)

     

    Répondre à ce message

  • Très riche d’essentiel et en pleine forme comme à l’habitude, Alain est un vrai moulin à paroles, mais il emplois toujours parcimonieusement les mots peu familiers, ce qui rend ses développements bien compréhensibles donc accessibles. Un moulin à paroles qui parle pour dire quelque chose ou rien n’est superflu devient rare dans le milieu intellectuel Français de nos jours. Cette présentation stimule davantage la volonté d’explorer cette incontournable littérature de référence.
    J’ajouterais qu’ aussi étrange que cela puisse paraitre pour certains, l’enseignement de Krishnamurti a toute sa place dans l’articulation de cette pensée.
    ER m’a permis de comprendre beaucoup de choses fondamentales ces dernières années et qu’ils en soient remerciés. Nous sommes nombreux et unis maintenant, vous avez fait un énorme travail !

    Pour le milieu artistique bourgeois, ça m’a fait pensé à une expression que j’ai bien aimé et qui résume tout en 4 mots : L’art content pour rien …

     

    Répondre à ce message

  • La tête pense et le cœur sait ...
    Quand les 2 s’accordent, l’harmonie naît.
    Il y a 3 personnalités qui stimulent mon cœur et mes neurones ces derniers temps. Vous, Alain Soral, mais aussi Ghyslaine Lanctot et Philippe Guillement. Chacun de vous fait échos à mes ressentis via une trinité d’ouverture : politique, médicale et scientifique, avec comme fil d’Ariane commun à vous 3, la dimension spirituelle du cœur qui bat en chacun de vous, en chacun de nous !
    Je pense souvent qu’une synthèse de vos 3 âmes-cœurs-esprits réunis créerait des étincelles vertigineuses vers le nouveau monde dont nous sommes de plus en plus nombreux à rêver. Et, comme tout ce qui existe a commencé par être un rêve ...
    Kiss à vous AS

     

    Répondre à ce message

  • Excellent, magistral !
    Quel bon moment !
    Merci monsieur Alain Soral
    À votre écoute nos défenses immunitaires sont stimulées c’est de l oxygène pur
    Ça me fait penser aux lundi matin laborieux où en arrivant à l atelier l on allait prendre quelques bouffées d oxygène directement au bec du flambar pour se réveiller et se donner de l entrain

     

    Répondre à ce message

  • Je suis en train de regarder l’émission. Je ne suis pas encore allé jusqu’au bout. Quand il parle de hiérarchie, le fait de croire en Dieu permet aussi d’accepter cette dernière. Par là, j’introduis la notion de pré-destination. Dieu attribue aux êtres humains des dons différents.

     

    Répondre à ce message

  • Les Russes ne se sont-ils pas déjà emparés de ce rôle de grande nation occidentale ?

    Leurs deux grandes métropoles sont occidentales, ils sont bosseurs, ont la culture du travail dur, assidu et opiniâtre.

    Tandis que nous, Français, sommes encore à nous poser la question de trouver comment nous sortir de l’ornière, eux en sont déjà à la 22ème année de Poutine ; c’est-à-dire que cela fait déjà deux décennies qu’ils sont remis sur les rails.

    Avec la Chine d’un côté, et les Allemands de l’autre, où est l’utilité de la France ?

    Comment la France pourrait raccrocher les wagons ? Et pour apporter quoi ?

    Posons-nous la question de l’importance que peuvent donner à la France, un russe, un allemand, un chinois, un britannique, un italien du nord -tourné vers l’Allemagne-, ou encore un espagnol ou un portugais -qui ont leur propre monde hispanophone, avec l’Amérique du Sud-, ...

    Finalement, est-ce que ça n’arrange pas tout le monde, une France inexistante, transparente, telle un carrefour neutre, qui dit "oui" à tout le monde ?

    Tout ça pour dire que dans la jungle, il n’y a pas de pitié pour les faibles.

    Et qu’à force de décliner, de s’affaiblir, ceux qui pouvaient encore nous respecter hier, ou plutôt avant-hier, sont peut-être déjà arrivés au point où ils nous méprisent, et sont prêts à nous donner le coup de coude ou de genou bien placé.

     

    Répondre à ce message

    • Olivier, votre texte me file un petit coup de bourdon ! Il n’empêche que c’est vrai tout ça...aux dernières nouvelles, les russes commenceraient aussi à avoir la moutarde qui leur monte au nez à notre sujet.
      Et les Français, que pensent ils de la France et d eux mêmes ? La est le problème également.
      Y compris chez les "dissidents" du commun.
      Mais si la France est réduite à rien aujourd’hui, ou ravalée au rang de laquais méprisable (pour la Russie par exemple), c’est aussi qu’une France rétablie poserait problème à quelques puissances (pas la Russie...)

       
    • Tout ce que tu dis est vrai.

      Rêvons un peu partout contre, et imaginons une France, dont le président serait Soral.

      - Hillard ministre des affaires étrangères
      - Hindi de la communauté musulmane et des relations avec le monde Musulman
      - Xavier Poussard à l’intérieur
      - Guyenot à l’éducation nationale
      - Pierre de Brague à l’information
      - Monsieur K ministre de l’Église Gallicane Française

      Bref, je m’amuse un peu, mais on retrouverait immédiatement le respect de tous les gens qui doivent nous respecter, en premier lieu ceux qui sont chez nous, nos immigrés de fraîche date.
      À l’international, les pays du monde Arabe, les Russes, les Iraniens...

      En cinq ans, ce serait réglé.

      Et finalement, c’est pour ce scénario qu’on doit tous faire le boulot, à notre niveau.

      Sinon, reste plus qu’à se pendre.

       
    • Aino Corona,
      je ne peux qu approuver à 100%.

       
    • J’aurais une question, La France doit elle ’être’ par rapport à... Ou peut elle ’être’ tout simplement. La France est un pays éternel, et l’éternel c’est Dieu, alors
      comme Dieu est celui qui dit je suis, la France ne pourrait-elle pas elle aussi dire ’je suis’ et rien de plus.
      Juste un slogan en passant : ’Gloire à Dieu, vive la France et vive le roi’.

       
  • 37:43 Tout à fait d’accord avec Soral et d’ailleurs c’est ce qu’on fait les ’’fachos’’ et les nationaux-socialistes allemands, eux ils étaient dans le réel quand ils dénonçaient les usuriers internationaux(les ’’mondialistes’’) et non dans l’Utopie des ’’communautés autonomes émancipés’’.
    Car pour gérer des millions de masses de gens, il faut obligatoirement un État fort sinon c’est le chaos et le bordel mais en l’occurrence ici qui soit contrôlé par des types qui aiment leur peuple, qui aiment leur r*ce/ethnie et qui mettent tout en place pour assurer le bien-être de leur peuple !
    Voilà la seule solution pour s’émanciper soit d’une oligarchie financière privilégiée de type libérale(comme c’est le cas ajd et qui est mondialisée d’ailleurs) soit d’une bureaucratie privilégiée(nomenklatura) de type communiste.

     

    Répondre à ce message

  • 37:43 Tout à fait d’accord avec Soral et d’ailleurs c’est ce qu’on fait les ’’fachos’’ et les nationaux-socialistes allemands, eux ils étaient dans le réel quand ils dénonçaient les usuriers internationaux(les ’’mondialistes’’) et non dans l’Utopie des ’’communautés autonomes émancipés’’.

    Car pour gérer des millions de masses de gens, il faut obligatoirement un État fort, sinon c’est le chaos et le bordel, mais en l’occurrence ici qui soit contrôlé par des types qui aiment leur peuple, qui aiment leur r*ce/ethnie et qui mettent tout en place pour assurer le bien-être et la puissance* de leur peuple car eh oui encore une fois la fable des ’’peuples souverains unis dans l’harmonie et le partenariat’’ c’est une Utopie, c’est de la ’’bullshit’’.

    Voilà la seule solution pour s’émanciper soit d’une oligarchie financière privilégiée de type libérale(comme c’est le cas ajd et qui est mondialisée d’ailleurs) soit d’une bureaucratie privilégiée(nomenklatura) de type communiste.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents