Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Disparition de Maryam Mirzakhani, mathématicienne iranienne et médaille Fields

Ce 15 juillet 2017, la mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani aura cédé à un cancer du sein, à l’âge de 40 ans.

 

Ayant remporté la médaille Fields, la plus haute distinction mathématique, la jeune impétrante d’à peine 37 ans était devenue la première — et à ce jour l’unique — femme auréolée de la prestigieuse récompense.

Maryam Mirzakhani avait débuté dans un lycée pour jeunes filles surdouées au sein de l’« Organisation pour le développement des talents exceptionnels ». Cette graine de génie fut ensuite rapidement récompensée : lauréate deux années successives des Olympiades internationales de mathématiques, en 1994 à Hong Kong et en 1995 à Toronto, elle établit cette année-là un score parfait !

En 1999, munie d’un Master en mathématiques de l’université de technologie de Sharif à Téhéran, elle s’engage alors dans un doctorat qu’elle soutient en 2004 à Harvard, sous la direction de Curtis McMullen, lui-même lauréat de la médaille Fields. Ce déménagement vers les États-Unis l’obligera à passer du farsi à l’anglais qu’elle ne maîtrise pas. Mais elle brillera avec une thèse qualifiée de "chef d’oeuvre" par le Stanford News. « La plupart des mathématiciens ne produiront jamais quelque chose d’aussi bon (...). Et elle l’a fait dès sa thèse », avait estimé à l’époque le professeur de mathématiques de l’université de Chicago Benson Farb.

Tour à tour maître de conférences à l’université de Princeton puis professeur de mathématiques à Stanford à 31 ans, en septembre 2008, elle poursuit ses recherches autour de ses domaines de prédilections. Elle est en effet passionnée par la géométrie des formes inhabituelles (de la dynamique et de la géométrie des surfaces dites de Riemann). C’est ainsi qu’elle découvre de nouvelles façons de calculer les volumes d’objets avec des surfaces hyperboliques, comme une selle de cheval. En termes plus techniques, l’on dira que sa passion s’articulait autour de la théorie de Teichmüller, la géométrie hyperbolique, la théorie ergodique, l’espace de modules et la géométrie symplectique.

Fait rarissime ou peut-être même unique, ce 15 juillet 2017 le Président iranien Hassan Rohani publiera une photo non voilée de la mathématicienne.

 

Sur le sujet, chez Kontre Kulture

Un monde et des hommes de plus en plus calculables, lire chez Kontre Kulture

 

Un peu de maths et beaucoup de sciences, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne connaissais pas cette jeune femme, ni son travail en mathématiques.
    Sur la photo-tableau, elle rayonne. Qu’elle continue.

    1-Les scientifiques ont beaucoup d’accidents et de maladies mais possèdent des passeports métapolitiques (au dessus des rivalités de façade).
    2-Une contradiction du système se trouve dans la répartition de la nouvelle technologie. Il n’y a pas de concurrence loyale mais une mafia qui tue ses opposants et qui redistribue le savoir acquis à ses sbires régionaux. Comment expliquer qu’il y ait eu aussi rapidement plusieurs multinationales de téléphonie mobile ? A partir de cet exemple, Francis Cousin y verrait la maturation d’un processus du capitalisme. d’autres, l’espionnage industriel sur les brevets ou la copie suite à dissection de l’engin des concurrents. J’y vois la répartition mafieuse entre initiés d’une technologie rentable : il y a des mecs qui distribuent certaines technologies à leurs potes idéologiques.
    3-Les liens wiki sont imbitables car il me manque pas mal de définitions. Mais c’est bien comme ça : le parchemin rempli d’indications mystérieuses éveille la curiosité.
    4- Poincaré parlait de Lobaietchski. L’idée de base des géométries alternatives, tous les cancres l’ont eu : "est ce que ça marche si on change ça ?" mais développer les règles d’une géométrie alternative ou des propriétés de transformations géométriques, ça inspire le respect.
    5-La géométrie démontre l’imposture du ministère de la science : d’un côté, de la recherche fondamentale en mathématiques, incompréhensible pour le commun des mortels qui n’aurait aucune relation avec des expériences réelles. de l’autre côté, aucune expérience avec des fils tordus : l’élève s’arrête à la bobine spiralée alors que le fil peut être tordu de plein de manières différentes : d’où l’étude géométrique des transformations ? Quel est le cheminement de la pensée humaine dans le domaine : au petit bonheur la chance, on définit les sujets ou on rencontre les physiciens pour travailler sur les points bloquants de leurs expériences (calcul de courbe de force constante, de champ constant comme les lignes isobares). Pourquoi alors ne pas montrer les expériences (électromagnétiques et autres) avec les différentes géométries ?

     

    • Quel est le cheminement de la pensée humaine dans le domaine : au petit bonheur la chance,

      Si des découvertes passées, cachées au grand public, sont révélés à des chercheurs triés sur le volet (redevables pour des raisons diverses) ils n’avancent pas "au petit bonheur la chance" mais à partir de données précises.
      Les trouvailles de Nikola Tesla en partie "égarées" en sont assurément.


    • Visage rayonnant ? Je n’utiliserai pas ce mot là. J’opterais plutôt pour un visage énigmatique comme celui de Mona Lisa !

      Dans tous les cas, je la trouve belle. Mais pas une beauté artificielle, arrogante, comme la plupart des femmes "modernes". Non, la beauté d’une femme qui sait ce qu’elle est, et sûrement ce qu’elle veut.

      Par contre, il est éminemment triste de savoir que, aujourd’hui encore, des personnes exceptionnelles meurent de toutes sortes de maladies, alors que certaines pourritures, semblent vouloir ne jamais mourir ! Peut-être dû à une grande consommation de cellules-souches ?!


  • Il est vrai qu’un modèle mathématique pour calculer le volume d’une selle de cheval manquait beaucoup à la science.
    C’est curieux le nombre de gens parfaitement inconnus du Grand public qui deviennent célèbres à leur décès.
    Mais bon, iranienne, pas voilée et douée en math, ça fait un tas de raisons politique de parler de cette pauvre femme.

     

    • Ça n’a certes pas bcp d’interet de calculer le volume d’une selle de cheval mais bon vu que tu dois être limitée mentalement tu ne vois pas que cette trouvaille à bcp d’autres domaines d’application par exemple en astronomie, en médecine etc... comment à ton avis on crée les logiciels qui servent à utiliser les scanner, irm, à explorer les tumeurs etc... grâce à des mathématiciens comme elle.


    • Je reconnais que je n’ai pas de génie scientifique
      Je constate que l’on ne guérit que trop rarement le cancer, que comme le disait Desproges, les pontifes d’esculape sont infoutus d’aboutir et que pas grand monde connaissait cette femme, malgré que l’on parle pourtant souvent de l’Iran dans les médias...


  • Il faut etre medaille fields, maitre de conf’ à Princeton, ecrire une these hors norme, pour avoir le droit d’exposer le visage, pour une femme, en Iran ??

    Ah ah c’est vraiment des arriérés débiles, ces gens là... et ca prouve en plus que leur dogme ne repose sur rien, car cette femme n a pas arreté d etre femme, simplement parce qu elle est diplomée...
    "CQFD".
    Elle aurait pu leur faire un cours de logique, à ces cons là...
    Et RIP à cette femme partie si jeune...

     

    • Le voile ne cache pas le visage !

      Vous confondez avec l’Arabie saoudite et les autres wahhabites .


    • C’est triste de penser que cette jeune femme n’est plus. La vie n’est pas juste.
      Concernant l’Iran, il faut y aller pour comprendre, le pays est propre, les gens sont intelligents. Rien à voir avec notre France poubelle. Les femmes là-bas portent avec élégance de très jolis foulards comme le faisait Brigitte Bardot à une époque et mieux encore.


    • Quel mépris dans ce commentaire, tout ca pour finir par un acronyme anglais...
      "Arriérés débiles ces gens là" © oui ma bonne dame !


    • #1768637

      Concernant l’Iran, il faut y aller pour comprendre, le pays est propre, les gens sont intelligents. Rien à voir avec notre France poubelle. Les femmes là-bas portent avec élégance de très jolis foulards comme le faisait Brigitte Bardot à une époque et mieux encore.



      Merci de ne pas encourager les ignares (et probables sionistes, ou du moins idéologiquement sionisés en profondeur) à se rendre en Iran. Nous ne voulons pas dans notre pays, fut-ce pour quelques instants seulement, de visiteurs arrogants, qui, dans des accès de fureur et moyennant certaines techniques bien identifiées de tromperie para-logique nous rappelant le trafiquant moyen de banlieue (procédés hautement typiques des responsables sionistes et/ou impérialistes de tous poils, qui d’ailleurs en encouragent la prolifération), se complaisent niaisement à invoquer moult prétextes directement extraits des lexiques bobo-féministe et droit-de-l’hommiste dominants, dans le seul but de déverser sur leur audience leur palpable mépris de la nation en question et de sa civilisation toute entières, tout en possédant l’audace d’exhiber leur ignorance crasse des affaires ayant trait à ladite nation (à l’instar de la supposition suivant laquelle les femmes ne seraient pas autorisées à exposer leur visage en Iran).


    • Sans polémiquer sur le coté acerbe ou non.

      RIP n’est pas un acronyme angliciste.
      Juste une maxime Latine.

      Requiescat In Pace...

      Très usité outre Atlantique mais bien de chez nous avant Vatican II...


  • C’était peut-être un génie, ou peut-être une simple affiche publicitaire.

    Comme en notre fin d’époque il nous faut douter de tout, il faudra attendre pour se faire une idée exacte.

    Thémistoclès

     

  • Je suis mathématicien et je travaille dans la géométrie hyperbolique. J’avoue que ce décès m’attriste (un peu comme la mort de Copa ou Cruyff pour un fan de foot). C’est un très bel hommage que vous avez écrit sur elle ; bien plus précis et attentionné que tous ceux que j’ai pu lire sur elle dans la presse habituelle, que l’on croirait tapés par des robots. Merci pour cela.

    J’aimerais faire remarquer le paradoxe apparent : c’est d’un pays dont on nous dit que le droit des femmes n’y est pas respecté, que la première médaillée Fields nous vient ; les maths étant une discipline éminemment masculine. La France, pays de l’égalité, et notre gouvernement, à la pointe du combat pour l’égalité des genres aurait peut-être quelques idées à piocher dans le système scolaire iranien... La clé pour "plus de femmes prof d’universités" est à chercher dans un système scolaire qui fonctionne pour tous, pas dans quelques affiches de propagandes, ni des règles absurdes de parité.
    Parité qui nous met Belkacem ou Morano en tête d’affiche... Plus de Marie Curie ou de Maryam Mirzakhani à la télé, moins de Christine Angot ou Audrey Pulvar : le féminisme bien compris, élévateur de conscience, non-castrateur est là !

    Certains des commentaires ici ne font malheureusement pas honneur à E&R.

     

  • Quel dommage pour les Iraniens , pour eux c’est une perte immense ,
    qui montre les possibilités de progrès pour leur pays .


  • :O

    Oui je suis bouche bée car en plus d’être une mathématicienne exceptionnelle c’est une très jolie femme ! Depuis mes classes prépas j’étais convaincu d’une corrélation inversement proportionnelle entre la beauté et la gymnastique intellectuelle.

    Blague à part, la mort nous rappelle finalement à tous l’essentiel qui n’est ni la beauté ni la réussite professionnelle en définitif.

    Repose en paix Maryam !


  • Très beau parcours, espérons qu’il ouvre la voie à d’autres.


  • J’la connaissais pas, mais depuis, je la cherche partout, z’avez pas vu Mirza oh la la la la la, ils veulent nous rendre fou ! Et quand il y en a un ou une qui les depasse, il ou elle trépasse mystérieusement après le vol de leurs découvertes ! Tout mon respect Maryam !


  • Paix à son âme...encore une personne de valeur qui s’en va trop tôt.