Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Images d’archives : Max-Pol Fouchet présente Walden ou la vie dans les bois d’Henry David Thoreau

Le bicentenaire de la naissance d’Henry David Thoreau est l’occasion de redécouvrir l’œuvre de ce philosophe et poète américain, apôtre de la « désobéissance civile », qui vécu en ermite autour de l’étang de Walden (Massachusetts).

 

Il tira de cette expérience une profonde réflexion sur la vie en société qui influença notamment les sciences naturelles et l’écologie et restera comme le témoignage d’un idéal d’indépendance et d’éthique.

 

Max-Pol Fouchet présente Henry David Thoreau et Walden ou la vie dans les bois (29 février 1968) :

 

La présentation de Walden ou la vie dans les bois par Alain Soral :

 

Se procurer Walden ou la vie dans les bois chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les chroniques de Max Pol Fouchet étaient plutôt intéressantes, malheureusement il était strictement "imperméable" au génie de Céline .

     

    • Courtial,

      "Fouchet etait totalement impermeable au genie de Céline", comme vous le rappelez, parce que Céline n’avait aucun génie.
      C’était un materialiste décadent et froid, et il representait parfaitement la décadence moderne vulgaire, et il est triste de voir tant de gens de la sphère natio encenser Céline. (tout ca parce qu’il dénoncait les invisibles ! Ce qui est bêtement primaire : une chose est la dénonciation de l’élite qu’on ne peut pas nommer, une autre chose est le talent littéraire).
      Bref, la vulgarité de coeur, d’esprit, et d’expression n’a de succès qu’auprès des ignorants et imbéciles.


    • @ Alain .Ne t ’ en déplaise Céline est un grand génie de notre littérature , il suffit de lire quelques pages de mort à crédit pour s ’en convaincre et s ’ émerveiller de son talent ; quant à l ’ homme c ’est particulièrement lui faire injure que de le trouver vulgaire lui qui par dessus tout se piquait de raffinement ! peut être un jour renieras tu ces trop grandes sévérités à son endroit cher Alain .Quant à Thoreau on peut l ’ envier car que reste t il aujourdhui de la nature telle que l ’on pu connaître ses contemporains ? à nous il ne reste quasi plus ce " refuge " que quelques lambeaux dégradés , deshonorés ; Thoreau revenant chez lui en serait horrifié .Que sera -ce encore dans cent ans !


    • Fremy,

      En guise de réponse, je dirais que "se piquer de raffinement" est justement la prétention du monde moderne, qui est tout, sauf raffiné ! Le raffinement appartient aux écrivains des siècles passés, et surement pas aux vingtième-siéclards, qui sont d’une bassesse d’esprit inégalée, toutes civilisations et époques confondues.
      Tu te doutes bien que j’ai lu Céline, "voyage au bout de la nuit" etc, et oui, j’y ai vu une très grande vulgarité, de la pourriture même, qui critique lourdement Jésus et Dieu, le catholicisme, entre autres bassesses. C’est de l’athéisme matérialiste, du gauchisme, et donc du droitisme libertaire, qui a abouti au monde décadent d’aujourd’hui.
      Où est l’originalité de cet écrivain, avec cet anticléricaliqme décadent, cette vulgarité d’expression (qu’on voudrait faire passer pour "raffinée", à l’instar de Picasso et de ses délires), cet esprit au ras des paquerettes, sans aucune spiritualité ? Zéro originalité, il n’a fait que suivre son époque, les Nietzsche and co, comme un mouton.
      J’ai vu aussi dans Céline que son racisme ne se bornait nullement aux "gens qui n’existent pas", mais qu’il opposait les francais entre eux !
      Ainsi, les français du sud, les basques, les gens de provence, etc, seraient une "sous-race" !
      Sabotage de l’unité française avant l’heure, n’est-il pas ?
      OU EST LE RAFFINEMENT là-dedans, monsieur Frémy, stp ?
      Bref, j’ai toujours beaucoup plus d’arguments que les pro-Céline, et jamais de réponse point par point.
      Je te suggère de lire la correspondance privée de Céline, à la fin de sa vie, où il reconnait avoir été beaucoup trop loin, en espérant "que les générations futures seront plus éclairées et plus humaines".
      Cqfd, mon bon monsieur.

      Sur Thoreau, oui, en effet, la nature est dévastée, polluée, envahie, on ne peut plus vivre sa vie.
      La faute à qui ? Aux matérialistes athées gauchos-droitos qui ont soutenu la productivité industrielle hystérique, en détruisant toute spiritualité. Et ce, sans aucun raffinement. Tous ceux, écrivains, philosophes, "artistes", politiques, peuples, qui ont soutenu cette vulgarité de pensée, sont RESPONSABLES. 


    • Il faut donc renvoyer aux oubliettes les centaines voire milliers de trouvailles lexicales géniales de Celine parce qu’il ne croyait pas en Dieu et parce qu’il n’hésitait pas à écrire le mot merde entre deux belles phrases.
      C’est la petitesse de votre raisonnement qui confine à la vulgarité.
      Pour ce qui est de l’écologie Celine aurait supprimé l’existence de l’automobile s’il avait pu. Elle ruinait le calme qu’il aimait. Vous avez deja habité sur une hauteur ? Les sons qui viennent d’en bas, en l’occurrence le bruit des moteurs, sont multipliés.


    • à Nicolas,

      Non, la vulgarité vient de votre propos, ne renversez pas malhonnêtement les choses, merci.
      où sont les réponses à mes arguments montrant la vulgarité de l’auteur ? nulle part !

      "des trouvailles lexicales" intéressantes, en effet, ne sont PAS DU TOUT du génie, monsieur.
      Un Génie français, autant en hauteur philosophique qu’en poésie et raffinement littéraire, ce sont Racine, Victor Hugo, Balzac, Rimbaud, Mallarmé, et tous les autres, et certainement pas les vulgaires écrivains du XXème siècle.
      Je n’ai jamais dit qu’il fallait jeter à la poubelle "les trouvailles lexicales", je dis juste qu’elles ne sont absolument pas du génie, c’est tout.
      Appeler "génie" n’importe quel rigolo est justement toute la vulgarité du XXème siècle, et cela montre qu’on ne connait pas ou qu’on a rien compris aux vrais génies des anciens.

      Quant à l’écologie, on peut bien ne pas aimer les voitures, mais si on soutient par ailleurs le matérialisme athée avec vigueur, c’est une énorme et stupide contradiction, car la philo matérialiste apportera bien évidemment des millions de voitures, jusqu’à saturation, et c’est ce qui est arrivé.


    • Ou est la vulgarité de mon propos ?
      Quels sont vos arguments à part l’anticléricalisme ? Il voit de la niaiserie dans certaines adorations mièvres du petit jésus. En effet il y en a parfois.
      Le gauchisme ? Vous savez quels sont le type de personnes que Celine appelait "les petits potes", ces gauchistes aux points levés mais aux mains propres ? Mallarmé dans sa sophistication pleine de vide est tellement plus gauchiste.
      N’importe quel rigolo ? Pourquoi jamais aucun parmi ces armées de rigolo n’a jamais été capable d’en faire autant ? Hugo que j’admire n’a pas eu une seule de ces trouvailles. Il a eu les siennes c’est deja assez et vouloir les comparer à celles de Celine n’a pas grand sens. Balzac n’était pas un styliste donc ça en a encore moins.
      Ces trouvailles sont du génie pour moi et pour d’autres milliers de gens parce qu’elles renferment une puissance d’évocation unique dans l’histoire de la littérature. Vous n’en avez pas ressenti autant dommage pour vous mais n’en faites pas l’objet d’un jugement péremptoire.
      Quoi d’autres, une caricature des gens du sud ? Hou le vilain...
      Vous rajouter un "etc" pour la forme mais on se demande si vous en avez lu plus que le Voyage.
      C’est intéressant cette façon d’accoler arbitrairement le mot athé avec le mot matérialiste. Celine avait une spiritualité au sens large dont vous n’avez pas idée.


    • Nicolas,

      La vulgarité est dans vos évaluations :

      1) attribuer le titre de "génie" à n’importe qui me parait assez vulgaire. Les modernes adorent ça, Picasso est un génie, Boulez est un génie, Nietzsche est un génie, Andy Warrohl est un génie, et ma grand-mère aussi, non ?
      Des trouvailles de langage ne sont pas du génie, je le répète, vos évaluations émotionnelles ne sont que du "blablabla" (terme inventé par Céline, vous devez aimer).
      Ce genre de trouvailles qui se pérénnisent sont intéressantes, oui, mais appeler ça du génie n’est possible que relativement à une époque moderne nulle. Alors, oui, par rapport aux autres du XXème, vous pouvez l’appeler génie, mais si on tient compte du passé littéraire français, je rigole devant mon clavier, franchement. :-)

      2) C’est vous qui n’avez pas lu assez Céline, en premier lieu sa correspondance privée de la fin de sa vie, où il reconnait lui-même avoir été beaucoup trop loin dans la haine, le cynisme et la brutalité des idées exprimées quand il était plus jeune. Il se donne comme excuse que pratiquement tous ceux de sa génération ont soutenu les mêmes idées (ce qui est très juste) avec le même excès, et qu’il s’est laissé emporter par cette vague, en concluant qu’il espère que "les générations futures seront plus intelligentes et plus mesurées que la sienne et que lui-même".
      Donc, lui est capable de faire l’auto-critique de son passé, mais vous, non, vous continuez à valider ses idées passées qu’il a en partie reniées ?? Mouarf...
      Lisez autre chose que "mort à crédit" et consorts, et ayez la maturité de voir les choses de face, merci.

      3) la critique du Divin par Céline n’est pas du tout seulement "une critique des adorations mièvres du petit Jésus", vous mentez ou vous ne l’avez pas bien lu. Il valide en fait le matérialisme moderne, qui a des liens étroits avec l’athéisme, oui, monsieur. Alors, il valide cette merde de matéralisme et après, il se plaint de 14-18 et des conséquences ?? contradiction stupide et incohérence philosophique.

      5) Sortez du scolaire et soyez capable de voir "le souffle" poétique du génie d’Hugo et des autres anciens. C’est autre chose que Céline.

      6) "la caricature des français du sud" n’en était pas une, c’était du racisme lourd, et votre "hou le vilain" est une stupidité, pas un argument.

      7) un matérialiste n’a pas de spiritualité (d’où la froideur inhumaine des idées, le manque de poésie et les incohérences philosophiques)

      8) athée s’écrit avec un e à la fin...


  • Ce que je constate :
    - 1968 : Ce bouquin est présenté à la Télévision, chaîne unique, audience maximale. Volonté de cultiver le Français moyen.
    - 2017 : Ce même bouquin en est réduit à être présenté par M. Soral (banni de ladite télévision) sur youtube à un public beaucoup plus restreint.

    Vouloir élever et cultiver le public : normalité dans les années 60, dissidence en 2017 !