Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Images d’archives : Alain Soral face à Anne Hidalgo en 2003

Alain Soral était invité dans l’émission Piques et polémiques présentée par Paul Wermus sur France 3 le 6 avril 2003. L’occasion d’intervenir sur le thème : « Les femmes ont-elles pris le pouvoir ? ».

Avec notamment : Anne Hidalgo, Christine Boutin, Macha Méril, Nicoletta et Sophie de Menthon.

 

 

Alain Soral, plus de 20 ans de résistance !
Pour aider l’équipe « studio » d’ERTV, rendez-vous sur la page de financement participatif :

(cliquer sur l’image)

 

Retrouvez les analyses d’Alain Soral chez Kontre Kulture :

Vous appréciez Alain Soral ?
Dites-le autour de vous avec la boutique E&R :

Les dernières interventions d’Alain Soral, sur E&R :

Prolonger la vidéo avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • les femmes sont supérieures aux hommes et c’est bien pour cela que les religions sont toutes misogynes, la politique et la société les musellent depuis des siècles et des siècles. L’égalité n’existe pas, et n’a pas lieu d’être, hommes femmes sont complémentaires. Dans le monde du travail , seule l’égalité des droits est important. Les femmes ne cherchent pas le pouvoir, mais ne veulent pas subir celui écrasant, misogyne, sexiste, machiste, etc et toute la violence que cela peut engendrer. Mais pour le pouvoir ou l’entrepris, il faut aussi la compétence et ça n’a rien à voir avec son genre.

     

    • "les femmes sont supérieures aux hommes et c’est bien pour cela que les religions sont toutes misogynes"

      Tant de conneries dans une phrase !


    • Les femmes sont supérieurs aux hommes ? En tout cas politiquement c’est quasiment toutes des cruches !


    • @demitrius
      Le début de votre post démarrait bien.

      Je pense comme vous comme les femmes sont supérieures aux hommes en bien des points : plus grande résistance physique et à la douleur, capacité à créer la vie, etc.
      Je suis même proche de penser que si la nature a donné la testostérone aux hommes, ce n’est pas pour qu’ils portent des trucs lourds grâce à leurs muscles mais simplement pour leur laisser une chance de survivre face aux femmes.

      Par contre, la suite de votre post est un infâme gloubiboulga Sorosien. Vous aviez pourtant la clé avec la complémentarité. Comme quoi, la novlangue moderniste mâtinée de culpabilisation antimâle fonctionne à merveille.


    • Pour grz : jusqu’à preuve du contraire il faut un homme à la femme pour créer la vie


  • Si vous imaginez des hommes à la place de ces poules bruyantes ça donne des gamins ou des débiles. Elles sont culcul mais un truc de dingue. Elle font de la conversation de salon et le serieux fait déconnecter leur circuit interne emotionnelo réactionnel

     

    • #1755993

      Les discussions futiles ne sont pas réservées qu’aux femmes, je le vois tout les jours au travail, dès que j’aborde la politique ou la géopolitique, j’ai droit à "il ne faut pas mettre des pièces dans la machine", sortis du dernier match de foot, il y a rien à en tirer.

      Et pourtant je bosse dans une société de service, mais comme de nos jours les gens se cultivent uniquement sur leur métier, ils ne tarissent pas d’éloge sur le dernier Window, mais sont des incultes en histoire et en culture générale.

      Ca ne les empêches pas de vous tenir la dragée haute sur des sujets de géopolitique qu’ils ne maitrisent pas, gavés par les journaux gratuits, véritables torches culs et la télévision datant de Leonid Brejnev.

      Dès qu’on l’ouvre on est un pédant. Par contre si c’est pour parler de prix de chaussures vues sur le net, alors là ce sont des discussions sans fin.

      C’est la féminisation de la société, et Soral dans cette émission à raison de déclarer "je suis le seul à parler sérieusement".


  • "Vous me coupez la parole on se croira dans un poulailler" Mdr. Merci M. Soral.
    Et finalement il n’y a que le poulailler qui a la parole.
    C’est ce que nous allons voir avec la nouvelle Assemblé Nationale à la parité améliorée."Cot,cot,cot", ça promet.

     

  • "Les hommes ont l’idée, les femmes ont le courage ". Mgr Williamson


  • Essayez de faire comprendre à certaines femmes qu’elles sont les première victime de la société de consommation et elles vous riront dans la figure, un peu comme dans le film "idiocracy" quand le gars essaye de se justifier au tribunal, triste constat.


  • Soral : "Vous me coupez la parole, on dirait un poulailler" :D

     

  • On se moque souvent des conversations de bistrot mais les discussions mondaines sont bien pires....toutes ces cucuteries bourgeoises, ces petites manières prout-prout...elles sont persuadées qu’elles font de la réflexion de haute volée... c’est insupportable ...


  • le problème n’est pas chez les femmes mais chez les hommes efféminés .
    C’est l’homme des villes du 20ème siècle qui ne va plus à la guerre, ne travaille plus de ses mains et des ses muscles. Si l’on ajoute à ça les différents perturbateurs hormonaux , on se retrouve avec des hommes aussi féminin que des femmes.

    Tous les problèmes de l’occident viennent de la féminisation de l’homme, est ce un hasard si les "élites" sont massivement pédophiles et homos ?
    Les femmes n’ont pas pris le pouvoir, elles ne se sont à aucun moment émancipées toutes seules , c’est l’homme bourgeois et homo qui le lui a donné.
    Lorsque l’homme a renoncé à son rôle de chef de famille, et au patriarcat, la féminisation a naturellement comblée le vide.

    L’ironie de l’histoire est que les petits identitaires qui n’aiment pas les musulmans et se plaignent qu’ils pourraient oppresser la femme, ne se rendent pas compte que c’est justement leur abandon du rôle de mâle dominant qui a permis l’installation des masses étrangères dans leur pays.

     

  • Mais qu’est ce que elles sont connes

     

  • Que d’hypocrisie !!!

    Ils invitent 8 femmes et un "réac sulfureux" pour créer volontairement une tension déséquilibrée (dont on connait l’issue) menée par la passion et aucun logos :

    Ils s’emmerdent quand Alain est courtois, mesuré ou trop intellectuel, mais se marrent bien quand il parle de poulailler !

    Ils vont même jusqu’à lui demander d’être plus réac !!!! (7:48)

    Ils ont besoin d’un "facho de service" pour s’illustrer... C’est un rôle qui, visiblement, leur plait bien, par rapport auquel ils ont fondé toute leur attitude d’ado en crise... non par opposition intellectuelle, mais dans un rapport narcissique de domination par la séduction ("vous êtes un parfait coq") et le nombre.

    Une sorte de "dîner de con inversé" où un groupe (de cons incapables de produire) vampirise la substance d’une personne (intelligente et douée d’initiative) afin de s’approprier ses conjectures et les retourner en leur faveur dans l’auto-congratulation collective.

    Une situation grotesque, pathologique, et malheureusement très répandue chez les personnes dépourvues de libre arbitre et d’indépendance intellectuelle face à une majorité.

     

    • #1756108
      le 28/06/2017 par Un sandwich sur le pouce
      Images d’archives : Alain Soral face à Anne Hidalgo en 2003

      La difficulté n’est pas de voir le grotesque mais de l’articuler de manière claire pour le rendre audible. C’est du mouvement précédent qu’on apprend du suivant. Sur l’instant du chant de cocotes on se fait picorer les oreilles lorsque l’on est bien élevé. C’est pour cette raison qu’il est plus appréciable d’entendre le chant des carpes. Au moins laissent-elles entendre qu’il n’y a rien à entendre dans le fait d’écouter les convives d’un dîner de cons qui s’invitent à souper dans le chic à mélanger les couteaux à poissons et les fourchettes à dessert.


  • #1756003

    Il était excellent animateur ce Paul Wermus, qu’est-il devenu ?
    Tiens tiens, voici un panel d’invités tout à fait intéressants, car pour la plupart d’entre eux ils sont devenus tricards dans le médias :
    * Sophie de Mentons, chroniqueuse au Grandes Gueules" a été virée de RMC suite à son "dérapage" sexiste à l’antenne au sujet de Nafissatou Diallo. Elle n’a plus été invitée sur les plateaux télés et radios.
    * Elena Alekseievna Lenina, ex candidate de Nice People, accusée d’avoir tué sont chat rose lors d’une "pink party" à été depuis boycottée. Elle n’a plus été invitée sur les plateaux télés et radios.
    * Alain Soral, essayiste et ex dragueur des boîtes de nuits parisiennes, était couramment invité comme le provocateur parfait sur tous les sujets brûlants en dernier lieu régulièrement sur le plateau de "Ce soit ou jamais". Depuis l’interdiction de critiquer la bien-pensance, Soral est devenu tricard dans tous les médias d’Etat et n’a plus été invité sur les plateaux télés et radios.
    * Christine Boutin, mariée à son cousin germain, est accusée d’avoir tenu mainte fois des propos homophobes, et est devenu tricard sur dans les médias d’état, et elle n’est plus invitée sur les plateaux télés et radios.
    Deux poids deux mesures :
    * Anne Hidalgo, lors de la venue de Emmanuel Macron à Orléans, elle dérape : "Moi je célèbre Paris vous savez, les itinéraires des uns et des autres, les petites phrases, je vais vous dire, j’en ai rien à battre. Je me bats pour ma ville". Elle n’est pas inquiétée et est toujours invitée partout et par tous.



  • Les femmes ne cherchent pas le pouvoir




    Ce n’est pas Alexandre Dumas qui disait : « Il y a une femme dans toutes les affaires ; aussitôt qu’on me fait un rapport, je dis : « Cherchez la femme ! »
    Je ne peux que être d’accord avec Dumas. D’ailleurs, j’irai même plus loin : la femme est en quête éternelle du pouvoir, mais pour ne pas se salir les mains, elle le cherche par le biais de l’homme. L’homme n’est qu’un pantin aux yeux de ces femmes.

     

    • " Les femmes font l’opinion ; les hommes torchent les lois" Céline
      " Le monde appartient aux femmes, c’est-à-dire à la mort. Là-dessus, tout le monde ment" Sollers, début de Femmes (le roman le plus visionnaire sur la guerre des sexes qui suit son cours désastreux) Je pense aussi à Balzac (Illusions perdues) et à Jean Baudrillard.


  • #1756039
    le 28/06/2017 par Retournedanstacuisine
    Images d’archives : Alain Soral face à Anne Hidalgo en 2003

    Je ne sais pas trop chez nos amis Musulmans mais chez nous, ´faudrait tout de même pas oublier qu’au départ la femme n’est qu’un appendice de l’homme, créée "après" (on sent la fatigue du Créateur), elle s’est quand même Merde montrée bien sournoise. À preuve, ça nous est resté en travers de la gorge (Seul l’homme a une pomme d’Adam, n’est-ce pas).


  • La femme, c’est comme un fusil de chasse, tant qu’il reste accroché au mur, tout va bien ! Sachant que toutes les femmes s’allongent, et que tout dépend de l’épaisseur du matelas (portefeuille), en politique se sont des catastrophes assurées !
    Merci Mr Soral, l’ honneur masculin est sauf !


  • Dieu a crée la femme pour qu’elle vide le lave-vaiselle. Le reste n’est que philosophie de bistrot

     

    • #1756181

      Ah bon y avait déjà le lave-vaisselle au moment de la création ?


    • #1756228

      Non, au début il n’y avait pas de lave-vaisselle.. Elles ont néanmoins les pieds plus petits que les hommes pour être au plus près du lavoir, puis de l’évier. Oui c’est nul Ha Ha Ha En tout cas, j’espère que toutes ces poules qui vont siéger à l’assemblé ont un neurone de plus que les gallinacés pour leur éviter de faire partout.. Mon vieux disait que lorsqu’elles sont réunis, elles ont la bouche comme le cul des canets !


  • Le temps ne leur a pas donné raison à ces femmes en tout cas ...


  • #1756325

    Elle sont insupportables avec leurs cris de fond, impossible d’entendre les fins de phrases, c’est quoi cette émission brouillon ?
    Sinon vous trouvez pas que M. Soral a un air du professeur Choron, en plus jeune, aussi impertinent et plus intelligent.
    Et Elena Lenina mon dieu, qu’est ce qu’elle est belle ! Une bombe, la plus douce en plus. Je l’aurais bien vu avec M. Soral.


  • La jolie russe qui déclare : "Poutine aime les femmes comme tous les hommes orientés normalement sexuellement", une phrase impossible à prononcer aujourd’hui sans s’attirer les foudres d’une trentaine de lobbys. Les mentalités ont en effet bien changé en l’espace d’une dizaine d’année, les gens sur le plateaux n’étant pas choqué sur ce point.


  • "On se croirait dans un poulailler"... Hahahaha Alain tu es trop drôle.


  • La ruscof elle met des crampes aux yeux tellement elle est belle !

    ça c’est de la belle race !! mélange de scandinave avec une pointe slavo asiate

    magnifique !


  • Dès que le coq a haussé le ton, immédiatement ça a commencé à caqueter dans le poulailler... kot kot kot, kot kot... hahaha


  • Soral a l’air de s’amuser,il a la lumiere sur lui,est le seul homme au milieu du troupeau,il apprecie,personnellement je trouve ce journaliste insupportable,le sujet stupide et les propos des femelles sur le plateau denués d’interet hormis illustrer qu’elles ont appris tout au long de leur vie a bien presenter,bien parler,la forme au detriment du fond.Hormis la doyenne qui tient des propos raisonnables a defaut d’etre originaux.Ce sont des petites soumises qui profitent du systeme qui leur est evidemment favorable puisque le systeme ne veut pas d’hommes puissants et indépendants,capables de remettre les choses en question,il veut des individus faibles,qui ont besoin de lui pour vivre,qui se soumettent au plus fort naturellement en apprenant ses codes,qui ne remettent rien en question,le prototype parfait de cet individu est la femme,et le systeme tend a rendre l’homme l’egal de la femme en terme de soumission.


Commentaires suivants