Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Archive inédite : Alain Soral sur le psychédélisme (1985)

En novembre 1985, le spécialiste de la mode Alain Soral (alors âgé de 27 ans) intervient à la télévision française pour expliquer le mouvement psychédélique.

 

 

Version Dailymotion :

 

Plus de détails sur les 1001 vies d’Alain Soral avec ERTV :

 

Voir aussi :

22 août
Les Rameurs, un court-métrage réalisé par Alain Soral en 1993
Redécouvrez le Soral cinéaste !
20
13 août
Images d’archives : Soral, un rouge au FN (un reportage de 2007)
29
24 juillet
Images d’archives : Alain Soral face à Clémentine Autain et Nicolas Domenach en 2004
69
9 juillet
Archive inédite : la première intervention à la télévision d’Alain Soral (1984)
65
Septembre 2017
Images d’archives : Max-Pol Fouchet présente Walden ou la vie dans les bois d’Henry David Thoreau
9
Juin 2017
Images d’archives : Alain Soral face à Simone Veil (2000)
43
Juin 2017
Images d’archives : Alain Soral face à Anne Hidalgo en 2003
37
Juin 2017
Images d’archives : Alain Soral et la conquête des femmes (1996)
32
Juin 2017
Images d’archives : Alain Soral face à Roselyne Bachelot en 1999
17
Mai 2017
Images d’archives : Alain Soral face à Anne Hidalgo en 2007
34
Mars 2017
Archives : Marion Sigaut sur France Inter en 1991
Du Kibboutz à l’Intifada
17
Mars 2017
Archives : Alain Soral invité de Campus en 2002 à propos du "sexe en littérature"
11
Mars 2017
Images d’archives : Jean Baudrillard sur la disparition du monde réel
7
Mars 2017
Images d’archives : Alain Soral explique le populisme sur le plateau de Ce soir (ou jamais !) en 2009
30
Mars 2017
Quatrième anniversaire de la mort d’Hugo Chávez
Le Venezuela dans la débâcle économique, à qui la faute ?
9
Février 2017
Images d’archives : Gilad Atzmon présenté chez Campus en 2005
1
Février 2017
Images d’archives : Le Livre vert de Kadhafi présenté sur TF1 en 1979
14
Février 2017
Le bilan culturel du monde musulman – Gaston Wiet en 1967
66
Février 2017
Images d’archives : Ezra Pound à Paris en 1965
Petit portrait d’un poète insoumis
9
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Alain Soral, beau gosse un jour beau gosse toujours !
    La classe cette homme... vraiment.
    Voilà pourquoi il est détesté c’est de la jalousie il a tout cet homme.
    Ceux qui le deteste resemble a des poux, comme Hazezette !

     

    • #2222465

      Physiquement Haziza a autant de charme qu’une courge. Soral a bon goût en tout, que se soit en frigue, en musique, ou en cinéma. Ça change de tout ses sous hommes avec tatouage et jean déchiré.


  • #2222272

    La petite pochette rouge, les mains dans les poches, l air chic décontracté, c est le petit côté savoyard ça lol ...même moi je ne suis pas aussi bien habillé pour un mariage .

    Maintenant le rouge c est pour le canapé.


  • #2222276

    1985....l année où le club de mon cœur a joué une demi-finale passionnante de coupe d Europe contre la juve de Boniek et Platini. Que de souvenirs !!!!

     

  • #2222283

    Epoque où les jeunes pensaient pouvoir changer le monde,le Peace and Love,le meilleur de la musique,les shiloms et le népalais,le cachemire,le libanais jaune,l’afghan rouge,les trips sans amphé,y’a pas à dire !...
    Le tout avec le Jefferson,les Doors,Hendrix,les Stones,les Beatles,le Jehtro Tull,l’USA Union de Mayall,le Canned Heat,le Pink Floyd,...,tout était nouveau,on en prenait plein les oreilles et le ciboullo,les hallu,la route vers l’Orient,le sac à dos,les nuits à la belle étoile,nom de diou de nom de diou !...

     

    • tu fais une petite erreur question souvenirs : le meilleur libanais était le libanais rouge (Baalbeck) le jaune c’est de la drouille (marocain)
      l’afghan que ce soit du mazar ou de la galette d’Hérat c’est toujours du noir. (par contre il y a le rouge de Tachkent , le seul charras étranger importé en Afghanistan à l’époque c’est dire la qualité du Tachkent) quant à de l’acide sans amphés c’est impossible, on a toujours utilisé des amphés comme catalyseur pour faire de l’acide, pas d’autre choix à part la strychnine ( le moindre mauvais dosage étant mortel) ou la méthédrine qui est d’ailleurs une metamphétamine ultrapuissante ( on appelait cet acide du mica mais en France on n’en n’a trouvé qu’en 1971)
      cela dit, les acides 250 ou 500 Microgrammes n’avaient rien à voir avec les merdes que l’on vous vend sous ce nom là dans les raves et qui ne sont qu’un mélange d’extasy et de speed aucunement hallucinogène.


  • #2222289

    Déjà incisif Soral et précis.


  • Maintenant on a son secret : il a pris de la potion magique étant jeune.


  • Si la connaissance , le bon sens , la logique est proportionnelle à la chute de cheveux , ceci explique cela ... :-) ;-)

     

    • #2222354

      La chute de cheveux s’explique par le taux de testostérone plus élevé que la moyenne !!!

      J’en suis aussi et je vous garantis que c’est vrai !!

      Le patron est couillu et ce n’est pas pour rien. La classe vraiment !!


    • La chute de cheveux est liée à la testostérone (hormone mâle), et le goût pour l’exploration/la connaissance et la logique sont des traits de caractères typiquement masculins.
      Ta théorie est donc tout à fait crédible.


    • héhé, réponses de chauve...
      il faut bien expliquer pourquoi les hommes perdent leurs cheveux et pas les femmes, donc oui sans doute lié à la testostérone, mais de là à faire une hiérarchie de virilité en fonction de la chute de cheveux, c’est n’avoir réellement pas beaucoup observé autour de soi ;
      Le nombre de trentenaires efféminés qui commencent à avoir de la calvitie, ou du moins une espèce de petit nuage blondinet sur crâne rose, aussi évanescent que leur regard et leur air gentil, discret, pendant que tellement d’autres, bien sûrs d’eux-mêmes, ont encore de la belle et dure tignasse de lave-pont.
      En fait l’observation conduit tellement à l’inverse que j’en viendrais presque à proposer la théorie selon laquelle le système racinaire serait directement relié aux couilles, dont le poids bien concret les empêcheraient de se dissoudre dans l’éther. Sorte d’inspiration pataphysicienne...
      Et puis je fais plus confiance aux anciens, qui liaient barbe/longueur de cheveux avec virilité, que les théories modernes d’une race déchue et sur le point de disparaître, avec ou sans ses cheveux.


    • héhé, réponses de chauve...
      il faut bien expliquer pourquoi les hommes perdent leurs cheveux et pas les femmes, donc oui sans doute lié à la testostérone, mais de là à faire une hiérarchie de virilité en fonction de la chute de cheveux, c’est n’avoir réellement pas beaucoup observé autour de soi ;
      Le nombre de trentenaires efféminés qui commencent à avoir de la calvitie, ou du moins une espèce de petit nuage blondinet sur crâne rose, aussi évanescent que leur regard et leur air gentil, discret, pendant que tellement d’autres, bien sûrs d’eux-mêmes, ont encore de la belle et dure tignasse de lave-pont.
      En fait l’observation conduit tellement à l’inverse que j’en viendrais presque à proposer la théorie selon laquelle le système racinaire serait directement relié aux couilles, dont le poids bien concret les empêcheraient de se dissoudre dans l’éther. Sorte d’inspiration pataphysicienne...
      Et puis je fais plus confiance aux anciens, qui liaient barbe/longueur de cheveux avec virilité, que les théories modernes d’une race déchue et sur le point de disparaître, avec ou sans ses cheveux.


    • héhé, réponses de chauve...
      il faut bien expliquer pourquoi les hommes perdent leurs cheveux et pas les femmes, donc oui sans doute lié à la testostérone, mais de là à faire une hiérarchie de virilité en fonction de la chute de cheveux, c’est n’avoir réellement pas beaucoup observé autour de soi ;
      Le nombre de trentenaires efféminés qui commencent à avoir de la calvitie, ou du moins une espèce de petit nuage blondinet sur crâne rose, aussi évanescent que leur regard et leur air gentil, discret, pendant que tellement d’autres, bien sûrs d’eux-mêmes, ont encore de la belle et dure tignasse de lave-pont.
      En fait l’observation conduit tellement à l’inverse que j’en viendrais presque à proposer la théorie selon laquelle le système racinaire serait directement relié aux couilles, dont le poids bien concret les empêcheraient de se dissoudre dans l’éther. Sorte d’inspiration pataphysicienne...
      Et puis je fais plus confiance aux anciens, qui liaient barbe/longueur de cheveux avec virilité, que les théories modernes d’une race déchue et sur le point de disparaître, avec ou sans ses cheveux.


    • héhé, réponses de chauve...
      il faut bien expliquer pourquoi les hommes perdent leurs cheveux et pas les femmes, donc oui sans doute lié à la testostérone, mais de là à faire une hiérarchie de virilité en fonction de la chute de cheveux, c’est n’avoir réellement pas beaucoup observé autour de soi ;
      Le nombre de trentenaires efféminés qui commencent à avoir de la calvitie, ou du moins une espèce de petit nuage blondinet sur crâne rose, aussi évanescent que leur regard et leur air gentil, discret, pendant que tellement d’autres, bien sûrs d’eux-mêmes, ont encore de la belle et dure tignasse de lave-pont.
      En fait l’observation conduit tellement à l’inverse que j’en viendrais presque à proposer la théorie selon laquelle le système racinaire serait directement relié aux couilles, dont le poids bien concret les empêcheraient de se dissoudre dans l’éther. Sorte d’inspiration pataphysicienne...
      Et puis je fais plus confiance aux anciens, qui liaient barbe/longueur de cheveux avec virilité, que les théories modernes d’une race déchue et sur le point de disparaître, avec ou sans ses cheveux.


  • #2222313

    Déjà un sujet complexe, on aurait pu espérer entendre parler des actions de la CIA dans la propagation du LSD aux USA, mais en 1985 ils ne devaient pas être très nombreux à connaître la sombre histoire de l’acide. Lire LSD et CIA quand l’Amérique était sous acide de Martin A. Lee et Bruce Shlain
    https://books.google.com/books/abou...


  • La conscience des habitants de Pont-Saint-Esprit a également été éveillé :
    https://www.dailymotion.com/video/x...

     

  • C’est quoi le morceau à partir de 1min35s ?
    => https://www.youtube.com/watch?v=7e3...
    (lien direct au passage normalement)

    J’ai l’impression que ça a servi de sample pour un titre très connu mais j’arrive pas à retrouver.
    Merci d’avance.

     

  • En réalité c’est simple, le psychédélisme c’est un art qui exprime une altération des sens. Cela vient beaucoup des "progrès" chimiques fait pendant la guerre.
    Camille Paglia y voit un retour du Paganisme et de l’Idealisme (un des symboles des hippies est le "white rabbit" qui renvoi à Alice au pays des merveilles qui lui même renvoi a la caverne de Platon).
    Mais il faut pas oublier le MK Ultra qui a déliberement introduit des drogues au sein de la population.
    Regardez les conférences de Mark Devlin. Il y voit une attaque de la CIA dans les années 60 qui s’est renouvelé dans les années 90 avec l’acide (avec les fameux badges) qui a remplacé le LSD, et Terrence McKenna a remplacé Timothy Leary.
    Il y a eu une épidémie de drogue à cette époque, avec l’acide et les extasy. Le peuple aurait été le cobaye de la CIA.

     

    • #2222480

      @Tchek N’est-ce pas pour cela qu’ils s’en sont pris à l’Afghanistan ? afin de prendre le contrôle des plantations de pavots et en faire de l’héroïne qui s’écoulerait au sain de la population américaine ? je parie qu’ils sont derrière la crise des opioids. Il faut savoir que dès le fin de la seconde guerre mondiale que les soldats américains une fois rentré chez eux tombaient trés souvent dans la drogue, c’est de lâ qu’est nez le mouvement bikers.


    • #2222656

      Travaux de recherche sur le LSD Repris aussi par Stanislav Grof (psychiatre tchèque)qui a montré qu’il était possible d’avoir accès au même matériel inconscient-avec son potentiel thérapeutique- via des techniques inspirées du chamanisme (technique de souffle,visualisation,utilisation de musique ..pour modifier ces états de conscience)
      L’un des pères fondateurs de la psychologie transpersonnelle


    • en fait dès les premières expériences menées par les militaires US sur le LSD, ils se sont rendu compte que le produit était trop fort pour être utilisé comme arme de déstabilisation : la conclusion était que les populations sous acide devenaient totalement incontrolables et que donc il y avait plus d’inconvénients que d’avantages à utiliser ce genre de produits dans un conflit armé (les produits létaux ou provoquant des incapacités (comme la gastro ou la fièvre) sont beaucoup plus performants pour niquer une population sans risque.


    • @tchek
      ... et l"expérience de Pont-St-Esprit (cas très intéressant à tous points de vue)...


  • Ne pas oublier de mentionner, le sujet est très référencé, que le mouvement hippie et son corollaire le LSD ( puis l’héroine )pour tous , est une opération Mind Control MK piloté par des psychiatres de l’armée US, dont la vocation a été de dissoudre d’abord les mouvements protestataires ( Vietnam, Black Power... ), ensuite la jeunesse chrétienne dans un hédonisme jouisseur et désabusé, le tout arrosé d’un mouvement non moins piloté de concerts géants ( Woodstock...), de tendance psychédéliques accrocheuses( Andy Warhol... ), et de pseudo mysticisme oriental à deux balles : New Wave, New Age, New World Order.

    Est ce un hasard si la plupart des groupes qui ont forgés ces succès planétaires ont d’abord vendu leur âmes au diable ( les Beatles, Bob Dylan...) ?

    https://youtu.be/qosZD-VzKaU


  • SORAL ETERNEL !!!!


  • 15 août 1969 - Woodstock 500 000 jeunes se réunirent pour se droguer et se faire laver le cerveau sur le terrain d’une ferme. Les victimes furent isolées sans possibilité de retour, laissées dans la boue et les ordures, et ils absorbèrent des drogues psychédéliques en les tenant éveillées, durant trois jours entiers, dans un déluge de décibels.
    Tout cela avec la totale complicité du FBI et des fonctionnaires du gouvernement des États-Unis.
    La sécurité du concert était assurée par une communauté hippie – truffée d’agents spéciaux – entraînée à la distribution de masse de LSD et à l’assistance psychologique.

    Le magazine Time célébra comme un « Festival du Verseau » et le « plus grand événement de l’histoire. » Le terme « Verseau » avait été soigneusement choisi.

    L’Âge du Verseau signifiait que l’Âge des Poissons – qui est l’ère du Christ – avait pris fin...

    Dé"Christ"ianisation de Masse ?
    _ Mais j’aime toujours les Who...

     

    • D’où le symbole Peace and love : une croix catholique renversée - qu’on retrouve encore partout aujourd’hui sans que celles qui s’affichent se doutent de propager la haine... et pas la paix et l’amour.

      Cela dit, ce sera au Christ de décider quand son ère sera terminée, pas au Time des rabbins.


  • #2222371

    1967, guerre des six jours.....’.


  • Comme quoi plus on a de culture, plus on emmerde le pouvoir. Tout n’est pas à jeter dans le mouvement psychédélique.


  • Parcours d’un ’MEC’ !

     

  • #2222387

    Il n’y a aucun doute dans mon esprit que la révolution psychédélique a été la première révolution orange. D’ailleurs, la majorité des leaders étaient juifs, Alan Ginsberg, Jerry Rubin, Abbie Hoffman, Susan Sontag, Gloria Steinhem, Bob Zimmerman Dylan etc.....

     

    • La CIA a développé le LSD. Relire Aldous Huxley et "Les portes de la perception" qui inspirera Jim Morrisson pour nommer son groupe "The Doors".

      Se pencher sur les programmes MK, MK-Ultra et relire Laurent Guyénot sur Bobby Kennedy (entre autres).

      Et certaines rubriques de ce blog anonyme (il y a à boire et à manger mais ça reste globalement édifiant) : http://mk-polis2.eklablog.com/

      Bon, je n’ai pas une énorme culture là-dessus. Mais les US ont vécu leur propre révolution orange au moment de la guerre du Viet-Nâm : c’est à corréler avec les programmes ci-dessus (je ne sais pas bien dans quel ordre), et se rappeler qu’officiellement, ils faisaient du 4x4 sur la lune quand ils en sont aujourd’hui à emprunter des lançeurs Soyouz pour se propulser. Dame, il fallait bien distraire et endormir le peuple ? (Dernier lien sur la bizarre régression technologique inattendue de la Nation exceptionnelle : https://lesakerfrancophone.fr/lalun...) (à lire, ne serait-ce que par démarche de curiosité).


  • 1985,la gauche venait de vendre son âme au démon, après avoir suscité un espoir en 1981. Je me souviens de ces types drôlement habillés qui se disait new âge avec une musique, bof, pardon mais c’est une histoire de gout M. Soral

     

  • Comment un esprit aussi débridé, éclectique, indépendant, libre et curieux a t-il pu être muselé par le cartel des grands médias ?? il semble qu’il n’y ait qu’une seule et valable réponse.. que les grands médias sont un outil de propagande au service (ou sous contrôle) d’une idéologie décriée par l’intéressé.. Le goulag de la pensée est une réalité en France, aujourd’hui plus que jamais !

     

  • Hey, mais il est pointu ce garçon !
    Hein !!!??? ;-)


  • Punaise ! Les poches sous les yeux du patron ! A l’époque les nuits devait êtres courtes et agitées...


  • #2222429

    Trop mignon !
    Trop craquant !
    Trop irrésistible !
    Trop choux !
    J’ai juste envie de lui faire des bisous partout...
    Alain, tu es trop beau !!!

     

  • Si Soral n’avait pas touché au fruit défendu, imaginez ce qu’il serait devenu... un Ardisson 2.0 !

     

  • #2222458

    Waouh ! il était trés beau garçon dans sa jeunesse, c’est le portrait craché de Pierre De Brague. Ses interventions sur la mode sont vraiment enrichissantes, j’y apprend plein de choses.

    Qui l’eut cru que tout ses hippies crasseux sous LSD allaient muer en évangélistes néoconservateurs psychopathes ? un effet secondaire sans doute, faut dire qu’il y a pas de grande différence entre le LSD et l’évangélisme.


  • #2222475
    le 20/06/2019 par Atos, Portos et Aramis
    Archive inédite : Alain Soral sur le psychédélisme (1985)

    Quelle est le titre de la musique de Prince qu’on entend vers la fin de la vidéo ?

     

  • Et bien... Je n’étais même pas née !
    Alain se demarquait déjà par son élégance, ses connaissances et son élocution. Sur cette vidéo, on voit qu’il avait déjà quelques tics de language bien à lui, qu’il a conservé aujourd’hui, ’’hein’’, on le reconnaît bien !

    Sinon, je suis une fan de Prince et j’aurais plutôt classé ’Raspberry beret’’ dans la catégorie du Funk/pop. Je viens de regarder sur Wikipedia et le morceau est bien classé dans ’’ néo psychedelia ’’ ou ’’ psychedelic pop ’’ sur la page anglaise. On en apprend tous les jours !


  • Bonjour
    J’me souviens la fois ou Alain Soral parlais de ces gouts musicaux et qu’il aimait le rock psychédélique et entre autre le rock allemand des année 70 dont Can et j’ai été étonné qu’il ne site pas Amon Düül II et l’album Yéti grand disque dédié c’est certains au lsd et toute substance psychotrope...Et je voudrais aussi parler d’un groupe anglais qui pourrais l’intéressé Tindersticks (les 3 premier albums sont excellent)qui font penser parfois fois Tim Buckley.Et il y a aussi l’excellent Maggot Brain de Funkadelic donc les premier albums flirt entre psychédélisme et blues...Et encore Jimmy Castor Bunch et sont excellent disque It’s Just Begun .Et Cure et sa trilogie du début :Seventeen Seconds - Faith - Pornography...Donc on peu rajouter ecore l’excellent Three Imaginary Boys.

     

    • @ maldauror

      Je suis férue de funk et à propos de Maggot Brain, j’ai eu l’occasion de demander à AS ce qu’il en pensait et il trouvait qu’il y a trop de guitare !

      Perso, je ne me suis jamais remise d’une telle intro (10 minutes) que l’on doit au guitariste lead de Funkadelic, Eddie Hazel et je l’écoute toujours religieusement ! La légende veut que George Clinton ait demandé à Eddie de jouer comme si sa mère venait de mourir...

      Maggot Brain, l’album entier : https://youtu.be/21sP7orRS3c

      Un autre morceau d’Eddie Hazel : https://youtu.be/CcwEEu9yF7w

      Il y a aussi California dreamin de Hazel, qu’il me semble avoir déjà entendu sur la radio E&R...


  • Notre patron possédait déjà un certain charisme et une classe incroyable totalement perdue de nos jours. Ayant vingt neuf ans donc un âge similaire a celui qu’il avait au moment de la vidéo je confirme que ma génération est moins mature physiquement.

     

  • Une chose est sur ,c’est qu’il savait s’exprimer et de quoi il parlait, comme aujourd’hui d’ailleurs, il connaît bien ses sujets .C’est certainement cela qui dérange ses contradicteurs, voir ses ennemis, parce qu’il va au fond des choses mais eux préfèrent ce qui est superficiel dans la contradiction, c’est moins gênant .
    Et puis A Soral n’a pas que des ennemis ,mais des idiots et des incultes .


  • #2222728

    De maniere plus prosaique, le psychedelisme, c’etait une maniere efficace et rapide pour les jeunes americains, de se taper des nanas grace aux psychotropes


  • "Raplaplatisation", détournement, commercialisation, dévirilisation d’un mouvement révolutionnaire d’émancipation très dangereux pour le système.

    C’est moi qui délire ou peut-on trouver de sacrés parallèles entre les mouvements Beat-Hippies et Hiphop-Rap ?

     

    • #2222779

      J’aurais plutôt parlé d’un parallèle avec le mouvement techno, où les raves sont organisées un peu sur le même principe que les human be in des années psychédéliques : l’entrée est gratuite ou soumise à donation à hauteur de ce qu’on a sous la main, les produits consommés se ressemblent par leurs effets, la tolérance est de mise, les cheveux des tribeux sont souvent longs et crasseux, les DJ’s se relaient pendant des jours pour provoquer la trans...

      Le Hip hop vante les mérites du business, de la salope, la drogue est omniprésente dans les textes, mais surtout dans une forme de publicité des substances les plus rentables, non comme un moyen d’élever son esprit, puisque le rappeur est déjà tellement conscient que seul compte sa renommée et le nombre de ses disques vendus...
      Évidemment il y a des rappeurs qui font la jonction entre le mouvement psychédélique contemporain, l’électro, et la chanson à textes intelligents, mais y en a pas pléthore...
      Moi j’aime bien Lucio Bukowski et sa clique :

      https://youtu.be/vKjA4jHmJeI


    • Le Hip-hop, c’est les acrobaties comme danse... l’envie de se surpasser.. de faire des fresques murales géantes aux couleurs chatoyantes... De faire de la musique et divertir une salle à partir de vinyle d’autres artistes et chansons populaires détournés.. C’est la customisation des vêtements pour leur donner une identité propre... Et finalement, selon ses moyens utiliser la tchatche, la poésie pour discuter de son monde et sa réalité...

      En définitive, vous avez choisie de définir le hip-hop selon la récupération du système qui a promus le gansta-rap à travers les radios commerciales américaines... ou skyrock en France qui est devenu la radio rap (racailleux) alors qu’ils s’enorgueillirent à l’origine d’être une radio rock qui ne passerait jamais du rap...


  • ...Peut être, Dieu nous a permis ces périodes baba, psychedelique, new âge et autre pour nous divertir à aiguiser notre conscience et sortir d’une époque plus douloureuse, l’humanité est elle un enfant qui cherche à se déterminer face à l’absence du Père ? le vêtement est peut être aussi un moyen d’habiller sa recherche dissimulée derrière un paravent ou s’entasse plusieurs costumes...comme vous l’avez dit dans 1001 vies c’est un autre acte qui se joue aujourd’hui, le temps à changé son tempo et à y regarder de plus prés c’est nous qui y sommes en captivité à la merci d’une humanité orpheline. Dieu est mélomane et poète préférant l’intelligence qui pétille dans les yeux Il est Celui qui interprète sa partition dans une âme ouverte et qui cherche à fabriquer son art car Lui seul est Créateur. La sensibilité qui nous stimule à Le conquérir nous donne à réfléchir sur ce que l’on vit individuellement et mondialement et l’état de ce monde ne démontre que l’absence de Sa présence, parce que le monde se prend pour Dieu mais il n’a pas Son Elégance Sa Finesse Son Esprit.

     

    • @MARTHE

      Ma chère Marthe, j’apprécie votre ton et votre délicatesse mais Non ce ne peut être Dieu qui soit à l’initiative de ce mouvement de démocratisation de le défonce sociétale du corps et surtout de l’esprit fut il Baba, Rock, Punk, Funk, Techno et j’en passe...( Je le sais, j’y était... ! )

      Cette manip n’est évidement qu’un Solve avant un saut quantitatif du Coagula vers le NWO, et ce que certains dandys impertinent trouvaient rebelle n’était qu’un piège à con qui en a détruit plus d’un ... !!

      Nous savons, s’il fallait une preuve ( CF JIM ), que ces mouvements sociaux et groupes musicaux sont connectés, inspirés et nourrit par un occultisme Luciférien : c’est banalement connu, par exemple le rôle d’Aleister CROWLEY ( la bête 666, FM 33 degré qui figure sur la pochette de l’album Sergent PEPPER ) pour les Beatles...


    • Albert V, Satan est un singe qui singe Dieu en tout même la mort, la réalité est obscure qui singe la vérité lumineuse d’où s’entremêle des lianes de vie d’où s’évade les singes en songe d’homme.


  • Ahah, le passage où il apostrophe, navré, la gentille cruche qui porte son haut "psyché"... Déjà un sacré caractère !


  • #2222896
    le 20/06/2019 par C’etait MIEUX AVANT/vraiment
    Archive inédite : Alain Soral sur le psychédélisme (1985)

    OUI quelle classe alain soral, je me souviens de cette époque, je suis un peu plus jeune que sieur Soral (1961)
    c’est ca avoir une vraie culture musicale, et mr Soral l’a haut la main : car il fait parti de cette génération qui avaient une vraie passion pour la musique et ce qui entouraient ses mouvements musicaux:une vraie richesse : oui il y eu le psyché, mais aussi le noise avant punk avec Iggy and the stooges et le mc five :
    le punk,la new wave et la cold wave : maintenant, il n’y a que de la daube, de la grosse et infame daube et si deja en 85 c’etait fini : voir ces gens qui n’ont aucune culture de la musique et des fringues/
    Car la grande époque du rock, va de 55/56 (elvis presley) a 84 max avec new order,gary numan, lords of the new chruch.APRES c’est le déluge dans tout les sens du terme:y compris politique.
    L’arrogance qu’a alain soral, il la mérite son arrogance : car il est au dessus intellectuellement, oui il fait parti de cette minorité d’hommes et de femmes : dont le moule est cassé :
    aujourd’hui, c’est jogging, rn’b,rap,jeux video,smartphone : tout pour etre un CON.

     

    • Toutes les époques en remontant jusqu’à Platon et d’autres encore avant lui, ont leur lot de « C’était mieux avant » comme leur lot de cons : les plus grands penseurs l’ont évoqué chacun à leur sauce que l’on croirait leurs citations, pourtant plusieurs fois séculaires, pondues la veille.
      La seule qui vaille, pour englober l’échelle chronologique qui sied à l’humanité, reste désormais celle chantée par le penseur au chapeau, Bob, affublé de sa guitare et de son harmonica : "The Times they are a changin’".


  • Quelle beauté !!


  • #2222955
    le 20/06/2019 par L’Amour est morte
    Archive inédite : Alain Soral sur le psychédélisme (1985)

    En 1968 j’avais 15 ans, je me suis pris une baffe en écoutant de nouvelles sonorités sorties de la corne du diable notamment avec le moog synthétiseur d’Emerson Lake Palmer, avec le rauque and râle d’Iron Butterfly et le morceau extra terrestre "Butterfly Bleu", avec les voyages intersidéraux de Pink Floyd dans Ummagumma ou Echoes, avec les teutons perfectionnistes de Tangerine Dream dans "Atmen", "Ricochet" ou Klaus Schulze, des univers inexplorés. Puis tout à viré Pop music, showbiz avec Jean-Michel Jarre ou Kraftwerk. Dylan, Hendrix, Morrisson, Lennon avaient vendu leur âme au diable, la plupart l’ont payé très cher. D’immenses tubes sont d’inspiration infernale (hôtel California, Stairway to heaven...).
    enfin ce n’est que mon opinion.


  • #2223172

    A vérifier mais cette analyse d’Alain Soral se faisait sans doute au moment d’un "revival" néo-psychédélique qui fit un peu parler de lui à cette époque, le Paisley Underground. D’ailleurs le Paisley est le nom du motif très sixties sur la chemise de la jeune fille qui ne sait rien. Côté musique c’est une étiquette un peu vague sous laquelle on peut ranger des groupes de la première partie des années 80 tels que The Three O’Clock, le très beau Dream Syndicate et un peu les Bangles.
    Mais le rock psychédélique est né vingt ans auparavant en partie avec une bande de jeunes allumés texans : le Thirteen Floor Elevator emmené par Roky Erikson. D’ailleurs il est le premier à avoir utilisé ce vocable pour un titre d’album : le superbe Psychedelic Sound of...
    Le grand Roky Erikson vient de nous quitter. Il laisse les trois albums du Thirteen Floor Elevator et une poignée de disques...heu... bizarres. Roky avait pris de l’acide, beaucoup trop d’acide. Pour le soigner, à la fin des sixties, on l’interna dans un hôpital psychiatrique où il fut soumis à de nombreuses séances d’électrochocs. A sa sortie, la schizophrénie, la paranoïa, le délire menaient le bal. Aussi sa production d’après son premier groupe est-elle un carnaval de chansons invoquant les démons, les zombies, les chiens à deux têtes et même les gargouilles.
    De nombreux artistes ont rendu hommage à cet Artaud psychédélique à commencer par ZZ Top, Primal Scream ou les Black Angels.
    Roky Erikson malgré ses troubles mentaux, la dèche et diverses errances est un grand artiste qui n’a jamais cessé de combattre.


  • #2223353

    Alain Soral déjà taille patron à 27 piges !

    Il me fait l’effet du mec un peu Underground à l’affût et qui maîtrise totalement son sujet : musique, influences politiques, mouvements sociaux, mode, contre culture.

    Et déjà une élocution très posée et très convaincante. A des années lumières des pseudo-critiques musicos de la presse écrite, radio, TV qui reçoivent leur texte des Majors et récitent de la merde.

    Chapeau !


  • #2223358

    Impressionnant la ressemblance en 1985 d’Alain Soral avec le chanteur de New Order

    Totalement en phase avec son discours. Merci E&R pour cette pépite !

    À partir de 02"10 :

    https://youtu.be/LQaehcfXvK0https://youtu.be/LQaehcfXvK0


  • Tous ces mouvements et modes ont été largement promus et disséminés auprès de la jeunesse par la CIA de façon à expérimenter ces drogues, LSD notamment, à pervertir et manipuler, l’objectif ayant par ailleurs été parfaitement atteint, mais que reste il de tout cela sur un plan culturel ? Sinon les délires mortifères d’une époque dont nous subissons toujours les conséquences, la mode c’est la forme, elle participe d’une ingénierie sociale, étudiée d’en haut, dans un but commercial , économique mais aussi politique qui est le fond, d’ailleurs AS l’a tres vite analysé je crois.


  • Il avait déjà une excellente verve du haut de ses 27 ans. Il a vraiment la pédagogie dans le sang, Tonton Soral. C’est un brillant orateur. J ai appris beaucoup avec lui et dans ce reportage. Ses discours sont toujours fascinants et passionnants. Que Dieu nous le garde pour plusieurs décennies !!!


  • #2225613

    La musique, sans une part d’occulte devient chiante et quelque peu inutile. Une musique de lapin débile, de consommateur satisfait.
    Par occulte, entendre mystère. Le psychédélisme dans la musique s’évertue à synthétiser un au-dela du matérialisme consumériste. Pas d’occulte dans les musique de carrefour ou d’ikéa. Pour ce qui de Bach, puisque beaucoup se paluche à son sujet et au sujet de sa musique, intellectualisme de merde, mathématicien de la musique ; PAs de névroses dans la mathématique, Cousin kiffe. Bon il a le droit.
    Dans la musique babos, le christ est quasiment partout, comme un radical de gauche.
    D’ailleurs, le satanisme dans la musique exprime le plus souvent l’ennui des conventions, et l’expression d’un désir de s’en tirer, de s’en arracher, par une force "à contre-courant".
    Les chansons à texte, où le type pleure le départ de sa grosse : Chiant comme la mort aussi. Désolé. Ca dit quoi ? Que l’homme est faible, lâche, poête maudit, objectif dans son amour, ce qui n’a aucun sens.
    Après, les chansons politiques... C’est de la politique, et rien d’autre. Donc pas de la musique mais un support politique enguirlandé.
    Le punk : bon alors le punk, c’est politique, mais en fait c’est anti-politique, le problème est qu’au fond, ça revient au même./
    D’ailleurs, il suffit de se balader de café en café en France, pour constater les dégâts : les musiques qui y passent incitent à bouffer des anti-dépresseurs RTL 2, tout le bazar, le temps est figé, c’est à dégueuler.
    En province, Pas un café bloqué sur des radios américaines ( ou autre : un peu plus underground) , type, house, hip-hop, afro-beat ou autre, un peu plus exotique. Tout est verrouillé. Et en plus y en a ici qui trouve cela super ! Cloclo en boite c’était mieux. Woarf... Alors naturellement, le gout pour la musique s’étiole et BFM prend sa place.
    Rien que ça participe à la consommation d’anti-dépresseur, cette impression que les jours se ressemblent, que Goldman marche seul encore ce matin, et que Raphael ne sort pas de sa putain de caravane... Merde mais brulez-la !
    Quel intérêt la vie si tu ne prends pas de risques ? mon petit labrador en colère ?
    La plupart des risques que les gens prennent c’est un cdi et un crédit. On retrouve les lâches, qui chialent après... De frustration, puisque le labrador a fait des gosses par pulsion. Parce qu’il ne sait que confondre désir et amour. On ne t’a pas menti gogo, juste que tu n’as rien étudié avant de sauter.


Commentaires suivants