Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Korian, géant français des Ehpad, accumule les critiques pour sa gestion de la crise sanitaire

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé.

 

 

No comment !

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Depuis plusieurs semaines, le groupe Korian qui exploite 308 maisons de retraite en France est attaqué de toutes parts pour sa gestion de la crise sanitaire.

 

À l’appel des syndicats CGT, FO et SUD, plusieurs personnels des maisons de retraite Korian s’étaient rassemblés ce lundi devant certains établissements du groupe pour réclamer le versement de primes et une revalorisation salariale.

Les organisations syndicales demandaient notamment que la prime de 1000 euros promise fin avril par la direction soit versée à tous les personnels sans distinction et portée à 1500 euros. Une revendication qui a abouti en fin d’après-midi alors que le groupe a fait savoir par communiqué qu’une prime de 1500 euros sera accordée à tous ses salariés des Ehpad, quelle que soit la zone. Son versement est prévu début juillet.

Au-delà de cette prime, Korian est, depuis la début de la crise sanitaire, dans le collimateur des syndicats mais aussi de certains élus et familles de victimes du coronavirus qui l’accusent de ne pas avoir su gérer la crise. De son côté, le groupe se défend bec et ongles : « On entend des attaques, et je ne peux pas laisser dire ce qu’on entend (…), c’est inqualifiable », expliquait fin avril à BFMTV sa directrice générale, Sylvie Boissard.

BFM Eco revient sur la naissance de ce géant européen de l’aide à la personne, et sur les polémiques dont il a fait l’objet ces dernières semaines.

 

Numéro un en Europe

Leader européen des « services d’accompagnement et de soins aux seniors », le groupe Korian est présent dans six pays européens (France, Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas, et Espagne) où ses 53.000 employés s’occupent de 300.000 patients et résidents. Il compte 850 établissements, dont 308 dans l’Hexagone (23.000 résidents).

[...]

Ces dernières années, l’entreprise a continué son développement via de multiples acquisitions (la société de télécommunication Omedys et 5 Santé, groupe français spécialisé dans le traitement des maladies chroniques en 2020, mais aussi les entreprises de maisons de retraite espagnole Seniors et allemande Schauinsland en 2019…).

L’an passé, Korian a enregistré un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros, en hausse de 8,3 %. Au premier trimestre 2020, son chiffre d’affaires était de 941,6 millions d’euros (+8 %) mais cette hausse n’intègre encore que partiellement les premiers effets défavorables liés à la crise du coronavirus.

 

Qu’est-il reproché à Korian ?

Lors du dernier bilan communiqué par Sylvie Boissard le 27 avril, 606 décès liés au coronavirus avaient été recensés dans les établissements Korian. Le groupe a notamment enregistré 38 décès sur 109 résidents dans son Ehpad La Riviera à Mougins (Alpes-Maritimes). Une situation qui a suscité des interrogations et des critiques.

Parmi les syndicats, SUD, FO et la CGT ont déploré « une hécatombe de décès parmi les résidents » et dénoncé le « manque de réaction » de la direction de l’entreprise pour mettre à disposition « du matériel de protection en nombre suffisant ».

 

Du côté des familles et parties civiles, plusieurs plaintes contre X ont été enregistrées depuis le début de la crise. Le 23 avril, le parquet de Grasse avait fait état d’un total de huit plaintes émanant de membres de la famille de personnes admises dans l’Ehpad de Mougins, dont certaines décédées, ainsi que d’une plainte de la mairie de Mougins. Une enquête préliminaire a été ouverte.

[...]

Polémique sur les dividendes

Après la publication d’un article de L’Obs fin avril, plusieurs élus de gauche tels qu’Olivier Faure (PS) ou Manuel Bompard (LFI) dénonçaient le versement de dividendes prévu par Korian pour ses actionnaires à hauteur de 54 millions d’euros, malgré la crise du coronavirus. Peu après, le groupe a fait savoir qu’il renonçait au versement de ses dividendes.

 

 

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Notre analyse sur la question :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « son certificat de décès c’est indiqué pour cause de la mortalité "COVID" »

    Je pige pas. Donc dans chaque hosto, y’a un infirmier corrompu qui assume de mentir et d’inscrire Covid en lieu et place de la vraie cause ?
    À moins que ça soit le directeur qui se charge de cette besogne... et personne ne remarque rien derrière ?

     

    • y a personne qui peut vérifier tout çà , saisir un avocat intègre et demander accès à tous les dossiers ….


    • Quand une mort n’est pas suspecte, il n’y a pas d’enquête et donc pas d’autopsie.


    • C’est un médecin normalement qui doit remplir le certificat de décès, pas un infirmier. Je ne pense pas que le directeur d’un ephad soit médecin, c’est probablement un comptable qui dirige un Ephad.


    • Tout ce génocide contre les vieux n aurait pas été réalisable sans la complicité du personnel soignant !
      Impossible !


    • Je suis infirmier et je peux vous dire qu’il est très facile de « falsifier » un certificat de décès. on peut y mettre ce que l’on veut surtout lorsque pendant la crise de Covid les mesures et contraintes drastiques mises en place pour un décès (préparation du corps, transport du corps...) sont complexe. je l’ai vécu, des qu’un décès est catalogué covid sur le papier, la famille n’a pas le droit de venir sauf sur dérogation, mais ils ne veulent pas prendre le risque, le corps est transporté dans une housse spécifique, écrit covid dessus ... tout est fait pour faire flipper tout le monde afin d’éviter que les gens se posent trop de questions. Donc oui, énormément de décès ont été catalogué covid à tort car la propagande a formaté la plupart des médecins, ils ont été acteurs dû mensonges malgré eux ... et certains le faisaient en connaissance de cause car ça fait bien de dire au collègues à la famille qu’on était en plein dans la crise et qu’on a signé des dizaines de certificat de décès covid. Et vu que cela vient du médecin, personne n’ira le contredire surtout en cette période ....


    • Ne pas oublier le fait qu’il n’y avait pas de tests . Puis il y en eu mais absolument pas fiables, ensuite pas d’autopsies . Donc si on met sous Covid , les morts ayant eu des symptômes similaires au covid ca fait du monde , car nombres de maladies produisent les mêmes symptômes.


  • Malgré la communication souriante et le discours de compétence affiché, ça passera mal pour les familles qui au moins, désormais, savent pour qui elle ne voteront plus... Bon, les mesures de protection des vieux encore vivants, je veux bien mais Route et l’autre guignol « avocat du diable juste ce qu’il faut » aurait pu parler de « l’après » des anciens décédés. Plusieurs jours dans un sac plastique hermétique, En tas, pas de toilette mortuaire, pas de proches... L’humanité Korian...


  • Et savez-vous qui sont les principaux actionnaires de Korian ?

    Je vous le donne en mille (source Wiki) :
    Les groupes d’assurances, Office d’Investissement des Régimes de pensions, Predica (Credit Agricole) etc...
    Bref : des groupes qui ont interet a’ écourter la vie des vieux apres leur avoir fait payer des assurances toute leur vie... !


  • Ma soeur a séjourné quelques mois chez Korian, rue Jeanne d’Arc, à St Mandé . Un beau parc . Mais à part ça une chambre minable dont la peinture n’a pas dû être refaite depuis 40 ans . La bouffe : minable . On comprend pourquoi les maquereaux et maquerelle de Korian sont pétés de thunes . Exploiter les vieux, quel filon ! Entre 3000 et 5000 euros par mois ! Une bonne partie des économies de toute une vie atterrit désormais dans les poches de ces répugnants maquereaux !

     

  • Confier la fin vie de ses proches à Korian autant monter dans la navette Challenger ! L’abus de confiance se paye très cher...


  • Ça me motive encore plus pour être le moins dépendant possible du système de la maladie pour les années à venir.
    Au revoir, j’ai des cerises à ramasser, c’est pas tout de passer son temps à commenter...
    Bisous.

     

  • Ne pas oublier que le premier des scandales est un scandale d’Etat...
    Afin de détourner l’attention, les critiques vont s’attaquer à tout un tas de problèmes connexes, ce qui s’appelle noyer le poisson !
    On aurait pas ce genre de problèmes si chaque famille assumait "ses vieux", comme cela se faisait avant...


  • Korian, c’edt des directeurs d’établissement 8000€ par mois (souvent des anciens gestionnaires du privé, bien loin de la santé). Annuellement des enveloppes sont réparties sur chaque établissement pour donner des primes aux employés... mais souvent partagées entre la direction et le délégué du personnel, syndiqué, c’est aussi des primes de participation aux bénéfices qui flirtent avec les 30€ par an (!). C’est surtout des chambres toujours occupées avec des lits toujours chauds même quand papi a cassé sa pipe le matin, le soir la chambre est occupé.


  • bon pour ce qui concerne les EHPAD ou je travaille, on a pas eu un seul cas de covid, sur 210 résidents dans 14 residences, EHPAD de l hospital publique de loire atlantique, donc je ne sais pas trop quoi pensée de ce virus, quelques tests réalisés sur 3 ou 4 patients, qui on été négatifs, on a une unité fermée (un cantou) de 15 résidents alzheimer trés déambulants,qui sont en permanences collés les uns aux autres ou collés a nous qui touchent a tout, même le matos qu il y a dans la salle de soins, pendant que l on fait nous les soignants nos transmissions, pas d isolements pour eux et pas de rivotril pour les shooter de façon a ce qu ils restent confinés dans leurs chambres, c est clair que si cela avait été le cas j aurais démissionné , quelques DC sur les 210 résidents en 2 mois mais pas plus que d habitude et pas des symptomes du covid, c est sûr, d après ce que l on sais des symptomes du covid bien entendu.Pour ce qui concerne les soignants, pas de malades du covid non plus parmis mes collèges.


  • C’est toute la société qui est à revoir ! A quoi s’attendre avec des inconnus à qui on confie nos vieux ?


  • Bientôt le "Marché" décidera que la viande des vieux euthanasiés pourra entrer dans la composition des lasagnes .

     

  • Le portage des EHPADs peut se répartir de 3 manières : privé (Korian par exemple), public ou associatif. Pour ne pas tomber dans la caricature du privé "affreux" et du public toujours "vertueux", il faut savoir que tous les EHPADs relèvent de financements publics (ARS, conseils départementaux) et surtout du contrôle des autorités publiques. Il y a peut être eu chez Korian des lacunes par inadvertance, mais certainement pas mise dangers de la vie d’autrui par instructions de la direction. Pour information, je suis moi même président d’une structure associative et veille au grain pour éviter toute hécatombe. Je serai curieux de voir les résultats de l’enquête sur la gestion de la crise par Korian. En attendant, personne n’ira plus chez eux avant longtemps !


Commentaires suivants