Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’état des relations entre la Chine et la Russie

Une alliance de circonstance ?

Emmanuel Lincot fait le point sur l’état des relations entre la Chine et la Russie.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre les relations internationales avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1884685

    C’est quoi le PIB de la Russie qu’y dit ?


  • #1884709

    Que sous entend cet article ?

    Cet article très interrogatif sur l’état des relations
    entre la Chine et la Russie prévoit l’échec
    de cette relation "asymétrique" et "colonisatrice" .
    La stratégie de Poutine est-elle visée ?
    Les libéraux à Moscou s’agitent-ils ?

     

    • #1884755

      Non ce n est pas ce que suggère cette video, réécoutez là...
      Cependant elle corrobore ce que j’ai toujours penser à savoir que l’allié naturelle de la Russie est l’Europe (rien à voir avec l’UE....) et non la Chine... Et Poutine le pense certainement lui aussi, mais en tant que president de la Russie il fait avant tout de la réal politique...

      RDV dans 10 ans, comme disait l’autre, à la voix de crécelle...


  • #1884734

    Qu’est ce que ça donnerait Xi Jinping et Poutine aux commandes de la France ?


  • #1884751

    Beaucoup de choses à dire sur cette analyse.
    Quid de l’alliance objective Russie/Chine pendant la Guerre froide et ensuite ? L’histoire a son importance.
    A entendre M. Lincot cela n’a jamais existé. A-t-il entendu parler de la guerre de Corée et du Viêt-Nam ? C’est pourtant cette alliance objective/successive qui a permis de tenir tête aux impérialismes occidentaux. Or rien ne prouve qu’elle n’est plus d’actualité, au contraire.
    La vente de gaz russe à la Chine, le nouveau gazoduc méritent bien plus de développements et conclusions sérieuses. M. Lincot affiche ici sa très mauvaise connaissance des marchés énergétiques.
    Par ailleurs Lincot sous-estime systématiquement les axes continentaux émergents, la nouvelle route de la soie, les BRICS, les nouveaux couloirs gaziers, etc.
    A mon avis sa seule compétence réelle est sa maîtrise de la langue chinoise. Cette maîtrise ne veut pas dire qu’il a raison chaque fois qu’il parle de la Chine : bon connaisseur de la Chine, il ne partage pourtant visiblement pas leur pragmatisme rigoureux.

     

    • @Arthur Lepic
      « Quid de l’alliance objective Russie/Chine pendant la Guerre froide et ensuite ? L’histoire a son importance. »

      Il n’y a pas vraiment eu d’alliance, la Chine a juste servie de terrain d’affrontement interposé entre les USA et la Russie.
      Les USA ont perdu, et ses alliés ont été bouté sur Taïwan. Mais les relations entre la Chine et la Russie n’ont jamais été au beau fixe. : différents territoriaux (ex : fleuve Amour), différents politique (ex : doctrine maoïste refusant de s’aligner sur la doctrine bolchevique).

      Idem pour la guerre de Corée/Viet Nam : affrontement contre les USA mais Lincot le dit très bien justement qu’il s’agit d’une alliance de principe contre les USA mais pas d’une amitié sincère...

      « Sa seule compétence réelle est la connaissance du chinois (...) bon connaisseur de la Chine, il ne partage pourtant visiblement pas leur pragmatisme rigoureux »

      Mais si justement ! La Chine n’agit que par pragmatisme, et n’en a rien à foutre de tout le reste. Aucune considération d’aucune sorte. Leur but est : domination.
      Et pour y parvenir, ils n’ont aucun intérêt à développer leur relation avec la Russie qui est un de leur potentiel concurrent, et qui pour l’instant leur est même bien supérieur sur le plan technologique et militaire.
      Si vous observez leurs stratégies : ils visent à diviser pour mieux régner, et Lincot souligne parfaitement la disproportion énorme d’investissement fait en Afrique avec ceux fait en Russie (et même disputent à la Russie leurs propres alliés historiques)

      Les gazoducs ect que vous soulignez, n’ont été que le stricte minimum pour maintenir la Russie à flot, car elle leur est pour l’instant utile comme contre pouvoir des USA, n’ayant eux-même (Chine) pas les capacités de le faire.

      Sinon pour le reste, je vous rejoins sur le fait que Lincot ne connait pas si bien la Chine que ça (et vous avez parlé d’une maitrise du chinois, je demande à voir), il se contredit d’ailleurs souvent d’une vidéo sur l’autre. Ses analyses ne sont pas au même niveau que celles de Xavier Moreau, mais elles ont le mérite d’exister et de proposer le fruit d’un travail personnel tout de même interessant.


  • #1885085

    Attention ! Affirmer que pour la Russie avoir un PIB qui soit "seulement" égale à l’Italie serait une contre-performance parce que la fédération russe est beaucoup plus vaste est me semble-t-il fallacieux. En effet il faut surtout prendre en considération la population ! Si la Russie est 200 fois plus vaste que l’Italie, sa population en revanche n’est que 2.5 fois plus importante, ce qui relativise déjà cette contre-performance. Ensuite ne perdons pas de vue que l’Italie reste malgré tout l’une des plus grandes puissances industrielles mondiales ! C’est mine de rien la quatrième puissance européenne après l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France et largement devant l’Espagne qui est je crois la cinquième puissance économique européenne. Notons aussi que la dette publique Russe est 2 à 3 fois inférieure à celle des pays susmentionnés.
    Certes on pourrait déplorer que la Russie ait une économie qui soit trop dépendante de ses ressources naturelles...mais est-ce plus source d’inquiétude que la situation inverse des pays d’Europe de l’Ouest qui eux sont dépourvu de ressources ? Si la Russie est une économie essentiellement basé sur l’industrie lourde et les activités relatives à l’exploitation des ressources naturelles on reste quand même loin de la situation de pays tels que ceux des monarchies du Golfe !


  • #1885582
    le 23/01/2018 par Paysan Congolais
    L’état des relations entre la Chine et la Russie

    La Russie a été jetée dans les bras de la Chine par l’attitude aggressive des Etats-Unis. Était-ce le résultat recherché ?
    Dans tous les cas, si la Russie ne résout pas les problèmes qui bloquent son économie, elle risque de se faire phagocyter par la Chine.
    Poutine doit régler cette question lors de son dernier mandat, à coté de celle de sa succéssion.

    Il lui faudra du courage.


  • #1885734

    Merci pour les commentaires (qui sont toujours d’excellente qualité sur ce site).


  • #1885789
    le 23/01/2018 par colonel dietrich
    L’état des relations entre la Chine et la Russie

    Très franchement cette vidéo est vraiment mauvaise sur le fond.

    Particulièrement en ce qui concerne les propos de M. Lincot concernant le PIB russe.
    Si on prend le classement le plus officiel des pays par rapport au PIB de 2014 qui est celui donné par le FMI (et que, je suppose, M Lincot a pris comme référence), le PIB russe est de 3559 milliards d’euros. Cela classe la Russie au 6ème rang mondial. Dans ce même classement, le PIB de la France est de...2587 milliards (soit le 8ème rang).
    Je parle même pas de l’Italie qui n’est même pas classée dans les 10 premiers pays !
    Personnellement et à mon humble avis, ce qui constitue une contre-performance économique c’est le fait pour la France de se retrouver à quasi 1000 milliards d’euros derrière un pays qui a connu 70 ans de régime communiste et 10 ans de libéralisme sauvage et ultraprédateur (privatisations sauvages, mafia triomphante avec toutes les conséquences que cela a pu avoir, démographie catastrophique etc etc).
    De même, cela démontre encore une fois tout le travail réaliser par Poutine depuis son accession au pouvoir. Soit un véritable tour de force !

    Plus largement, c’est pas une découverte de savoir que russes et chinois ont toujours été sur la réserve concernant leur coopération. Cela date depuis la rencontre entre Empire russe et Empire chinois au 18ème siècle...et cela a continué avec l’URSS et la chine communiste.
    Donc bon, c’est certain que russes et chinois ne se font pas de cadeau mais que ce sont des réalistes défendant leurs intérêts contre des menaces bien plus graves.


  • #1885812

    Cela a pu se faire les relations aussi proche entre la Russie et la Chine grâce au faite que les caniches Européens des USA ont appliqués un embargo contre la Russie sur ordre des USA et donc ont jeté la Russie dans les bras de la Chine.


  • #1885913

    Je suis d’accord sur le fond de cette vidéo : l’alliance entre la Chine et la Russie est une alliance de circonstance. Si les Etats-Unis n’existaient pas sous leur forme actuelle, ce seraient des puissances rivales. Il faut se rappeler que Henry Kissinger fit tout son possible pour empêcher une alliance totale entre la Chine et l’URSS pendant le mandat de Nixon. Je pense que la Russie fournit du gaz et des technologies à la Chine pour s’assurer sa bienveillance une fois que les Etats-Unis déclineront et que la Chine deviendra la première superpuissance, c’est une vision à très très long terme.


  • En fait ce que la Chine reproche à la Russie c’est de ne pas lui faire de transfer de technologie, et notamment en matière d’armement.

    Pour les chinois, qui ont pris l’habitude que tout leur tombe dans le bec sans rien foutre (à part produire à coup de lance pierre), c’est inadmissible.

    Mais, d’une manière générale, il faut comprendre que la Chine n’est pas et ne sera jamais pour développer des relations d’égales à égales avec des partenaires.
    Toutes leurs stratégies visent leur domination, avec une attitude "revancharde" car ils se considéraient (à tord, évidemment), comme la première puissance économique, militaire, et culturelle du monde. Et n’ont pas supporté de découvrir qu’en fait non, et sur aucun plan.

    Nous n’avons aucun intérêt à nous rapprocher de la Chine, mais au contraire tout à gagner à nous rapprocher de la Russie, qui elle cherche une reconnaissance et une relation de respect mutuel, non forcément de domination.
    Sans parler de notre culture largement commune, ne serait-ce que linguistiquement parlant, avec par exemple un français toujours très présent en Russie parmi la population la plus aisée.

    Nos "dirigeants" n’ont rien compris au problème et ne font qu’aggraver nos faiblesses (en tentant de toujours faire plus de lèche à la Chine, qui se prend maintenant à snober le monde) au lieu de travailler sur nos potentiels points forts (Russie, qui ne demande que ça).


Commentaires suivants