Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La fin de la mondialisation et le retour des identités

On croyait que la mondialisation conduirait à l’uniformisation du monde sous la bannière du modèle occidental. Mais l’auteur de La Grande Séparation montre que celle-ci réveille au contraire les particularismes identitaires.

 

Figarovox : Votre livre s’intitule La Grande Séparation. Qu’est-ce que cette grande séparation ? De quoi nous séparons nous ?

Hervé Juvin : La condition politique repose sur la séparation des groupes humains qui assure leur diversité. Jusqu’ici cette séparation entre les hommes provenait de la langue, des mœurs, des lois et des cultures, et se traduisait par le phénomène universel de la frontière : on traçait des séparations matérielles entre « nous » et les « autres ». Il s’agissait d’une séparation géographique, matérielle, et horizontale. La Nation était la traduction politique de cette séparation.

Depuis une trentaine d’années, on assiste à un phénomène nouveau, une forme de transgression qui se traduit par le « tout est possible » ou « le monde est à nous ». Tout cela est en train de faire naitre une nouvelle séparation qui bouleverse radicalement tout ce qui faisait le vivre-ensemble et le faire société. Ce que j’appelle « grande séparation », c’est cet espoir un peu fou, très largement dominant aux États-Unis, notamment à travers le transhumanisme, de s’affranchir totalement de la condition humaine. L’ultra-libéralisme, l’hypertrophie du capitalisme financier, le retour du scientisme sont l’une des faces d’un visage dont le transhumanisme, la transexualité, le transfrontiérisme sont l’autre face. Il faut en finir avec toutes les limites, toutes les déterminations de la nature. Ainsi Google a pour objectif affiché de lutter contre la mort à travers sa filiale Calico. L’idéologie transgenre veut que chaque homme et chaque femme puisse choisir leur sexe. Des entreprises très « humanistes » comme Goldman Sachs remboursent les opérations de changement de sexe de leurs employés !

Cette idéologie des « trans » vise à construire un homme hors-sol, délié de toute origine, et déterminé uniquement par sa propre volonté. C’est le retour du mythe de l’homme nouveau appuyé sur un délire scientiste qui voudrait que chacun soit à lui-même son petit Dieu autocréateur, pur produit de son désir, de ses intérêts ou de sa volonté propre. C’est cela, la grande séparation : la fabrique d’un homme sans origines, sans liens et sans foi, mais qui a chaque instant se choisit lui-même et choisit qui il est.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Est-ce que ça n’est pas la contrepartie d’organisations sociales qui asphyxient l’individu sous un millefeuille ultra-dense d’injonctions, de menaces, de contraintes, de conventions, de prérequis, prémachés, préjugés qui, on doit l’admettre ne font la plupart du temps que l’éloigner de ses fondamentaux et des lois universelles, ce qui est mortifère ? Cet article évoque la situation actuelle comme quelque chose de positif, mais on doit constater certaines monstruosités qui engendrent bien de la souffrance et finalement le peu de progrès fondamentaux dans le mode d’organisation des sociétés qui, au mieux, ne font qu’entériner la domination des uns sur les autres en évitant le meurtre autant que possible. On a du mal a ne pas espérer que le modèle actuel périclite tant il tire vers le bas et échoue.


  • C’est très grave,dans quel monde vont vivre nos enfants !!!


  • Article qui enfonce des portes ouvertes et une analyse que j’appelle "flottante", c’est-à-dire présentée comme un phénomène survenu sans causes ni raisons particulières.
    Bref, pas de quoi réveiller les morts ou les zombies.
    Quant à l’exemple éculé et inadapté sur le 11 septembre, il prouve à lui seul l’énorme travail qu’il reste à l’auteur avant d’arriver quelque part.

     

  • #884256
    le 05/07/2014 par l’oracle a dit...
    La fin de la mondialisation et le retour des identités

    la fin de la mondialisation, dites-vous ?
    c’est un peu tôt pour le dire ! bien sûr, les partis "populistes" ou Identitaires ont le vent en poupe, mais de la même façon que l’avénement des socialistes au pouvoir en 81 n’a pas "changé la vie" -pas dans le sens entendu par les Français, en tout cas-, il se peut bien que l’avénement des ces partis "populistes"- comme en Hollande ou en Suisse-, incroyablement agressifs, ne soient que le paravent des vrais détenteurs du Pouvoir...
    en effet, le Pouvoir est tellement fort, intelligent et performant, qu’il est fort probable qu’il ait tout simplement changé son fusil d’épaule : la colère des peuples européens face à la déferlante migratoire a sûrement été prévue depuis 20 ans au moins, dans les plus hautes sphères de la franc-maçonnerie mondiale....de là, fut sans doute planifié la diabolisation de l’Islam, l’invention des termes " grand remplacement", "identitaire" etc.


  • #884339
    le 05/07/2014 par l’oracle a dit...
    La fin de la mondialisation et le retour des identités

    J’aime beaucoup Hervé Juvin, qui fait toujours honneur à la langue française et dont les paroles sont frappées au coin du bon sens....Toutefois, ce qui est agaçant chez ce monsieur, c’est qu’il ne remonte jamais aux causes- et encore moins aux comanditaires, si j’ose dire....il énonce et dénonce parfaitement le mondialisme mais se garde bien de mettre des noms sur les étiquettes !!!
    c’est ce qui m’énerve le plus, dans toutes ces histoires- comme le fait, chez beaucoup, de faire mine de ne pas comprendre qui tire les ficelles du terrorisme international....ce petit jeu de résistant en carton est lassant à la longue...

     

    • #884691

      Certes, c’est agaçant. Mais l"essentiel, c’est d’occuper le terrain, tous les terrains ;
      Une bonne partie de la population aura beaucoup de difficulté à sortir du modele pré-maché des médias et ses leaders d’opinion, Donc un mec comme Hervé Juvin fait ce travail d’information en prenant soin de ne pas les effaroucher en ne designant pas l’ennemi, Je pense que celui qui est sensibilisé, a tout le loisirs et les moyens d’aller plus loin


    • Comme dirait Alain S. "Il vise bien mais il ne tire pas !"...