Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

Mirjam Heine est allemande, étudiante en médecine, et elle voudrait changer le regard sur les pédophiles. C’est au cours d’une conférence TED donnée à l’université de Würtzberg en Allemagne qu’elle a affirmé, devant un auditoire sans doute interloqué, que « la pédophilie est une orientation sexuelle inchangeable, au même titre que… l’hétérosexualité ». Si la jeune conférencière n’est pas allée jusqu’à justifier les actes pédophiles, elle a néanmoins ouvertement pris la défense de ceux qui ont ces pulsions « parce qu’on naît comme ça ».

 

C’est exactement la même argumentation qui a présidé au rapide changement de regard sur l’homosexualité qui s’est imposé au XXe siècle finissant dans la plupart des pays développés. Puisque les homosexuels seraient « nés comme ça », pourquoi les empêcher de vivre selon leurs attirances naturelles ? Certains ont osé dire alors qu’on savonnait la pente et qu’on préparait à terme la légalisation de toutes les aberrations sexuelles. On les montrait du doigt, mais aujourd’hui, avec les nouveaux combats pour les droits « trans » et cette promotion dans un milieu qui n’a rien de marginal de la compréhension envers les pédophiles, l’affaire paraît bien engagée.

 

« On naît pédophile » : c’est le type d’argument qui a justifié toutes les reconnaissances publiques de l’homosexualité

Les conférences TED Technology, Entertainment and Design, s’intéressent à tous les domaines, avec l’objectif affiché de « répandre des idées » en vue de « changer les attitudes, les vies et finalement, le monde ». TED appartient à une « fondation à but non lucratif et non partisane » mais très prompte à publier les idées dans le vent : syncrétisme religieux, droits LGBT, lutte contre le changement climatique...

En l’occurrence, les propos de Mirjam Heine ont tout de même choqué, à telle enseigne que les dirigeants des conférences TED se sont fendus d’un communiqué expliquant que la jeune femme avait un peu trop sollicité ses sources : la conférence n’est plus en ligne en raison du grand nombre de commentaires négatifs qu’elle a suscités. Ils ont ajouté que nombre d’internautes y avaient vu un argument en faveur d’une pratique « illégale et dommageable ». Le communiqué a été complété par la suite par une phrase assurant que les conférences TED ne soutiennent ni ne recommandent la pédophilie.

Sous le titre Pourquoi notre perception de la pédophilie doit changer, Mlle Heine avait pourtant cherché avant tout à en appeler aux sentiments. D’où une introduction sur un jeune homme nommé « Jonas », 19 ans, étudiant en droit et joueur de foot. Le public était invité à le considérer en laissant de côté sa « révulsion » à l’égard des pédophiles. « N’importe qui aurait pu naître pédophile », assurait-elle.

 

La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre

Il faut savoir faire la différence entre l’attraction sexuelle à l’égard des enfants, qu’il s’agirait d’accepter de tolérer en tant que « sentiments » involontaires, et l’abus sexuel des enfants qui serait donc toujours un mal. « La différence entre la pédophilie et les autres orientations sexuelles est que le fait de mettre en œuvre cette orientation sexuelle aboutira toujours à la catastrophe », a-t-elle dit.

Voilà qui est fondamentalement incohérent. Pourquoi accepter toutes les autres « orientations », et pas celle-là ? Ou alors, il faut admettre que certaines orientations sont « intrinsèquement désordonnées », un propos qui peut déjà vous attirer de graves ennuis dans le monde anglo-saxon lorsqu’il est appliqué à l’homosexualité.

Mirjam Heine prétend que des « études scientifiques » montrent que seuls 20 à 30 % des agresseurs d’enfants sont des pédophiles. Dans leur immense majorité, a-t-elle affirmé au cours de sa conférences, ils sont sexuellement attirés par les adultes, passant à l’acte avec des enfants pour d’autres raisons, à l’instar du beau-père qui abuse de sa belle-fille parce qu’il est en colère contre la mère de cette dernière.

 

Mirjam Heine, conférencière TED trop en avance sur son temps ?

Pour ce qui est des pédophiles à part entière, elle préconise une approche plus ouverte, qui permettrait à ceux qui sont « nés comme ça » d’en parler autour d’eux sans craindre la stigmatisation, de manière à mieux prévenir les agressions à l’encontre d’enfants. « Nous ne devons pas accroître la souffrance des pédophiles par l’exclusion, la culpabilisation ou la moquerie. Ce faisant, c’est nous qui aggravons leur isolement et c’est nous qui faisons augmenter le risque de l’abus sexuel à l’égard des enfants », a-t-elle dit.

Et de souligner qu’il ne fallait pas blâmer les pédophiles en raison de leur ressenti ou de leurs pensées, seulement pour leurs actes. On n’est certes pas responsable de la tentation, mais se complaire dans une mauvaise pensée, c’est autre chose, comme l’est le fait de nourrir son penchant par le visionnage de pornographie, toutes questions que la jeune femme n’a pas abordées du tout.

Voir aussi, sur E&R :

Réseaux pédocriminels d’hier et d’aujourd’hui,
à découvrir sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mon regard n’a et ne changera surement pas sur l’homosexualité....ni sur le fait que je préfère que ma fille mes fils se marie devant et au nom de DIEU....


  • Les victimes de pédophiles vont devoir apprendre à changer leur regard sur leur mésaventure et à se dire que c’est très bien ce qu’il leur est arrivé.

    Ensuite il y aura plus qu’à dire que les psychopathes (il y a des causes génétiques parait-il) sont des gens comme tout le monde et on vivra enfin dans un monde plus juste !

     

    • #2009446

      On entre dans l’ère de la Legitimation de la pédophilie comme pratique sexuelle normale
      le commerce des enfants prostitués risque de prendre pignon sur rue ???
      les femmes de joie vont bientôt être au chaumage technique pour cause de concurrence juvénile !
      La question qui se pose combien de temps encore les humains vont accepter la dégénérescence massive des consciences et des valeurs éthiques et morales dans les caniveaux de ce qui mettent cela en place = les politiques, quand on voit la qualité et démonstration des invités de l’Élysée à la fête de la musique, on comprend qui conduit le bateau et les agendas qui se trouvent derrière...


    • Attendez vous n’avez encore rien vu, saviez-vous qu’avec l’avènement de l’intelligence artificielle et de la robotique bientôt aucune activité humaine ne sera à l’abri de l’automatisation... Aucune ? Non sauf une, la prostitution bien sûr premier et dernier métier du monde car il y aura toujours une demande pour la chaire humaine.

      Voilà pourquoi il est grand temps qu’il y ait un certain sursaut moral et surtout, surtout, qu’on arrête de dire amen à tout le sociopathes qui réclament toujours plus de satisfaction sans se préoccuper de ce que pense autrui (et même qu’on les félicite pour ça !). Autrement on va très bientôt se retrouver dans un monde cauchemardesque...


  • Sauf que la relation adulte entre individus consentants ou pas peuvent se défendre (par la force ou la loi), ce qui n’est pas le cas de l’enfant.

    Çà va trop loin là non ?

     

    • C’est vendredi fin de semaine de boulot, mon “cerveau malade” est fatigué de toute cette merde ambiante : je laisse ce sujet de côté dans ce monde très sain et extrêmement tolérant sinon je risque de devenir facho.


  • Les pédés sont les premiers à dire qu’ils sont "nés comme ça" (Jean Marais et Béjart par exemple le reconnaissaient volontiers) . Or aucun pédophile que je sache n’a jamais affirmé qu’il était "né comme ça" . La petite bochesse déconne à force de vouloir en rajouter dans le nouveau conformisme .

     

    • @ mon pauvre "alias"... La PLUPART des pédophiles invétérés, jusqu’à 100 ans et au-delà, estiment être nés comme ça.
      Il y a aussi beaucoup de crimes pédophiles commis par des non-pédophiles, pour d’autres motivations que la pédophilie.
      Par ailleurs, je connais personnellement des enfants de 8 à 16 ans (et nombreux) qui estiment être nés ainsi. Renseignez-vous.
      YouTube est aussi plein de déclarations infantiles spontanées de tels cas. Ils viennent même se présenter avec leur "copain (copine)". Les écarts d’âge entre les "amoureux" vont de zéro à 8 ans, mais ça peut aller plus haut. Souvent il s’agit d’un ado pubère et d’un ado impubère.
      On peut en penser ce qu’on veut, mais ça donne sérieusement à réfléchir intensément sur ce qu’est la réalité sexuelle humaine, et si internet ne fait pas au fond que révéler des réalités cachées ou ignorées et éternelles par essence.
      Il est certain qu’internet a "ouvert les yeux" à tous les niveaux sur ces réalités. Mais il est probable qu’internet a aussi créé de toutes pièces des vocations qui ne se seraient pas manifestées chez certains individus qui étaient "à la marge".


    • #2009408
      le 20/07/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      Bonjour Alias,
      J ai été confronté à la parole de plusieurs pédophiles lors d une étude clinique en psychologie et tous disaient être nés comme ça.
      Ils disaient aussi qu’il était tout à fait normal d être pédophiles et que c était les autres qui étaient anormaux.
      Ils étaient pathologiquement obsédés par les petites filles et passaient leur temps à canaliser leurs pulsions.
      Un d eux avaient dit cette chose qui résume très bien leur état d esprit :"Quand je vois un type aller en prison pour ça, je sais que ce qu il va vivre sera affreux mais je peux pas m empêcher de penser qu il a connu le paradis" (sic)
      Une chose m avait frappé, c était leur aggresivité, leur impossibilité de se considérer comme anormaux.


    • L’homosexualité est un phénomène culturel et non génétique (ou biologique) quoique en puissent dire les principaux intéressés eux-mêmes, en l’occurrence Béjart et Marais.


    • #2009779

      @ PMJLL et d’autres qui écrivent : "des actes de pédophilie sont commis par des non-pédophiles"

      NON. Tout acte sexuel commis sur un enfant, est appelé "pédophilie" et son auteur criminel "pédophile".
      Toute tentative d’expliquer/minimiser cette pratique criminelle est, au mieux, superflue & malhonnête.


    • #2009828
      le 21/07/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      JL29
      Dans ce cas, si ce n est pas hormonal mais culturel, expliquez-moi ce qui conditionne culturellement l homosexualité chez les indiens Guayaki, chez les Yanomami et enfin chez les Zépara ?
      Enfin chez les Moxihatetema qui n avaient jamais eu de contacts avec l extérieur (et c est d ailleurs presque encore le cas)
      Bon courage !


    • #2009915

      Ce qui est très étonnant, c’est que personne ne se pose à aucun moment la question :

      Est-ce que les enfants son nées pour se faire encul... par des prédateurs pervers qui n’on pas le contrôle mentale et émotionnelle de leur braguette et légitimiste de plus en plus leur droit à sodomiser les petits garçons, et violer les petites filles...

      c’est sans doute pour cela que l’on veut apprendre la masturbation dès le plus jeune âge aux enfants comme la normalité de la vie, et abaisser l’âge de copulation entre adulte et enfant afin de les préparer et qu’ils consentnt plus tard au travaux pratique grandeur nature entre les mains les pédophiles sexuellement accepté comme les LGBT, rajoutant la lettre "P" des pédophiles comme minorité rejeté et maltraité par les tenants de l’éthique et de la morale...

      est-ce que l’on demande son avis a l’enfants dans ce débat pédophile de se faire encul...


  • Me Levy aime ça, enfin, aurait aimé, parce que là où il est...


  • Elle va sans doute faire une grande carrière , deviendra très riche et sera fière de sa richesse qu’elle aimera étaler partout, et les amoureux de l’argent la vénèreront comme une déesse.
    Donc, si je comprends bien, certaines personnes sont en train de préparer le terrain pour l’acceptation générale et ouverte de la pédophilie.


  • #2009302

    Je ne peux pas dire clairement ce qu’il faudrait réserver aux pédophiles : ça ne passerait sans doute pas la barrière de la modération...
    Faut-il avoir les idées embrouillées (pour ne pas dire souillées) pour penser que la pédophilie est une "orientation sexuelle" ! Ne pas être capable d’avoir la moindre idée du traumatisme que peut subir un enfant violé est un signe inquiétant. Si on aime VRAIMENT les enfants, on sens comme une évidence inaltérable que le commerce sexuel avec un adulte est une expérience épouvantable. Pour l’enfant ET pour l’adulte. Les enfants ont une vie sexuelle (masturbation, "touche-pipi"), c’est normal, mais les adultes doivent rester en dehors de cette construction. Même aborder le sujet sans qu’ils soient demandeurs est une erreur énorme.
    Le pédophile est un malade mental bouffé par son égoïsme et son incapacité à l’empathie.
    Quel monde pourri !
    Bon, je donne un indice concernant ce que je ne peux pas dire : il n’y aurait pas de deuxième chance...

     

    • Ce que vous n’osez dire par crainte de la modération , MOI, femme Et mère , je le dis : D’une cette salope devrait être poursuivie pour apologie de la pédophilie . Deux, en jetant un oeil sur ce sujet dans Wiki, vous verrez jusqu’où va cette immonde idéologie , car c’en est une ! Perso , si un de mes enfants avait eu à SUBIR ça, j’aurais fait justice moi-même .. C’est en faisant des exemples qu’on ramène l’ordre ,car cette justice de résidus de bolchos , qui a le vice chevillé au corps , leur trouve toujours des excuses avec l’aide de psys freudiens , quand elle ne les relâche pas .. MARRE DE CE LAXISME déguelasse ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Apolo...


  • Quand elle aura des gosses, elle comprendra...

     

  • #2009341

    Ces conferences certifiées TED sont louches et donnent uniquement paroles à des gens qui ne proposent au mieux que du vide au pire l’exemple de l’article .
    Un bon exemple est Baba Bear ecolo bobo qui pense mettre à l’amende des personnes comme les Bourguignon parce qu’il a fait un stage au USa ( comme c’est bizzare ) . Mais comme il le fait avec une certaine fraicheur et une sincérité digne d’un acteur ( il le dit lui même ), tous les autres bobos le trouve génial même quand il ne sais pas de quoi il va parler dans une conference qu’il aura fait payé .

    Voilà, je n’ai pas les capacités materiels d’enquêter sur TEDx ou Baba Bear, mais ER vous comme moi ou encore MonsieurK d’Orages d’Acier êtes versés dans l’Ecologie veritable et je refuse de laisser des ahuris pareil devenir des exemples .


  • elle a néanmoins ouvertement pris la défense de ceux qui ont ces pulsions « parce qu’on naît comme ça ».
    Alors ça, ce n’est pas une réponse .Parce qu’alors un assassin a des pulsions, parce qu’il naît comme ça, on regarde et on dit "ce n’est pas de sa faute , il a des pulsions" .exactement comme une crise d’épilepsie .
    Il va falloir d’arrêter d’être con et malade, parce que ce monde est en train de s’écrouler devant nos yeux .On ne réagit plus .On veut nous faire avaler inacceptable, la perversion, les malades du sexe, l’ignominie rendu à son paroxysme. Si, sauf lorsqu’il faut rouler à 80 km/h, là les pulsions sont interdites, c’est la sanction immédiate .(Je prends ça comme exemple ,pour montrer à quel point nous en sommes rendu )
    La pédophilie est une maladie mentale , point .Au même titre qu’un tueur en série .C’est de la préméditation, et à partir de là , il prépare le terrain pour arriver à ses fins , et assouvir ses besoins , pour calmer ses pulsions .C’est un prédateur sexuel .On ne peut accepter l’inacceptable .Ou alors on devient complice, et ce n’est pas mieux .


  • #2009348

    Je ne sais pas pourquoi mais ce qu’elle dit me fait penser à Jakubowiz parlant de Nordahl Lelandais.
    Etrange, non ?


  • La pédophilie, l’homosexualité, le sadomasochisme, etc... sont des perversions. On ne nait pas comme ça mais on le devient par l’éducation et les relations familiales. Mais quand on à ça dans la tête on y peut rien et il est extrêmement difficile de se le sortir de la tête surtout seul. Alors oui la pédophilie c’est dégueulasse mais stigmatiser les pédophile et les forcer à se cacher comme des monstres à ressasser leurs merdes dans leurs coins c’est encore plus dégueulasse. Même les psy ne veulent pas toucher à ça !

    Un mec qui va refouler ses pulsions pendant 10, 20, 30 ans vous pensez que ça va donner quoi ?

    Je pense que les accepter, les écouter soulagerai pas mal de pulsions et qu’ainsi beaucoup de passage à l’acte et les horreurs que cela entraine pourrait être évité.

     

  • #2009359

    En premier lieu, on ne naît, ni hétérosexuel ou homosexuel.
    Car un enfant jusqu’a la puberté, n’a aucun désir sexuel d’ordre chimique.

    Mettez-vous ca, dans le cerveau.
    Refuser cette évidence scientifique, c’est défendre la déstructuration sociétale.
    Lisez du Judith Reisman avec son livre : Alfred Kinsey : la face obscure de la révolution sexuelle. Et pour Marion Sigaut : les droits sexuels.

     

  • #2009360

    Tous les chiens sont susceptibles d’aimer le goût du sang, mais la morale veut qu’on attende pour les piquer qu’ils en aient répandu
    Les attaques essentialistes et puériles que je peux lire ici et ailleurs contre les pédophiles vrais et supposés me poussent à prendre la défense de ces derniers.
    (Attaques un peu faciles par ailleurs, puisqu’on n’est pas plus inquiété pour avoir insulté un pédophile qu’on ne l’est pour avoir insulté Hitler).

     

    • Les pédophiles (et autres déviants) qui ne sont pas complètement idiots peuvent d’ores et déjà trouver dans de sombres recoins d’internet tout ce qu’il faut pour se rincer l’œil et même des forums pour discuter de leur vice. Je crois que c’est déjà pas mal, maintenant si vous voulez qu’on leur donne des gosses en chair et en os ou bien simplement qu’on leur dise que ce sont de braves gens alors c’est non.


    • Michael B, je suis entièrement de votre avis.
      Personnellement je n’ai aucun respect et même une intense antipathie pour les lyncheurs professionnels de pédophiles, les harpies féministes qui veulent se justifier en se cachant derrière d’autres "déviants", mais eux fortement reconnus comme tels, les parents venimeux à la haine ultra-facile et ultra-suspecte, les homosexuels bien-intentionnés qui s’autoblanchissent à bon compte, les fier-à-bras de prison qui assouvissent leurs instincts meurtriers les plus sadiques en bouffant du "pointeur" physiquement.
      S’il existe des salopards inexcusables chez les pédophiles, il y a des ordures à abattre sans sommation dans le camp soi-disant "adverse".
      Les dégâts psychologiques importants et parfois dramatiques et gravissimes créés chez les victimes de pédophiles sont TOUS réparables à condition d’adopter une attitude diamétralement opposée dans la thérapeutique actuelle qui pour l’instant ne vise qu’à éterniser le traumatisme et pérenniser la clientèle des « psys ».


  • Que penserait un pédophile de son orientation au pied de la guillotine ?
    C’est une des raisons pour rétablir la peine de mort.

     

    • On ne saurait condamner à la peine de mort pour des orientations supposées, mais pour des actes réellement commis, c’est-à-dire avec la preuve matérielle et irréfutable que les actes criminels reprochés ont été réellement perpétrés.Sinon, c’est l’injustice en pleine action.


  • Ca commence....Mais ça ne passera pas.

     

  • N’a-t-elle pas eu l’esprit traversé par le possible fait que la pédophilie n’existait pas, avant la sédentarisation de l’homme, des hominidés et n’est donc pas si génétique que cela ? Que c’est au même titre que le meurtre en série, une grave déviance dans la volonté de tout contrôler, posséder, jusqu’aux vies et morts humaines ?

    Les faits qu’ils sont ce qu’ils sont et on ne peut rien y changer par opinion. Mais quand bien même ce serait génétique, à partir du moment où il y a pensée, préméditation il y a volonté perverse, possessivité, avidité, crime avec pleine responsabilité !

    Pour l’homosexualité, et même la bisexualité et l’hétérosexualité, en fait peu importe - allons jusqu’au bout du raisonnement - quand on calcule comment séduire pour posséder l’autre comme jouet sexuel il y a déjà absence totale d’amour, de grâce et de vertu, seulement du vice. Quand on est vraiment plein de grâce l’un pour l’autre, on ne fait aucun effort de séduction volontaire, sans rien forcer, la beauté est.

    Quand on AIME d’un amour général, pas ciblé comme synonyme de possessivité vers un objet ou un être vu comme tel, on ne s’immisce pas (dans la vie de ses enfants ... et encore moins de celle des autres), on ne désire pas, on ne possède pas, on ne piège pas, on ne prémédite pas, on est prêt à laisser tout partir du jour au lendemain, on est prêt à tout reprendre à zéro, on ne s’affiche pas fièrement comme désirant, comme détenteur d’une pulsion spéciale et futur détenteur de l’objet de sa pulsion ! Quand on aime on y pense même pas et l’autre non plus, et pourtant il y a communion et harmonie, intemporellement, justement car aucune pensée ne vient interférer, et cela ne dure pas que les quelques secondes d’orgasme commun ; que la société de désir amène à confondre ignoblement avec de l’amour.

    Mais pour le comprendre il ne faut pas chercher mesquinement à théoriser et justifier son avidité, mais l’observer telle qu’elle est ; tant qu’il y a toute préméditation, toute pensée désireuse, orientée vers une ambition quelconque, l’amour ne peut pas éclore. C’est irrémédiable car l’amour ne connaît pas le temps, le temps étant produit de la pensée.

    Que les progressistes se rhabillent devant l’intemporel, et qui par conséquent dépasse toute idée de progrès et progrès !

    (Sous aucun prétexte ne vous empêchez de lire et comprendre la profondeur de pensée d’auteurs comme Krishnamurti et Nietzsche sur le sujet, quelques soient vos opinions, écartez vos préjugés, c’est vital.)

     

  • Putain... Putain de merde... Putain de bordel de merde... Et je ne fais que survoler l’article, mais ce que je redoute et annonce depuis des années à qui veut l’entendre, c’est-à-dire pas grand’monde, est à nos portes... J’enrage. Au secours...


  • Je ne crois pas que cela soit une orientation naturelle. Beaucoup d’agresseurs d’enfants ont eux mêmes été victimes d’abus sexuels dans leur enfance et répètent à leur tour ces actes. C’est une forme de maladie mentale dû dans de nombreux cas à un traumatisme d’enfance.

     

  • Il me semble débile de dire que l’on né pédophile.

    Autant les homo qui le savent très vite en étant attirés amoureusement par l’autre sexe je trouve ça cohérent, autant les enfants tombent amoureux des autres enfants. Donc tout le monde est pédophile de naissance.

    Et ce n’est peut-être pas tout à fait con en fait, il faudrait creuser de ce côté là pour certains cas. N’y a t-il pas une relation avec le fait de devenir adulte ?

    Je remarque que pas mal de choses proviennent de l’attaque du mâle et du manque de maturité des hommes dont le développement en tant que tel en a été perturbé voire annihilé :
    Les pervers narcissiques,des petits tyrans qui ne supportent pas la frustration
    Les antifa, ces petites salopes qui n’ont jamais pris une gifle paternelle
    Les tafioles (les folles vomitives, pas les homo dignes) qui ont passé leur vie dans la jupe de leur mère
    Peut-être une partie des pédophiles ? Dont certains ont goûté au sexe étant enfants ou pour d’autres raisons qui j’ignore.

    Auquel cas ce serait un autre levier de l’Oligarchie satanique que la sexualisation flagrante des enfants. Piste à ne pas négliger...


  • C’est dingue, tous ces chercheurs, ces jobards, j’ai lu qu’une mongole du CNRS expliquait que la grossesse d’une femme est une aliénation pour cette dernière...

    C’est pourtant pas compliqué, il y a une seule et unique sexualité au sein de l’espèce humaine, entre un homme et une femme, le reste c’est de la déviance point barre. Pourquoi ? Car... la sexualité entre un homme et une femme est la seule et unique prévue par la nature au sein de l’espèce humaine pour que celle-ci se perpétue... C’est fou pour ces gens la réalité n’existe plus, il n’y a que ce que l’on désire.

    "Orientation sexuelle’, comme si on était neutre à la naissance, que l’on était juste des enveloppes vides (même cette enveloppe est neutre) à remplir selon ce que nous dit notre fion.

    Complétement possédés ces gens, mais ce n’est que la conséquence logique de l’idéologie des Lumières et ses présupposés, la RF n’est pas terminée, non pas dans le sens de peillon mais dans le sens où les conséquences finales ne sont pas encore atteintes, chaque génération à fait avancer ce mécanisme et cela sera le cas jusqu’à ce qu’il puisse s’établir dans sa totalité. A savoir être convaincu que l’on est comme dieu, pure volonté. Aujourd’hui nous en sommes proches mais encore au stade précédent, on refuse qu’il existe quoique ce soit dont on ne peut s’affranchir. Ensuite viendra l’intégration inconsciente de ces délires et là on sera dans la mouise. Ces gens refusent d’accepter que notre existence et notre essence sont deux choses différentes. Lucifer se frotte les mains.

     

  • #2009399

    Le fait d’être "né comme ça" ne justifie en rien la validité de la chose comme étant acceptable. Certains naissent avec des difformités physiques, maladies, bref des désordres qui ne sont en rien des émanations d’harmonie et d’ordre ; tout ceci est du désordre et le désordre est à corriger car il porte en lui la marque de la nuisance, soit pour celui qui en est atteint malgré lui (handicap), soit pour autrui si ce désordre vient le frapper indirectement (victime d’agression par une personne psychologiquement malade par exemple).
    Cette correction s’opère médicalement (opération, traitement...), mise à l’écart de la société (sociopathie, troubles lourds..), entre autres, cela est de la sagesse.

    L’idéologie de cette femme met ordre et désordre, harmonie et dysharmonie, bonne santé et maladie sur le même plan. Ce nivellement est un nihilisme de la valeur des choses, un relativisme destructeur. Ce n’est qu’une tentative de promotion de la culture de mort, car dans cet esprit la mort a autant de valeur que la vie, et ayant autant de valeur est autant à rechercher. Si on suit cette logique donner la mort n’est plus condamnable, une euthanasie devient aussi belle qu’une naissance.


  • Les tueurs en série aussi naissent comme ça : ils ont donc bien le droit à leur contingent de victimes .


  • #2009417

    La suite logique de toutes les débilités LGBT :)

    Aucune surprise pour ma part hormis la rapidité avec laquelle on y va.


  • Encore une de la communauté qui apporte la lumière ! Finalement on préfère rester un peu dans l’obscurité et protéger nos enfants de cette tribu de malades dégénèré !


  • Fort bien ! Dès qu’elle aura fait des enfants, on les lui emprunte - amicalement ! t’inquiète ma poule... - et on les confie à quelques pédophiles gourmands, d’accord ma poule ???


  • Il y a quelques années, j’ai entendu parler à la radio une psychiatre spécialisée dans le suivi des pédophiles. Elle considérait que ce n’était pas une orientation comme une autre mais une maladie.

    Elle avait deux sortes de patients :

    1. des agresseurs astreints à une obligation de soin.

    2. des "pédophiles vertueux", ils savaient qu’être attiré par les enfants était mal et désiraient se faire soigner afin d’éviter un passage à l’acte.

    Cette dame pleine de bon sens condamnait la stigmatisation hystérique de la pédophilie car selon elle les pédophiles vertueux ne viendraient plus la voir pour se faire soigner. Mais en aucun cas elle ne considérait cela comme une orientation sexuelle acceptable.

    De la même manière, un meurtrier fait l’objet d’une expertise psychiatrique. S’il est reconnu malade et inaccessible à une sanction pénale il est hospitalisé d’office pas laissé en liberté.


  • Moi, c’est l’attaque de banque, depuis tout petit je ne pense qu’a ça, ne suis né comme ça.


  • #2009463
    le 20/07/2018 par envolées-des-incultes
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    Perdre son pucelage en dessous de 20 ans était considéré comme une tare, une honte, chez les Celtes et les Gaulois.

    Ceux-ci considéraient qu’il y avait un travail et un cheminement moral a effectuer avant de s’accoupler.

    Donc, quand des crétins nous servent de la "gauloiserie" pour justifier les dépravations, je pouffe !

    C’est exclusivement d’origine sémitique les esprits centrés sur le cul ! Comment dit-on ? Culocentré ? Sexophile ?

    Je m’interroge sur l’absence de législation visant à punir le délit d’incitation à la pédophilie.

    Le délit d’incitation existe déjà pour un certain nombre d’actes punis, pourquoi n’existe-t-il pas pour l’incitation à la pédophilie ?

    C’est quoi le problème ? Trop de pédophiles dans les institutions ?

     

    • Tout à fait d’accord
      L’incitation à la pedophilie devrait pouvoir être sanctionnée
      passer devant le juge... cela met déjà clairement les points sur les i, surtout si la cause est juste.
      les enfants ont le droit à la protection de ce type de comportements


  • Le seul « anormal » est l’hétérosexuel qui ne rêve pas de célébrité ni de richesse. Il faut l’abattre.


  • Et pendant ce temps, des LANCEURS D’ALERTE sont EN DANGER ! Tommy Robinson et John Wedger face aux Grooming gang - vidéo bien documentée, en français, d’une durée d’environ 10 minutes, publiée hier par un francophone qui fait là un bon travail de traduction et de synthèse de l’information.


  • Quand j´étais prof j´enseignais longuement qu´on a aboli la peine de mort en 1981 grâce à Robert Badinter, j´expliquais avec moults arguments les raisons valables, celui que j´aimais le plus c´était l´argument religieux, on ne peut pas se substituer à dieu. Un complet trou-du-cul.

    Un jour j´ai eu un vrai métier, et des enfants. Je ne suis pas pour la peine de mort pour les pédophiles. Louis XI avait des idées pas mauvaises. Et pas chères. Et dissuasives.

     

  • La prière est la meilleure façon de rencontrer Dieu. Toucher à ma fille est plus rapide.


  • La sexualité c’est la sélection naturelle, ça s’impose aux individus, les gens sont dedans et n’ont aucun recul conceptuel. Les femmes sont selectionnées surtout sur le physique et les hommes surtout sur la compétence psychique (orientation vers l’action, compétence relationnelle). Les homosexuels ou les pédophiles, c’est à dire les déviants sexuels, sont les déselectionnés : ils n’ont pas pu faire face à cette pression cognitive intense qui est d’aller interagir avec cet être beau, passif et très social, c’est à dire parfaitement anti-sexuel, qu’est la femme, pour aller lui touiller les organes, ce qui représente en soi une énorme difficulté cognitive, c’est exactement là qu’a lieu la sélection.

    Ca n’est pas un souci en hypnose de retrouver le traumatisme d’enfance à la source de cette incompétence et d’enlever sa négativité, ce qui va extraire la personne de la déviance compensatrice.

    Mais bon, tout ça, c’est à dire le réel, ça n’intéressera personne car le sexuel est socialement instrumentalisé par beaucoup plus puissant : la vie en troupeau ethnique, qui consiste à parler au nom du Bien dès qu’on intervient publiquement. Les gens ont encore moins de recul la dessus que sur le sexuel, c’est vraiment de l’automatisme cognitivo-comportemental total.

    Pour le troupeau ethnique occidental le Bien a été défini par le Christ et personne ne peut faire "mieux" que lui, personne ne peut redéfinir le Bien, même pas Soral, on est tous obligés de se soumettre sous peine de destruction sociale. Le Bien christique c’est l’inversion des valeurs : les derniers seront les premiers, le faible, le coupable, le minoritaire, l’ostracisé, l’homo, le pédo etc. sont les premiers en droit christique.

    C’est pourquoi cette co.. euh... cette Bien-non-pensante allemande nous sort ce tombereau d’insanités sans se rendre compte de rien : comme elle tient un propos public, tout un flot d’idées bien-pensantes de réhabilitation de l’ostracisé pédophile lui viennent "spontanément" à l’esprit.

    Elle a surement la sensation d’être très courageuse moralement et novatrice sur le plan conceptuel.

    La réalité c’est qu’elle a juste envie d’exister socialement et pour ça arrose son audience à la kalash morale occidentale de l’injonction de bien faire gaffe à ne pas être un pédophobe-homophobe réactionnaire-pas-ouvert-à-l’aôtre-et-à-la-différônce fasciste-nazi-raciste veux-tuer-tous-les-juifs.


  • Au risque de choquer, ça fait longtemps que j’en suis arrivé à la même conclusion. Le pédophile (je ne parle pas ici de pédophilie "rituelle") n’a sans doute pas choisit dans la plupart des cas d’avoir tendance à être attiré sexuellement par des mineurs au même titre que l’homosexuel n’a choisit dans la plupart des cas d’être attiré sexuellement par des personne de même sexe.

    C’est d’ailleurs mon argument principal pour contrecarrer l’affirmation qu’il serait inacceptable de critiquer l’homosexualité "car ils seraient né comme ça".

    En effet, ce n’est pas parce que tu n’as pas choisit ce type d’attirance que tu a le droit de te laisser aller à celle-ci. De même que naitre avec un caractère sanguin ne te donne pas le droit de tabasser tout ceux qui t’énerverais.

     

    • Oui, c’est d’ailleurs la base même de la civilisation de ne pas se laisser aller à ses pulsions.


    • @pasp

      Je confirme : c’est choquant, en plus d’être idiot !

      Le gène de l’homosexualité, tout comme celui de la pédomanie, n’existe pas ! Donc faut arrêter d’invoquer à tort et à travers la Nature. Ces gens ont choisis d’être comme ca. S’ils en souffrent, il faut bien évidemment les aider à s’en sortir. Les autres, les prédateurs, il faut les neutraliser, d’une façon ou d’une autre.


    • @paul58,

      Je craint que tu n’ai pas lu et/ou compris mon post.

      Quand à la question du choix, ce n’est pas parce que ce n’est pas génétique que c’est forcement un choix, du moins pour la tendance initiale à être attiré sexuellement par des enfants ou des personnes du même sexe pour l’homosexuel. Après cela je serais d’accord que ce qui est fait à propos de cette tendance est totalement un choix.


    • L’étape suivante c’est de vous persuadez que le consentement mutuel est possible entre un adulte et un enfant. C’est pour ça qu’on vous montre des gosses au cerveaux lavés qui se déguisent en drag queen et qui affirment sans sourciller qu’ils voulaient faire ça depuis qu’ils avaient 2 ans.

      A ce rythme là dans 100 ans on enseignera le fist fucking en petite section et les récalcitrants seront abbatus ;-)


    • #2012515

      @ Paul82 :

      A titre d’information, concernant l’homosexualité, des études récentes avancent l’idée qu’il s’agirait éventuellement de la poussée d’une hormone à un certain stade du développement du foetus, et en attendant que cette hypothèse soit confirmée ou infirmée, il est ridicule de dire que ce n’est pas parce qu’on y pense qu’on doit y céder ! En tant qu’hommes hétéros on ne cède pas forcément avec toutes les femmes, mais on se dirige vers les femmes quand-même. Pareil pour un homo, il n’est pas tenu de céder avec tous les hommes mais il ne va pas aller vers les femmes pour vous faire plaisir... Je ne défends ni la gay pride, ni même les élans publics (baisers ou autre) d’homosexuels, mais clairement vous ne pouvez pas réduire la question à un simple "ils n’ont qu’à pas être homos !", parce que c’est en somme ce qui se résume dans votre commentaire. Le "gêne hétéro" n’existe pas non plus...


  • #2009671

    L’argumentation qu’on nous servait en prélude à la première "marche des fiertés" etait que les homosexuels étaient « nés comme ça » et qu’il ne fallait donc ni les stigmatiser, ni les caricaturer, mais leur accorder symboliquement par là le droit de cité. Soit !
    On a vu par la suite que si la première parade était bien une sorte de kermesse haute en couleur et plutôt bon enfant, les itérations successives de ce qui a fini par s’appeler "Gay pride" ont montré qu’il n’était nullement nécessaire de caricaturer les homosexuels, ils le faisaient très bien eux-même...
    Mais surtout, qu’il n’est plus question d’être « né comme ça », car maintenant "on choisit" son orientation sexuelle de sorte que l’expression traditionnelle et majoritaire homme-femme (le mot hétérosexualité constitue en fait un piège) est sensé n’avoir plus de fondement naturel mais ne traduit qu’un fait culturel (soumis à la modernisation). C’est l’idéologie du genre qui est en filigrane !
    Maintenant cette jeune femme prétend que la pédophilie est « une orientation sexuelle inchangeable » parce qu’on « naît comme ça »... Quel développement faut-il attendre de cette idée ? C’est déjà symptomatique qu’elle assoit son raisonnement sur la comparaison avec... "hétérosexualité" !

     

    • "C’est déjà symptomatique qu’elle assoit son raisonnement sur la comparaison avec... "hétérosexualité" !"

      Oui, j’ai été "étonné" qu’elle ne fasse pas de comparaisons avec les homosexuels. Enfin, en réalité, non. Parce qu’elle aurait été considérée comme homophobe (ou elle prenait ce risque), alors que l’hétérophobie n’est pas encore reconnue par contre (un peu comme le racisme anti blanc). Donc comparer un hétéro (donc une personne standard) à un pédophile est moins choquant. Une façon d’amener en plus une acceptation éventuelle (enfin, vraiment dans ses délires). Je ne comprends surtout pas ce genre de propos. Qu’ils naissent pédophiles ou pas, ça change quoi ?


  • #2009683

    Ben voyons.
    L’étau se resserre t il pour que le petit oiseau sorte du bois .. ?
    En l’occurrence cette personne mais pas cette personnalité n’en déplaise à certains. Et certaines. Ce qui est la même chose semble t il. Pour cette personne aussi enfin bref !
    L’étau sur ces comportements dévoyants et dévoyés ! De la part d’une clique. Homosexuelle bien évidemment avec leurs grandes déclarations contre les autres. Traités en des affaires où elles et eux !! Ont ! Officié ! Pourtant !
    Bref !
    Un nouveau terme ? Intéressant pour cette clique ?
    Pédérastophile ..
    Cette nécessité obsessionnelle de révéler du "naturel" quand même en le justifiant "scientifiquement" prouve t elle aussi un ras le bol sur des faits. Accablants. De la part des gens qui en ont marre. Et donc les démocrates. Un point c’est tout.
    La première cuvée attaque sur ce thème ?
    Cohn Bendit sur un plateau tv et littéraire il y a bien longtemps ... ?


  • #2009694
    le 21/07/2018 par Je suis pas Charlie
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    La zoophilie, l’inceste, la nécrophilie, des orientations sexuelles comme les autres ? La promotion de la perversion et de l’immortalité est inscrite dans les Protocoles. Faux ou pas, c’est écrit. Pour servir l’agenda mondialiste, les agents du sionisme encouragent tout ce qui va à l’encontre de Dieu et de Sa loi naturelle. Tout est inversé. Le bien est le mal. Le mal est le bien. La patrie, la famillie, l’ordre, l’hétérosexualité... ne sont que abjection, des verrous qui doivent sauter.


  • "« Nous ne devons pas accroître la souffrance des pédophiles par l’exclusion, la culpabilisation ou la moquerie. Ce faisant, c’est nous qui aggravons leur isolement et c’est nous qui faisons augmenter le risque de l’abus sexuel à l’égard des enfants »"
    Ben voyons, c’est nous, évidemment.
    Accroissons la souffrance des pédomanes en les excluant, les culpabilisant et les moquant. La moquerie a un effet préventif très positif, si elle est pratiquée assez tôt et individuellement. Et surtout quand elle demeure la seule réponse encore possible face à un pouvoir pervasif et pervers.
    Pas touche, pédo !
    Cela peut les faire réfléchir, les amateurs et mateurs de chair fraîche (on les appelait "ogres"). La "souffrance" n’a pas que des inconvénients, Myriam. C’est un mécanisme d’alerte, c’est un feu rouge stop-damnation.
    Cette petite étudiante n’est par ailleurs pas le moins du monde qualifiée pour nous exposer ses théories. Elle s’inspire d’un certain Bauer directeur d’un institut de sexologie. Qu’il parle, lui ! On envoie la Myriam pour donner une fraîche apparence à des délires de vieux verrat. Que les vieux verrats se montrent !


  • Encore et toujours ce même argument naturaliste (du latin nascor, "naître", "provenir") fasciste… "Ils sont nés comme ça", homosexuels, pédophiles… Et puis certains sont nés chefs, d’autres sont nés esclaves.


  • C’est ce que disait kinsey, l. Homosexuel qui a violé plus de 300 enfants.


  • #2009757
    le 21/07/2018 par voilà... ça y est
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    J’imagine toujours que nous finirons avec ça.
    quelle connerie ce monde qu’on aime voir !!

     

    • #2009876
      le 21/07/2018 par Syndrome Gilles de la Tourette
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      Manger sa merde , violer des vieilles, enculer des ânes ou des chèvres, mettre des couches culottes pour se chier dessus à 35 ans pour que bobonne te change, sniffer des amphets comme BHL ou s’enfiler des bouteilles de Limoux dans le fion, comme Jean-Paul Dupré du PS, c’est aussi des orientations sexuelles comme les autres ?
      Puréééé dans quel monde on vit ??


    • #2010021

      Syndrome : Pour eux, ce comportement est normal. Alors que ce sont des comportements liés à des frustrations, des pathologies inouïes. Mais le danger n’est pas qu’il y ait des gens comme vous les décrivez, dès lors où ce sont des adultes consentants, ( faut être tolérant, il parait ) mais qu’une certaine société les dédouane au nom de la liberté, et utilisent toute la propagande qu’il faut pour que toute la jeunesse tombe la-dedans sans se préoccuper des dégâts que cela fera sur son psychisme. Le monde est peuplé de tarés hélas, en espérant qu’ils ne prendront pas le pouvoir afin de renverser toutes les valeurs humaines.


  • Article remarquable, si on peut dire. L’auteur a raison sur ce point : c’est aberrant d’invoquer la nature ("ils sont comme ca") pour justifier des comportements inacceptables ! C’est assez amusant quand on pense : on invoque la Nature quand ca arrange, mais sinon on la balaie d’un revers de la main quand ca arrange pas....


  • Formidable !
    Les dérives intellectuelles et sémantiques autorisées, et encouragées par le système,
    ont atteint un tel degré, qu’il est bientôt à la portée de n’importe quel esprit exalté d’expliquer l’innexpliquable, sur le ton de la vérité révélée !


  • Regardez plus loin...C’est une étape dans la procédure de la légalisation de pédophilie et de la baisse d’âge quand on peut faire des rapports sexuelles.... Ça marche toujours ainsi... quelque "personne" lance l’idée en public, puis on en parle dans les talk shows, après on fait les défilés et les manifestations.... et voilà on le légalise déjà dans les lois...C’est ça la manipulation de la conscience en action....malheureusement.


Commentaires suivants