Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

Mirjam Heine est allemande, étudiante en médecine, et elle voudrait changer le regard sur les pédophiles. C’est au cours d’une conférence TED donnée à l’université de Würtzberg en Allemagne qu’elle a affirmé, devant un auditoire sans doute interloqué, que « la pédophilie est une orientation sexuelle inchangeable, au même titre que… l’hétérosexualité ». Si la jeune conférencière n’est pas allée jusqu’à justifier les actes pédophiles, elle a néanmoins ouvertement pris la défense de ceux qui ont ces pulsions « parce qu’on naît comme ça ».

 

C’est exactement la même argumentation qui a présidé au rapide changement de regard sur l’homosexualité qui s’est imposé au XXe siècle finissant dans la plupart des pays développés. Puisque les homosexuels seraient « nés comme ça », pourquoi les empêcher de vivre selon leurs attirances naturelles ? Certains ont osé dire alors qu’on savonnait la pente et qu’on préparait à terme la légalisation de toutes les aberrations sexuelles. On les montrait du doigt, mais aujourd’hui, avec les nouveaux combats pour les droits « trans » et cette promotion dans un milieu qui n’a rien de marginal de la compréhension envers les pédophiles, l’affaire paraît bien engagée.

 

« On naît pédophile » : c’est le type d’argument qui a justifié toutes les reconnaissances publiques de l’homosexualité

Les conférences TED Technology, Entertainment and Design, s’intéressent à tous les domaines, avec l’objectif affiché de « répandre des idées » en vue de « changer les attitudes, les vies et finalement, le monde ». TED appartient à une « fondation à but non lucratif et non partisane » mais très prompte à publier les idées dans le vent : syncrétisme religieux, droits LGBT, lutte contre le changement climatique...

En l’occurrence, les propos de Mirjam Heine ont tout de même choqué, à telle enseigne que les dirigeants des conférences TED se sont fendus d’un communiqué expliquant que la jeune femme avait un peu trop sollicité ses sources : la conférence n’est plus en ligne en raison du grand nombre de commentaires négatifs qu’elle a suscités. Ils ont ajouté que nombre d’internautes y avaient vu un argument en faveur d’une pratique « illégale et dommageable ». Le communiqué a été complété par la suite par une phrase assurant que les conférences TED ne soutiennent ni ne recommandent la pédophilie.

Sous le titre Pourquoi notre perception de la pédophilie doit changer, Mlle Heine avait pourtant cherché avant tout à en appeler aux sentiments. D’où une introduction sur un jeune homme nommé « Jonas », 19 ans, étudiant en droit et joueur de foot. Le public était invité à le considérer en laissant de côté sa « révulsion » à l’égard des pédophiles. « N’importe qui aurait pu naître pédophile », assurait-elle.

 

La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre

Il faut savoir faire la différence entre l’attraction sexuelle à l’égard des enfants, qu’il s’agirait d’accepter de tolérer en tant que « sentiments » involontaires, et l’abus sexuel des enfants qui serait donc toujours un mal. « La différence entre la pédophilie et les autres orientations sexuelles est que le fait de mettre en œuvre cette orientation sexuelle aboutira toujours à la catastrophe », a-t-elle dit.

Voilà qui est fondamentalement incohérent. Pourquoi accepter toutes les autres « orientations », et pas celle-là ? Ou alors, il faut admettre que certaines orientations sont « intrinsèquement désordonnées », un propos qui peut déjà vous attirer de graves ennuis dans le monde anglo-saxon lorsqu’il est appliqué à l’homosexualité.

Mirjam Heine prétend que des « études scientifiques » montrent que seuls 20 à 30 % des agresseurs d’enfants sont des pédophiles. Dans leur immense majorité, a-t-elle affirmé au cours de sa conférences, ils sont sexuellement attirés par les adultes, passant à l’acte avec des enfants pour d’autres raisons, à l’instar du beau-père qui abuse de sa belle-fille parce qu’il est en colère contre la mère de cette dernière.

 

Mirjam Heine, conférencière TED trop en avance sur son temps ?

Pour ce qui est des pédophiles à part entière, elle préconise une approche plus ouverte, qui permettrait à ceux qui sont « nés comme ça » d’en parler autour d’eux sans craindre la stigmatisation, de manière à mieux prévenir les agressions à l’encontre d’enfants. « Nous ne devons pas accroître la souffrance des pédophiles par l’exclusion, la culpabilisation ou la moquerie. Ce faisant, c’est nous qui aggravons leur isolement et c’est nous qui faisons augmenter le risque de l’abus sexuel à l’égard des enfants », a-t-elle dit.

Et de souligner qu’il ne fallait pas blâmer les pédophiles en raison de leur ressenti ou de leurs pensées, seulement pour leurs actes. On n’est certes pas responsable de la tentation, mais se complaire dans une mauvaise pensée, c’est autre chose, comme l’est le fait de nourrir son penchant par le visionnage de pornographie, toutes questions que la jeune femme n’a pas abordées du tout.

Voir aussi, sur E&R :

Réseaux pédocriminels d’hier et d’aujourd’hui,
à découvrir sur Kontre Kulture

 






Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2009671
    Le 21 juillet à 09:33 par Georges L
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    L’argumentation qu’on nous servait en prélude à la première "marche des fiertés" etait que les homosexuels étaient « nés comme ça » et qu’il ne fallait donc ni les stigmatiser, ni les caricaturer, mais leur accorder symboliquement par là le droit de cité. Soit !
    On a vu par la suite que si la première parade était bien une sorte de kermesse haute en couleur et plutôt bon enfant, les itérations successives de ce qui a fini par s’appeler "Gay pride" ont montré qu’il n’était nullement nécessaire de caricaturer les homosexuels, ils le faisaient très bien eux-même...
    Mais surtout, qu’il n’est plus question d’être « né comme ça », car maintenant "on choisit" son orientation sexuelle de sorte que l’expression traditionnelle et majoritaire homme-femme (le mot hétérosexualité constitue en fait un piège) est sensé n’avoir plus de fondement naturel mais ne traduit qu’un fait culturel (soumis à la modernisation). C’est l’idéologie du genre qui est en filigrane !
    Maintenant cette jeune femme prétend que la pédophilie est « une orientation sexuelle inchangeable » parce qu’on « naît comme ça »... Quel développement faut-il attendre de cette idée ? C’est déjà symptomatique qu’elle assoit son raisonnement sur la comparaison avec... "hétérosexualité" !

     

    Répondre à ce message

    • #2009762
      Le 21 juillet à 13:22 par jujube
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      "C’est déjà symptomatique qu’elle assoit son raisonnement sur la comparaison avec... "hétérosexualité" !"

      Oui, j’ai été "étonné" qu’elle ne fasse pas de comparaisons avec les homosexuels. Enfin, en réalité, non. Parce qu’elle aurait été considérée comme homophobe (ou elle prenait ce risque), alors que l’hétérophobie n’est pas encore reconnue par contre (un peu comme le racisme anti blanc). Donc comparer un hétéro (donc une personne standard) à un pédophile est moins choquant. Une façon d’amener en plus une acceptation éventuelle (enfin, vraiment dans ses délires). Je ne comprends surtout pas ce genre de propos. Qu’ils naissent pédophiles ou pas, ça change quoi ?

       
  • #2009683
    Le 21 juillet à 10:09 par crachetonvenin2
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    Ben voyons.
    L’étau se resserre t il pour que le petit oiseau sorte du bois .. ?
    En l’occurrence cette personne mais pas cette personnalité n’en déplaise à certains. Et certaines. Ce qui est la même chose semble t il. Pour cette personne aussi enfin bref !
    L’étau sur ces comportements dévoyants et dévoyés ! De la part d’une clique. Homosexuelle bien évidemment avec leurs grandes déclarations contre les autres. Traités en des affaires où elles et eux !! Ont ! Officié ! Pourtant !
    Bref !
    Un nouveau terme ? Intéressant pour cette clique ?
    Pédérastophile ..
    Cette nécessité obsessionnelle de révéler du "naturel" quand même en le justifiant "scientifiquement" prouve t elle aussi un ras le bol sur des faits. Accablants. De la part des gens qui en ont marre. Et donc les démocrates. Un point c’est tout.
    La première cuvée attaque sur ce thème ?
    Cohn Bendit sur un plateau tv et littéraire il y a bien longtemps ... ?

     

    Répondre à ce message

  • #2009694
    Le 21 juillet à 10:31 par Je suis pas Charlie
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    La zoophilie, l’inceste, la nécrophilie, des orientations sexuelles comme les autres ? La promotion de la perversion et de l’immortalité est inscrite dans les Protocoles. Faux ou pas, c’est écrit. Pour servir l’agenda mondialiste, les agents du sionisme encouragent tout ce qui va à l’encontre de Dieu et de Sa loi naturelle. Tout est inversé. Le bien est le mal. Le mal est le bien. La patrie, la famillie, l’ordre, l’hétérosexualité... ne sont que abjection, des verrous qui doivent sauter.

     

    Répondre à ce message

  • #2009707

    "« Nous ne devons pas accroître la souffrance des pédophiles par l’exclusion, la culpabilisation ou la moquerie. Ce faisant, c’est nous qui aggravons leur isolement et c’est nous qui faisons augmenter le risque de l’abus sexuel à l’égard des enfants »"
    Ben voyons, c’est nous, évidemment.
    Accroissons la souffrance des pédomanes en les excluant, les culpabilisant et les moquant. La moquerie a un effet préventif très positif, si elle est pratiquée assez tôt et individuellement. Et surtout quand elle demeure la seule réponse encore possible face à un pouvoir pervasif et pervers.
    Pas touche, pédo !
    Cela peut les faire réfléchir, les amateurs et mateurs de chair fraîche (on les appelait "ogres"). La "souffrance" n’a pas que des inconvénients, Myriam. C’est un mécanisme d’alerte, c’est un feu rouge stop-damnation.
    Cette petite étudiante n’est par ailleurs pas le moins du monde qualifiée pour nous exposer ses théories. Elle s’inspire d’un certain Bauer directeur d’un institut de sexologie. Qu’il parle, lui ! On envoie la Myriam pour donner une fraîche apparence à des délires de vieux verrat. Que les vieux verrats se montrent !

     

    Répondre à ce message

  • #2009741

    Encore et toujours ce même argument naturaliste (du latin nascor, "naître", "provenir") fasciste… "Ils sont nés comme ça", homosexuels, pédophiles… Et puis certains sont nés chefs, d’autres sont nés esclaves.

     

    Répondre à ce message

  • #2009747
    Le 21 juillet à 12:48 par Mojmedoi
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    C’est ce que disait kinsey, l. Homosexuel qui a violé plus de 300 enfants.

     

    Répondre à ce message

  • #2009757
    Le 21 juillet à 13:07 par voilà... ça y est
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    J’imagine toujours que nous finirons avec ça.
    quelle connerie ce monde qu’on aime voir !!

     

    Répondre à ce message

    • #2009876
      Le 21 juillet à 16:43 par Syndrome Gilles de la Tourette
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      Manger sa merde , violer des vieilles, enculer des ânes ou des chèvres, mettre des couches culottes pour se chier dessus à 35 ans pour que bobonne te change, sniffer des amphets comme BHL ou s’enfiler des bouteilles de Limoux dans le fion, comme Jean-Paul Dupré du PS, c’est aussi des orientations sexuelles comme les autres ?
      Puréééé dans quel monde on vit ??

       
    • #2010021
      Le 21 juillet à 20:03 par demitrius
      La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

      Syndrome : Pour eux, ce comportement est normal. Alors que ce sont des comportements liés à des frustrations, des pathologies inouïes. Mais le danger n’est pas qu’il y ait des gens comme vous les décrivez, dès lors où ce sont des adultes consentants, ( faut être tolérant, il parait ) mais qu’une certaine société les dédouane au nom de la liberté, et utilisent toute la propagande qu’il faut pour que toute la jeunesse tombe la-dedans sans se préoccuper des dégâts que cela fera sur son psychisme. Le monde est peuplé de tarés hélas, en espérant qu’ils ne prendront pas le pouvoir afin de renverser toutes les valeurs humaines.

       
  • #2009880
    Le 21 juillet à 16:48 par Paul82
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    Article remarquable, si on peut dire. L’auteur a raison sur ce point : c’est aberrant d’invoquer la nature ("ils sont comme ca") pour justifier des comportements inacceptables ! C’est assez amusant quand on pense : on invoque la Nature quand ca arrange, mais sinon on la balaie d’un revers de la main quand ca arrange pas....

     

    Répondre à ce message

  • #2009882
    Le 21 juillet à 16:51 par Ravenne
    La pédophilie, une orientation sexuelle comme une autre ?

    Formidable !
    Les dérives intellectuelles et sémantiques autorisées, et encouragées par le système,
    ont atteint un tel degré, qu’il est bientôt à la portée de n’importe quel esprit exalté d’expliquer l’innexpliquable, sur le ton de la vérité révélée !

     

    Répondre à ce message

  • #2018735

    Regardez plus loin...C’est une étape dans la procédure de la légalisation de pédophilie et de la baisse d’âge quand on peut faire des rapports sexuelles.... Ça marche toujours ainsi... quelque "personne" lance l’idée en public, puis on en parle dans les talk shows, après on fait les défilés et les manifestations.... et voilà on le légalise déjà dans les lois...C’est ça la manipulation de la conscience en action....malheureusement.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents