Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La politique lyonnaise antimigrants de Gérard Collomb énerve la gauche immigrationniste

Rue89Lyon est l’émanation lyonnaise du site Rue89, qui a été absorbé par L’Obs. Il reste de cette expérience de presse internet une ligne culturelle de gauche qui a été invalidée par les dernières élections.

 

Gérard Collomb, de son côté, ne s’embarrasse pas de novlangue humaniste : il a géré le dossier des migrants à Lyon de telle sorte que les lyonnais n’en pâtissent pas. Du coup, il a été promu ministre de l’Intérieur. Signal fort ou simple symbole ?

 

 

En visite à Calais ce vendredi 23 juin 2017, il a annoncé un « plan » sur les migrants et le droit d’asile. Il se tient résolument contre les associations dont le combat conduit à un appel d’air pour tous les migrants potentiels. C’est en cela qu’il s’oppose à l’ouverture d’un centre pour migrants, celui que les 11 associations réclament devant le tribunal administratif de Lille. Les forces de la déstabilisation nationale ne lâchent pas le morceau...

Collomb aura-t-il les moyens de s’opposer à ce plan mondialiste ? L’avenir proche le dira. On note avec amusement que pour Rue89Lyon, l’appel d’air est une « théorie »... Les habitants de Calais apprécieront. La gauche a-t-elle conscience de la corrélation entre ses prises de position et les gifles électorales de 2017 ?

Il est assez incroyable de voir ces personnes exiger le chaos avec tous les moyens possibles sous un prétexte humanitaire. Une fois pour toutes : le chaos n’est pas humain. Du moins pas celui-là.

- La rédaction d’E&R -

 


 

La question des migrants chez Gérard Collomb

Pour comprendre la pensée de Gérard Collomb en matière migratoire, nous revenons sur cinq déclarations marquantes au cours de ses quatre dernières années à la tête de la Ville et de la Métropole de Lyon.

 

Concernant la question des migrants, rien de nouveau à attendre du ministre de l’Intérieur, si on se fie à ce qu’il a développé en tant que sénateur-maire de Lyon.

Une seule boussole : « respecter le droit d’asile stricto-sensu » et expulser ceux « venus pour des raisons économiques ».

Adepte de la théorie de « l’appel d’air », il a mis en place depuis de longues années une politique de lutte contre les campements et les squats de migrants.

Et ceux qui critiqueraient cette manière de voir sont automatiquement qualifiés « d’irresponsables ».

 

1. Les familles albanaises chassées des squares : « Pour interrompre les filières de passeurs »

Depuis février 2017, des familles albanaises en demande d’asile se font expulser par la Ville de Lyon des squares où elles installent leurs tentes. Les associations protestent et rappellent que ces personnes ont un droit à l’hébergement.

Mais la politique municipale ne varie pas. La première évacuation, en février dernier, s’était opérée sous prétexte de « travaux concernant la réfection des pelouses ».

Aujourd’hui, dans un quatrième square du 3ème arrondissement, un campement d’une cinquantaine de tentes est sous le coup d’une mesure d’expulsion.

Le 16 janvier dernier, en conseil municipal, Gérard Collomb avait longuement développé sa vision de la prise en charge des sans-abri étrangers à Lyon. Il prenait la parole, répondant à de nombreuses voix qui critiquaient les atermoiements de la municipalité pour ouvrir un deuxième gymnase, dans le but de mettre à l’abri les SDF alors que les températures étaient négatives.

[...]

« Lorsqu’on pense demandeurs d’asile, on pense événements au Moyen-Orient, Syrie et Irak. Non, la première nationalité concernée est albanaise. Là où, d’après ce que je sais, il n’y a pas pour le moment une guerre terrible ».

« Il faut être lucide là-dessus. Il y a des pauvres gens et il faut les prendre en compte mais il y a aussi des filières organisées, qui sont des filières criminelles et qui profitent des failles de nos systèmes. La faille de notre système français est que pour reconnaître qui est un vrai demandeur d’asile et qui ne l’est pas, il faut des semaines et des mois. Quand, en Allemagne voisine, ça prend 7 jours. »

[...]

 

2. Demandeurs d’asile : « on peut gérer jusqu’à un certain chiffre »

En septembre 2015, quand les municipalités étaient incitées par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve, à se « mobiliser pour accueillir des réfugiés », Gérard Collomb s’était montré très discret.

Un an plus tard, au sujet de la relocalisation des migrants de Calais, il fallait toujours tendre le micro au maire de Lyon pour qu’il réagisse.

Interrogé par Rue89Lyon, Gérard Collomb voulait surtout apparaître comme un homme qui veut maîtriser les « flux migratoires » :

« Il faut faire cette répartition (des migrants de Calais, ndlr) avec le sens de la responsabilité. Nous devons prendre en charge ceux qui doivent bénéficier du droit d’asile, qui sont des réfugiés politiques et qui risquent leur vie dans leur pays.

Et en même temps, il ne faut pas créer des situations qui deviendraient ingérables. On peut gérer jusqu’à un certain chiffre. »

« Il est clair qu’à Calais, il y a de tout : des gens en situation de fragilité et d’autres venus par opportunité. »

Il avait finalement annoncé que la Métropole de Lyon allait accueillir 200 des migrants de Calais.

 

3. « Il est très difficile d’expulser un étranger en situation irrégulière. Ce qui n’est pas normal dans un État de droit »

La veille de notre interview à propos de la relocalisation des migrants de Calais, le sénateur-maire de Lyon avait lourdement insisté, au micro de Guillaume Durand, sur Radio Classique (ci-après, à 8’), sur cette idée de renvoyer les déboutés du droit d’asile :

« Pour ceux qui viennent pour des raisons autres […] qui, au bout de quelques temps, sont déboutés de l’asile, il faut qu’on puisse les renvoyer chez eux. On ne peut pas faire face à des flux qui viennent pour des raisons économiques. »

 

Lire l’article entier sur rue89lyon.fr

À qui profite l’immigration sauvage ? Des réponses chez Kontre Kulture :

 

La pression migratoire permanente et la réponse politique française, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chaos mental de ces mecs utilise par les petits malins du poly-ethnisme. Suivez mon regard...


  • Ce mec c’est magouilles et compagnie (l’histoire du stade de football y’a quelques années), et le fait qu’il soit au gouvernement c’est tout sauf une assurance qu’il va faire ce qu’il faut contre l’immigration massive...


  • Quand on se vante continuellement d’être la patrie des droits de l’homme, on incite continuellement à l’immigration ! Et l’on ne pousse pas les autres pays à le devenir ...

     

    • nimporte quoi, les droits de l’homme ce n est pas le droit de venir dans n importe quel pays si ils veulent pas de vous. Les droits de l’hommes sont d ailleurs compatibles avec le droit des peuples a disposer d ’eux memes (cest a dire avec le nationalisme).
      toujours cette pleurniche communautaire awrassi, entre cela et des inepties sur le marxisme, l’ideologie la plus meurtriere de l’histoire ...

      et quelle tristesse de voir toujours des attaques permanentes...
      "on vous detruit avec de l’immigration de masse ? bien fait pour votre gueule, c’est de votre faute"...
      tes a priori sont tellement apparents...


    • « Patrie des Droits de l’Homme » ?

      De quel Homme s’agit-il ? Les « goyim ne sont pas des Hommes » selon leurres codes ! Ces Droits tant galvaudés auxquels ne sont jamais associés d’ailleurs des Devoirs, ne sont destinés qu’à ceux de la communauté + franc-maçons + tous ceux, de près ou de loin, baignants dans l’idélologie satanique du mondialisme, véritable piège à cons !

      « Auschwitz & Nuremberg » n’auront été qu’une expérience grandeur nature pour expulser de leurs terres tous les peuples au nom des Droits de l’Homme non-goy pour sa Terre Promise à lui seul, à savoir « la Terre entière » en vue de l’extermination de l’Humanité en cours et leurre laisser la place ....

      Jésus nous aura prévenu !


  • Positivement surpris des déclarations de Macron sur la Syrie et celle de Colomb sur l’immigration. Après ce ne sont évidemment que des paroles.

     

  • C’est dommage qu’il n’ait pas la bonne étiquette politique, les moutons vont le détester et l’empêcher de bosser, simplement parce qu’il n’est pas au FN.

    En tout cas, ses propos sur l’immigration illégale sont très juste et j’espère qu’il pourra mener son projet à bien.


  • Colombin veut bien des migrants mais chez les ploucs ...en campagne ou en banlieue mais pas dans dans les beaux quartiers huppé de Lyon !!!... chez cette crapule mafieuse on ne mélange pas serviettes , torchons et papier cul !!!...

     

    • Personnellement j’habite la banlieue lyonnaise, et je ne voit pas ou est-ce que tu vois des Migrants a Lyon.
      Les habitants de Lyon ne sont pas trop confronté a ces questions, peut être a cause de la politique de Gerard Collomb.


    • Ces Albanais qu’on vire du centre-ville, ces Roms dont on purge les bidonvilles, ces putes de Perrache qui font tache pour l’image du nouveau quartier, tous finissent chez nous en périphérie. Les Roms, les putes à Gerland, les Albanais de partout. Un gros bidonville à la Doua. Les petits bourges du centre sont contents !


  • Ce mec est un mafieux lyonnais et pourtant c’est le 1er flic de France. Inversion des valeurs ?

     

  • Comment ? Des familles albanaises campent dans les squares alors qu’il y a tant de châteaux vides !
    En revanche, on peut se demander quand (puisque cela a longtemps été l’alibi utilisé pour cautionner immigration massive) la Fronce à esclavagisé et colonisé l’Albanie ?

     

  • De toute façon, le flux sera continuel puisque la politique migratoire de la France est sous le joug de l’Union européenne - Sarkozy nous avait déjà fait le coup.


  • Interressant qu’un Collomb soit à couteaux tirés avec quelques trous du cul...
    Tu me diras, pour la métaphore euphonique, dans la mesure où c’est le dernier à trier l’utile du rogaton...
    L’on pourrait même conclure qu’en la matière, voici un Collomb écolo du tri sélectif. Ce que d’autres appellent discrimination. À chacun son dico...


  • Agréablement surpris dans le sens où je m’attendais à bien pire de la part d’un ministre du gouvernement Macron. A voir combien de temps il arrive à tenir à la fois son cap et son poste...

     

    • Il faut endormir le péquin par des tartarinades, vu le déferlement passé, en cours et en perspective de toute la misère africaine et orientale( sans oublier nos petits copains aussi asiatiques que discrets). Calais se rempli, attendons qu’ils soient rapidement 10.000 pour qualifier la situation " intenable" et confisquer d’autres châteaux et maisons de vacances estampillés CADA/cao. Les grands centres urbains se transforment en mégapoles du tiers monde, les plus petits sont de moins en moins épargnés : vols, viols, saleté, insécurité, dégradations, incivisme, parasitisme et nous sommes obligés d’assister à la destruction de notre pays au nom de la " solidarité", du vivre ensemble et des joies de multiculturalisme.
      Qui nous oblige à accepter cette daube ?


  • Cet apres-midi même (23/06/2017), Macron, dans un discours commun avec Merkel, a déclaré qu’il fallait se partager les réfugiés. Et franchement dire que les Lyonnais ne patissent pas de l’immigration c’est un peu fort... Allez voir tous les matins à la prefecture ! Certes il n’y a pas de jungle comme à Calais ou de camps partout comme Paris ou Marseille (encore que les campings de roms, éternels vacanciers, sont fréquents le long du périph et des autoroutes).

    Donc franchement je sais pas où vous trouvez l’espoir d’une politique migratoire "moins pire".


  • Ce n’est pas le petit monsieur Collomb qui décidera de ce qui entre ou de ce qui sort de nos frontières, car la COMMISSION EUROPÉENNE l’a déjà planifié.

    Leurs maîtres les ont fait élire pour une société ouverte aux capitaux, aux marchandises et aux hommes.
    Donc tout ceci n’est que du bluff, ou la technique du "chiffon rouge" qu’affectionnait particulièrement Sarkozy.


  • Ne vous fiez pas aux mots, et prenez du recul historique. Collomb dit bien, dans l’émission avec Durand, que "nous sommes une société composite". C’est une vérité de fait, mais qui n’a jamais été désirée par les indigènes !
    Remarquez la nuance : c’est pour sauver le monde cosmpolite que nous aurons droit à un peu plus de sécurité, et un peu moins d’invasion.
    Comme disait Chesterton, les progressistes sont là pour faire des erreurs, et les conservateurs pour les conserver. C’est le point de vue humain et chrétien. Mais du point de vue de la banque, et de la marchandisation du monde, cette alternance est une dialectique bénéfique.


  • Essayez d’être clandestin dans un autre pays et vous allez voir ce qui se passe. Clandestin = expulsion. Il n’y a rien d’autre à discuter. LA France est le seul pays à laisser faire et à avoir modifié le statut de Clandestin. Chercher l’erreur.


Commentaires suivants