Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La traque des Franciscains de l’Immaculée continue

Non content d’avoir détruit la florissante congrégation des Franciscains de l’Immaculée, le sans culotte Volpi, nommé par le pape François, s’acharne à en persécuter individuellement les membres.

Accusés de « crypto-lefebvrisme » pour avoir commencé à émettre de sérieuses réserves au sujet du concile Vatican II, les Franciscains de l’Immaculée se sont vu suspendre les ordinations, fermer leurs séminaires ainsi que leurs œuvres apostoliques. Plusieurs de leurs maisons ont été fermées, le supérieur fondateur le père Stefano Maria Manelli déposé et sali.

 

 

Mais détruire l’œuvre n’est pas assez pour les hommes de main du pape François : désormais ils poursuivent les membres, les personnes. Présent – et on se demande au nom de quoi – à l’assemblée des évêques italiens qui s’est tenue à Assise, le commissaire apostolique Volpi a imposé aux évêques italiens de refuser et de le prévenir de toute demande d’incardination dans un diocèse provenant d’un membre des Franciscains de l’Immaculée. Cet ordre, visiblement voulu par le pape, a été notifié par écrit à chaque évêque par le Secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, Mgr Galantino (cf. en photo principale avec le pape François – NdR).

 

 

À Rome, qu’on le sache, on peut promouvoir le divorce, vouloir la communion pour les divorcés remariés et faire la promotion de l’homosexualité. Mais il y a un crime qui est inacceptable : celui de remettre en cause l’orthodoxie du concile Vatican II, crime ultime de « crypto-lefebvrisme ».

Voilà qui, même si le café de Mgr Pozzo est bon, sonne comme un avertissement supplémentaire pour ceux de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X qui souhaiteraient se mettre sous le joug du pape François.

Voir aussi, sur E&R :

Découvrir ou redécouvrir le sens profond
des textes sacrés, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1041092
    le 26/11/2014 par Veritas liberabit Vos
    La traque des Franciscains de l’Immaculée continue

    Ce qui se déroule devant nos yeux, n’est aucunement étonnant, le démontage de l’église a été entrepris en priorité par les Jésuites, qui ont été infiltrés de manière scientifique, perfide et suivie par le communisme et la maçonnerie, en raison du symbole qu’ils représentent.
    Karl Rahner, Teilhard de Chardin, Arrupe, Kolvenbach ont été à l’oeuvre pour Vatican II et François détruit ce qu’il reste des murs que saint François était chargé de soutenir, comme dans le rêve d’Innocent III. Il est d’ailleurs de mauvais présage qu’un jésuite se nomme pape François, ce même pape qui béatifie Paul VI, un homosexuel notoire et qui ne visite même pas l’assemblée locale des croyants lorsqu’il se rend à la grand-messe franc-maçonne européenne de Strasbourg.
    IC+XC NIKA

     

  • Notre gringo de la pampa va éradiquer les réticents de tous bords au concile qui vida de sa substance cette religion millénaire pour la noyer dans la nouvelle , mondialiste , moderniste ,où les valeurs humanistes forment le nouveau canon de cette religion , donc plus rien à voir , mais cela aidera à sa dissolution dans le noachisme ! ( ça rappelle l’avènement de la république qui devait détruire TOUT ce qui touchait l’ancien monde , millénaire lui aussi , qui avait fait la France ) .


  • L’ "Eglise" catholique romaine pareille à elle-même............

     

    • #1041495

      Ce n’est pas l’Eglise, c’est l’Eglise INFILTREE par les francs maçons.
      Il faut bien faire la distinction entre la vraie doctrine que l’Eglise catholique a toujours enseigné, l’exemple qu’elle a donné à travers les saints qu’elle a reconnu comme modèles de vie chrétienne d’une part ; et ce que l’Eglise en tant qu’institution humaine est devenue depuis le concile Vatican II.
      C’est tout le contraire.


  • Je réagis à propos du nouveau testament réédité par kontre kulture : excellent !


  • C’est incroyable, quand on analyse notre époque, on se rend compte que tout doit se plier à la volonté du judaïsme talmudique, de la franc-maçonnerie et de la gauche, bref des forces mondialistes. Et une terreur intellectuelle s’instaure pour éviter toute opposition, sinon vous êtes discrédités et pris pour des sous-hommes. Quand le mondialisme sera arrivé au bout de sa course, ça sera un véritable totalitarisme mondial (sous couvert de progrès) où les opposants vont morfler.

     

    • Ça ressemble à la revanche d’un peuple soumis et écartés des " affaires " d’état , pendant des siècles , en toute bonne foi et à juste titre d’ailleurs , puisque ne partageant aucunement les mêmes valeurs ! C’est un peu la revanche de Lucifer sur 2000 Ans de chrétienté ! - mauvais moment à passer - mais ce sont les humains et rien qu’eux qui peuvent inverser la tendance ! ( suivant leur croyance ) -


  • #1041239
    le 26/11/2014 par ·٭·щargueri†e·٭·
    La traque des Franciscains de l’Immaculée continue

    François... que de coïncidences providentielles...
    Notre Saint François, d’Assise, qui sauva l’Eglise catholique, par l’exemple de la pauvreté, de la prière, du prêche, ouvrant le contre-courant spirituel devant la chute honteuse du clergé romain dans le vice...
    François, du nom de notre peuple de France... portant notre tradition qui s’étend si loin au temps de la Déesse Mère...
    François, nom que ne put porter aucun Pape, tant il était inaccessible, presque comme si un Pape prenait le nom de Jésus...
    Et celui-ci, Pape dernier de la liste, qui a osé succéder, qui a osé désirer succéder à Benoît déchu par les puissances de l’argent...
    François qui traque les ... franciscains, les disciples de François d’Assise ! celà aurait dû lui être impossible, par la vertu du nom, car le nom est le signe du Verbe, n’est pas indifférent !
    Il signe le renoncement, pire : l’indifférence à son nom, à son nom choisi pour signe de son pontificat !
    terrifiant.
    M/


  • pape françois un antipape !


  • Bonjour , j habite sur LYON3 et il est prevu de detruire l Eglise "du Coeur Immacule de Marie , le permis de detruire est deja afficher, je sais que des gents se mobilise elle n est pus entretenue depuis des annees bien qu il y est encore des fideles et asser pour l entretenir , sa me fait mal de voir sa, pour construire des logements sociaux enfin surtout pour detruire ce qui fait reste de la France.

     

  • #1041348

    François, c’est jamais bon signe, on en sait quelque chose nous.

    Pire, vue la dégénérescence du Vatican, le pape François et peut-être le dernier, comme le Dalai Lama.


  • « … Les comptes de Tusculum, avec la complicité des empereurs allemands, achetèrent des évêques et vendirent la papauté en prenant à peine le soin de le cacher. Leur candidat Benoît VIII (1012-1024) était un homme vigoureux et intelligent, mais Benoît IX (1032-1045), ordonné Pape à l’âge de douze ans, mena une vie si honteuse et rebelle que le peuple se souleva et le chassa hors de Rome. Il fut restitué grâce à l’aide tusculane : mais fatigué de la papauté il la céda à Grégoire VI (1045-1046) pour une (ou deux) livres d’or. Grégoire stupéfia Rome en s’avérant être presque un pape modèle… La maison tusculane…ordonna à nouveau Benoît IX pape, puis une troisième faction installa Sylvestre III. Le clergé italien fit appel à l’empereur Henry III pour mettre fin à cette disgrâce ; il vint à Sutri, près de Rome ; et institua un conseil ecclésiastique ; ce dernier fit emprisonner Sylvestre, accepta la démission de Benoît et destitua Grégoire pour son aveu d’accession frauduleuse à la papauté. Henry persuada le conseil que seul un pape étranger, protégé par l’empereur, pourrait mettre fin au dévoiement de l’Eglise.


  • #1041461
    le 27/11/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La traque des Franciscains de l’Immaculée continue

    Dis-donc, le coup du père François, on nous l’a déjà fait il y a plus de trente ans !
    Il faudrait peut-être arrêter de nous prendre que pour des cons, hein "glio", pas très hispanique ton patronyme, je te vois plutôt romain, moi !
    Peut-être faudrait-il ralentir un peu l’allure sinon quelques-uns vont se rendre compte que tu veux faire coller la prophétie à la réalité (ou l’inverse, cela marche aussi) !
    Du calme donc, la nouvelle religion des imposteurs éternels est pour bientôt mais il reste encore trop d’hommes debout chez les orthodoxes et les musulmans pour que cela fonctionne !
    Nous avons ici un spécialiste de l’eschatologie en Islam qui voit très clair dans ton jeu... pas de précipitation donc, cela pourrait foirer, après huit siècles de préparatifs, cela serait dommage, merde, quand même !
    Au fait, dans ton parcours théologique, as-tu consacré quelques heures à la sotériologie ? Je dis cela parce que pour toi, ça craint !


  • Dès que l’on aborde la question de l’Eglise de Rome dans les commentaires sur ce site, on comprend que la seule parole valide acceptée et encouragée est celle des catholiques traditionalistes. Il est temps de rappeler des vérités que beaucoup ont l’air d’ignorer ou d’avoir oublié. Je précise que suis catholique et ni traditionaliste, ni progressiste. Il m’arrive d’assister à des messes données selon le rite extraordinaire et cela n’est pas un problème pour moi. Cessons de diviser l’Eglise entre les soi-disant fidèles de la vérité (les tradis) et les affreux traites cathos vendus à Vatican II. Cette vision est simpliste, pour ne pas dire complètement stupide et relayée par des ignorants qui ne mettent pratiquement jamais les pieds à la messe. C’est une vision d’ado qui vit très mal l’éruption de l’acné sur son visage.

    1.Le Concile Vatican II n’a ABSOLUMENT RIEN CHANGÉ AU DOGME QUI RESTE LE MÊME. La doctrine de l’Eglise est immuable ! Il y a le dogme ET la discipline. C’est la discipline (certaines règles et formes pastorales) qui ont été modifiées par Vatican II. Le fondement de la foi EST INCHANGÉ !

    2. Le programme de Vatican II n’a pas été fait pour adapter l’Eglise au monde (idioties que l’on retrouve véhiculées par beaucoup) mais pour aider l’Eglise à mieux faire connaître l’Evangile (mission qu’il fallait renouveler et adapter dans l’Eglise). A rapprocher l’Evangile de tous et particulièrement de ceux qui en sont éloignés ou qui ont des idées fausses sur la foi chrétienne (et ils sont légion en occident). Car l’essentiel est là : la transmission de la bonne nouvelle. L’institution de l’Eglise ne sert A RIEN si c’est pour s’écarter du contenu de la parole du Christ. Le fondement, C’EST LE CHRIST !! Il faut donner à cette Eglise les moyens simples et efficaces de propager l’Evangile en luttant contre les hérésies, séductions et mensonges du monde plus nombreux que jamais. L’Eglise ne se définit pas en premier lieu en tant que structure hiérarchique MAIS PAR SA MISSION de propagation et d’explicitation toujours recommencée de la parole Evangélique qui nous sauve !
    Enfin, quoi qu’en disent les imbéciles qui font le jeu de la maçonnerie et des mouvements évangélistes (pour ne citer que ceux là) en parlant d’antipape, C’est bien toujours le successeur de Pierre qui est aux commandes à Rome, et Pierre à reçu sa mission du Christ lui-même. Cessez de fantasmer, mettez-vous à l’écoute de la parole, allez à l’Eglise : c’est cela qui changera vos vies.

     

    • Enfin un commentaire intelligent.
      Sur ce site combien de gens critiquent l’Eglise sans avoir lu ne serait ce qu’un seul texte de vatican 2 ?


    • Merci pour ce message Zac.



    • Enfin, quoi qu’en disent les imbéciles qui font le jeu de la maçonnerie et des mouvements évangélistes (pour ne citer que ceux là) en parlant d’antipape




      Comment expliquez-vous alors le peu d’intéret des anciens peuples catholique pour la messe du dimanche et la faible croyance dans l’église de Vatican II en général ?


    • "le Concile Vatican II n’a ABSOLUMENT RIEN CHANGÉ AU DOGME QUI RESTE LE MÊME"

      Oser mettre ça en commentaire d’un article qui démontre le contraire, c’est d’une stupidité incroyable.

      Elle est bien gentille ton argumentation mais elle ne démontre rien et ne prouve rien. De plus faire l’amalgame entre la politique du Vatican et les églises alors qu’ils n’ont aucun rapport direct entre eux... Laisse-moi rire ! C’est aussi pathétique que les gens qui ne sont toujours pas capable de faire la différence entre le lobby sioniste et les juifs du quotidien.

      La seule valeur sur ce sont les écris.

      Les crétins qui, au nom de la foi, acceptent de fermer les yeux (ou ne les ont jamais ouverts) sur certains aspect de la politique du Vatican ne sont que des perdus.

      D’ailleurs les pseudo dévots comme toi sont en général ceux qui ont le regard le moins pertinent sur la religion, incapables de prendre du recul et d’acquérir une once d’objectivité.

      Continue de dormir, les gens comme toi sont amenés à disparaitre mécaniquement.


    • A force de laisser la parole à tous les hystériques, les illuminés, les Docteurs de la Foi qui ne sauraient pas réciter un Pater, les suiveurs et les fragiles, il fallait bien qu’au moins UN commentaire intelligent se faufile sur ce site...Merci Zac.


    • Le concile de Vatican II a transformé l Eglise, mais de façon subtile. On peut croire en effet, comme vous l’écrivez qu il ne s’agissait que d une nouvelle façon, plus intelligible de présenter le même dogme. Mais les vraies intentions étaient autres, comme l a d’ailleurs très bien montré À Soral.dans plusieurs vidéos (et dans ’Comprendre l’Empire’, autant que je me souvienne). Cf aussi, le blog Le grand Réveil, de Louis d Alencourt, une mine d infos...


    • #1043292

      Cher Zac, je pense que vous vous égarez sur ce que fut réellement le concile de Vatican II. Il est certain que tout n’est pas à jeter dans ce concile et même ses opposants ont déclaré qu’il en était sorti de beaux textes et que certaines petites réformes étaient possibles. Mais dans son essence, ce concile a été catastrophique et ne pas voir qu’il a voulu ouvrir l’Eglise au monde moderne est un aveuglement coupable. La constitution "Gaudium et spes" fut justement instituée pour cela ! Et que dire de "dignitatis humanae" sur la liberté religieuse ?
      Allons soyons sérieux. Au lendemain de la promulgation du Syllabus, en 1864, le cardinal Mermilllod demanda à Pie IX : "Saint Père, par quel hardis courage avez-vous lancé le Syllabus à une époque comme la nôtre ?" Le Pape lui répondit : "Mon fils, j’ai fait cela pour trancher les camps !"
      Avec le Syllabus il n’y a plus de doute possible, soit vous êtes catholique et vous défendez la Tradition, soit vous êtes un libéral et dans ce cas, vous êtes un hérétique, vous avez abandonné votre Foi.
      Le Cardinal Ratzinger déclarera que le Concile de Vatican II n’est rien d’autre qu’un contre syllabus ! Ce sont ses paroles.
      On peut illustrer la fracture entre le concile et la véritable Eglise avec deux conciles à presque cent ans d’écart.
      Au concile de Vatican I on déclara :"Tout ici bas est ordonné à la gloire de Dieu". Au concile de Vatican II on déclara :"Tout ici bas est ordonné à l’homme". Peut-on faire plus clair pour marquer la différence entre la religion catholique et la religion conciliaire ? Car il faut bien parler d’une nouvelle église. Mgr Bugnini insistait au près de Mgr Lefebvre pour qu’il rejoigne l’Eglise conciliaire !! Et quand l’archevêque lui répondit qu’il ne connaissait pas "l’église conciliaire", qu’il était un Eveque de l’Eglise catholique, Mgr Bugnini insistait :"vous devez faire place à l’église conciliaire !"
      Ou sont les missions ? Ou est l’évangélisation aujourd’hui ? Combien de fidèles perd l’église chaque année ? Ou en sont les vocations religieuses ? On reconnaît la valeur de l’arbre aux fruits qu’il porte. Et les fruits sont gâtés...
      On ne peut pas diviser l’Eglise, l’unité se fait autour de la Foi, de la Doctrine, de la Vérité ! La Tradition est immuable. Ce sont ceux qui vont à l’encontre des grandes encycliques doctrinales des Papes du XIXeme siècle qui ont fait scission, qui ont donc fait schisme.
      Salutations


  • #1041771

    la traque du christ plutot, la battue dure depuis 2000 ans.


  • "Le Concile Vatican II n’a ABSOLUMENT RIEN CHANGÉ AU DOGME QUI RESTE LE MÊME"

    Bon Dieu, j’ai rarement entendu autant de conneries dans ma vie. Je refuse de croire que vous n’étiez pas soul en écrivant ce genre de conneries. Parmi les différences c’est que maintenant nous avons un pape qui trouve tout à fait normal d’inviter un groupe de sodomites danser au sein d’une institution supposée être sacré. Ce jour-là, j’ai perdu toutes mes illusions.


  • @ H.Gallo
    Vous n’avez pas l’air de savoir ce qu’est la doctrine de l’Eglise, le dogme. Renseignez-vous avant d’écrire sur le sujet et vous découvrirez que ce dogme est inchangé avec Vatican II. Je parle du dogme, pas de la discipline qui elle a été grandement modifiée par ce dernier concile. Vous ne connaissez pas la différence entre le dogme et la règle (ou discipline). Pourquoi intervenir si c’est pour montrer votre parfaite ignorance sur la question ?
    @ ahbon
    Le peu d’intérêt pour la messe du dimanche dont vous parlez n’est pas du à Vatican II mais à plus de deux siècles de libéralisme/libertaire particulièrement virulent en France (avec un net renforcement depuis 30 ans) et qui a sapé la foi et les valeurs chrétiennes dans notre société. 90% des catholiques qui vont à la messe vont à une messe post-Vatican II et ne s’en plaignent pas (sinon ils ne viendraient plus). Les tradis sont minoritaires même s’ils ont tout à fait le droit de participer à la messe telle qu’elle était avant Vatican II. Je me répète, il m’arrive d’aller à des messes traditionnelles et de discuter avec des traditionalistes, ce n’est pas un problème : nous partageons la même foi (et le même dogme !!!).
    @ Glen
    Vous dites avoir perdu toutes vos illusions. Vous êtes parti et c’est dommage. Sans parler de l’institution de l’Eglise elle-même, le chemin de conversion est un chemin parfois long. Si vous ne vous convertissez pas dans le cœur, votre foi ne peut pas tenir la route. La vraie foi n’est jamais qu’intellectuelle (même si elle peut commencer par là). La foi solide change notre cœur, notre regard. Et vous n’avez pas d’excuse : il y a aujourd’hui au sein de l’Eglise catholique des possibilités de participer selon les sensibilités de chacun : il y a des charismatiques catholiques, des traditionalistes catholiques, etc, etc...Mais le dogme, et j’insiste, est resté le même et est partagé par tous, quel que soit la sensibilité et les préférences de chacun.
    Je n’ai pas dit que l’Eglise n’était pas infiltrée par des forces anti-chrétiennes : cela existe mais il ne faut pas exagérer le problème. Il y a une majorité d’hommes d’Eglise qui veillent, réfléchissent, agissent et prient pour que l’Eglise tienne le cap malgré toutes les attaques qu’elle subie. L’Eglise travaille sur le temps long, pas sur les modes, caprices des hommes ou idéologies temporaires. On se rendra compte dans 30 ans de tout l’intérêt des changements apportés par Vatican II, sans CHANGEMENT DE DOGME !!

     

    • #1042271

      @ Zac,

      Vos arguments sont intéressants comme ont pu l’être ceux de vos opposants.
      La question que je souhaite vous poser est sincère et je n’ai pas d’avis catégorique sur l’Église.

      Mais que pensez-vous de l’article et de ce qui s’y trouve relaté ?


  • @Frederick
    Je n’ai pas réagi sur le contenu même de l’article car je n’ai pas étudié la question et je n’ai pas assez d’éléments d’information pour donner un avis. J’ai juste voulu réagir à la tendance sur ce site, dès que la question de l’Eglise est abordée, de dénigrer systématiquement les catholiques qui continuent de pratiquer leur foi avec Vatican II (c’est à dire la grande majorité des cathos en France). Il est normal de conserver un esprit critique sur les nouveautés et changements proposés mais il ne faut pas non plus tomber dans le piège de l’idéalisation du passé, comme certains le font, et de penser que tout était mieux avant et donc qu’il vaut mieux ne rien changer ni réformer.
    Fondamentalement, Vatican II a été une tentative de moderniser l’Eglise pour lui donner la capacité d’accueillir les nouveaux venus. Nouveaux venus qui ont un caractère inédit et jamais vu dans l’Eglise : dans les années à venir, l’Eglise va devoir accueillir des occidentaux (de culture chrétienne à l’origine !!!) totalement appauvris : économiquement, culturellement et spirituellement ! Des nouveaux venus qui ne connaissent rien au catéchisme (puisqu’on ne le leur a pas enseigné), voire qui n’ont jamais mis les pieds dans une Eglise, avec pour certains des troubles d’identité sociale et psy, cherchant a retrouver leur dignité de personne, une véritable espérance, un sens authentique de la Vie. Bref, tous les laissés pour compte de la société néolibérale/libertaire. C’est du jamais vu. L’Europe a été le phare de la civilisation pendant des siècles. Elle a dévoré ses enfants, les a esclavagisés, séduit avec de fausses idéologies et la consommation de masse. J’ai discuté avec des chrétiens de l’hémisphère sud : ils hallucinent sur la vitesse et l’acharnement avec lesquels on a ravagé les esprits en Europe avec les idéologies mortifères du libéralisme. Le néo libéralisme est en train d’achever de détruire ce que même le nazisme et le communisme n’ont pas réussi à détruire entièrement ! Alors oui, Vatican II a surtout été pensé pour offrir un visage plus accueillant, accessible et ouvert (sans changer le dogme) à tous ceux qui seront appelés à choisir le chemin du Christ (qui n’est pas un chemin facile mais qui au moins ne ment pas) plutôt que les vaines séductions du modernisme qui sont en train de saper toutes les valeurs essentielles, comme celle de la famille par exemple.


  • #1043691

    Petrus Romanus tient bien son rôle : conduire l’Eglise dans les ultimes tribulations (la Bête qui dévore les chairs de Babylone)...

    Mais ne soyons pas inquiets : l’Eglise reviendra à l’Orthodoxie !

    Cela fait plaisir de voir cité Le Grand Réveil, qui fait un superbe travail. On peut rajouter le blog Eschaton :

    http://legrandreveil.wordpress.com/

    https://geocedille.wordpress.com/20...

    IC XC NIKA


Afficher les commentaires suivants