Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Languedoc-Roussillon : des "pirates" s’en prennent aux automobilistes

La sécurité des Français ne prime pas sur la fiscalité pour Macron

L’autoroute A 9 et les routes du Gard et de l’Hérault voient opérer une bande de pirates qui s’en prennent aux automobilistes : pendant que les victimes des braquages n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, Macron exerce l’autorité de l’État sur le budget des communes et celui de l’armée. À la grande satisfaction du FMI.

 

Tout est une question de choix. Macron a fait les siens. Avec ses conseillers en communication, il exerce à grand fracas son autorité dans les domaines où il estime son action indispensable. L’État c’est lui et l’État aujourd’hui s’occupe d’économie, notamment de fiscalité, il s’applique à prévenir la fronde qui ne saurait manquer de se lever quand le peuple connaîtra l’ardoise à payer après cinq ans de Hollande et un printemps électoral perdu en plein rêve.

 

Derrière Villiers, le message de Macron : une autorité sans pitié

Si le jeune Macron a recadré le CEMA (chef d’état-major des armées) avec une raideur digne d’un CP (chef de patrouille) débutant (Hé, les gars, l’autorité, c’est moi !), ce n’est pas exactement pour des prunes, ni pour huit cent malheureux millions d’euros. C’est d’abord pour envoyer un message à la gauche antimilitariste (elle existe plus qu’on ne le croit), ensuite pour prévenir les violences d’un automne chaud, quand prendront corps les inévitables réformes économiques, sociales et fiscales qu’il va servir aux Français. Derrière le képi du général de Villiers, ce sont les syndicats, les grévistes, les maires, les contribuables, bref, tous les Français qu’il vise. Avec un message simple : si quoi que ce soit ou qui que se soit se met en travers des nécessaires réformes, l’État mettra toute son autorité, tout de suite, à le réduire.

En soi, la démarche n’est pas condamnable. Sauf que pendant ce temps là l’autorité de l’État ne s’exerce pas ailleurs : une barre de béton a été déposée sur les rails du TGV sud-ouest et des braquages ont lieu sur les routes du midi. L’ère des pirates est revenue.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Pour comprendre l’ère Macron
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Avant c’ était les diligences qui se faisaient attaquer sur les routes de France. Maintenant ce sont les voitures : retour au Far-West !

     

  • Et si je dégomme des pirates qui veulent me détrousser, que m’arrivera-t-il ?j’aimerais connaître les conséquences de mon geste sera-t-il plus préjudiciable, parce que dans ce cas autant prévoir cette éventualité,préparer la vaseline et le fil à coudre.

     

    • Oui le pire n’est pas la violence dans ce pays mais la répression qui s’abatterait sur quiconque s’y opposerait. C’est ça qui rend les gens schyzo.


    • Il faut se préparer à cette éventualité AVANT ! Quand ça arrive, c’est trop tard, pour soi, sa femme, ses enfants . Je suis toujours pret et en mesure de faire face à cette menace car je préfère marcher debout entre deux qu ’etre porté par six.....Un choix .


    • @Nenex,

      Il ne t’arrivera rien si tu fais disparaître le/les corps et qu’il n’y a pas de témoins pour te dénoncer !
      Moi j’utilise de la chaux vive et quand j’en ai plus, j’utilise des cochons que j’ai au préalable affamés.
      Bon, il y a d’autres techniques, mais ces deux là me semblent le plus simple a mettre en oeuvre !

      Attention, je n’incite aucunement au meurtre, c’est pas beau et pas bien, et d’ailleurs j’incite fortement a faire appel aux forces de l’ordre en cas de problème. Je fais simplement part de mes point de vue technique.


    • Comme le dit si souvent - et à juste titre - le specialiste du combat de rue/self defense, expert en Penchat Silat - Franck Ropers :
      "Je prefere être jugé par 12, plutot que porter par 6"...

      Sinon soit pote avec un avocat du pénal.


  • Je ne vois pas trop le rapport avec Macron lui-même, mais je vois un rapport avec les missions confiées à nos Forces de l’ordre depuis Sarkozy en 2004 (continuée par Valls etc.). Des moyens disproportionnés sont affectés à la "sécurité routière" (radars toujours + nombreux et perfectionnés, voitures banalisées, drones, hélicoptères, opérations traquenard etc.) alors qu’une bande de voyous - sans doute des pays de l’Est- peut agresser moult véhicules sur nos nationales avant de prendre la fuite et échapper aux pandores...
    J’en profite aussi pour rappeler les chiffres - toujours + sidérants - de la délinquance en France : chaque JOUR 450 violences sexuelles (hors ménage), 1360 violences physiques (hors ménage), 4800 voitures vandalisées, 20 000 atteintes aux biens, 33 000 crimes et délits, sans oublier les quelque 150 disparitions "mystérieuses" (d’enfants notamment). Par JOUR je le reprécise pour les zombies. Je ne parle même pas des terroristes amateurs organisant des tueries dans les rues de nos grandes villes, ni même des chiffres encore + délirants de la délinquance dite "en col blanc".
    Le but dans notre beau pays ne semble pas être d’endiguer la criminalité, mais au contraire de créer un environnement social capable de la renforcer. Nous sommes aujourd’hui presque dans la banalisation du crime. Le pouvoir organise plus ou moins cela (cf Lucien Cerise et l’ingénierie sociale). Cet espèce de "chaos" génère toujours plus de mesures liberticides et fiscalistes, divise la population, et enfin fabrique une masse de sous-hommes apeurés qui semblent heureux et soulagés de voir nos dirigeants prendre de temps en temps des postures martiales (Sarkozy, Valls et aujourd’hui Macron ?)...

     

  • A cette ambiance de fin du monde, on peut rajouter la mort d’une personne abandonnée sans soins pendant plusieurs heures devant une salle de shoot et un hopital à Paris. Malgré les appels de nombreuses personnes aux services concernés rien n’a été fait de la part des autorités. On l’a laissé crever là. Voilà vous savez ce qui vous attend si vous avez un malaise dans la rue.
    http://www.20minutes.fr/paris/21063...


  • Ce phénomène n’est pas nouveau sur l’A9 et existe depuis au moins une dizaine d’années.

     

  • Quoi ? Vous n’avez pas d’argent pour vous payer une sécurité privée ?
    Vous n’êtes personne alors.

    NDR : Humour noir.

     

  • Aucune police ne peut fournir ce genre de sécurité.
    La sécurité de la société ne peut être que collective, c’est à dire que chacun souscrit à règles tacites.

    On peut sécuriser par la police, une route, un chemin, un service, un transport,(et encore)mais pas une société entière...

     

  • Il a bon dos le Macron du jour. Prenons un peu nos responsabilités. Il n’y a rien a attendre de l’Etat et les Français n’ont pas voulu de changement de politique. Basta !


  • Et pendant ce temps, la gendarmerie occupée à amander les familles qui vont en vacance.
    Tout ceci en état d’urgence, tout va bien...

    Bougé vous le cul la police et la gendarmerie bordel de merde !!!!!!!


  • #1769954

    Vous savez pertinemment que Macron n’a que faire du peuple, il court à notre perte. Pauvre Brigitte, il n’aime pas les "vieux".
    Je commence à entendre des doléances quant à Macron et ce sont ceux qui ont voté pour lui, les réactions sont rapides, bravo ! Mais trop tard ;
    Militaires, policiers, gendarmes ne baissez pas les bras, vous êtes dans le "colimateur" tout autant que nous, rien ne nous sera épargné.


  • Il est aisé d’arrêter ces malfaiteurs, il suffit d’y mettre les effectifs...Mais c’est plus facile et plus rentable de racketter les automobilistes avec les radars et l’acharnement des forces de l’ordre. Nos dirigeants sont des traîtres et des voyous. Le peuple, ils s’en foutent. Ils ne bougeront que si une personnalité est touchée par cette délinquance.

     

    • @ Jean Le Chevalier,

      Oui, tu as raison, seulement il ne faut pas oublier que du point de vue économique, laisser les braquages fait marcher les assurances et la consommation et coûte moins cher à l’état puisque besoin de moins d’effectifs.
      Trop d’effectifs pouvant faire réellement leur taf produirait un manque a gagner certain aux assurances et autres entreprises qui vendent des biens de consommation !


  • Il faut éviter les airs de repos isolées,surtout les ’’caravane’’ et les camping car,quoi qu’il en soit,dans ce genre de véhicule et en famille on est très rarement fouillé,même en passant l’ex douane espagnole et un petit 6 coups ou un auto est si facile à planquer à portée de main.
    Il y a longtemps que le mien ne me quitte plus car je préfère être le charcutier que le veau.
    Dans l’absolu,une amende et 1 ou 2 mois de sursis (donc rien) pour me protéger et protéger ma femme,même en ces temps de pseudo état d’urgence.
    Avis perso de Montpellier qui n’engage que moi.


Commentaires suivants