Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pape François compare l’avortement au recours à un "tueur à gages"

Dans son homélie prononcée lors de sa traditionnelle audience place Saint-Pierre, le pape argentin a dénoncé l’avortement « au nom de la sauvegarde d’autres droits ».

 

 

[...]

Pour le pape François, « la violence et le refus de la vie » viennent de « la peur ». Évoquant les enfants à naître avec un handicap, il a critiqué les conseils donnés aux parents d’interrompre la grossesse. « Un enfant malade est comme chaque nécessiteux de la terre, comme une personne âgée qui a besoin d’assistance, comme tant de pauvres qui ont du mal à joindre les deux bouts », a-t-il affirmé, en estimant qu’il s’agissait aussi d’un « don de Dieu capable de te sortir de l’égocentrisme ».

[...]

« Au siècle dernier, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour veiller à la pureté de la race. Aujourd’hui nous faisons la même chose en gants blancs », avait-il déclaré. « Pourquoi ne voit-on plus de nains dans les rues ? Parce que le protocole de nombreux médecins dit : il va naître avec une anomalie, on s’en débarrasse », avait-il ajouté.

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

Refuser le progressisme mortifère des sociétés occidentales
avec Kontre Kulture :

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2060127
    Le 11 octobre à 19:55 par Incredibeulbateutrou
    Le pape François compare l’avortement au recours à un "tueur à (...)

    Entendu sur France infos ( au sujet de la phrase du pape) une (( "informée " )) ! plaindre les pauvres parents d’enfants handicapés qui n’ont pas fait supprimer pe ce "fœtus" alors que cela peut étre fait jusqu’au 6eme moisde grossesse .
    Pour elle s’occuper d’handicapés serait un calvaire inutile quand on peut ne faire que des humains Parfaits aujourd’hui .
    Pourquoi alors nous bassine t on alors avec les "tous différents " sur toutes les ondes ?
    D’après elle il y aurait des vies indignes et des vies dignes (la sienne en l’occurrence ) Pourquoi ne pas faire des procès aux parents qui ont des enfants handicapés et ne pas mettre les handicapés dans des camps pendant qu’on y est . ?
    Ce qu’elle oublie c’est qu’elle mème peut se retrouver handicapée demain Faudra t’ il s’en débarrasser ?
    Mais ne nous étonnons pas des contradictions de ces pétasses à cervelles de moineau
    Quand on voit ces connes se faire gonfler des parties de leur corps pour
    étre dans (( leurs )) normes et se voir défigurées pour avoir une tronche de ce qui semble étre le summum de la beauté actuelle ,on se demande ce que signifie le mot "Amour " pour ces gens ?
    L’amour serait dépendant du poids du silicone ?
    Si votre compagne doit étre amputée d’un sein ou si votre mec se retrouve en fauteuil roulant ils ne seraient plus dignes d’étre aimés ? Je comprends pas trop
    le sens moral de ces puants donneurs de leçons .

     

    Répondre à ce message

  • « Accusation : le cardinal Coccopalmerio était présent lors de la fête « drogue et sexe homosexuel » de son secrétaire, et le pape le sait » : https://reinformation.tv/cardinal-c...

    Le pape François n’est pas catholique. Le Vatican n’est plus catholique depuis le 7 décembre 1965, date de la fin du concile Vatican II.

     

    Répondre à ce message

  • #2060201

    "Évoquant les enfants à naître avec un handicap, il a critiqué les conseils donnés aux parents d’interrompre la grossesse"

    J’avoue - et j’espère n’être pas censuré pour cela - que ce genre de déclaration me met mal à l’aise.

    Certes, on peut concevoir qu’un enfant vienne au monde avec de légers handicaps, qui seront pour ses proches une occasion d’exercer leur générosité et de s’ouvrir à la différence, loin de toute normalisation.

    Mais de là à prendre pour principe, comme fait le pape, qu’aucun fœtus ne doit être supprimé, il y a tout de même une différence.
    Un de mes cousins a passé sa vie à s’occuper d’une fille fortement handicapée, et l’a finie (sa vie) en se suicidant. Simple coïncidence, ou preuve du calvaire qu’il avait enduré ?

    Pour ma part, je considère qu’aucune autorité - fût-elle papale - ne devrait se prononcer de manière générale sur la question. Que des parents aptes à supporter (j’en connais aussi) le handicap lourd de leur enfant, décident de le garder, devrait être un droit ; mais cela devrait également rester un droit de pouvoir en décider autrement, en accord avec les médecins.

    Il est par ailleurs agaçant que cet extrait d’article titre sur l’avortement en général, qui touche aussi bien des enfants parfaitement sains, mais bifurque aussitôt du côté des enfants handicapés, avec l’inévitable référence au nazisme. On ne prend pas des décisions sages sous la menace.

     

    Répondre à ce message

  • "Ce n’est pas en raison de ses qualités, de ses capacités ou de ses performances qu’un être est humain, c’est uniquement en raison de sa nature."

    FSSPX

     

    Répondre à ce message

  • #2060220

    C’est pas un pape, c’est une vraie girouette. Je n’aime pas le vent, alors, du coup.......

     

    Répondre à ce message

  • Qu’on y croit ou pas (ce qui est un autre débat) les croyants considèrent que la parole de Dieu exprimée au travers de la Bible est par nature intemporelle et donc intangible, il n’y a donc aucun sens de demander à Dieu de s’adapter à ses créatures : un menuisier doit t’il s’adapter à son marteau ? la mort d’un bébé reste donc un crime quelque soit les précautions, les prétextes, les motifs et les circonvolutions trompeuses dont on entoure l’acte.

     

    Répondre à ce message

  • Comparer un avortement préventif pour cause d’handicap au régime nazi qui voulait une "race" pure et sans défaut c’était assez brillant.

    Ils appliqueraient la même attitude préventive que celle d’actualité s’ils avaient gagné la guerre non ?

    Et donc ou serait la différence ? Moi je dis bravo sur ce point.
    En revanche si une femme avortait pour cause de viol je comprendrais le point de vue de la femme.

     

    Répondre à ce message

  • #2061059

    Veuillez s’il vous plaît comprendre que cet abominable antipape François a entre autres remis la médaille d’honneur à la militante pro-avortement Lilianne Ploumen.

    Faites vos recherches et ne vous laissez pas berner, Vatican II n’est pas l’Eglise catholique.

     

    Répondre à ce message

  • #2063875

    Nous, on les met au panthéon...

     

    Répondre à ce message

  • #2065354

    « L’acte le plus "charitable" qu’une famille nombreuse puisse faire de l’un de ces enfants en bas age , c’est de le tué » Margaret Sanger fondatrice du planning familial , la ligue américaine du contrôle des naissance (titre qui sent le totalitarisme ) fédération internationale du planning familial .
    Au nom de la charité on doit tuer son prochain , il est clair qu’elle prenait les gens pour des idiots et qu’elle se prenait pour le messie .
    Ies élites et leur sous fifres qui soutiennent l’IVG et la procréation artificiel se prennent pour des messies .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents