Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les mondialistes vont jeter les antifas aux loups pour poursuivre leur programme

Dans de nombreuses entretiens et articles, y compris mon article intitulé La stratégie globaliste : utiliser des gauchistes et des provocateurs pour faire enrager les conservateurs et les diaboliser, j’ai averti les gauchistes qu’ils sont exploités par les mondialistes comme moyen de conduire les conservateurs vers une plus grande centralisation sous Trump et le gouvernement fédéral et que s’ils continuent sur la voie qu’ils ont adoptée, une réponse totalitaire pourrait être imminente.

 

J’ai également été clair pour dire aux conservateurs que les groupes de marxistes culturels comme les antifas et les Black Lives Matter, tels qu’ils existent aujourd’hui, sont des tigres de papier ; ils ne sont pas physiquement ou stratégiquement capables d’être les soutiens de la malveillance de leurs idéologies. En d’autres termes, une réponse totalitaire n’est pas justifiée (une réponse totalitaire n’est JAMAIS justifiée) et n’influerait que pour les efforts à long terme visant à détruire nos principes constitutionnels.

En résumé, l’objectif de l’establishment est d’utiliser des groupes d’extrême gauche comme un petit bâton pour provoquer le vrai tigre, les mouvements conservateurs. Le but, je crois, est d’inciter les champions de la liberté jusqu’à un point où ils seraient prêts à « faire fi des règles » et à rationaliser l’abandon de leur moralité afin de vaincre ce qu’ils pensent être un grand mal. À l’instar de tous les changements moralement relativistes de la société, il y aura derrière l’affirmation que c’est pour « le plus grand bien du plus grand nombre », ou que « l’autre côté est bien pire, cela justifie donc notre tyrannie »...

À la fin, des groupes comme les antifas seront jetés aux loups, car les globalistes n’ont pas l’intention de « gagner » une guerre contre les conservateurs. Cela n’a jamais été le plan.

Si vous souhaitez mesurer à quelle vitesse notre nation se déstabilise par ce programme, il est utile de voir à quelle allure les institutions gouvernementales et les politiciens abandonnent ou lâchent les gauchistes. Plus vite ils le font, plus il est probable qu’un événement sous la forme d’une crise majeure soit en cours.

Au cours de la dernière semaine, tout le récit entourant la relation des médias avec les antifas s’est sérieusement dégradé. Par exemple :

Selon les documents obtenus par Politico, le FBI et le DHS ont officiellement classé les antifas comme groupe terroriste. Le DHS a déclaré que ces documents ne devaient pas être rendus publics.

Les médias traditionnels, les plus grands défenseurs des groupes marxistes culturels, ont dû recevoir un mémo, car leur son de cloche s’est vite muté en charges négatives contre ces antifas. Le Washington Post les a incendiés pour avoir attaqué des « manifestants pacifiques de droite » (Auriez-vous jamais pensé voir les mots « manifestants pacifiques de droite » dans un torchon de l’establishment comme The Washington Post ?).

Le Los Angeles Times a également vilipendé la violence de l’extrême gauche, tandis que The Atlantic a mis en garde contre la « montée d’une gauche violente ».

Même la fanatique de gauche Nancy Pelosi s’est publiquement positionnée contre les antifas, déclarant que les membres violents devraient être « enfermés ».

Il s’agit d’un tournant assez fascinant à 180 degrés depuis quelques semaines, alors que tous les regards étaient braqués sur des groupes « nationalistes blancs » comme principale menace pour l’Amérique. Mais cela signifie-t-il que l’establishment a réussi à s’interroger honnêtement et a réalisé quels sont les vrais acteurs violents de ce conflit ? Non.

Comme je l’ai prédit bien avant les élections de 2016, l’utilité de la gauche a une durée de conservation. Si l’establishment était intéressé à suivre le concept selon lequel Trump doit être « éjecté », il conserverait un soutien public complet derrière des groupes comme les antifas. Au lieu de cela, l’establishment joue le jeu de la main cachée.

À l’heure actuelle, il semblerait que les groupes antifas soient désignés pour jouer le rôle des opprimés, celle d’une insurrection battue mais encore active contre un « régime de plus en plus fasciste ». Cependant, certains événements doivent avoir lieu pour que ce récit puisse entrer dans la conscience nationale. Par exemple, bien que les globalistes puissent retirer leur soutien aux gauchistes extrémistes en public, ils continueront probablement à les soutenir par des financements privés, par des hommes comme George Soros qui l’a toujours fait. Les gauchistes devront également user d’une plus grande violence qu’ils ne l’ont déjà fait.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Derrière les antifas, le fascisme ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1804017

    Premier article de Brandon Smith survivaliste sur ER.
    Pour ceux que ça intéresse allez voir sur alt-market !

     

    Répondre à ce message

  • "Les médias traditionnels, les plus grands défenseurs des groupes marxistes culturels, ont dû recevoir un mémo,"

    Une autre explication possible pourrait être que les antifas ont objectivement (selon l’objectivité des médias) commis le plus grand crime contre l’humanité : ils ont physiquement agressé, à plusieurs reprises, des journalistes

     

    Répondre à ce message

  • Il faut envoyer cette racaille au casse-pipe au Rojava. Merci l’OTAN !

     

    Répondre à ce message

  • #1804135

    C’est le genre d’article que les ’antifa’ type usul devraient lire plus souvent.

    Voilà ce que pensent de vous, ceux que vous désignez comme "les fascistes", comme "L’ENNEMI", vous qui vous plaisez à vous dépeindre depuis mai 68 en "juifs allemands" face à une horde de clones d’Hitler ayant la bave aux lèvres et l’œil livide. Ceux que vous désignez comme des serviteurs du capitalisme sans vous apercevoir que vous aussi, vous le servez, quand vous faites ce qui arrange un George Soros.

    Aujourd’hui, il y a des gauchistes qui partent en Syrie soutenir les kurdes sous prétexte que ce serait une contrée anti-capitaliste, homophile, antiraciste, féministe...MAIS QUELLE CONNERIE !!!

    Que des néo-nazis puissent soutenir les putchistes ukrainiens parce que ceux-ci descendent des supplétifs de la waffen SS : ça peut se comprendre, c’est ignoble, mais cohérent.

    Mais des gauchistes ou des anarchistes qui soutiennent les plus revendicatifs des nationalistes quasi-racialistes du moyen-orient ! Vous êtes donc naïfs à ce point-là ?
    Les kurdes, avec l’appuie d’Erdogan & des américains, sont en train d’accomplir un nettoyage ethnique en Syrie et en Irak : ils chassent des civils arabes, femmes et enfants compris, parce que ceux-ci sont nés arabes ... et vous faites un modèle de ça ?

    Bande de crétins ! Vous qui hurlez au fascisme dès qu’un immigré illégal est reconduit à la frontière ou dès que des mères de familles manifestent contre le mariage gay, vous n’avez aucune idée de ce qu’est le vrai fascisme ... qui va justement vous arriver droit dans la gueule ... et que nous subissons, nous aussi depuis des années.

    Aux USA, les vôtres vont être emmenés à Guantanamo, en France, Mélenchon va avoir le droit à la même couverture médiatique que Lepen dans les années 90 (ou la fabrication du repoussoir idéal) car seule la diabolisation de l’opposition sera le moteur de légitimité du petit freluquet (mal) élu.

    Que vous ne pensiez pas comme nous, tant mieux...mais que vous agissiez en toutous de Soros, en indicateurs de police de la pensée, voir en auxiliaire des CRS lors des manifestations qui ne vous conviennent pas : ça, c’est pire qu’une erreur, c’est une faute historique grave que vous allez bientôt payer, très bientôt. Et ne venez surtout pas nous emmerder avec le méchant nationalisme, car c’est pas lui qui est au pouvoir en ce moment ! Macron ne se considère pas comme français, Trump, lui, a une marge de manœuvre minable, etc. ...

     

    Répondre à ce message

  • #1804367

    L’antifa est le parfait idiot utile, surement désœuvré et sans objectif clair , pas de but dans la vie il joue a la guéguerre et se fantasme en héro de la bonne cause et il est néanmoins plus près du singe que de l’homme . On peut en faire des égorgeurs ou de la chair a canon . De nature lâche et haineuse il ne trouve son courage que dans le groupe qui n’agglomère pas les qualités de chacun mais au contraire exalte le pire de tous , sa barbarie et sa bêtise crasse .Quand a l’idéologie c’est du niveau de jeunes femelles pubères et hystériques .

     

    Répondre à ce message