Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine Le Pen sur le départ de Philippot : "Le Front s’en remettra sans difficulté"

« Tous ceux qui ont mené une aventure solitaire ont disparu », a indiqué la Présidente du Front national suite au départ de Florian Philippot. Tout en affirmant respecter sa décision, elle a néanmoins dénoncé la stratégie de « victimisation » et de « montée de tensions » de l’ancien vice-président du parti.

 

Marine Le Pen a commenté la décision de son bras droit Florian Philippot de quitter le Front national.

« Je respecte sa décision mais je conteste formellement l’habillage qu’il effectue et les accusations qu’il porte », a déclaré Mme Le Pen lors de l’émission Questions d’info LCP-AFP-Le Monde-franceinfo.

Elle a notamment dénoncé un « positionnement de victimisation » et « une critique outrancière » et « en partie diffamatoire » du Front national de la part de son ex-vice-président.

« On sentait bien qu’il y avait une stratégie de montée des tensions depuis la création de cette association Les Patriotes. J’ai quand même assez de bouteille politique pour avoir tout de suite compris qu’il ne s’agissait évidemment pas là d’un think-tank interne mais d’un parti politique, qui en avait d’ailleurs toutes les caractéristiques », a expliqué Marine Le Pen.

« Le Front s’en remettra sans difficulté », a assuré la députée du Pas-de-Calais, affirmant être « la plus solide et la mieux placée » pour l’élection présidentielle de 2022.

Elle s’est également formellement déclarée candidate à sa succession à la présidence du FN lors du congrès prévu au mois de mars.

Selon la Présidente du Front national, on aurait pu éviter la montée en tension des dernières semaines mais Philippot a, selon elle, « choisi un positionnement de victimisation » alors qu’elle voulait la « refondation du Front national ».

Néanmoins, comme l’indique Marine Le Pen, hors du Front national, Florian Philippot « va perdre son énergie ».

« Tous ceux qui ont pris cette route-là et mené une aventure solitaire ont disparu. Ça a été le cas de Bruno Mégret, ça a été le cas de Carl Lang et je pense pouvoir dire que ce sera le cas de Florian, et c’est la raison pour laquelle je regrette son départ », a-t-elle conclu.

À l’intention de Marine Le Pen, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

Droite des valeurs et gauche du travail, la seule ligne viable contre l’Empire,
avec Kontre Kulture :

 






Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Marine Le Pen a dû subir une abduction et être remplacée par un clone clown pour arriver à un niveau si bas de bêtise et de condescendance... Pitoyable et consternant !

     

    Répondre à ce message

  • C’était pas si mal partie grâce au sens de l’honneur et la loyauté de Florian. Même après avoir quitté le FN il a dit ce qu’il en pensait en toute franchise et, malgré tout, une certaine courtoisie.
    J’entend par là qu’il a su se tenir jusqu’au bout et même après avec un calme et des propos très mesurés tout à son honneur.
    Maintenant que les langues se délient on entend Marine qui lui tape dessus (peut-être l’aurait-il dépassé si elle n’était plus présidente du parti de papa) bref, elle règle ses comptes avec une bassesse inacceptable pour une présidente envers un allié qui l’a toujours soutenu pendant 6 ans et qui ne l’aurait jamais trahi.
    On s’aperçoit que Collard et Ménard se comportent comme 2 belles ordures.

    Finalement, en ce qui me concerne, Florian aura été impeccable jusqu’au bout et sans jamais dévier, tandis que tous les autres sont consternants et se déshonorent un peu plus à chaque commentaires.
    Je me remémore quelques passages, la fête du soir de la défaite auquel je rajoute les propos de M.de Lesquen disant que Marine ne pensait qu’à passer ses soirées en boîtes à danser sur de la musique congoïde (là, chacun ses goûts d’autant plus que la dernière fois c’était du Goldman, pas vraiment congoïde) mais il n’a pas tort pour autant.
    Pour moi le FN c’est fini, mort et enterré. Ils n’ont pas besoin d’une refondation du parti mais d’une résurrection, c’est pas donné à tout le monde.

     

    Répondre à ce message

  • Seule conclusion pour moi, Le CIS, Clan Identitaire Sioniste s’en remettra sans difficulté, le Front Nationale lui, est mort !

     

    Répondre à ce message

    • Il y’a quelque temps j’avais eu l’idée de monter le F.U.C.K (Front Unifié des Charlots Kabbalistes) pour en faire un site d’infos permettant de montrer leurs vrais visages et leurs magouilles. Je pense qu’avec ce lobby Suédois on pourrait en remplir des pages et pas qu’un peu.

       
  • Et bien non , le front ne s`en remettra pas , pour la simple et bonne raison que ce parti changera sans doute d`appellation sous peu , d`une part .
    Doit-on s`en réjouir ?
    Pour certains : oui . Pour d`autres : non .
    D`autre part , ce conflit interne aura pour effet de diviser cet électorat , et il sera encore plus compliqué de passer le premier tour d`élections éventuelles .
    Ce qui laisse peu d`espoir d`avoir un véritable parti d`opposition , fort ...

     

    Répondre à ce message

    • #1805444

      Tout n’est pas perdu, je pense que si Philippot la joue fine, et sait s’entourer des bonnes personnes, il peut faire au FN ce que Macron a fait au PS, au passage en se débarassant de cette étiquette "extrême-droite" assez désagréable.
      Celle qui empêchait jusqu’ici bon nombre de gens sincèrement à gauche de voter FN, et donc d’engraisser le vote Mélenchon.
      Marine n’est de toute manière pas à la hauteur,ce n’est donc pas une mauvaise chose qu’il quitte le navire, avant qu’il ne coule définitivement.

       
  • #1805530

    C’était à Marine de dégager, pas à Philippot !

     

    Répondre à ce message

  • Que l’on aime ou pas F.Philippot, il faut reconnaître qu’il n’a fait aucune déclaration irrespectueuse. Cette femme n’a vraiment aucune classe !

     

    Répondre à ce message

  • On va voir de quoi il est capable maintenant.

     

    Répondre à ce message

  • #1805706

    Et bien moi,je crois plutôt que cela va être le contraire ;beaucoup d’électeurs fn,s’ils sont cohérents,se détourneront de ce parti,a commencer par moi et quelques proches... Compte tenus des faiblesses qu’elle montre depuis le 2ème tour de la présidentielle,la prétention d’être la plus solide et la mieux placée pour 2022 relève de l’utopie et de vivre dans un autre monde,comme ceux qu’elle "combattait" autrefois !!La cohérence,la perspicacité,la droiture,le respect,la conviction,l’intelligence,la persuasion sont les qualités qui différencie un Florian Philippot d’une mlp...Et ce n’est pas avec ses sbires qu’elle élèvera le niveau !!Contrairement a son analyse les difficultés sont a venir ;elle a berné une fois le peuple,qui y croyait et celui-ci ne s’y fera pas prendre une seconde fois...

     

    Répondre à ce message

  • Et bien ce sera sans moi.
    je comprends mieux le débat raté de l’entre deux tour.
    Les mêmes qui disent que c’est de la faute à Philippot et qui a présent l’on poussé dehors.
    les brebis galeuses du fn ont bien bossé et on réussi à faire élire macron.

     

    Répondre à ce message

  • ... Le FN est sur la fin (mortifère) pour ceux qui sont, restent les têtes d’affiche actuelle et électeurs ; et oui, je le pense, et cela malgré les 11 millions de voix récoltées en 2017... 2022 ; le temps passe et est inexorable Marine (Marion, Florian)... Encore, le meilleur exemple à comparer est "la prouesse" réaliser par Macron aux dernières élections sur seulement une année, et cela sur les vieux monuments de la politique, impensable, qui est-il, à la vérité ?...En gros, "un coup d’état à la joliesse", plus que sur ses idées relativement "asociales"... Et le fait que comme Macron, Florian Philippot soit ÉNARQUE, cela compte quand même sur un CV ? ... Il va bien falloir que l’idée de clan, cesse, et avec Philippot, c’est le moment où JAMAIS !?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents