Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mineurs délinquants : Éric Dupond-Moretti veut faire appel à l’armée

Attention ! Le titre de La Dépêche n’est pas ce que vous croyez. On pensait que Moretti allait serrer les boulons dans la Justice française, il n’en est rien : il veut faire appel aux qualités intégrantes de l’armée pour en finir avec la délinquance des mineurs...

Quand on pense qu’il y a 23 ans, le président Chirac a décidé de professionnaliser les armées et de suspendre le service national, c’est-à-dire de couper l’armée du peuple, et qu’aujourd’hui, beaucoup rêvent de (re)faire de l’armée une machine à fabriquer des petits Français...

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Invité jeudi matin [8 octobre 2020] sur le plateau de BFMTV, Éric Dupond-Moretti qui était interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur le sujet des mineurs et jeunes majeurs délinquants, a évoqué une solution militaire pour répondre à cette problématique.

[...]

« J’ai vu il y a deux jours Florence Parly », a déclaré le garde des Sceaux sur BFMTV, en précisant souhaiter un partenariat justice-armée pour certains mineurs et jeunes majeurs ». « Je ne peux pas me résoudre à ce que certains jeunes Français sifflent la Marseillaise et crachent sur notre drapeau, mais je dis également que lorsqu’on regarde un gamin, issu de l’immigration en particulier, comme un Français, il devient Français », a expliqué l’ex-ténor du barreau.

 

 

Mais comment mettre en œuvre l’encadrement militaire imaginé par Éric Dupond-Moretti ?

[...]

Si le projet évoqué par Éric Dupond-Moretti se concrétise, l’armée pourrait alors constituer une alternative aux centres éducatifs fermés (CEF) créés en 2002 par la loi Perben. Ces structures s’adressent aux mineurs déjà bien installés dans la délinquance et âgés de 13 à 18 ans.

Il s’agit de petits internats fermés, avec une capacité de 8 à 10 places, où sont proposées des activités d’enseignement et de formation professionnelle. Les jeunes délinquants sont placés en CEF pendant une durée de six mois renouvelable une fois.

Lire l’article entier sur ladepeche.fr

 

L’intégrale de Moretti chez Bourdin

Moretti et le double discours

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2564796

    Cette déclaration coïncide avec l’enseignement de l’arabe à l’école, la formation des imams en France, l’interdiction de l’éducation à la maison ou encore la prime pour les enseignants en SSD. Le culte de la doctrine à son point culminant, ou comment former des milices djihadistes en toute légalité.... et invisibilité.... comme 99 % de la population endormie ne feront pas le lien.

     

    Répondre à ce message

  • #2564809

    Justice Laxiste digne d’un Franc-Maçon du GODF sniffeur de coke.

     

    Répondre à ce message

  • En gros ils vont prendre les pires racailles irrécupérables, s’assurer qu’ells se sont bien radicalisées puis leur fournir une formation militaire. En gros : ils vont fabriquer des djihadistes sur le territoire français, avec votre pognon bien sûr, ce serait pas marrant sinon.

     

    Répondre à ce message

  • #2564817
    Le 10 octobre à 07:51 par l’artilleur de Metz
    Mineurs délinquants : Éric Dupond-Moretti veut faire appel à l’armée

    la seule solution : un "centre de formation" aux iles Kerguelen où ils se démerderont entre eux pour construire des bâtiments, se nourrir, organiser les loisirs, les soins, et l’administration, bref du scoutisme assisté avec un bateau de ravitaillement par an et le retour au pays quand ils auront compris comment marche une société organisée...

     

    Répondre à ce message

  • #2564870

    Et ce sera la fin de l’armée (Française).

     

    Répondre à ce message

  • Bon sang ! Mais c’est bien sûr ! Siffler la Marseillaise et cracher sur le drapeau français, ça veut dire "je m’engagerai bien dans l’armée pour défendre ces gentils autoctones qui m’accueillent à bras ouverts !"
    Où avais-je la tête ?
    C’est le même type qui "traduisait" qu’une victime d’Outreau, âgée de 7 ans, avait un grand besoin d’être interrogée pendant... 6 heures !

     

    Répondre à ce message

  • Ce n’est pas le rôle de l’armée d’encadrer des délinquants. le travail des instructeurs est de former des combattants. Dans le cas ou ses personnes s’engagent, ceux qui s’intéressent. à l’armée française savent qu’il y a des problèmes de désobéissance, voir de mutinerie ou des affrontements entre personnel de la même unité, dus à des différences de mentalités, opinions politiques visions de la France et autres facteurs .Monsieur dupont-moretti devrait plutôt faire son travail et ne pas le déléguer à d’autres. Sa proposition n’est pas nouvelle et n’a jamais fonctionné.

     

    Répondre à ce message

  • Ces couveuses à jeunes délinquants vont peut-être plaire aux sergents-instructeurs en manque de jeunes appelés à initier ;) ... bon... à part la blague, on avait des bataillons disciplinaires autrefois, pour les fortes têtes. On les envoyait guerroyer dans le Sahara, y mourir de soif ou dans une embuscade. Mais est-ce vraiment adapté à notre situation présente d’une part, et à la guerre moderne d’autre part ? Militariser la racaille ne me semble pas vraiment une très bonne idée.

    D’autre part, si des des jeunes hommes se sentent mal en France, rien ne les retient. Il est passé où le goût de l’aventure, et le sain orgueil de l’émigration ? Prendre son baluchon et aller fonder un petit business à Alger, Dakar, Abidjan, ou dieu-sait-où dans le vaste monde, c’est pas la honte. Rester à se victimiser à Evry-Courcourone c’est pas non-plus un horizon indépassable.

    On a tendance à présenter la remigration comme un horrible racisme bla-bla. Mais on peut voir les choses avec un peu plus d’ambition et de liberté. L’homme reste un être viril et libre. Si il est heureux en France tant mieux. Mais si il se sent vraiment en opposition avec la civilisation française, pourquoi rester ? Et ce d’autant plus qu’au 21ème siècle, l’Afrique sera beaucoup plus dynamique économiquement que la vieille Europe.

     

    Répondre à ce message

  • #2565991

    Une fusion lumpen proletariat / armée républicaine se met en place.
    Comme depuis des siècles de république capitaliste.

    Leur ennemi commun ?
    Le prolo gaulois réfractaire anti républicain anti démocrate anti argent

     

    Répondre à ce message

  • #2566260

    L’Armée se retrouve piégée dans une sinistre comédie qui ne sert qu’à masquer la déliquescence de notre société.
    Elle devrait "redresser" à elle seule, des décennies d’abandon de la part des parents, de l’éducation nationale et de la "politique de la ville" avec des éducateurs lobotomisés...
    Dupond-Moretti lui fait jouer le rôle d’un croquemitaine pour petits enfants, qui n’aura pas le droit de sévir et de traumatiser ces pauvres petits.
    Pendant ce temps, les cités continueront leurs trafics en toute impunité, cette économie parallèle masque la réalité du chômage qui touche toute la jeunesse.
    Comment des gamins qui gagnent en une journée ce qu’un travailleur peine à empocher en un mois ou plus, accepteront de "rentrer dans le rang" avec de gentils moniteurs de colonies de vacances ?
    Visionnez donc la série "Engrenages" !
    Pourquoi les militaires prendraient-ils la place des matons puisqu’il s’agit de délinquants ?
    A moins qu’il ne s’agisse que de rentabiliser un Service Public de plus pour faire des économies de personnels, et éviter de remplir des prisons que l’on vide régulièrement, créant ainsi un turn over de terroristes...
    Pourquoi ne pas laisser agir les C.R.S et les Gendarmes Mobiles qui, eux, font bien "l’affaire" pour taper sur les G.J, les pompiers, les infirmières, tous les citoyens pressurés et méprisés... ?
    Plus personne n’est à sa place dans cette société liquéfiée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents