Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mobile ? L’association visée par le tireur de la synagogue de Pittsburgh fournissait une aide aux migrants

L’organisation d’aide aux réfugiés citée par le tireur qui a tué au moins 11 personnes lors d’un massacre perpétré dans une synagogue de Pittsburgh a indiqué prier pour la réconciliation nationale suite à l’attentat antisémite.

 

« Il n’y a pas de mots pour dire combien nous sommes dévastés par les événements survenus ce matin à Pittsburgh. Ces deuils sont nos deuils et nos pensées se trouvent aux côtés de la Congrégation Tree of Life, de notre partenaire local de la JFCS (Jewish Family and Community Services) à Pittsburgh, de la ville de Pittsburgh et de tous ceux qui ont été touchés par cet acte de violence insensé. Alors que nous tentons de comprendre cette tragédie horrible, nous prions pour que la communauté juive américaine et le pays tout entier puissent trouver la réconciliation », a expliqué la HIAS dans un communiqué paru samedi [27 octobre 2018].

Le tireur, identifié par les forces de police comme étant Robert Bowers, avait mentionné la HIAS dans un post paru sur un réseau social quelques heures avant de pénétrer dans la synagogue Tree of Life du quartier Squirrel Hill de Pittsburgh. Il aurait hurlé « Tous les Juifs doivent mourir ! » en entrant dans la synagogue conservatrice et aurait commencé à ouvrir le feu durant une cérémonie en l’honneur d’un nouveau-né.

Bowers aurait tenu des propos conspirationnistes antisémites et anti-immigrants sur Gab, un réseau social d’extrême-droite similaire à Twitter. Son dernier message connu, quelques heures avant la fusillade, disait que « l’HIAS aime faire venir des envahisseurs pour tuer notre peuple. Je ne peux pas rester à ne rien faire en regardant les miens se faire massacrer. J’y vais. »

 

 

L’HIAS, qui s’appelait dans le passé la Hebrew Immigrant Aid Society, est une organisation à but non-lucratif juive américaine qui fournit une aide humanitaire aux réfugiés et aux immigrants.

Au début du mois, Bowers avait consacré un post au parrainage par l’HIAS d’un Shabbat national pour les réfugiés, dont l’objectif était de mettre en lumière la crise des réfugiés dans le monde.

« Alors l’HIAS ! Vous aimez amener chez nous des envahisseurs hostiles ? On apprécie bien la liste des amis que vous nous fournissez », avait-il écrit en partageant le lien d’une publication de l’HIAS au sujet de l’événement.

Fondée dans les années 1880, l’HIAS (Hebrew Immigrant Aid Society) était un refuge et un lieu de ressources pour les immigrants juifs nouveaux arrivants aux États-Unis. Durant et après la Première Guerre mondiale et la Shoah, elle avait œuvré à réinstaller les différentes vagues de réfugiés juifs. Elle a tenu un rôle important dans le mouvement de libération et d’intégration au sein de la société américaine de la communauté juive soviétique.

Alors que les vagues de l’immigration juive ont ralenti, dans les années 2000, l’HIAS a commencé à s’occuper de réfugiés non-Juifs. Elle est aujourd’hui l’une des neuf agences chargées de l’installation des réfugiés aux États-Unis.

Sous la présidence de Donald Trump, elle s’est également lancée dans l’activisme pour contrer la position dure de l’administration contre l’immigration.

[...]

Le président national de la Coalition juive républicaine, Norm Coleman, a expliqué dans un communiqué que

« le niveau de haine dans ce pays est dorénavant hors de contrôle. Aujourd’hui, nous pleurons les morts et nous rendons hommage aux femmes et aux hommes qui se sont précipités vers les tirs pour venir en aide aux victimes et arrêter l’auteur de la fusillade. Dans les jours qui viennent, nous devons tous nous unir pour combattre cette épidémie de haine. A gauche, à droite et partout dans notre spectre politique, nous devons nous rassembler pour trouver un meilleur chemin vers l’avenir ».

Lire l’article entier sur fr.timesofisrael.com

Apprendre à décoder les manipulations oligarchiques
avec Kontre Kulture :

 

Des attentat qui tombent à pic pour les démocrates, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour observer aussi cela par chez moi, d’un microcosme à l’autre et jusque dans de simples copropriétés, ces gens sont fous qui finissent par ne s’occuper que d’eux lorsqu’il leur arrive un drame à s’occuper des autres et qui pleurent à la réconcilation (factice) auprès de ceux qui leur en tenaient rigueur.
    Pour autant l’adage nous rappelle ô combien « charité bien ordonnée commence par soi-même »...


  • 11 morts et ils appellent cela "épidémie de haine" aux USA, je veux bien, mais comment on appelle les centaines et centaines de morts à Gaza ???? Là bien sûr on ne les entend plus, silence radio sur la haine !! Faut pas confondre fait divers et assassinat de masse.

     


    • Mais comment on appelle les centaines et centaines de morts à Gaza ?



      C’est à dire que 11 gus de la communauté de l’H.I.A.S. (lire l’Hache_IASse) sont les représentants du sommet de la pyramide universelle, alors que les rampants qui tentent de survivre à Gaza sont des sous-produits de l’humanité qui devraient se contenter du blocus que leur voisin leur offre, les préservant ainsi de maladies contagieuses, de l’immigration de masse, de l’exogamie et de tous les autres maux modernes de l’humanité : le tout, « vue mer ». On ne comprend même pas que ces gens-là ne soient pas heureux. N’importe quel être au monde devrait s’exclamer : « Demain, à Gaza ».
      Alors que les autres, vous devriez être à même de concevoir : faites un effort pour saisir l’immense différence qu’il convient que vous fassiez, entre ceux que l’on gaza et ceux de Gaza ou vous finirez par être accusé de blasphème, voire plus. Allons, allons, reprenez-vous, mon brave... Pleurez je vous prie, au pire lamentez-vous et cessez de comparer les misères de ce bas monde lorsqu’elles ne sont pas sacralisées.
      Si vous vous rendiez à l’Imperial Museum de Londres (qui se veut usuellement la mémoire de l’engagement historique et militaire de la Grande-Bretagne), vous trouveriez une exposition sur l’histoire de la Shoah inaugurée en 2000 par ze Queen, herself. Depuis sont venus se rajouter quantité de crimes contre l’humanité, de violences ethniques et autres génocides. Cependant, bien ce musée oeuvre au parti pris de la comparaison de ces massacres de masse, l’on vous dirait que ces rajouts constituent, pour ainsi dire, un complément et une suite : quand bien même certains ont eu lieu avant...NDLR
      Voyez-vous ?

      Par ailleurs et pour répondre à votre question initiale, les coreligionnaires de l’Hache_IASse vous répondraient cyniquement qu’on ne les appelle pas ; ils viennent tout seul.


    • C’est à dire, vous comprenez, il y a une justice pour les non-juifs, et une justice pour les juifs, appelés à propos de certains cas, tribunaux rabbiniques (voir les propos de Maurice Rajsfus, dans son livre "Des Juifs dans la collaboration, L’UGIF (1941-1944)".

      "L’ONU étouffe un rapport accusant Israël d’apartheid"
      (tv5monde, 07/12/2017)
      https://information.tv5monde.com/in...

      Ou encore, un parlement juif au parlement européen. Étonnant..
      https://en.wikipedia.org/wiki/Europ...


  • à chier l’HIAS ! comme tout ce qu’ils produisent !


  • #2072421

    « le niveau de haine dans ce pays est dorénavant hors de contrôle. »

    C’est ce que je me suis dit : pourquoi ne les fourgue-t-il pas à israël, ses migrants ?

     

  • Les massacres se déroulent tous les jours en Palestine et personne ne dit rien ...Ils me font rire tous ces politiques qui se pressent si vite pour rendre hommage ..peur de se faire taper sur les doigts s’ils restent silencieux !


  • Le problème n’est pas la haine, car tout le monde a le droit de haïr son voisin. Le problème est de faire respecter la loi et de faire en sorte que chacun soit en sécurité.
    Les sentiments n’ont rien à faire en politique, sauf pour les bien-pensants.


  • Si ça continue, d’appeler son gamin "ROBERT" sera bientôt interdit, et pourtant ce prénom n’est même pas Palestinien ?
    Pour faire de l’humour genre, crijf .


  • le "problème" des migrants doit se résoudre mais certainement pas par des assassinats !
    Une fois de plus, on parle du peuple Juif aux Etats-Unis mais quand s’arrêteront les tueries à Gaza ?


  • Petites considérations d’inspiration complotiste ( c’est mal, je sais ) :

    Le gars écrivait, comme nous, sur des forums internet. Un de Ceux sur lesquels il écrivait le fond de sa pensée était un site "d’extrême-droite". Comme tous les sites politiques du monde, en particulier les sites "extrêmistes", il était surveillé par les renseignements généraux américains. Le FBI, en gros. Et comme le gars, en plus, était antisémite, le mossad, et donc la cia ( c’est automatique et c’est dans les deux sens ) le connaissaient. Sans compter tous les autres gardiens de mirador affectés aux camps d’internement que sont devenus nos sociétés.

    Savaient-ils ? Auraient-ils pu empêcher l’attentat ? En tant que complotiste, ce sont les questions que je me pose. Evidemment, c’est "indigne" de poser des questions pareilles : il va de soi ( tu penses... ) que s’ils avaient su, ils l’auraient empêché.

    C’est vrai que, des services secrets laissant volontairement arriver, à des fins politiques, un attentat dont il ont eu vent et qu’ils auraient facilement pu contrecarrer, on a du mal à imaginer ça. Surtout que c’est vraiment pas le genre de la cia. Ni du mossad. Qui sont connus pour leur respect de la personne humaine.


  • Le juif du quotidien n’est pas responsable. Cet idiot (utile) s’est trompé de cible.Tout comme le musulman du quotidien n’est pas non plus responsable des actions terroristes... Tout comme moi en tant que blanc catho je ne suis pas responsable du pillage passé et actuel de l’Afrique. La vraie cible nous la connaissons tous.

     

    • @sandwall
      Vous parlez d’une cible sur laquelle tirer ?
      Moi je ne la connais pas, les décideurs de l’ombre, l’oligarchie ? Par définition c’est assez mouvant et vague. Je ne suis pas donneur de leçons mais je pense qu’il faut s’attacher à bosser un peu, croiser les sources, et parvenir à faire la publicité des réalités qui nous indignent, et dans la difficulté faire la publicité de l’impossibilité de faire la publicité des réalités qui nous indignent.
      Plutôt à la petite cuillère qu’au fusil d’assaut, et je nous souhaite bien du courage.


  • Les colis piégés aux démocrates et maintenant une mini shoah par balles dans une synagogue US, tout ça perpétré par des types plutôt très à droite et plutôt allumés, à quelques jours des midterms….
    On voudrait diaboliser Donald que l’on ne s’y prendrait pas autrement.
    Surtout qu’au pays des armes à feu, ils savent plutôt bien tirer et en général ne se tirent pas une balle dans le pied.
    Yes but who ?


  • Tout dans la vie est une affaire de choix. Ca commence par la tétine ou le téton ? Et çà finit par le chêne ou le sapin ? Pierre Desproges.


Commentaires suivants