Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

New York LGBT : un ado annonce la création d’un club réservé aux enfants travestis

Desmond, new-yorkais, n’a que dix ans mais il est déjà l’un des ados drag queens les plus populaires du monde. Icône LGBT, il a annoncé la création d’un club réservé aux enfants travestis.

 

« Desmond is Amazing », (Desmond est merveilleux), est un enfant travesti new-yorkais de 10 ans qui s’est lancé dans la création d’un club dédié à cette culture et sa communauté. Celui-ci, réservé aux « drag kids », les enfants adeptes de la culture travestie, ses tenues et ses références, portera le nom de « Haus of Amazing » (« maison du merveilleux ») et sera interdit aux adultes. « La "drag house" sera réservée aux jeunes de moins de 20 ans, leurs membres pourront communiquer librement sans l’interférence et le jugement des adultes », peut-on lire sur le site de Desmond.

À la suite de cette annonce, Desmond a été la cible de nombreuses critiques de détracteurs. Il a donc publié sur Internet le 29 décembre dernier une réponse sous forme d’image sur laquelle on peut lire les phrases suivantes : « Vos mots ne m’atteignent pas, j’ai confiance en moi » ou encore « Vous ne m’arrêterez jamais, je suis l’avenir ».

 

 

Intéressé par les poupées Barbie et les jeux de filles, Desmond s’est mis à s’habiller en femme ou à se déguiser en princesse dès l’âge de deux ans. Il a commencé par porter des draps en guise de robes et à trottiner avec les chaussures à talons de sa mère. « Je mettais une serviette sur ma tête, j’entourais mon corps d’une autre et je faisais des défilés à la maison », a-t-il confié au magazine Out.

 

 

Sa mère, Wendylou, explique : « Nous nous sommes dits que ce n’était peut être qu’une phase et que ça changerait. Mais quand il s’est mis à nous dire qu’il avait des coups de cœur pour des garçons, et qu’il pensait être gay, on s’est dit, ok, c’est comme ça. » Ses parents sont allés consulter un thérapeute, qui a estimé qu’il fallait laisser l’enfant se « développer naturellement », selon le récit de Desmond sur son propre site.

C’est ainsi que Desmond s’est mis à briller dans le circuit des drag. En 2014, il est apparu dans le clip de Jinkx Monsoon, The Bacon Shake, aux côtés de son héros RuPaul, chanteur, parolier et drag queen emblématique. Mais le grand public l’a réellement découvert à l’occasion de son apparition en tutu aux couleurs de l’arc-en-ciel lors de la Gay pride de New York en juin 2015, grâce à une vidéo devenue virale.

 

 

Son compte Instagram compte aujourd’hui quasiment 16 000 abonnés. Ses fans, les « amazies », peuvent aussi suivre ses aventures sur sa page Facebook. L’enfant, qui se décrit comme « avant drag » (travesti d’avant-garde), aime concevoir lui-même ses tenues et « repousser les limites de la mode », selon ses propres termes. Son look extravagant et son envie de professer la tolérance et la liberté l’ont conduit à apparaître dans de nombreux média comme Slate, Vogue, Konbini, New Yorker ou Time Out.

Voir aussi, sur E&R :

Échapper à l’enfer avec Kontre Kulture :

Sur la glorification des déviances, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

128 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si Daech voit cette video on est mal barré avec nos valeurs.

     

    Répondre à ce message

  • bah écoutez c’est pas ses parent qui l’ont poussé, il est comme ça, on sait que biologiquement l’homosexualité et le genre sont assignés a la naissance, donc on ne peut pas lui reprocher d’être ce qu’il est, par contre il faut que ces gens assument le fait que l’homosexualité et le genre ne sont pas fluides mais biologiquement assignés a la naissance, c’est tout.

     

    Répondre à ce message

    • Non mais c’est pas possible de lire des trucs pareils.

      Je peux savoir sur quoi vous vous basez pour affirmer que l’homosexualité est "biologiquement assignée à la naissance" ?

      C’est vraiment scandaleux de lire des mensonges pareils. J’hallucine de voir qu’en quelques années cette idée s’est imprimée dans le cerveau des gens alors qu’elle ne repose sur absolument aucune base scientifique sérieuse. Cette idée relève simplement de la pure propagande LGBT. Il est aujourd’hui quasi-impossible d’établir un lien de causalité entre ce qui relève du comportemental et le support physiologique de l’individu (modifié par rapport à une norme, mais laquelle ? et comment ?). On est à l’aube de la compréhension des liens entre support physique neuronal et expression comportementale alors pitié, il faut arrêter de dire n’importe quoi. Et qu’on ne me serve pas des tartines sur les taux hormonaux ou je ne sais quoi. Même si on montrait avec une bonne méthodologie l’existence d’un profil hormonal particulier chez un type d’homosexuels (gays par exemple), cela ne suffirait pas à prouver que c’est ce profil qui est de façon causale responsable de l’expression de ce comportement.

      Ou alors vous êtes un Nobel caché et vous avez certainement trouvé le fameux gène de l’homosexualité ? Il fallait que je vous le dise, moi je suis en passe de trouver celui du tueur en série xD, ça sera super pratique pour les repérer à la naissance.

      Quant à dire qu’il n’a pas été influencé par ses parents, et que donc il est naturellement né comme ça, c’est occulter toutes les influences externes auxquelles peuvent être soumis les individus (a fortiori les enfants aux esprits malléables à souhait) que sont école, télé, sites internet, amis divers et variés.

      Bref, ça n’a aucun sens.

       
    • #1874862

      En attendant, l’homosexualité est :
      - vieille comme le monde (voir la Grèce classique par exemple, même si c’est très récent) ;
      - plus ancienne même que l’espèce humaine (les cas d’accouplements entre partenaires de mêmes sexes abondent chez les mammifères évolués, les primates notamment) (<-anti-darwinistes s’abstenir).

      Le cas Desmond, pas neuf, est une perversion pure puisque l’enfant n’est pas pubère mais quand même encouragé à s’ultrasexualiser. Il est par ailleurs commercialisé comme une marque de chaussure.

      Je rencontre régulièrement des homos très modestes, du quotidien, sans revendications ni idéologie, sans envie de se marier (mais certes envie d’être parents pour certains), mais simplement "comme ça".

      Je connais quelqu’un enregistré fille à l’état civil (née dans les années 50) mais devenue un "homme" à la puberté, aujourd’hui barbu, viril, très simple (paysan viticulteur) et accessoirement homme de bon coeur, s’assumant extérieurement, donc, comme un "homme" dans un tout petit village rural. Condamné à vivre seul (mais bon, il ne faut pas vous parler des hormones, dommage). Cela existe, aussi.

       
    • @ Saint Cosme et Damien :

      PARTIE 1

      Votre réponse à mon commentaire soulève des éléments intéressants mais est totalement hors sujet, je vais donc y répondre point par point :

      Premièrement, comme vous avez dû vous en rendre compte, je réponds à un commentaire pour dénoncer l’utilisation frauduleuse de l’étiquette scientifique par le lobby LGBT pour justifier ce qui relève en réalité, au regard des connaissances actuelles en sciences sur le sujet, de comportements que l’on peut uniquement rattacher de façon honnête à de la sociologie, et pas à de la biologie, physiologie, génétique ou autre science « dure ».

      Autrement dit, l’argument que vous soulevez, à savoir que « l’homosexualité est vieille comme le monde » n’est pas le sujet ici. Un phénomène humain, qu’il soit ancien ou pas, ne trouve pas forcément racine dans une explication biologique. Le meurtre est aussi vieux comme le monde, d’ailleurs certainement d’avantage que l’homosexualité selon les textes fondateurs (le propre fils d’Adam serait le premier meurtrier de l’Humanité, on évoque l’homosexualité à partir de Sodome et Gomorrhe, mais avant, on ne sait pas), oseriez-vous avancer aujourd’hui que les meurtriers le sont en raison d’un problème de biologie ? Je ne crois pas.

      (Vous me passerez l’évocation de la Bible mais quand vous évoquez cette expression toute faite « vieille comme l’Humanité », reflétant un présent de vérité générale, je n’ai pas pu résister. Ce que veux mettre en évidence, c’est qu’on est bien ici croyance contre croyance, car en vérité personne n’en sait rien, nous en sommes tous réduits à des suppositions. La science dans ce débat n’a pas sa place).

       
    • @ Saint Cosme et Damien :

      PARTIE 2

      Passons maintenant à l’autre argument pseudo-scientifique toujours invoqué, à savoir l’homosexualité chez les animaux, que j’avais vu arriver, mais que dans ma grande paresse j’avais décidé d’occulter. J’aimerai vraiment qu’on laisse les animaux de côté dans cette affaire, car une fois de plus, ils n’ont rien à y faire. Je ne suis pas un grand spécialiste de la question, mais de ce que j’ai lu et entendu, au regard des connaissances actuelles sur le sujet, il s’agirait de comportements sociaux de reconnaissance ou d’apaisement entre individus ? Ou de bien de comportements dont la raison précise nous échappe encore. Donc : soit ça n’a rien à voir avec l’homosexualité à l’humaine (voir la définition précise de ce mot quand même), soit on ne sait pas. J’ai envie de dire peu importe.

      Même si dans un esprit darwinien, on peut considérer que nous sommes des animaux « évolués » descendant du même ancêtre commun que les primates, faut-il pour autant rechercher une justification de nos comportements chez d’autres espèces ? C’est une vraie question philosophique. Mon chat, de façon étonnante, a décidé de faire sa toilette tous les jours installé sur mes genoux. Nous sommes très proches des chats dans l’arbre phylogénétique. Est-ce que pour autant cela constituera un argument valide auprès de mes pairs quand j’aurai décidé de faire la même chose au cours d’un dîner ? Je ne parle pas sur le plan légal, mais sur le plan comportemental. Rendez-vous compte de la fausseté des arguments employés pour essayer de justifier un lobbying insupportable. Non, nous ne fonctionnons pas purement comme des animaux, et non, ce n’est pas parce que des animaux ont certains comportements que ça explique rationnellement leur réalisation chez les êtres humains. Outre l’aspect social de ce problème (outrage aux mœurs en cours à l’époque donnée), sur le plan de l’analyse scientifique de ce comportement, on pensera à autre chose de plus évident qu’un gène dominant ou récessif présent chez l’individu. Je vous laisse deviner la suite.

       
    • @ Saint Cosme et Damien :

      PARTIE 3

      Enfin, vos exemples issus de votre expérience personnelle sont très intéressants mais encore une fois totalement hors sujet avec mon propos. Je veux bien qu’il existe des homosexuels du quotidien sans revendication mais ce n’est PAS LE SUJET.

      Ce sont des personnes certainement très bien, homosexuelles pour des raisons diverses et variées, à chaque fois différentes, certainement pas expliquées ou justifiées par la science à l’heure actuelle. Notez que j’exclus d’emblée les cas qui relèvent du médical, type inadéquation entre sexe génétique et physiologique avec problèmes de formation des organes génitaux, hermaphrodites) etc. Je limite mon propos aux individus sans pathologie médicale préexistante (car il arrive par exemple que la réassignation de sexe soit nécessaire pour la bonne santé physique et mentale de l’individu).

      Alors je vous vois venir. Vous me direz : « oui, mais on ne fait par exemple pas de caryotype chez chez tous les homosexuels, on ne peut donc pas savoir s’il existe une inadéquation entre sexe génétique et biologique qui pourrait expliquer que… etc, et si ça se trouve, les individus que vous rangez dans la catégorie sans anomalie physiologique en ont une, et du coup, tous les homosexuels seraient homosexuels sur des critères scientifiques concrets que l’on pourrait décrire ». Vous auriez tout à fait raison de le souligner et par conséquent, vous posez le doigt sur un problème très intéressant.

      Le lobby gay se cache derrière une pseudo explication scientifique pour justifier l’existence de l’homosexualité et promouvoir sa pratique, mais si on considère l’homosexualité comme due à une origine physiologique, il s’agirait dès lors de l’expression clinique d’une ANOMALIE physiologique ou a minima d’une variante par rapport à la norme, qui est hétérosexuelle dans le cadre de la perpétuation de l’espèce (eh oui, si on se compare aux animaux, autant aller jusqu’au bout, non ?). On pourrait alors légitimement se poser la question d’un traitement pour les individus demandeurs. Vision qui est bien entendue verrouillée idéologiquement aujourd’hui, aucun homosexuel revendicateur n’ayant envie d’être considéré comme un malade susceptible d’être traité (ça se comprend).

       
  • On se demande où sont les services de protection de l’enfance dans ces cas flagrants de désordres. Le garçon est anormalement amaigri, il a le regard vide et les yeux cernés. À dix ans, il est évident que ces petits messages "gay friendly" ne viennent pas de lui et que des adultes se servent de lui. Les médias accepte cette horreur sous prétexte qu’un thérapeute trouve cela tout à fait normal. Il faut savoir qu’aux É.-U. le métier de psychothérapeute est nettement moins règlementé qu’il peut l’être ailleurs en Occident. N’importe qui peut devenir thérapeute et entrer n’importe quelle connerie dans la tête du client. Le client paye, il a donc droit qu’on lui dise ce qu’il veut entendre. C’est ça une capitalocratie. Tout s’achète y compris l’honneur et le bon sens.

     

    Répondre à ce message

  • Je suggère d’y faire inscrire d’office et sans dérogation possible tous les gosses des cadors qui soutiennent les LGBT : les enfants de Najat, ceux des grosses Cosse et Duflot, le rejeton Salamé-Glucksmann, par ex., bref tous les gosses de moins de 15 ans de la classe politico-artistico-merdiatique...allez hop, tous en salopes !...vous voulez faire ça à nos gosses, à tout seigneur tout honneur, commençons par les vôtres...

     

    Répondre à ce message

  • Comme disait Louis Armstrong "What a wonderful world". Un éminent anal-iste politique a prétendu récemment que les iraniens veulent vivre au 21ème. Oui, c’est vrai, il a vu juste, comment ne pas envier cette liberté salvatrice merveilleusement incarnée par ce petit garçon de moins de 14 ans.

    Comment ne pas rêver de cette irrésistible force émancipatrice propres aux sociétés démocratiques. Oui, il a raison, les iraniens ne supportent plus la loi naturelle, la religion et la droite des valeurs. Ils veulent désormais gouter aux joies du modernisme, du Fist-fucking, des mouvements LGBT, de la Gay pride, des clubs échangistes, des enfants travestis, de la femme marchandise.

     

    Répondre à ce message

  • Non seulement c’est immoral, mais en plus il (elle) est laid (e).

     

    Répondre à ce message

  • Vivement qu’un géneticien nous démontre qu’il existe un gène recéssif de la traviole et qui se transforme en dominant ,ou bien que l’on dise ,sans détour ,que le facteur environemental est responsable de ses catastrophes a venir .
    Il doit etre content le père ,quand il raconte au bistrot qu’il est fier de bosser 10 heures par jour ,pour que son enfant plus tard fasse des études , se trouve un gonzesse et lui fasse des petits enfants .

     

    Répondre à ce message

  • La pédophilie passera par l’ inversion pour revenir dans le "bon" sens.

     

    Répondre à ce message

  • Desmond... Prononcé démon !
    Un vrai concentré de toutes les dérives de l époque... Une bonne tête de vainqueur !
    Faut dire qu il a en parti raison, dans le contexte actuel il est l avenir ! On va vers ça !

     

    Répondre à ce message

  • #1877224

    Ça me fout la nausée !!..Y’a d’quoi d’venir dingue,de quoi prendre un flingue..et d’faire un trou..un p’tit trou..Plus sérieusement,la loppettosexualité(comme TOUTE sexualité..j’entends : le"comportement sexuel" !,..au contraire de la ; "pulsion sexuelle"..qui elle est innée !du au besoin reproducteur)est TOTALEMENT généré par l’acquis !!.QUE CELA SOIT INSCRIT DANS LA PIERRE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE !!POINT !!!.Ce qui fait que ce...cette pauvre créature..est perdue,les parents devraient s’en occuper en l’écoutant et en communiquant de manière,d’adulte à enfant(guide) pas de ; admirateurs a"vedette"(succube).C’est plus que TERRIFIANT ce vers quoi nous allons !!.Et qu’on vienne pas dire qu’il y en a toujours eus !!..passque,j’ai pas l’âge à Mathusalem,mais j’ai pas souvenence d’avoir déjà assisté ou entendu de tel "cas"par le passé !..JAMAIS !!c’est bien simple !.Je conclurai par ; si on accepte de tels "souffrances"en détournant le regard..on mérite la disparition.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents