Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Noémie Madar (UEJF) : "Face aux discours de haine, Twitter doit réagir, et vite"

Une étudiante inconnue qui représente une minorité d’étudiants dans une sphère associative ultracommunautaire qui représente une extrême minorité des Français (un pour un million) vient de donner un ordre bref au réseau social Twitter : la haine doit cesser, et maintenant ! Sofort ! Schnell ! Los !

 

Que voulez-vous, c’est le lot de la France d’aujourd’hui, un pays dans lequel deux autorités se superposent, croisent leurs intérêts et parfois se font face : celle du pouvoir officiel, et celle du pouvoir officieux. Dans ce dernier se mélangent les réseaux à la fois occultes et asociaux en ce sens qu’ils ne représentent qu’une infime minorité de nos concitoyens. Il s’agit, vous l’aurez compris, du réseau franc-maçon et du réseau sioniste, qui sont d’ailleurs liés par le tronc (relire Hindi et Blet).

Que la jeune Noémie Madar dise des idioties, c’est presque naturel : les étudiants ne connaissent pas encore la vie, l’expérience viendra plus tard et il ne faut pas les blâmer pour quelques dérapages. De plus, quand on est une jeune fille, qu’on a 24 ans, on pense à l’amour, au travail, à la réussite, aux stars, toutes ces choses qui passionnent les cœurs purs. Sauf celui de Noémie, qui elle est obsédée par la haine. Et pas n’importe laquelle : celle qui viserait sa communauté. Pas estudiantine, dont elle n’a rien à battre (c’est une couverture), mais la haine antijuive. D’ailleurs, dans son cursus largement repris par la presse mainstream, qui ne vérifie rien quand ça porte la marque du pouvoir profond, on apprend une chose terrible. Non, Noémie n’a pas été déportée (elle avait moins 55 ans en 1942 puisqu’elle en a 24 aujourd’hui, donc née en 1996 et les déportations ont commencée sérieusement en 1942, faites les calculs vous-mêmes).

« Je pense que l’éducation, c’est une solution très importante. On continue à aller dans les classes, à déconstruire les préjugés. Récemment, j’étais face à un élève. Il me regarde et me dit : “Hitler, il n’a pas fini son travail”. À ce moment-là, ça paralyse, d’une certaine manière. On se dit qu’il y a encore du travail. Et pendant d’autres interventions, il y a des élèves qui sortent et qui nous disent merci. »

 

 

Quand Noémie, dont le témoignage est aussi solide que celui de Marie qui s’était dessiné des croix gammées sur le ventre dans le RER, raconte que Hitler n’avait pas « fini le travail », il faut comprendre non pas l’achèvement du réseau autoroutier allemand, mais la déportation des juifs, puisque tous les juifs ouest-européens n’ont pas été déportés. Par exemple, la grand majorité des juifs français n’a pas fait le voyage en Pologne, ce qui n’a pas été le cas des juifs étrangers arrivés en France dans les années 30, poussés justement par la montée de l’antisémitisme en Allemagne et en Autriche.

 

L’inversion accusatoire dans toute sa splendeur

Ainsi, Noémie, comme le petit Mendès et le jeune Reichstadt, sont devenus des spécialistes de la Haine, et cela semble être un job non seulement à plein temps, mais bien payé. Des jeunes gens surgissent ça et là qui deviennent des mesureurs de haine(s), on appellera ça des hainomètres ou des hainométreurs, plus juste. Il faut les croire sur parole, mais c’est ça qui est difficile : on a l’impression diffuse que le thermomètre est trafiqué, et cela laisse un goût amer dans la gorge.

Noémie a visiblement souffert de l’antisémitisme en France, mais pas celui des années 30 (quoique...) : c’est le prétendu antisémitisme contemporain qui lui pose problème, cette « haine » qui empêche le lobby sioniste d’exercer sa domination tranquille sur un peuple français à moitié endormi. À moitié, parce qu’une bonne partie des goyim est en train de se réveiller dans une France qui ne lui ressemble pas, ou plus, avec des agents de l’étranger placés à nombre de postes de décision !

« Sur les réseaux sociaux, c’est quotidien, dès que je publie un message, un tweet, ou que je dénonce un antisémite, c’est quasiment des vagues de messages haineux, antisémites qui s’abattent. Ça dit : “Tu dis ça parce que tu es juive, de toute façon vous faites la même chose aux Palestiniens, de toute façon les juifs sont tous riches, ils contrôlent le monde…” Comme si ce n’était pas la vie réelle. Alors que finalement, d’une certaine manière, ça me touche. »

Ah, le travail de dénonciation, comme en 42, c’est pas simple, moralement ! Même quand on n’a pas de morale, ou peu, on comprend une chose : que la dénonciation est une dégueulasserie sans nom, et que le karma des bouddhistes peut devenir quelque chose de très réel. Haïr les autres comme le font les sionistes, et là on parle des sionistes fous d’aujourd’hui, pas les sionistes de gauche du XIXe siècle qui rêvaient de travailler la terre en paix avec les autres, des fous qui ont utilisé la démocratie pour asseoir leur pouvoir désastreux, ça n’est pas sans conséquences. Pouvoir désastreux parce que concentré dans peu de mains au détriment de presque tous, ce qui ne mène jamais loin. Mais Noémie, Mendès et Reichstadt ne veulent pas voir cette évidence qu’ils vont contre le sens de l’Histoire, et que l’Histoire est une force incommensurable.

Le Point, ce magazine qui offre son Bloc-notes à BHL chaque semaine, a donc relayé la parole d’une obsédée par la haine ultraminoritaire, donc antidémocratique, et déjà, malgré son jeune âge, spécialiste de l’inversion des valeurs. La haine des sionistes pour les goyim devenant la haine des goyim pour les sionistes, c’est tellement plus confortable... Ainsi, la simple remise en question de ce pouvoir inique et dangereux peut être aujourd’hui, depuis la loi Avia, considéré comme de la haine, et de la haine en ligne, puisque tout l’objet de ces agents antifrançais est d’empêcher nos compatriotes de jouir de la liberté d’expression et de critique sur l’Internet.

Le pouvoir sioniste resserre la vis tellement fort, que ça en devient dangereux : le meuble entier peut péter. Et là, on risque de faire un bond de cent ans en arrière, et ça recommencera, encore et encore, comme le chante Cabrel. Allez, musique, ça détendra un peu l’atmosphère (et la sionosphère) :

 

« Les réseaux sociaux connaissent régulièrement des poussées de fièvre antisémite. Dernière en date, le 18 mai, avec le hashtag #Sijetaitunjuif [sic] sur Twitter qui a suscité un flot de messages haineux, si nombreux que le sujet s’est retrouvé pendant plusieurs heures en tête des thèmes les plus discutés sur ce réseau social en France. Comment lutter contre ce mal qui gangrène le Net ? Que faire pour sanctionner ceux qui prennent souvent des pseudonymes pour y déverser leur violence verbale ? Entretien avec Noémie Madar, présidente de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui multiplie les actions pour empêcher que ne se banalisent les discours xénophobes. »

On pourrait analyser en détail les injonctions de cette jeune paranoïaque aux propos invérifiables, mais ça ne changera pas grand-chose aux forces en présence et à leur rapport. On s’interroge quand même sur la publication d’un article de sept pages consacré à une personne psychologiquement fragile et totalement inconnue au bataillon qui donne ses ordres à la nation. Noémie Madar n’a rien fait, rien produit, rien écrit dans le domaine des idées et de la politique, et elle dispose d’une fenêtre de tir de ministre dans l’un des cinq grands hebdomadaires français. C’est ça, la force des réseaux : créer ex nihilo des personnalités médiatico-politiques de premier plan. Naturellement, la réaction sur le Net est quasi unanime, et Noémie le dit à sa façon (la haine) : un refus, un rejet massifs.

Pour rester dans l’information, voici les préconisations de la jeune ultrasioniste liberticide :

Quel constat faites-vous, a posteriori ?
Nous avons relevé plus de 1 100 contenus haineux et les avons signalés. De toute évidence, Facebook s’est bien amélioré, car 67 % des contenus signalés ont été retirés dans des délais très courts (entre trois et cinq jours). Twitter était, en revanche, à la traîne avec seulement 11 % des messages illégaux supprimés. Parce que cette inaction nous semblait inexcusable, nous avons décidé de saisir les tribunaux sous la forme d’un référé expertise.

De quoi s’agit-il ?
Face à l’inaction de Twitter, nous demandons aux juges de nommer un expert judiciaire qui pourra vérifier s’il existe ou non une véritable équipe de modération des contenus sur Twitter.

Comment ?
Cet expert pourra « se faire remettre tout document (concernant) les moyens et humains » que l’entreprise mobilise pour mettre en application l’article 6 de la loi LCEN que nous évoquions plus tôt. Ce texte impose en effet aux réseaux sociaux de « concourir à la lutte » contre le racisme, l’homophobie et l’antisémitisme. Or, Twitter n’a jamais voulu communiquer sur les moyens qu’il déployait pour s’acquitter de cette mission.

Quand serez-vous fixés ?
L’audience est prévue le 2 juin, par visioconférence.

Nous rappelons une chose qui s’est toujours vérifiée historiquement à Noémie et ses amis antifrançais, anti-liberté d’expression et anti-Internet : si vous bouchez un canal d’expression, il resurgira ailleurs. La presse mainstream est à 95 % sioniste, le Net est à 95 % non sioniste, ou antisioniste. Quand le Net en sera arrivé au niveau de soumission de la presse mainstream, l’antisionisme, synonyme de libération nationale, resurgira ailleurs. Et quand tous les moyens d’expression seront sous contrôle, alors c’est la rue qui deviendra le grand samizdat des Français épris de liberté.

Le moment humoristique, c’est quand Noémie explique que « l’idée n’est pas de censurer Internet » ! Ce qui n’est pas faux puisque l’idée, leur idée, qui est d’ailleurs toujours la même, est de censurer l’antisionisme, c’est-à-dire toute résistance au pouvoir profond. Mais de moins en moins profond, puisqu’il monte au créneau, se montre et donne ses ordres. Il faudrait être aveugle, complice ou lâche pour ne pas s’en rendre compte !

Il était inévitable que Noémie aborde les cas de Soral et Dieudonné (elle était de l’opération Dieudobus). Car quand le sionisme veut réglementer la vie des Français pour prendre tout le pouvoir, le pouvoir absolu, il faut éradiquer la vraie résistance.

Qu’espérez-vous si vous obtenez gain de cause ?

L’idée n’est pas de censurer Internet. Mais de faire prendre conscience aux opérateurs qu’ils doivent, eux aussi, lutter contre la montée des discours xénophobes. Si vous prenez l’exemple d’un café, le gérant n’est pas responsable des propos tenus dans l’enceinte de son établissement. Mais si un client crie fort, et à plusieurs reprises, un propos haineux de telle sorte que tout le monde l’entende, alors le gérant du café se doit de réagir. Sinon, il devient, d’une certaine manière, complice de la situation. C’est la même chose pour Twitter. À force d’inaction, ce site se rend complice des propagateurs de haine qui interviennent sur sa plateforme. En transmettant les adresses IP des internautes qui enfreignent la loi, en permettant ainsi de conduire des poursuites contre les personnes qui propagent la haine sur la Toile, ils aideraient à mettre un terme au sentiment d’impunité qui pousse certains à exprimer le pire sur le Net, sous le masque d’un pseudonyme.

C’est la suite des actions que vous avez menées contre Dieudonné ou Alain Soral ?

Nous nous inscrivons ici dans la même logique : ne rien laisser passer. Alain Soral et Dieudonné sont des « influenceurs » de haine. Ils entraînent avec eux des centaines de milliers d’internautes. Nous les avons fait condamner des dizaines de fois pour incitation et provocation à la haine raciale. Et pourtant leurs comptes sont encore disponibles sur Twitter, Facebook et YouTube. Dieudonné n’est plus le bienvenu dans les salles de spectacle classiques. Et pourtant, il a encore scène ouverte sur les grandes plateformes. Il est temps qu’elles prennent leurs responsabilités. Dieudonné a récemment mis en cause l’UEJF dans une vidéo où il dénonce ce qu’il appelle « la censure juive », appelle à notre dissolution et nous insulte car nous avons osé dénoncer une de ses dernières vidéos ouvertement antisémites. Mais, encore une fois, le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie ne sont pas des opinions, mais des délits. Nous ne cesserons de le marteler.

Attention à ne pas se donner des coups de marteau, surtout quand on est une fille qui s’essaye au bricolage...

Bonus : la soudaine apparition des NewsGuards...

Soudaine, c’est le mot : au moment où la campagne liberticide sioniste contre l’Internet est lancée, une nouvelle officine de gardiens des nouvelles sort du néant. Personne ne leur a rien demandé, les noms de ces collaborateurs – c’est le mot – ressemblent à des pseudos de spams, et leur travail de surveillance-délation, toujours le même, ressemble furieusement à celui des rageux de Stop Hate Money du petit-fils Mendès. Bref, une officine sionarde de plus qui se cache, la lâcheté étant une seconde nature chez eux. Voici la justification de cette tentative de (dé)moralisation sioniste de Twitter :

Alors que le COVID-19 se répand dans le monde entier, NewsGuard traque les intox les plus populaires en ligne sur la pandémie, et recense les dizaines de sites qui publient ces fausses informations.

Aujourd’hui, nous présentons une nouvelle série de données qui s’intéresse non pas aux sites ou aux fausses allégations, mais aux comptes Twitter qui répètent, partagent et amplifient ces intox en France, en Italie et en Allemagne.

Cette liste s’intéresse aux comptes Twitter qui ont un grand nombre de followers — 20.000 ou plus — et qui ont partagé des liens relayant de fausses informations publiées par des sites que NewsGuard a évalué Rouges, c’est-à-dire généralement peu fiables, ou qui ont partagé d’autres fausses informations sur le COVID-19.

C’est drôle, on dirait qu’il y a deux sortes de systèmes d’informations sur le Net. Ceux qui traquent la vérité, et ceux qui traquent ceux qui traquent la vérité... Comme de bien entendu, les NewsGuards (on ne rit pas), ces gardiens de l’Univers, dénoncent le premier site politique français !

Dans ce jeu de données, nous avons identifié 16 comptes Twitter qui constituent des “Supers Diffuseurs” de mésinformation sur le COVID-19. Cela signifie qu’ils ont de fortes audiences. Combinés, ces comptes atteignent environ 616.600 followers qui, évidemment, peuvent ensuite diffuser ces fausses informations via leurs propres comptes.

Chaque exemple de mésinformation sur le COVID-19 trouvé par NewsGuard a été publié après les efforts annoncés par Twitter le 18 mars pour lutter contre les intox sur le sujet. Ces “Supers Diffuseurs” ont donc pu continuer à diffuser de fausses informations sur la pandémie après cette date. Dans deux cas (un en France et un en Allemagne), il s’agit de comptes vérifiés par Twitter, ce qui signifie simplement que l’identité du propriétaire du compte a été confirmée, mais pourrait être interprété par certains utilisateurs comme une vérification par Twitter du compte et de ses contenus.

Dans de nombreux cas, ces comptes avaient déjà diffusé de fausses informations sur d’autres sujets. Par exemple, le compte Twitter du site allemand Compact-Magazin a relayé des théories du complot sur le 11 septembre ; le compte Twitter du site italien ByoBlu.com a partagé des articles établissant à tort des liens entre les vaccins et l’autisme ; et le compte Twitter du site français d’extrême droite Egalité Et Réconciliation a partagé de fausses informations sur la guerre civile en Syrie. Ces trois sites avaient déjà été évalués Rouges par NewsGuard, ce qui signifie que pour ceux ayant accès à l’extension de navigateur de NewsGuard, une icône rouge d’avertissement apparaissait aux côtés de ces intox sur le COVID-19, au moment où elles ont été postées.

Ce qui est incroyable, c’est le temps et l’énergie que les sionistes mettent à vouloir tordre la vérité ou induire les gens en erreur. Le travail de mensonge est permanent et toujours à refaire, car il finit par s’écrouler sur lui-même, alors que le travail de vérité est une construction qui allie le bon et le beau. C’est toute la différence... eschatologique.

Le vrai pouvoir contre la vraie résistance, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

99 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est pas elle qui est sur la video du vol du Dieudobus ?

     

  • Je la draguerai bien pour lui donner de l’amour...

     

  • Vivement que l’on tire la chasse afin d’évacuer toute cette merde !


  • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise.....

     

  • Francis Cabrel chante à merveille la pleurniche communautaire !lMdr


  • « Nous nous inscrivons ici dans la même logique » : SANS BLAGUE !

    « le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie ne sont pas des opinions, mais des délits » : OÙ ÇA DES RACISTES ? Pourquoi un délit ? Je croyais que c’était un problème d’éducation !

    Elle est pas moche cette petite nord-africaine... mais déjà déglinguée. Dommage ! (pour elle !)

    Quand on écoute Cabrel ou Balavoine, on voit quand même qu’on a perdu (pour un temps) une certaine part de l’esprit français (de notre culture), à cause de ces chieurs qui nous font du chantage du matin au soir, on rentre dans leur jeu !


  • Ce n’est pas brassens qui chantait une jolie fleur dans une peau de vache ?

     

  • Le Chrétien ne semble pas avoir de place dans son discours. Un oubli sans doute. Que le balai d’Israël initialement programmé se montre boomerang, finalement... L’histoire est pleine de ces retournements, de ces volcans... C’est comme les bobos qui finiront par subir la Charia anti-lbgt, comme les féministes qui marcheront trois pas
    derrière, bien couvertes. Pour ma part, et je suis « natio pur et dur », je m’interroge sur ce passage obligé, bénéfique quelque part...


  • Ces gens sont en train de se bouffer de l’intérieur, ce serait intéressant de savoir comment ils génèrent leur sérotonine, elle est jeune, elle est fraîche, mais ce n’est jamais qu’une enveloppe corporelle qui cache bien des choses.


  • " le réseau autoroutier allemand " Ah la la, l’humour juif, toujours aussi drôle Dr Jones !


  • Elle n’est plus inconnue, elle était sur zone avec castafion et machin pour arraisonner le dieudobus. Elle est désormédiatique... Triste fin pour ce groupuscule (terroriste par ailleurs).


  • Faudrait qu’ils inventent des hainometres automatiques. Ce serait tellement plus simple.


  • Comme de coutume serait-on tenté de dire.
    Bien qu’elle soit très jeune et sans doute un tantinet manipulée, il serait vivement souhaitable, que Melle Noemie comprenne, que cette propagande incessante de la haine inversée au profit de Sion, génère au fil du temps le contraire des effets recherchés, car nous avons atteint l’overdose !


  • "En transmettant les adresses IP des internautes qui enfreignent la loi," sous-entendu, en transmettant les adresses IP des internautes qui suivent ER, Soral, Dieudonné...

    Et bien qu’ils viennent me chercher ! comme dirait l’Autre !

    Comme dit par l’article - une réflexion que j’avais eu lors du vote de la loi Avia - qu’ils censurent tout, ça finira par péter un jour ou l’autre... et pour de vrai, cette fois-ci.

    La liberté d’expression est une forme de soupape, comme l’est le rire - ce que disait Dieudo il y a déjà des années en arrière. Une soupape qui soulage les maux, qui rend les gens beaucoup plus sains d’esprit.

    Plus de liberté d’expression dans la rue ? Les gens se sont mis à la télé et à la radio. Plus de liberté d’expression à la télé et à la radio ? Les gens se sont mis à Internet. Plus de liberté d’expression sur Internet ? A part les pigeons voyageurs pour les plus traditionnels ou la télépathie, les gens devront bien retourner aux origines.

    Un mal pour un bien. Ils pensent faire peur. Ils ne font que nous imposer le retour au Réel.

    Quand on ne pourra plus commenter librement, il faudra bien qu’on commente quelque part. Celui qui commente est soit un consommateur qui veut avoir l’illusion d’exister (les réseaux sociaux ont fait exploser le phénomène, et le pire c’est que ça fonctionne...), soit un vrai libre-penseur qui cherche à faire avancer la Vérité, ne commentant que lorsqu’il estime qu’il y a un sens et que ça sert à quelque chose.

    Mais à croire la Madar-venimeux, ne commentent que les gens emplis de Haine ? Mais pourquoi ne se sentent-ils pas concernés, puisqu’ils ne font que ça à longueur de journée ? Et pire que "nous", ils le font de PARTOUT ! Rue (manifs), télé, radio, Internet... Je n’imagine pas les repas de famille, ça doit cracher du venin dans toutes les pièces. Ils doivent même en mettre dans la sauce.

    Le vrai cancer au sens médical - à force d’avaler, d’encaisser la vie sans pouvoir répliquer, faut bien que le corps le transforme par quelque chose de physique - ou la mort acceptée - en choisissant de répliquer au nom de la Liberté - le choix est vite fait, personnellement.


  • Il ne s’agit pas de censurer ose-t-elle prétendre, mais si ce que vous dîtes ne me plaît pas, l’opérateur doit fermer votre compte ! Rien ne les arrête.


  • C’est qui celle là qui sort de l’oeuf ? Dommage pour toi petite on n’est plus dans les années 80.... Ça va te faire drôle....


  • Elle qui fut présente lors de l’épisode du Dieudobus, me semble-t-il ;

    Une telle maladresse et sûreté est incroyable, et cela révèle presque une forme de dépit, selon moi.
    Je pense que tous ces micro-organismes communautaires feraient bien de se calmer, car les gens vont finir par s’agacer, ce qui le premier pas vers une forme de colère...


  • Pas plus qu’il soit tollerable d’attaquer un homosexuel parce qu’il est Juif.

     

    • Pas plus que d’attaquer un français parce
      qu’il est Français.
      Il n’y a jamais eu d’attaque sur les homos en France.
      Il pouvait y avoir des vannes mais dans l’ensemble
      Les Jacques Chazot, Jean-Marie Proslier, Le Luron,
      Charles Trenet, Jean Marais, Cocteau et d’autres
      étaient respectés pour leur talent et ne passaient
      pas leur temps à mettre en avant leurs penchants
      sexuels.


    • Monsieur frère puîné du Roi, Proust, Gide, Jean Marais, Luis Mariano... Charles Trenet : « Douce France... ». Les merdeux d’Act up n’ont servi à rien et Choron a bien fait de claquer le beignet à ce qui leur servait de président à l’époque.


  • A-t-elle "signalé" daniel cohn-bendit, quand il a hurlé au professeur Raoult de "fermer sa gueule" ?

    Pauvre petite cohne va !

    A gerber ! Et bien sûr, ils n’ont pas honte ! On connait par coeur toute leur immonde propagande totalitaire !


  • Née en 1997, elle a commencé à militer en 2006 à propos de l’affaire Halimi.
    Dieu qu’elle a été précoce.

     

  • Je parle sans haine et sans crainte. Cette jeune personne ne nous dit pas ce qu’elle étudie de beau dans l’enseignement supérieur.


  • Tout ce qui vient de l’UEJF n’est que mensonge de toute façon.

    Inversion accusatoire et pleurnicherie pour se faire un peu de visibilité médiatique et se hausser sur la pointe des pieds en s’inventant une importance qui n’existe pas. Entretient permanent d’une psychose en espérant passer pour le ou la porte parole d’une souffrance inexistante.

    Bref, le caca.


  • Ma petite coucoune... ! Tu* devrais aller passer un séjour dans les territoires palestiniens occupés par tes cousins parasites pour savoir c’est qu’est LA VRAIE HAINE

    Comme dirait notre cher Dieudo : " je te tutoie ...."


  • L’UEJF se modernise. Après la grosse machoire de Klugman, le petit rouquin insipide Reingewurtz, ils se sont dit faut de la meuf à l’heure de la 5G.

    Combattre la haine à 24 ans est un programme. Qu’etudie-t-elle la Mademoiselle Madar ?
    Au hasard avocat.


  • "Et pendant d’autres interventions, il y a des élèves qui sortent et qui nous disent merci."

    Ils n’ont peut être pas envie d’être attendus à la sortie par 10 "courageux" nervis de la ldj…...


  • Il manque juste dans votre article, l’éclairage sur l’instructif "parcours professionnel" de cette "étudiante" @ https://fr.linkedin.com/in/no%C3%A9...

     

  • On constate la panique dans la sionosphère...c’est un bon signe...


  • Zemmour : " La haine n’est pas une notion juridique " .


  • Salut Noémie, je sais pas ce que j’ai aujourd’hui je me sens d humeur haineuse.
    Alors si tu veux bien passer chez moi ce soir m enseigné l amour, je dirais pas non !


  • Elle dit : "on etaient tous la, des juifs, des musulmans, des pas de religion, des francais quoi". Plus loin : "ce n’est pas possible qu’on s’attaque aux juifs, aux musulmans, aux homosexuels"

    Pourquoi elle exclut les chretiens, pourquoi elle exclut les heteros de son projet de lutte contre la haine ? C’est evidemment pas un oubli de sa part. En fait, elle dit a demi-mots que son combat est contre les Francais.

    Elle suinte la haine. Mais c’est fait de maniere assez subtile. Souvent comme ca, pour avancer en sous-marin et tromper les gens.

     

  • #2469307

    la circoncision est un truc vachement important

    on est en dessous de la braguette, mais c’est justement ça

    l’homme circoncis a perdu beaucoup de sensibilité

    la circoncision, c’est un truc de blédard
    pratiques moyen-âgeuses injustifiées au 21 ème siècle

    le gland, c’est la peau la plus douce de tout notre corps
    un tissu hyper fin
    et on devrait niquer ça pour la religion ?
    bin voyons...


  • "Dieudonné a récemment mis en cause l’UEJF dans une vidéo où il dénonce ce qu’il appelle « la censure juive », appelle à notre dissolution et nous insulte car nous avons osé dénoncer une de ses dernières vidéos ouvertement antisémites."

    Attends, attends.
    Elle et ses amis ont "osé" + "dénoncer" + une vidéo d’un mec absolument pas protégé par le pouvoir.
    A ce stade, on ne peut même plus parler d’inversion. Elle est vraiment malade, la petite. Putain j’aimerais pas être son mec. T’imagine le merdier à chaque fois que tu fais un truc qui ne lui plaît pas ?


  • - " Par exemple, la grand majorité des juifs français n’a pas fait le voyage en Pologne, ce qui n’a pas été le cas des juifs étrangers arrivés en France dans les années 30, poussés justement par la montée de l’antisémitisme en Allemagne et en Autriche. " -
    Rappeler le rôle de L’U.G. I. F et l’excellent livre de l’historien juif Maurice Rajsfus.
    " Des juifs dans la collaboration - l’UGIF 1941 - 1944"
    Une petite minorité de notables bourgeois conservateur qui ont préféré s’abaisser à collaborer (pour sauver sa peau et ses biens) en établissant les listes de rafles des juifs étrangers et accessoirement des juifs français communistes, gaullistes, terroristes (résistants) ou qui auraient eu le malheur de déplaire à ce petit groupe.


  • - "Alexa... !! Combien de temps faut il pour incinerer un corps humain.. ??"

    Alexa :
    "Il faut environ entre 2 et 3 heures pour incinerer un corps humain.."

    "Alexa.. !! Combien ça fait, multiplié par 6 millions.. ??

    Alexa :
    "......... (silence)...... "


  • #2469315

    "Alain Soral et Dieudonné sont des « influenceurs » de haine. Ils entraînent avec eux des centaines de milliers d’internautes. Nous les avons fait condamner des dizaines de fois pour incitation et provocation à la haine raciale"

    l’un est métisse, et l’autre est Blanc
    et ils rassemblent la France

    "provocation à la haine raciale"
    t’as pas honte, israël ?

    ’faudrait que les gens aillent en israël,
    pour se rendre compte de ce que c’est que la haine raciale
    ce sont les nazis du 21 ème siècle :
    il suffit d’y aller, va voir comment ça se passe
    à vomir


  • Tiens, justement, en ces temps de questionnement métavirologicocopolitique intense, et j’en passe..., me revient bizarrement en tête l’énonce d’un sujet du capes de philo, mentionné dans un “Quid” des années 74/75 et retenu mécaniquement un peu malgré moi, alors que j’étais élève d’une école de dessin industriel préparant à un BEP de Métré en bâtiment,...mon dieu, que c’est loin !...
    Ce qui done à peu près de mémoire :

    "Comment votre concept onirique à tendance kafkaïenne, coexiste-t-il avec la vision sublogique que vous vous faites de l’existence intrinsèque"

    Remarque préliminaire me conduisant à poser une question liminaire à cette mimzelle Madar (comme Nadar, le photographe, mais sans haine). Ce sera court :

    -Qu’est-ce qu’un sémite ?

    J’attends naturellement une réponse claire, précise et, sans vouloir user et abuser de votre rectitude intellectuelle innée, solidement argumentée.


  • Ils auront les nerfs tant que nous saurons distinguer le charlatan du philosophe, le savant de l’imposteur, l’exploitation de la production, l’amour de la haine...

     

  • " Noémie a visiblement souffert de l’antisémitisme en France, mais pas celui des années 30 (quoique...) "

    MADAR est un patronyme inconnu à l’état-civil français de métropole avant la deuxième moitié du XXe siècle.

    MADAR est un nom juif tunisien et algérien.

    Sa famille n’a pas pu souffrir de persécutions nazies, puisque la Tunisie et l’Algérie n’ont pas été occupées par les Allemands.

     

    • Sans la mention de la religion et au seul physique rien ne la distingue de la jeune française d ’ origine maghrébine et musulmane la plus ordinaire , que la Madar pourtant considère avec le plus grand mépris ; avec la mention " religion" la même brune typée sud méditerranéenne peut s ’arroger le droit qu ’elle croit en toute innocence divin , de mépriser toute fille musulmane ou chrétienne et même , toute banale et très insignifiante soit la Madar de s ’enorgueillir d ’être de race élue , génétiquement très supérieure , d ’essence aristocratique . . . et comme telle investie du privilège de donner des marques de mépris hautain et d ’ intimer les ordres impérieux de son bon plaisir d ’Elue à la terre entière . Voilà la réalité française qui ne dure que trop .


  • elle parle d’une france multiculturelle..
    qu’ils le fassent d’abord en israel et apres on verra..

    c’est quand meme incroyable qu’un peuple persécuté depuis 2000 ans n’arrive pas à un moment donné à se remettre en question et soit toujours dans le victimisme et l’accusation.

    ca s’appelle comment ca ? pervers narcissique ?

     

  • Vraiment heureuse de compter parmi les centaines de milliers d’internautes "entraînés" par Soral. :-)))
    Au début de son laïus, elle n’est pas arrivée à dire "chrétiens"... C’est bien connu, le Français est sans religion... Tout comme la Palestine était déserte et sans Palestiniens.
    Mon Dieu, son cerveau est à un niveau d’envasement que c’en est spectaculaire.


  • Elle diffuse la haine. Comme ses contemporains.


  • «  le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie ne sont pas des opinions, mais des délits  »
    Les mots en isme ne peuvent pas être des délits. Le délit est concret ; il a un début et une fin ; il implique une ou des personnes de chair et de sang.
    Quant aux phobies, ce sont des troubles physiques, un manque de contrôle sur son corps ou son émotivité. Rien de délictueux, Noémie.
    Nous pourrions aisément, sur tes simples déclarations, te qualifier de francophobe, christianophobe et bon-senssophobe, de discrimineuse, et de délateuse, et d’enquiquineuse accro, et de mouche du coche. Et aller brailler au tribunal, tout écorchés, depuis tant d’années, tu n’étais même pas née. Mais nous ne le ferons pas.
    Le postulat (les ismes) de Noémie n’est qu’un sophisme mill fois asséné, c’est du cot-cot de poulailler. Il ne peut donc être suivi d’aucun jugement de tribunal ni d’aucune espèce de peine.


  • On n’écrit pas "ça et là" mais "çà et là".

    - "çà" adverbe de. lieu.

    ... à ne pas confondre avec "ça" pronom démonstratif.

     

  • Si je comprends bien Noémie a commencé a s’engager à 10ans...(2020-2006=14ans, 24-14=10)
    C’est de famille ?

     

  • Noémie se contre-fiche comme d’une guigne des Juifs.

    Ce qui l’intéresse c’est de parler d’elle, qu’on parle d’elle, même pas d’une éventuelle judéité, mais de sa judéité à elle telle que elle elle la conçoit : victimaire et centrale dans l’histoire de l’espèce humaine. Noémie se prend pour l’ensemble des Juifs. Noémie vue par Noémie s’identifie à l’axe du cosmos.

    Le même mécanisme se répète chez toutes ces personnes creuses de la militance minoritaire. Les bataillons associatifs de mégenrés, les personnes de couleur — violet ? vert ? bleu ? — et les obsédés qui vous racontent en long, en large, en travers leurs sexualités souffrantes appartiennent tous à la grande famille des casse-couilles nombrilistes.

    L’égoïsme carnassier travesti en altruisme. Ces gens vindicatifs, pleurnichards, sans étoffe, cadrent parfaitement avec l’idéologie néolibérale. Dans leur conception, leur liberté ne s’arrête pas où commence celle d’autrui. La liberté d’autrui doit être réduite pour maximiser la leur. Car la liberté de l’autre se nomme « haine » dans leur jargon prétendument « progressiste ».


  • Une loufia du sionnisme


  • Et sinon, Noemie, vous pensez quoi des personnes qui survivent, à 65 ans, avec 700€ par mois, ou des personnes qui ont votre age et qui ont comme seule perspective professionnelle le job chez macdo ou uber ?...


  • Pour anéantir la haine il est nécessaire que tous les avis puissent s’exprimer librement pour être confrontés, débattus, contredits , vérifiés, validés ou non.. c’est un principe qui avait pourtant été accordé en son temps par la rédaction des droits de l’homme et du citoyen , sous l’appellation "liberté d’expression". La liberté s’arrêtant là ou commence celle des autres il va de soi que la pensée dominante s’arrête là ou commence le droit à la pensée dissidente. Le respect mutuel étant l’ingrédient indispensable pour que tout échange d’idées soit constructif, il ne peut y avoir ni censure ni exclusion de toute forme de ressenti, y compris la haine. Il est nécessaire que le sentiment de haine puisse s’exprimer au même titre que l’amour, c’est parce que ces deux sentiments sont naturellement antagonistes qu’ils sont indispensables au débat. Vouloir supprimer la haine du débat c’est un peu comme si la couleur noire devenait interdite d’usage dans la Peinture. C’est pourtant ce que projette une minorité qui s’autoproclame détentrice de la vérité incontestable... ce qui est inadmissible à moins d’ être soumis ou asservi. Sur ce point il n’y pas de débat possible car un débat est un duel, et on peut que se confronter que à armes égales.


  • En fait ce que je ne comprends pas avec ce truc qui s’appelle l’UEJF c’est que ça ne propose rien d’autre que de la pleurniche.

    Par exemple si je devais former une "Union des étudiants chrétiens de France" ce ne serait pas pour faire de la pleurniche malgré les dizaines de cimetières profanés chaque année, les églises saccagées et l’hostilité républicaine. Ce serait pour proposer des projets, des activités, des célébrations, des pèlerinages, des rencontres, des aides au logement chez des communautés religieuses qui disposent de chambres ... etc

    Mais eux non !

    Une seule raison de vivre : se plaindre !! La pleurniche a tous les étages !


  • Elle fait un lapsus révélateur en omettant de parler de la France chrétienne (0.28). Si les musulmans et juifs sont cousins, ce n’est pas pourtant qu’ils s’apprécient vraiment...
    Les exemples sont nombreux. Pour une étudiante, je l’aurais pris plutôt pour une bourrique.


  • Hitler n’a pas finit le boulot...deja pour un allemand c’est inqualifiable...et avec tout le financement que son parti a reçu de Wall Street avec les Warburg, Baruch, etc...c’est vraiment une faute de gout


  • Messieurs, mesdames juifs ,Noémie,
    La solution finale est très simple ! Le jour où vous exprimez " je suis français, je suis soral, je suis coluche, je suis dieudo, je suis melenchon, je suis zemmour même si vous voulez, je suis Céline, je suis dorothé , je suis hugo, je suis Molière, je suis racine, je suis Mitterrand, je suis de Gaulle......" tout sera réglé !!? Vous serez votre pays.

     

  • Comme d’habitude je rigole.
    Aux filles de mes copines qui veulent être chanteuse, actrice, youtoubeuse, j’explique et explique que nous avons wiki.


  • "J’étais face à un élève. Il me regarde. Et il me dit : "Hitler, il n’a pas fini son travail."
    il parlait peut être de ses peintures

     

  • Hahaha, « des juifs, des musulmans, des qui n’avaient pas de religion, des français quoi ». Amen, le Sanhédrin a parlé :)


  • Cette garce ultra communautaire escamote les agressions mortelles des non-juifs par les membres de sa communauté organisée dans la haine du goy et des arabes : rappelons l’assassinat perpétré par un collectif de juifs haineux à l’encontre d’une agent de sécurité père de famille et d’origine marocaine et que la presse et le tout politique ainsi que les gouvernements de l’anti-France ont passé sous un long silence éloquent et complice. Inutile aussi de citer les agressions répétées et demeurées impunies par l’inaction volontaire des pouvoirs publics et de l’autorité judiciaire (les procureurs d’état) commises contre Alain Soral et Dieudonné. Inutile aussi de citer les agressions que subissent le vulgum pecus ou le le français ordinaire que les médias s’empressent d’emmurer dans le silence d’un honte complice.


  • Cet interlude musicale au milieu de l’article, c’est du grand art. La redécouverte des paroles fut un vrai plaisir. Quenelle stratosphérique !


  • Et que font les sionistes pour contredire quiconque dénonce leur pouvoir d’influence énorme ? Ils monopolisent la parole dans les médias, et font pression sur les législateurs pour qu’ils tordent la loi... CQFD !


  • C’est top ce site NewsGuards, j’y ai découvert quelques dissidents intéressants.

    NewGuards, où comment, par excès de zèle, des imbéciles créent une super plateforme de promotion de la dissidence...avec une liste nominative des personnes coupables de ne pas participer à la promotion de la pensée unique.

    Tiens, cette histoire de liste, ça me rappelle un film...un industriel de la lutte contre la haine, crée une usine de fabrication de la vérité, et réussi à sauver de l’anonymat une liste de dissidents promis à la mort dans le nouveau camp de bombardement par l’AviaSion, en cherchant à tirer un profit matériel de la situaSion...


  • bien écouter la phrase de la gamine Madar :" il y avait la des des juif des musulmans des français quoi" bein je n’est rien contre ces gens mais non, la France c’est pas ça


  • "des musulmans, des juifs, des qui n ont pas de religion, des francais quoi...."
    LES FRANCAIS SONT CATHOLIQUES !!! desole mais je dois me retenir car les insultes sont pretes a fuser....


  • Une haine qui serait à sens unique !!? Déjà ça n’a pas de sens : les sentiments humains sont toujours le resultat d’une interaction.
    Font chier ces cons..


  • Il faut en finir avec cette moralisation systématique du débat et ce concept ridicule d’interdiction et de lutte contre la haine !

    1. Doit être jugé et puni celui qui a commis un crime réel (meurtre, vol, agression physique) et non supposé. La justice ne concerne pas la susceptibilité ou l’interprétation de chacun, elle est là pour traiter des faits.

    2. La haine n’est pas un concept politique mais un sentiment qui relève de la sphère privée !

    Il est idiot d’ordonner à tout un peuple d’aimer par obligation des personnes qu’il ne connait même pas !

    Nous obliger à aimer les minorités ou à haïr les fachos ou les cathos n’a strictement aucun rapport avec notre vie au quotidien et la réalité.

    Cette démarche nous entraîne au contraire dans une fiction, où l’on se met à haïr ou à aimer sur ordre du gouvernement, à partir de signaux identifés chez l’autre, qui le réduisent à un mot, un geste, une idée ou encore un concept... Non seulement c’est une tentative de déshumanisation de la personne, mais en plus, cela repose sur des préjugés et de l’ignorance, puisque nous ne connaissons pas véritablement les personnes en question !

    Ce soit disant combat mené contre la haine est en réalité un instrument de contrôle totalitaire, une création de sentiments factices pour retirer à la population sa liberté de jugement et d’expérimentation, ainsi qu’une arme dirigée contre tout opposant politique pour le faire taire et l’exclure de la société.

    Nous ne voulons pas que l’Europe devienne l’URSS, nous voulons revenir à plus de clairvoyance, de logique et d’intelligence, en justice comme en politique !

     

  • CHUTZPAH monumentale....


  • Perso j’ai beaucoup de copains/copines juifs, mais la plupart d’entre eux ressentent ce genre d’initiatives - les saillies "anti-blanches" du CRIF, de l’UEJF, de BHL et consorts - comme contre-productives (pour eux déjà). Peut-être que les juifs eux-mêmes devraient commencer à faire le ménage dans leur communauté ? Avant que les choses ne dégénèrent une nouvelle fois, comme le dit justement cet article...

     

  • le JJD : Police et violence  : comment en est -on arrivé là ?
    y a encore des crétins chez eux qui se trompent de cible et protègent les criminels et racailles en costume , pour frapper sur les français
    y a assez d’images et de témoignages qui circulent :
    - Tir de LBD : l’Etat condamné à verser près de 50 000 euros à un supporteur éborgné en 2012
    - Le Parlement européen condamne l’usage des LBD par les forces de l’ordre
    - LBD, violences policières... une ONG dénonce « l’opacité » du gouvernement


  • Camélia Jordana dénonce les violences policières et crée la polémique , tout le contraire de cette soit-disant étudiante qui, protégée par les flics , vient jusqu’au Dieudobus pour chercher la merde
    bizarre qu’elle soit là à ce moment précis ?


  • J’ai le droit d’être raciste, anti-islam, anti-sémite, anti-amateurs de chocolat, anti-ceci, anti-cela. Je donne ce même droit aux autres. Voilà comment je vois le respect de la liberté de chacun.


  • La lutte contre la haine doit s’accompagner de la lutte contre la tristesse.

    La tristesse plombe nos rapports en société autant que la haine...

    La tristesse ne nous permet pas non plus d’aller de l’avant, ni de penser Printemps.

    La tristesse n’est pas bonne pour les affaires non plus, elle endigue l’action et l’optimisme, qui sont indispensables à la réussite de toute entreprise. La tristesse créé le chomâge, la misère et la pauvreté.

    Qui n’a jamais eu à subir une personne dépressive, qui lui a retiré toute son énergie, après s’être plainte pendant une heure de ses propres malheurs ?

    On doit interdire aux gens de pouvoir se plaindre et de s’adonner au ressentiment dans les lieux publics comme dans les médias et sur les réseaux sociaux, au nom du bien et de la préservation de la santé psychique de tous.

    Cette attitude n’est pas compatible avec les valeurs de la République et notre nation de progrès, qui se doit d’offrir à tous un égal accès au BONHEUR !

     

    • Et l’incitation à la tristesse, quelle horreur.

      Comment l’appel, la joiephobie ou la gaitéphobie.

      Il faut interdire Baudelaire et Mano Solo.

      Chaque jour 17,5 personnes meurent de tristesse.


    • PL

      Avec la crise sanitaire, on prévoit d’ailleurs une augmentation très significative du nombre de morts de tristesse dans les prochains mois à venir, le chiffre que vous annoncez pourrait tripler voire quadrupler.

      Nous n’espérons pas bien sûr un avenir aussi sombre pour notre pays, c’est pour quoi il nous faut prendre des mesures le plus rapidement possible afin d’endiguer le phénomène, seule une lutte ferme et active contre la tristophilie et la plaintophilie nous permettra de lutter efficacement contre la gaitéphobie et la joiephobie.

      Nous ne souhaitons plus nous laisser entrainer dans les spirales du malheur et des sombres pespectives, c’est un présent heureux et un avenir radieux que nous souhaitons pour chaque français :
      Heureux de vivre en France, heureux d’être français, heureux de vivre parmi les français ! Malgré tous nos défauts et avec toutes nos qualités. Nous pouvons, si nous joignons nos efforts, sortir de la peur pour reconstruire ensemble ce pays dans l’optimisme le plus revigorant.


  • Zarma elle défend les musulmans..
    eh bien qu’elle aille en Palestine.. ou en Iran défendre les musulmans contre Israel.

    Cette personne est remplie de haine d’accusation.

    Ah elle a rien dit sur Zemmour ?

    Bref grand numéro de pleurniche et d’accusation. Elle démarre sa carrière mais pour ceux qui sont plus agés cela fait 50 ans qu’on entend ça.


  • J’irais même à dire que pour lutter contre l’antisémitisme, il faudrait être antisémite parfois !


  • C’est Esther Benbassa en jeune.


  • Nan, quand dans le discours il y a beaucoup de vent et que quelque haine remplace le aime, on dit des ânehainomètres...


Commentaires suivants