Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Prudence ou complotisme ? Le Monde titre sur le "suicide apparent" de Jeffrey Epstein

Tout le monde se souvient de la photo de ben Laden mort refilée par les services US aux gogos du monde entier. Son authenticité n’avait pas résisté à une petite analyse d’un adepte débrouillard de Photoshop. On attend donc de pied ferme la diffusion de la photo de Jeffrey Epstein mort, afin que le doute ne puisse plus assaillir les journalistes sérieux et les observateurs nantis de bon sens.

Le doute profite aux accusés, dit-on, et en l’occurrence, les accusés ce sont les gens qui doutent, les taxés de complotisme, ceux qui ne croient plus trop ou plus automatiquement les versions officielles. Car quand il fait 45 degrés en France, dans un village, au moment du pic de chaleur le plus intense de la canicule la plus dure, tout le monde y croit logiquement. Ensuite, là où le doute revient, c’est sur l’analyse globale du chiffre avec son insertion dans une explication politique.

On peut donc douter à chaque version ou de chaque version officielle mais à un moment donné, l’intelligence ou le bon sens s’imposent partiellement ou complètement. C’est pourquoi nous avons été surpris, moins de 24 heures après le suicide médiatique ou le suicide annoncé par tous les médias du pédocriminel américain, par ce titre du Monde, qui fait office de chef de bande pour toute la presse française ou presque. C’est notre New York Times à nous, avec les mêmes injonctions oligarchiques qui occupent ses pages.

Ce que Le Monde remet visiblement en question (sur la base d’une enquête lancée par le FBI sur le « suicide apparent » de Jeffrey), ce n’est évidemment pas la mort du proxénète juif new-yorkais mais sa façon de mourir : suicide ou meurtre. Nous sommes là en présence d’un complotisme de 1er et d’un complotisme de 2e degré. Le complotisme de 1er degré consistant à douter du suicide, pour ouvrir la porte sur un assassinat éventuel, le complotisme de 2e degré consistant à douter de la réalité de la mort du proxénète. Pour se protéger, le journal sioniste des marchés cite un prix Nobel d’économie :

« Lorsque les Américains ont appris, stupéfaits, samedi 10 août, que Jeffrey Epstein, le milliardaire new-yorkais accusé d’avoir organisé l’exploitation sexuelle de jeunes filles mineures, avait été retrouvé pendu dans sa cellule de Manhattan avant d’être déclaré mort, le prix Nobel 2008 d’économie Paul Krugman a résumé sur Twitter le sentiment dominant.

“Si nous vivions dans un univers de fantasme paranoïaque, je serais très méfiant sur le suicide d’Epstein, et même sur le fait de savoir si c’était réellement un suicide”. Et d’ajouter : “Et vous savez quoi ? Le cas Jeffrey Epstein montre que nous vivons dans une sorte d’univers de fantasme paranoïaque.”

En tout cas, cette mort a suscité toutes les hypothèses complotistes tandis que le mot-clé “l’assassinat d’Epstein” (EpsteinMurder) fleurissait sur les réseaux sociaux. »

Conclusion : comme le progrès, on n’arrête plus le complotisme !

 

 

 

Devant un tel risque pour l’information dominante, qui ne l’est plus trop puisque seuls 24 % des Français lui font confiance ou la gobent sans réfléchir, le journaliste du Monde essaye de refroidir les cervelles échauffées par cette nouvelle venue de l’oligarchie :

« L’affaire Epstein est un condensé de toutes les névroses américaines supposées : argent, débauche sexuelle, crime, politique, justice corrompue par les puissants et “deep State” [Etat profond]. Sa mort ne fait que les renforcer. »

Il oublie le mot sionisme mais de la part d’un Mondain, cela n’étonnera personne. Quant à l’expression « deep state », État profond, on sait qu’un jour les journalistes aux ordres de ce média propagandiste seront obligés de l’utiliser sans guillemets. Pour botter en touche, Le Monde, comme la plupart des médias dominants, cherche à raccrocher Epstein à Trump et aux républicains plutôt qu’à Clinton et aux démocrates. Peine perdue, dans cette affaire, qui va très vite, Trump a un coup d’avance. Il a ainsi retweeté un tweet de BNL News qui divulgue les 2 000 pages du dossier Epstein, et un autre d’un comédien américain qui hurle à la conspiration impliquant les Clinton :

 

 

 

Nous allons être triviaux, pour une fois, mais là, on peut le dire : les chiottes de l’Amérique débordent. Nous, de l’autre côté de l’Atlantique, on rigole à l’avance du malaise grandissant des grands médias qui sont de plus en plus coincés avec leurs propres mensonges. Ils vont finir par s’étouffer avec.

Pour la bonne bouche, revoir l’élimination de ben Laden dans le film anticomplotiste Zero Dark Thirty qui rafla une tripotée d’Oscars pour avoir validé une version officielle pourtant difficilement tenable :

 

L’épisode précédent, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ce qui serait intéressant, ce serait de surveiller la page Wikipédia française de l’affaire et de voir si le modérateur anti-complotiste lebob (qu’on trouve sur tous les bons coups : Marion Sigaud, 11 septembre, vaccins et autres) tente d’en prendre le contrôle.

     

    Répondre à ce message

  • #2256294

    Christophe (quelque part à Los Angeles) et Ernesto (quelque part en Auvergne) explorent toutes les possibilités suite à l’annonce du suicide de Jeffrey Epstein.

    https://www.youtube.com/watch?v=iuV...

     

    Répondre à ce message

  • Epstein, une affaire très maussade.

     

    Répondre à ce message

  • #2256353

    Pour faire du complotisme de second degré, pourquoi nous emmerde-t-on avec un pédophile qui se serait suicidé alors qu’il suffit de regarder la classe politique pour se rendre compte qu’ils ne sont pas si innocents. Trouver un pédophile avec du pouvoir n’est certainement pas difficile si on cherche sans se faire emmerder.

    Et si toute cette affaire n’était qu’un immense écran de fumée destiné à occuper les regards ? Qu’essaye-t-on de nous empêcher de voir et encore moins de nous pencher dessus ?

     

    Répondre à ce message

  • Tout ça me donne envie de relire "la conjuration des imbéciles" de John Kennedy Toole (prix Pulitzer) .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Co...

     

    Répondre à ce message

  • #2256450

    ’’Pour botter en touche, Le Monde, comme la plupart des médias dominants, cherche à raccrocher Epstein à Trump et aux républicains plutôt qu’à Clinton et aux démocrates. Peine perdue, dans cette affaire, qui va très vite, Trump a un coup d’avance. Il a ainsi retweeté un tweet de BNL News qui divulgue les 2 000 pages du dossier Epstein, et un autre d’un comédien américain qui hurle à la conspiration impliquant les Clinton’’

    Tout est résumé, Trump vient d’atomiser les merdias de masses dominants en les mettant dans une situation catastrophique avec cette affaire !
    Ils vont tenter de détourner l’attention, relayer le moins possible les tweets de Trump, faire comme si rien n’était ou tenter d’oublier l’affaire après quelque jours car le fait que Trump en personne relaie un truc dit ’’complotiste’’ impliquant les Clinton(et les réseaux mondialistes derrière) ça veut dire que les gens derrière lui ont les infos, ils ont les preuves sinon Trump n’aurait pas fait sa par risque de se décrédibiliser !
    Trump et les gens derrière lui ont les infos et la vérité sur cette affaire Epstein, soit un réseau pédophile élitiste/réseau de chantage internationale impliquant le gratin du showbizz et de la politique occidentale !

     

    Répondre à ce message

  • "Pour se protéger, le journal sioniste des marchés cite un prix Nobel d’économie" :

    Justement, la rédac a cru le Monde au premier degré, et il en est découlé une erreur d’interprétation.
    Lorsque Le Monde cite Paul Krugman, ce n’est évidement pas , quoiqu’ils en prétendent, le détenteur du Prix Nobel d’économie qui est cité ; Car, en quoi un Nobel d’Économie serait pertinent en fait ?
    Ce que Le Monde a cité, c’est Paul Krugman le chroniqueur depuis au moins deux décennies du New-York Times (depuis avant même d’avoir décroché son Nobel).

    "Monde, qui fait office de chef de bande pour toute la presse française ou presque. C’est notre New York Times à nous",

    Mais depuis Colombani et le 11 septembre, chacun sait qu’au Monde, ils sont tous américains, donc leur New-York Time à eux, c’est pas le notre, mais c’est le New-York Times.

    Bref, le Monde s’est juste aligné sur son chef de bande, le New-York Times.
    La pensée profonde du monde n’a pas évolué vers un zeste de "prudence" ou "complotisme".

     

    Répondre à ce message

  • Et sinon Corey Feldman on en entend plus parler… https://www.europe1.fr/internationa...

     

    Répondre à ce message

  • Sur la photo du soit disant franckepstein sur le brancard, on voit distinctement que ce n’est pas lui.
    L’oreille étant unique pour chaque individu, on peut constater par les faits que ce n’est pas du tout le même individu.
    Qui a prit cette photo ?

    Epstein serait mort dans sa cellule ?
    L’homme sur le brancard n’est visiblement pas déclaré mort.

    J’imagine avec mon cerveau malade que la pourriture à été exfiltré en Palestine occupée.

    On attends encore les perquisitions de ses comptes, de toutes ses résidences et de ses deux îles maudites...
    Malheureusement, le tout aura déjà pris feu, sera détruit ou cambriolé.

    Je crois qu’il nous l’on encore mis bien profonde.
    Un bel os à ronger.

     

    Répondre à ce message

    • j’ajouterais que sans encourager les gens à rechercher des photos sur le sujet, l’aspect du cou d’un pendu est tres caractéristique. le fait que la photo "post-mortem" d’epstein (et non pas "epstine" comme ils n’arrete pas de nous le rabâcher depuis hier) ne permette pas de distinguer le cou, me parait UN PEU, mais juste un peu opportun.

       
  • Prudence ou complotisme ?
    Les deux mon général, le complotisme prudent pour assurer ses arrières.
    Quant à l’acte inqualifiable (parce qu’inqualifié) du pédophile maussade, il aura peut-être fêté sa toute fraîche installation en prison par une pendaison de crémaillère.
    A moins qu’il ait voulu seulement trumper son monde, et là je dis : Kippa Donald !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents