Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Veut-on nous rendre antisémites ?

Trop c’est trop.

Après l’affaire Hessel, l’affaire Céline.

Avant-Hier, M. Hessel, invité à participer à un débat à l’Ecole Normale supérieure, avait vu cette réunion annulée. Pourquoi ?

Le bruit courait sur internet que c’était Mme Pécresse qui l’avait interdite. Dans l’émission "Face aux Français", présentée par Guillaume Durand, on l’interroge à ce sujet.

Est-ce elle qui a donné cet ordre ? Elle s’en défend vivement : "Je n’en ai pas le pouvoir...Depuis le moyen-âge..." tout en faisant un lapsus savoureux. Le lapsus est la spécialité d’un gouvernement parfaitement à l’aise dans ses baskets. Ils les collectionnent. Ils font des concours. Voulant dire : " C’est impossible sans l’accord du président de l’université... elle dit "sans l’accord du président de la République...." Bien. On a la réponse à la question posée.

Mais qui s’est opposé à cette réunion ? Le Crif. Le conseil représentatif des institutions juives de France.

Pourquoi ? Parce que cette réunion était organisée par une association qui avait appelé à boycotter les produits d’Israël. C’est interdit. C’est une infraction pénale.

Quel rapport ? Si l’on appelle à boycotter Israël on ne peut plus organiser de réunion ? Poursuivez-les pour leur infraction et laissez s’exprimer M. Hessel !

Guillaume Durand fait un peu d’humour :" Il est dangereux M. Hessel ? 90 ans..." Pécresse : "Non, mais la directrice de l’Ecole Normale Supérieure n’avait pas les moyens de garantir la sécurité...." On craignait les débordements des maisons de retraite voisines, Révolution ! Révolution ! A leur tête, Che Hessel ! La réponse est tellement ridicule qu’un thuriféraire du régime , Frédéric Bonnaud, un fanatique de la VO du 11 septembre, pousse l’audace jusqu’à s’exclamer : "Pour la sécurité, Il fallait envoyer Michelle Alliot -Marie !" Grand éclat de rire. Lui, à mon avis, bientôt, il va moins rire.

Mais l’essentiel n’est pas là. Pécresse revient sur cette fameuse histoire de boycott. C’est une infraction pénale qui peut aboutir à de graves sanctions. A côté d’elle, Montebourg. Qui ne dit mot. Bravo. Il ne pouvait pas l’interroger sur cette loi ? Il n’était pas sur son bon profil ?

Au sujet de cet loi anti-boycott, je m’aperçois , dans les fils, que beaucoup d’entre vous la découvrent . Pour mieux vous rendre compte de l’étendue des dégâts, je vous communique la remarquable intervention de M. Benoist Hurel, secrétaire général du syndicat de la magistrature.( Paru dans Libération le 21/11/ 2010)

" Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une « provocation publique à la discrimination envers une nation », punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements. Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que « les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique ». On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde. L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure."

On sait d’où vient cette loi sur le boycott. Des Etats-Unis. On nous en a parlé dans un reportage sur Canal Plus consacré aux méfaits de Monsanto. Ce sont les industries agro-alimentaires, ulcérées de voir que les agriculteurs qu’elles ruinainet poussaient au boycott , qui ont fait voter une loi l’interdisant. Si tu te rebiffes , cent avocats te tombent desus.C’est cette loi qu’a demandée et obtenue le lobby d’Israêl pour préserver son commerce.

On est sciés. C’est arrivé chez nous. On vit dans ce monde là.

Et ça continue.

Suit l’affaire Céline.

Louis-Ferdinand Céline est un auteur violemment anti-sémite. Mais aussi violemment génial. Que fait-on ? On va l’interdire ? On va supprimer toutes les rues et places à son nom ? On va brûler ses oeuvres en place publique ?

Bernanos est antisémite. Il faut lacérer "Sous le soleil de Satan" ?

Voltaire bat tous les records. Il est au Panthéon. Va-t-on le tirer du Panthéon par les pieds ? Interdire l’entrée avec des barricades ?

Mais revenons à Céline. Chaque année le Ministère de la Culture établit une liste de personnalités en fonction de la date de leur naissance ou de leur mort. L’écrivain figurait dans la mouture initiale du bottin des grands hommes de l’année, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, en juillet.

Rue 89 commente les faits : "Le nom de Louis-Ferdinand Céline a finalement été biffé de la liste des personnalités que la France devait commémorer en 2011. Serge Klarsfeld avait réclamé cette semaine que les Archives nationales -et donc le ministère de la Culture- fassent marche arrière, du fait du passé collaborationniste de l’auteur antisémite de « Voyage au bout de la nuit ». Le président de l’Association des fils et filles de déportés a obtenu gain de cause. Frédéric Mitterrand a donc fait marche arrière."

L’homme qui trouve que Ben Ali n’est pas un dictateur, le défenseur de Polanski, sacrifie Céline, un des plus grands écrivains Français, à une pression que les juifs même, les juifs sensés, trouvent intolérables. Pression de Serge Klarsfeld pour Céline. Pression du Crif pour Hessel. Les deux étant très proches. Esther Benbassa, directrice d’études à l’Ecole pratique des hautes études accuse : "Le Crif terrorise certains Juifs et tous les non-Juifs. Il fait régner sa loi à l’intérieur de la communauté juive, bannissant l’un, qui n’obéit pas à ses injonctions, l’autre, qui publie un livre non conforme, un troisième encore qui ose critiquer la politique d’Israël. Alors que tous les Juifs sont loin de se reconnaître en lui, le Crif ne s’en considère pas moins comme leur porte-parole et aussi comme leur directeur de conscience. Mais le Crif fait aussi la loi à l’extérieur de la communauté, accusant qui ils veulent d’antisémitisme, suscitant des procès contre tel journaliste, contre tel intellectuel, contre tel militant. Le Crif, en un mot, terrorise psychologiquement certains Juifs et tous les non-Juifs au nom de la défense d’Israël."

Bien. Nous sommes informés. Nous redoutions le nouvel Ordre Mondial. Nous avons le Nouvel Ordre Français. Pour nous entraîner.

Une question se pose : Le Crif est-il noyauté par des traitres qui cherchent à le rendre antipathique ? On serait tenté de le croire ! On n’a jamais vu une telle maladresse ! A croire qu’ils veulent faire naître cet antisémitisme qu’ils redoutent ! L’excès n’est jamais profitable à ceux qui s’y abandonnent.

Dernier point : Je voudrais signaler qu’en 2011 figure sur la liste des hommes à honorer M. Pompidou. Alors, là, non ! Veto ! S’il y en a un qu’il faut supprimer de ces célébrations nationales, c’est bien lui, l’homme de la loi de 1973 qui, vassal de la banque Rothschild, nous a mis dans un marasme financier effroyable !

Je dirai même plus ! Changer le nom du centre Pompidou, me paraît un devoir national ! Voilà un objectif de campagne !

Je propose comme nouveau nom : le centre "Poupoupidou".

En hommage à Marylin Monroë.

Presque avec les mêmes lettres. Ca coûtera moins cher.

Et pour faire un peu d’argent pour couvrir les frais engendrés par ce changement, je propose qu’on dresse une immense statue de M M à l’entrée. Des ventilateurs feraient voler sa robe. On lui passerait entre les jambes. Elle aurait des écrans vidéos sur sa culotte. Ca serait moderne. Ca ferait un tabac ! Tout le monde voudrait lui passer dessous !

(J’espère qu’elle n’était pas antisémite !)

Bonne nuit les petits ! Le marchand de sable est passé ! Demain sera un autre jour. Espèrons-le !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1108
    le 27/01/2011 par Emmanuel Militari
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Au vu de tous ces évènements récents qui fleurent bon l’abus de pouvoir et l’autoritarisme, c’est effectivement la question - "Veut-on nous rendre antisémites ?" - qui se pose ! A moins - bien évidemment - que nous ne l’étions déjà ;)


  • #1111
    le 27/01/2011 par Mike
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Si si, antisémite la Monroe...Elle savait où elle bossait.


  • #1115
    le 27/01/2011 par Eric Vignault
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Bernanos n’est pas un auteur antisémite. Bien sûr, il faut l’avoir lu, et bien lu, pour le savoir. Il n’y a rien de comparable entre les écrits et l’attitude haineuse de Céline et ceux de l’auteur du "Journal d’un curé de campagne", sur ce plan.
    Certes, ainsi qu’il est écrit dans une biographie résumée, dans "la grande peur des bien pensants", "il commet lʼerreur, beaucoup trop répandue dans les milieux de droite de
    cette époque (fin des années 20), dʼassocier étroitement les juifs aux puissances
    financières et aux turpitudes de celles-ci dans la France d’alors. Certains propos,
    qu’on ne peut que regretter, y sont tenus à leur encontre, même s’ils sont beaucoup
    plus limités qu’on a pu le dire. Mais à partir de 1936, la relation de Bernanos avec
    les juifs va évoluer. Ses prises de position contre les campagnes antisémites en
    France, ainsi que ses engagements et plusieurs de ces écrits avant, pendant, et
    après la guerre sont là pour en attester. De nombreux témoignages, aussi. Celui d’ Eli Wiesel, notamment, lorsqu’il dit : Il était clair que Bernanos allait venir vers nous. Sa découverte de ce que représentent les Juifs témoigne de son ouverture, de sa générosité. C’est presque impossible de trouver en France, en Europe peut-être, un écrivain “de droite” qui, avant la guerre en tout cas, n’ait pas connu sa période antisémite. Ce n’est pas sa faute d’ailleurs, parce qu’en vérité il ne faut pas oublier l’ambiance, le climat politique et littéraire qui régnaient alors. C’est pourquoi je ne peux pas en vouloir à Bernanos, qui eut le courage de s’opposer au fascisme, de dénoncer l’antisémitisme et de dire justement ce qu’il a dit et écrit de la beauté d’être juif, de l’honneur d’être juif, et du devoir de rester juif."
    "Je ne suis pas antisémite". "Je nuis nullement anti-juif", écrit Bernanos en juin 1944, " "J’ai toujours cru, poursuit-il dans la même lettre, je crois encore, que l’obstination - d’ailleurs admirable à bien des égards - des juifs à ne pas se fondre totalement dans les divers milieux nationaux est un grand malheur pour tout le monde. Mais je suis aussi trop chrétien pour désirer les voir renier leurs croyances par intérêt ou même par patriotisme".
    "L’honneur juif, déclare ensuite Bernanos en 1948, depuis deux mille ans, n’est pas de
    résister par la force, mais par la patience, car le but que se propose, que s’est toujours proposé ce peuple impérissable n’est pas de vaincre, mais de durer ; c’est de la durée qu’il attend le salut.
    Qu’Israël dure, et le très haut vaincra pour lui. En attendant, l’honneur, c’est de rester juif et de faire des enfants juifs, d’en faire assez pour que tous les pogroms ne puissent anéantir ce que
    Dieu a ordonné de conserver ». Et dans le même texte, il ajoute : "Ce qui a au cours des
    siècles opposé le monde chrétien au monde juif n’est sans doute qu’un malentendu mais c’est un
    malentendu fondamental, et qui en pénétrerait le sens connaîtrait du même coup peu-être la
    signification totale de l’Histoire. Autre chose est de haïr et autre chose est de méconnaître, et si nous avions le courage d’aller au-delà des apparences, nous devrions sans doute convenir que le plus grand malheur d’Israël n’est pas d’avoir été si constamment haï, c’est d’avoir été non
    moins constamment méconnu”


  • #1126
    le 27/01/2011 par Nicolas R.
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    C’est surtout surprenant quand on sait comment se dessine (à priori) le prochain "Choc des civilisations" : avec "Judéo-Chrétiens" (Dieu, que je hais ce terme) d’un côté contre les "Islamo-Bamboulas" de l’autre ...

    ... donc vraisemblablement les shoatiques auraient tout intérêt, pour sauver leurs petites fesses, à faire profil bas ... surtout vis-à-vis du goyim blanc avec qui ils espèrent créer une "nouvelle alliance" ...

    Reste à savoir si les informations que nous avons ici sur leurs exactions partout dans le monde sont répercutées dans les médias à grande écoute ... et cette interrogation trouve sa réponse en même temps qu’on la formule. Quand bien même certaines informations filtreraient au grand jour, le lecteur/auditeur/téléspectateur lambda oserait-il, après soixante-cinq années de lobotomie, faire les rapprochements, les mises en parallèle, les recoupements d’informations que nous faisons ? ... Au fond de lui peut-être, mais la Peur et la police de la pensée restent bien là ...

    Quoi qu’il en soit on ne peut pas dire en effet qu’ils jouent à leur avantage sur le long-terme ...


  • #1127
    le 27/01/2011 par Frenchy
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Ce paroxysme récement atteind au niveau police de la bien pensance mène éffectivement à l’anti-sémitisme..si on critique un tantinet soit peu la Politique de Benyamin Netanyahou
    qui est critiquable autant que certaines positions du Hamas, d’ailleurs, la sanction est immédiate "anti-sémité"..c’est grave y’en a marre, la France à bien des égards se fait critiquer et alors ! comme d’autres d’ailleurs..pauvre France ton essence s’en va...Voltaire,Hugo la révolution..
    Tout ces redresseurs de tords...aux mains d’anciens soixante huitards..touseurs,fumeurs de joints pour une révolution du sexe et des mentalités sont devenus les Torquemadas des années 2000 si tu ne penses pas comme eux Harau harau et c’est l’inquisition...c’est étouffant


  • #1134
    le 27/01/2011 par anonyme
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Y’a aussi le Centre Pomp’no’sou comme alternative.


  • #1138
    le 27/01/2011 par Emmanuel Militari
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Si la société dans laquelle la majorité d’entre nous (sur)vivons ne voulait nous rendre qu’antisémites, cela ne serait qu’un moindre mal !

    Mais à la vue de l’ambiance généralisée qui règne ici bas, et dans l’ensemble de nos relations sociétales, cette dernière souhaite - de surcroit et ardemment - nous rendre fielleux, agressifs, effrayés, schizophrènes, débilitants, dépressifs et j’en passe ! Un vrai élevage de poulets en batterie !


  • #1142
    le 27/01/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Salut,
    je suis loin d’être un fana d’Edwy Plenel, mais je vous conseille d’écouter une de ses interventions dans l’émission de Taddeï du 25 janvier (lien en dessous). L’intervention à suivre est celle qui démarre à 1h05’47’’ et qui doit durer à peine 3 minutes.

    Le monde se réveille ... un peu.
    http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr...


  • #1332
    le 31/01/2011 par Rachel
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Eh oui ils veulent nous rendre antisémites. En tout cas avec moi cela a été efficace ! Et depuis longtemps. Depuis juin 67. Car alors j’ai vu leur vrai visage qui auparavant était dissimulé derrière une attitude de victime pleurnicharde....


  • #1333
    le 31/01/2011 par Pol86
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Bien entendu ! N’être pas juif, n’est ce pas être antisémite ? Une sorte de crime de naissance. Plus sérieusement, la question qui de pose est celle du poids des citoyens et du système démocratique face aux lobbys en tous genre.


  • #1344
    le 31/01/2011 par JEAN VALJEAN
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    l’Honorable créateur de WikiLeak qui va en prison car ils dit les vérités qui déranges !! et les Anonymous Poursuivis en Justice car ils disent la réalités ! pour la Liberté !!
    Que les juifs, mes Humains que j’aime qui veulent partager leur territoire avec les palestiniens et vivrent ensemble avec amours se motive et bouge la situation aux lieux de faire les égoïste et garder toutes cet espaces pour eux !

    Certes la pop. juives sonts les derniers Grands Martyrs (en plus on nous mets biens sa dans la têtes en Histoires avec les interros à l’écoles sur 1945 par contre on apprend rien sur l’esclavages qui est une période mémorables et importantes qu’on oublie comme par hasards !!
    C’est grave aussi j’ai l’impression que c’est une manipulation pour donner de la sympathie au Juifs, se dire qu’ils ont beaucoup souffert et leur Pardonner de Squatter les Terres de Palestines (qui sait ils sont très malins alors qu’ils n’y a pas qu’eux qui ont souffert OOhh que NON !!)
    Donc les camps de concentrations aussi tristes soit-ils ( comme la bombe atomique d’hiroshima, l’esclavage, la destruction des indien et tout les autres drames comprenez que tout le monde à eu la vie dure ) n’est en rien un prétexte pour ce croire ensuite tout permis et sa c’est incroyable !!!!
    C’EST DE L’ESCROQUERIE DE TERRITOIRE !!
    sa fait des années qu’ils ont squatté la terres des Palestiniens et on en parles que très peu de sa ces palestinien qui jettes des pierres et en retour reçoivent des missiles tous sa c’est des magouilles ils donne de l’argent aux médias pour qu’il ferment leurs Gueules et en plus ces PDG et hauts fonctionnaires ouvre leurs fesse et ce laisse mettre la bites en Or (= pots de vin) profond dans le Cul et c’est Indigne !!!
    La majorité de ces hommes au pouvoir pensent plus à l’argent et a leur intérêt plutôt qu’aux peuples et leurs dignités !!!
    Putain On vit vraiment une triste époque l’argent vaut tout de nos jour même le respect alors que la vérité c’est faux, Il y a des choses comme sa qui n’auront jamais de prix et sa ils l’ont oublier car ils sont corrompus jusqu’à la moile malheuresement j’espere qu’ils ont de bons cotés aussi …

    JE SUIS POUR LE BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS !!!!!!!

    ET AUSSI JE SUIS POUR LA PAIX ! QUE TOUS CES CONFLITS SE REGLE AU PLUS VITE ET QUE LE TOUT PUISSANTS SOI AVEC NOUS JUSQU’A LA MORT !!
    BONNE JOURNEE A TOUS !!! PEACE


  • #1358
    le 31/01/2011 par JAKO LE RÉALISTE
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Mr Hessel est très sympathique avec ses 93 ans et ses conseils de sage PAS DU TOUT AVISES. Quand comme lui on a fait Auchwitz, on ne fait pas de manifestations avec la représentante de l’OLP, organisation terroriste qui a écrit dans sa charte "qu’il faut égorger et mettre à la mer tous les juifs d’Israel". Pour rester poli envers cet homme il faut être bien naif pour embrasser son futur assassin. Au revoir MR Hessel, prenez votre retraite, la france va mal, perd ses valeurs et ce n’est certes pas vous qui allez nous regonfler le moral !

     

    • #1414
      le 01/02/2011 par anonyme
      Veut-on nous rendre antisémites ?

      merci de citer le passage de la charte qui dit ca parceque je trouve pas ....

      si maintenant c’est ton interpretation de la non reconnaissance comme legale de l’anexation de la palestine, ca me parait un peu limite comme reflexion


  • #1359
    le 31/01/2011 par anonyme
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    et la loi sur l’interdiction de vendre des produits issus d’occupations illegales, pourquoi n’en parle t on pas ? pourquoi n’est elle pas appliquee ?


  • #1362
    le 31/01/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
    Veut-on nous rendre antisémites ?

    Attention à ne pas sombrer dans la fsouchisation.

    Ils nous poussent à ce que l’on devienne antisémite car ils ont besoin de cela pour justifier leurs ignominies, sans cela ils ne sont rien.

    Je ne me trompe pas. Il y a les ordures, et certaines sont juives, et il y a aussi des êtres humains de haut calibre, juifs également, comme par exemple des rony brauman ou bien des nanas comme amira hass dont le courage et la droiture feraient frissonner une grande partie des illettrés qui, sur d’autres sites, passent leur temps à injurier (de préférence les étrangers) mais cachés sous leur pseudo.

    C’est amusant de voir certains attiser la haine et essayer de faire des nous des antisémites et à contrario, d’écouter des personnes comme shlomo sand qui les débusquent, et ainsi les démasquent.