Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Visée par une enquête pour "abus de confiance", la ministre Sarnez porte plainte contre le FN

L’actuelle ministre des Affaires européennes est sous le coup d’une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « abus de confiance » lorsqu’elle était eurodéputée. Elle se défend de toute irrégularité.

 

Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes du nouveau gouvernement, est soupçonnée par la justice française d’emploi fictif concernant son ex-attachée au Parlement européen. Selon Le Parisien, celle qui soutient la loi de moralisation de vie publique est visée depuis le 22 mars par une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « abus de confiance ». De son côté, la ministre dément tout délit.

Sur Twitter, elle a d’ailleurs annoncé avoir « saisi le procureur de la République d’une plainte en dénonciation calomnieuse contre Mme Sophie Montel (l’eurodéputée FN qui a signalé son cas, ndlr) ».

 

 

D’après le quotidien, elle est la cible, comme 18 autres eurodéputés français, d’une enquête ayant démarré à la suite d’une dénonciation de l’eurodéputée Front national Sophie Montel. Cette dernière a demandé à la justice de se saisir du cas de 19 eurodéputés de droite, de gauche et écologistes, parmi lesquels Marielle de Sarnez, et d’une trentaine d’assistants.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Sur « l’irréprochabilité » du gouvernement Macron :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article