Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

De la nécessité de l’enracinement – Conférence d’Alain Soral et Alain Escada à Lille

L’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais recevra Alain Soral, président d’Égalité & Réconciliation, et Alain Escada, président de l’institut Civitas, le dimanche 18 septembre 2016 à 15h à Lille pour une conférence sur le thème de l’enracinement.

 

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

Entrée : 10 euros.

 

La bande-annonce de l’événement :

 

 

 

Bien préparer la conférence avec Kontre Kulture

Prochainement, à ne pas manquer :

 

Alain Soral et Alain Escada sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 
 






Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’enracinement c’est vital pour un peuple. Par contre je suis curieux de connaître un seul point de la théologie monothéiste qui en affirme la nécessité.

     

    Répondre à ce message

    • Un des dix commandements :
      Ton père et ta mère tu honoreras.

      Si l’on respecte ses ascendants, ce qu’ils ont accompli, on respecte leur héritage et leurs oeuvres.
      De plus, c’est la mystique Simone Weil qui à le mieux cerné le problème avec son livre sur l’enracinement, de 1943

      D’un point de vue historique, existe t’il plus enraciné qu’une communauté de moines vivant dans une abbaye ?

       
    • @Claire

      Plus enracinée qu’une communauté de stérilisés volontaires... vous plaisantez je suppose.

      L’enracinement commence par le respect et le culte des morts. La Toussaint n’est qu’une pâle copie et un accommodement raisonnable du catholicisme devant les survivances païennes du pays. Y a t il une phrase dans la Bible (ou le Coran) qui en proclame la nécessité ?

       
    • Qui vous dit que vos rites païens n’étaient pas eux même de pâles copies ou des versions abatardis de mythes et d’organisation plus anciennes ? Les alignements de Carnac datent de plusieurs milliers d’années avant les sociétés celtes qui se sont convertis au christianisme.
      L’enracinement chrétien, un exemple ? Lorsqu’ils se sont convertis, les européens ont gardé leur calendrier, leurs rites et un certain nombre de fonctionnement.
      La christianisation en Europe n’a pas fait table rase, elle s’est élevé sur les formidables bases des grands peuples qu’ étaient les celtes et les germaniques.
      Vous fantasmez sur les racines mais vous oubliez qu’un arbre s’enracine pour monter ensuite vers le ciel.
      Sans les moines, vous ne connaîtriez rien des grecs, ou des gaulois ou des romains, car tous les livres auraient disparus, rongé par le temps. Un peu de respect. Les racines de la France sont celtes, germaniques, chrétienne avec un apport philosophique grec et un apport juridique romain.
      C’est ce qui fait sa beauté, sa complexité et sa richesse.

       
    • @Claire

      Ce que vous ne semblez pas comprendre, ou ne voulez pas comprendre, c’est que la science ou le culte des morts ne sont pas des créations chrétiennes mais des rescapés du désastre. Les fêtes "chrétiennes" comme Noël, la Toussaint, cet n’apparaissent nulle part dans la Bible. Ce sont de vieilles traditions sur lesquelles le clergé s’est cassé les dents et avec lesquelles il a composé bon gré mal gré. Depuis quelques décennies, surtout depuis Vatican 2,l’Eglise a repris la marche vers la fidélité de son esprit originel. Cela a le mérite de rendre les choses limpides.

      Racine chrétienne est un oxymore. Les religions qui en découlent ont préparé l’homo economicus moderne libre de toutes attaches. Lisez de bons spécialistes du sujet, Mac Mullen par exemple, pour comprendre le travail de sape et la régression intellectuelle qui a suivi l’avènement de la croix en Europe

       
    • @patriote syndiqué

      Quelques extraits bibliques :

      " Ecclésiaste 2 : J’exécutai de grands ouvrages : je me bâtis des maisons ; je me plantai des vignes ; je me fis des jardins et des vergers, et j’y plantai des arbres à fruit de toute espèce... "

      " Jérémie 29 : Ainsi parle l’Eternel : Bâtissez des maisons, et habitez-les ; plantez des jardins, et mangez-en les fruits. Prenez des femmes, et engendrez des fils et des filles ; prenez des femmes pour vos fils, et donnez des maris à vos filles, afin qu’elles enfantent des fils et des filles ; multipliez là où vous êtes, et ne diminuez pas. "

      " Psaumes 128 : Heureux tout homme qui craint l’Eternel, Qui marche dans ses voies !
      Tu jouis alors du travail de tes mains, Tu es heureux, tu prospères.
      Ta femme est comme une vigne féconde
      Dans l’intérieur de ta maison ; Tes fils sont comme des plants d’olivier, Autour de ta table.
      C’est ainsi qu’est béni L’homme qui craint l’Eternel. "

       
    • @Luc

      Ce sont des références vétérotestamentaires, et des écrits destinés au peuple hébreu. Quid des goys et de leur enracinement dans le nouveau testament ? La question reste ouverte.

       
  • En moins d’une minute Soral il en dit plus que n’importe quel politicien en 5 ans.

     

    Répondre à ce message

  • la "production" est un vieux problème de l’économie politique elle est au centre des pensées de Marx. Pourtant - depuis peu - de nombreux sociologues pensent que la production est un leurre et que notre société est en fait une société de l’information ou de la communication ( l’information est un moment de la communication).
    Tous les militaires savent que dans une bataille et dans la guerre plus généralement les lignes de communication sont essentielles et Marx de remarquer - malgré son matérialisme incurable - que quand on produit un objet au-delà de son besoin cette production est hantée par l’autre. Ce n’est pas la production qui n’existe pas mais la NOTION de production telle que la définit absurdement l’économie politique porté à son point d’incandescence absurde par le malgré tout le génial MARX.
    Le regretté anti-économiste FOURQUET :"je pressens qu’il ne s’agit pas d’une mutation brutale mais de la manifestation au grand jour de la nature informationnelle des processus productifs jusqu’alors dissimulée par l’image matérielle, physiocratique et même alimentaire de la production . Au fond, la société humaine a toujours été une société d’information ".
    Notons aussi que la notion de production n’est pas une constante de l’activité humaine un chasseur cueilleur par exemple ne produit rien au sens classique de ce terme. De plus si l’on admet que la production se comprend facilement à la campagne c’est assez différent avec des puits de pétrole ou des mines de charbon....L’enracinement près des pipes- lines ou des bassins houillers ou me de la récolte de coton dans le sud des USA n’a rien d’enthousiasmant. Pourtant la production a été définit à l’époque de la fin des campagnes et des débuts de l’industrialisation.

     

    Répondre à ce message

  • Antoine Blondin,auteur de "Un singe en hiver"adapté au cinéma,disait de Poulidor-il était également chroniqueur sur le Tour de France-"Poulidor,c’est d’abord un terroir,c’est un homme de la terre,c’est un homme qui est sorti du sol et qu’on peut situer très facilement et ça c’est tout à fait agréable".
    Donc en accord complet avec Alain Soral.

     

    Répondre à ce message

  • Grand sujet, et je pèse mes mots !
    Face à la folie du monde actuel, le ré-enracinement devrait être l’objectif vers lequel toutes nos forces devraient tendre ; hâte de voir de voir le compte-rendu de la conférence....

     

    Répondre à ce message

    • C’est la définition même du fédéralisme !!

      Morvan Lebesque (régionaliste Breton, fédéraliste) éditorialiste au canard enchainé dans les années 60’,
      ...évoquait l’enracinement, et préconisait que les Urbains retournent dans la ville, village d’un grand-parend..ancêtre..et retrouve des racinnes en conscience..et par ses apports enrichissant et redonnant des forces vives aux territoires souvent marginalisés.

       
  • L’enracinement n’est pas seulement nécessaire à la production mais aussi à la transmission des savoirs. En voyage, on emporte un bouquin mais pas une bibliothèque.

    Si l’Occident a acquis la maîtrise des sciences et des techniques, c’est grâce à une tradition d’enseignement initiée au moyen-âge avec la création des premières universités en Europe.

    Et c’est bien parce que les Européens sont des bâtisseurs que le savoir s’est posé dans nos pays. Aujourd’hui encore, les États-Unis et l’Europe restent les destinations d’émigrations pour les étudiants du monde entier.

     

    Répondre à ce message

  • L’enracinement ?!

    Mais c’est justement le centralisme-souverainisme défendu ici qui a déracinné les gens et vidé les régions aux économies, cultures , langues (parfois)..etc. singulières !

    Vive les landers autonomes de Bretagne, Savoie, Occitanie, Pays-basque, Alsace..etc..
    au sein de la france, de l’europe nouvelle (locale)...car c’est bien les Etats(-nations) qui ont créé aussi cette euro-technocratie tant décriée !
    On se gère mieux au plus près, les entreprises , l’économie le comprennent de nos jours.
    Tout est tourné vers davantage d’autonomie..les syndicats,..votre gestion financière..les ados..nos vies tout simplement..et pourquoi pas les régions, le bon échelon local, cohérent ??!...

     

    Répondre à ce message

    • Toi tu vis dans un monde de bisounours ! Depuis la nuit des temps, c’est la loi du plus fort qui règne sur cette planète. Alors à moins que, comme Obélix, tu sois tombé dans la marmite de potion magique, sans l’état (non dirigé par des traîtres évidemment) ton indépendance régionale sera un leurre ou sera balayée. Pourquoi crois-tu que l’empire et les traîtres qui dirigent notre état démantèlent l’armée française depuis plusieurs décennies ? Avec la dissuasion nucléaire la France avait acquis une certaine indépendance. Tous les pays qui n’ont pas d’armée puissante sont balayés par les empiristes. Oui à une certaine autonomie/spécificité/tradition/etc... des régions MAIS sous l’autorité d’un état protecteur.

       
  • Tous ces mondialistes à la base milliardaires vivant de rentes boursières ont conçu leur mondialisme à leur image, prédateurs n’ayant jamais réellement travaillé une parcelle de terre sur la Terre (promise à qui ?). Ce sont des nomades richissimes sans aucun sens des réalités bassement matérielles à part les flux financiers et l’or :)

    Ce « bassement » est justement nos racines.

    Un Homme ne doit-il pas se baisser pour travailler sa terre (son boulot) ainsi que faire oeuvre mâle en ses terres intérieures ?

    Les galères, les emmerdes, toutes épreuves, expériences, reconduisent à l’humilité : remettre les pieds sur terre. La Terre, notre Mère et notre Épousée ! S’entend Terre physique et territoires intérieurs, ceux non-encore-conscients sortir de l’Ignorance pour entrer dans la Gnose (du grec γνῶσις, gnôsis : Connaissance = Naissance en relation consciente de l’ETRE)

    L’Homme physiquement et spirituellement est à l’image de l’Arbre que révèle l’Arbre de Vie et ses arborescences.

    Tout Homme croît à l’intérieur vers ses profondeurs inconscientes, donc ses Ténèbres et vers l’extérieur pour donner sa Lumière, son rayonnement.

    Sans croissance interne suffisante et régulière dans les profondeurs de l’ÊTRE, en ses racines, chacun dépérit et se fond dans la masse ne pouvant être UN & singulier.

    Processus identique pour les Nations.

    Que penseraient les musiciens d’un orchestre symphonique si leur chef les contraignaient à ne plus jouer leur partition respective, mais à jouer celle d’un autre instrument voire à n’en jouer qu’une seule, identique pour chacun des 193
    musiciens de l’orchestre (193 Nations de l’ONU) ?

    La mondialisation en cours vise à exercer un tel pouvoir de coercition silencieuse, sournoise sur les Nations qu’elles sont empêchées et le seront de plus en plus (?) de vivre leur singularité par la normalisation dans un monde en apparence normé, unifié mais en réalité désordonné, chaotique soumis au bon vouloir de qui vous savez et des potentats locaux corrompus auxquels ils sont reliés.

    Jean 2:16 : « Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ; et il dit aux vendeurs de pigeons : Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit : Le zèle de ta maison me dévore.… »

     

    Répondre à ce message

    • Je suis trader , je place l’argent que j’ai gagné à la sueur de mon front sur les marchés financiers , j’en retire de la plus value , j’ai la possibilité d’être soit sédentaire mais je vais me faire voler le peut que j’arrive a gagner en bourse par un impôt confiscatoire " jebsuus contraint à partir à l’étranger pour payer moibs d’impôts , suis je un prédateur comme vous le dites ???

       

    • Je suis trader , je place l’argent que j’ai gagné à la sueur de mon front sur les marchés financiers , j’en retire de la plus value



      Cette plus value, vous ne l’avez donc pas gagnée à la sueur de votre front, mais à la sueur du front d’un autre. Car cette richesse a bien dû être produite, et pour atterrir dans votre poche elle a dû quitter celle d’un autre.

      Ça ne vous pose pas problème ?

       
    • "telephone arabe",
      vous etes meme une gangraine pour l économie moderne basé plus que jamais sur la spéculation.
      Richesses dématérialisés, virtuelles, n existant que dans des lignes informatique. Un fouet ne suffirai pas ,vu la taille du temple que vous servez.
      Venez faire un tour chez les gens qui travail, avec les mains sales, le dos qui fait mal de temps en temps. Vous suerez pour de vrai.

       
  • Marianne parle français car forcément, elle est néant France.
    Marianne guerroie français car foncièrement, elle hait né en France.

     

    Répondre à ce message

  • La France : il y a l’identité nationale et puis, il y a le caractère régional, la propriété départementale et il y a l’expression communale.
    La France est cosmopolite, oui, mais elle est la France.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents