Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Finkielkraut de Manuel Valls : "Dans les quartiers, c’est le candidat des juifs"

« Je terminerai en disant que je m’attendais à tout sauf à combattre l’antiracisme comme nous devions combattre les idéologies totalitaires du XXe siècle »

Oui mais ce nouveau totalitarisme, comme tu le dis, Finky, c’est toi et les tiens qui l’ont imposé à la France depuis 40 ans et le top départ de l’immigration de masse dans les quartiers d’où, tu le rappelles, les autochtnones ont été chassés !

 

 

Nous sommes sur i24news, dimanche 15 octobre 2017. Pendant que Macron déballe ses salades sur TF1, le philosophe de droite sioniste islamophobe Alain Finkielkraut fait face à Elie Chouraqui, l’homme à la frisée grise sur la tête. Face à ce redoutable débatteur, Finky revient sur son obsession : l’antisémitisme. Et plus précisément sur son obsession qui a légèrement muté, l’antisémitisme des musulmans de France. Parce qu’avant, son obsession c’était l’antisémitisme des Français issus de l’idéologie de Vichy. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’obsession. En 40 ans, l’ami d’Élisabeth Lévy est passé de la francophobie à l’islamophobie. Peut-être que dans 10 ans, il abordera le thème de l’israélophobie. Mais rien n’est moins sûr.

À part l’extrait de l’émission Elie sans interdit détaché pour buzzer, que dit Finky ? Rien de nouveau.

« Je pensais qu’après la guerre nous étions protégés de la catastrophe par la catastrophe. Je ne crois pas qu’un événement de la dimension de l’apocalypse hitlérienne soit envisageable. Pourtant (…) à ma grande surprise l’antisémitisme est revenu et ce n’est plus l’antisémitisme résiduel du nationalisme français. C’est un antisémitisme fier de lui-même à qui on ne peut pas faire honte puisqu’il s’exprime dans la langue de l’antiracisme. »

« Là c’est un antisémitisme antiraciste puisque précisément pour ces antisémites-là, les juifs ou certains d’entre eux sont passés de l’autre côté de la barricade avec Israël, l’occupation de la Palestine, et tout ça étant pensé dans des termes racistes, “Israël est un État raciste”, donc s’opposer à Israël et à tous ceux qui se sentent un lien avec ce pays, c’est combattre des racistes. D’où si vous voulez cette espèce d’innocence vertigineuse de cette haine-là, et cette haine est très répandue dans le monde arabe... et elle est relayée par toute une partie de la gauche... la gauche dite insoumise qui se soumet de plus en plus à la langue des quartiers et qui par démagogie envers les jeunes de ces quartiers que l’ont dit populaires alors qu’ils ont été vidés du peuple autochtone, eh bien par démagogie envers eux on épouse leur cause... »

« Israël est un État raciste », enfin une once de lucidité sur l’entité israélienne ! Et sur Manuel Valls, une lucidité plus effrayante encore :

« Dans les quartiers, c’est le candidat des juifs et donc on adresse un message à ceux qui pensent ainsi pour leur dire “venez à moi avec votre antisémitisme, je suis preneur” .[...] Je m’attendais à tout sauf à avoir à combattre l’antiracisme comme nous devions combattre les idéologies totalitaires du XXème siècle. »

Le reste est du même tonneau, avec 12 degrés de sionisme victimaire minimum, et en prime l’invitation de la très nébuleuse Bougrab, revenue d’entre les morts de Charlie...
Finky essaye de solidariser les Français (sous-entendu d’origine non immigrée) avec les juifs français contre la menace venue des quartiers, ce mélange pas très clair de musulmans, de racailles et d’islamistes, quasiment tous antisémites « malgré de nombreuses exceptions ». Une communauté de destins qu’il résume par les deux expressions « favorites » des banlieues qui seraient « sale Français » et « sale juif ».

« Il faut comprendre ce nouveau monde dans lequel nous sommes où l’inimité contre les juifs et l’inimitié contre la France, la civilisation française et la civilisation européenne vont de pair et sont deux expressions d’une même haine. »

Logiquement, il évacue toute accusation d’islamophobie, qu’il faut comprendre comme un langage de vérité :

« On vous taxe d’islamophobe en mettant en parallèle la judéophobie des années 30. Le sous-texte de cette accusation, c’est que les musulmans sont les juifs d’aujourd’hui. Et que nous, nous sommes les nazis. »

Conclusion, en louchant lourdement du côté de Mélenchon et ses porte-flingues :

« Les dominés sont innocents même quand ils sont coupables, et les dominants sont coupables même quand ils sont innocents, voilà le principe de base de cette gauche qui ruine et trahit la gauche. »

Attendez, Finky critique-t-il la gauche française en tant que juif sioniste de droite islamophobe ou ancien juif sioniste de gauche antiraciste ? Parce que là, les fils commencent à se toucher.

L’émission islamophobe entière est ici :

Finkielkraut ou l’exemple-type de la Synagogue
qui cherche à opposer l’Église et la Mosquée,
lire chez Kontre Kulture

 

Le philosophe sioniste de droite islamophobe, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sacré Finkie ! C’est ce que pensent beaucoup de gens, et donc bien-delà des seuls quartiers (mais comme la fin justifie les moyens, faut bien nous ressortir le coup de l’antisémitisme des basanés, hein finkie ?), et ce parce que c’est tout simplement le cas. Encore que tu devrais dire d’un lobby et non « des juifs ». Pas d’amalgame svp, même si c’est ton but vieille canaille. Sinon, comment expliquer qu’un type aussi impopulaire ait été nommé ministre, lui passé des oliviers plantés symboliquement (faut quand même pas exagérer) pour la Palestine à la kippa à la moindre occasion et aux déclarations toutes plus serviles les unes que les autres ? Un avis là-dessus Finkie ?


  • Avant comme intellectuel on avait Aron. Aujourd’hui on a Finky. Même communauté, mais pas même niveau...

     

  • C’est dommage : Finkie parle bien et aime la culture française ; ça se voit et ça s’entend...mais comme dirait l’autre, il a les fils qui se touchent dés qu’on aborde certains sujets. Et puis d’où lui vient cette passion pour Manuel Valls ?


  • Moi il y a une chose que je ne comprends pas, que je n’ai jamais comprise et que je ne comprendrai jamais. Comment se fait-il que tous ces Juifs ne se rendent absolument pas compte qu’ils saoulent tout le monde avec leur maniere de monopoliser les médias. Il suffit de tourner le bouton de la télé ou de la radio, et on entend des débats où il y a en général 4 ou 5 Juifs contre 2 ou 3 goyim. Et le comble c’est que généralement ils s’arrangent toujours pour que les rares goyim fassent de la surenchère dans l’idéologie juive, sansfrontièriste, multiculturaliste, LGBT etc., et certains des Juifs professionels en face, comme Finkielkraut ou Isabelle Lévy, font semblant de s’intéresser aux soucis des blancs bouseux, bref des goyim. Mais tout le monde sent que c’est de la manip de A à Z. On se fout de la gueule du peuple. Et les non-Juifs qui se prêtent au jeu, on le sent trop, sont des larbins des Juifs.

    Mais pourquoi donc, faut-il que les problèmes qui touchent le peuple dans son entier, soient ainsi transformés en débats internes à la communauté juive, dans lesquels le point de vue du peuple majoritaire n’a pas voix au chapitre. Tout doit être vu, toujours, à travers les lunette jaunes del´intelligntsia juive et de ses shabbes goyim ? C’est insensé.

    Alors évidement tout ça, ça exaspére tout le monde. Et après avoir subi patiemment l’humiliation pendant des lustres, les non-Juifs basculent en masse dans l’antisémitisme. Et pas seulement les arabes ou les musulmans comme le croit, ou affecte de le croire Finkielkraut. C’est normal.

    Ce que je ne comprends pas c’est : pourquoi donc est-ce que tous ces Juifs, qui sont censés être très intelligents, ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour faire renaître l’antisémitisme de cette façon ? Car enfin, c’était évident que ça finirait comme ça. Si au moins ces Juifs professionels avaient eu un peu de finesse pour réussir à être comme des poissons dans l’eau dans l’ambiance française, ça serait peut-être un peu moins grave. Mais non, ils sont indécrottables, leur judaïté éclate de partout. On sent qu’en permanence tout ce qu’ils disent, tout ce qu’ils font, sort de leurs tripes judaïques. Et ils sont si caricaturaux !

    Pourquoi sont-ils si maladroits ? Visiblement ils cherchent, délibérément, à faire monter l’antisémitisme. C’est une certitude. Leur comportement aberrant n’est pas explicable autrement.

    Alors la question qui se pose est celle-ci : pourquoi veulent-ils à tout prix faire monter l’antisémitisme ?

     

    • Israël a besoin de l’antisémitisme. Sans cela, rien ne peut justifier son existence...


    • A Tintin,

      Intéressante votre analyse,deux remarques :
      .Les goyim sortent à peine d’un laminage scolaire
      et médiatique de plus d’un demi siècle .
      .Les juifs ont une religion qui les persuade de
      leur supériorité,et qui leur enseigne que les
      autres peuples les envieront et les détesteront.
      La victimisation permanente de la communauté
      est un signe de son élection divine,et lui permet
      tactiquement de faire taire ses opposants .
      De plus ,ils ont cru avoir atteint un point de non retour,
      leur permettant d’assurer leur domination universelle .
      L’évolution géostratégique récente les surprend,
      les inquiète,en dépit de leurs prétentions vaniteuses .

      .


    • Vous avez parfaitement raison !


    • Parce que antisémitisme, c’est comme le peuple juif, ca n’existe pas. Donc il faut le créer de toute piece en inventant des fables et des menaces fantômes, comme ca certains hystériques peuvent justifier l’existence de leur hospital psychiatrique a ciel ouvert nommé Israel.

      Ryssen a mis en évidence que la seule chose qui unis les sionistes c’est l’hystérie clinique, de Vals a Finky.


    • Paris déteste l’extrême-droite... sauf israelienne et ukrainienne.
      Autrement dit le sionisme et le nazisme.
      Fâcheuse coïncidence —surtout avec les visite de BHL à Kiev— où l’on finit sur une question fondamentale : Est-ce le sionisme qui avait soutenu le nazisme.... ou le nazisme qui avait soutenu le sionisme ?
      Quand on a autant de mal à trancher la question c’est que... les deux étaient la même personne.
      De toute façon inutile de chercher. Un seul au monde est capable d’une telle haine pathologique raciste et racialiste.
      Oui, un seul. C’est sa marque de fabrique. Même s’il se présentait comme "Russe", "Allemand", "Français", "Anglais", "Turc".... et aujourd’hui "Sémite".
      C’est lui "l’Aryen". Le Goth originaire de l’Asie Centrale.


  • Il va falloir aussi qu’il m’explique comment et pourquoi quelqu’un qui parle de la France en disant : « Ce pays mérite notre (sic) haine. » peut finir à l’académie française. Pas gêné finkie ?

     

  • Finkelkraut est un intellectuel ou un crétin, ce qui revient au même. Avant, il arrivait plus ou moins à le masquer, mais alors là ! c’est la cerise sur la gâteau.

    Ce qui est amusant, c’est de voir qu’à aucun moment Israël pourrait être la cause d’une certain antisémitisme dans le monde arabe. Pour lui l’antisémitisme est une maladie qui vous tombe dessus parce-que vous êtes un esprit faible facilement influençable ; en revanche les causes politiques objectives, bof, un fait secondaire négligeable.

    En général, si les gens sont anti-quelque chose c’est qu’ils identifient ce quelque chose comme néfaste. Après faut bien reconnaître qu’il existe un certain antisémitisme primaire et délirant et donc inconsistant, dans les fameux quartiers notamment où nombre de racailles incultes déblatèrent sur les juifs parce-qu’ils ont vu une vidéo youtube qui parle de réptiliens et d’illuminés en tout genre.
    Finkelkraut et les autres combattent cet antisémitisme là pour ne pas avoir à combattre la critique sérieuse du sionisme. Ils choisissent soigneusement leur combat pour être sûrs de sortir de vainqueurs en somme...


  • J’ai du mal à suivre. C’est comme si ces contorsions intellectuelles étaient destinées à nous rendre tous névrosés, qu’on ne puisse plus distinguer le vrai du faux, qu’on ne puisse même plus penser. De la manipulation pure au service du délire sioniste de domination. Finkelkraut est célèbre pour ses accès de colère sur petit écran. Du grand ridicule en fait, mais qui rejoint la technique classique de faire monter le ton afin que le contradicteur dérape et se déconsidère ou simplement qu’on l’empêche de parler. Lors de l’émission sur France 5 "C politique" de la semaine dernière un petit retour a été proposé sur les célèbres dérapages télévisés, ceci à partir du comportement d’Angot face à la dénommée Rousseau. Ce qui était frappant, au point que je me suis demandé si les responsables de l’émission n’allaient pas tarder à avoir des ennuis, c’est que dans tous les cas présentés bout à bout, à chaque pétage de plomb il y a un membre de la communauté dans le rôle du provocateur de la violence verbale qui parfois menace de dégénérer. En d’autres termes, fouteur de merde, ou de bordel comme dit Macron. E&R serait bien inspiré de publier ce passage assez court de cette émission pourtant bienpensante...


  • Une très grande leçon à tirer de cette émission :

    Les adversaires qui combattent notre courant de pensée, ont le mérite quand ils se réunissent pour parler entre eux de faire des constats assez proches de la réalité sur les actions et les dires de leurs antagonistes.

    Il faut garder un niveau de lucidité au moins égal au leur, afin de leur tenir la dragée haute et faire que leur influence ne diminue.

    Bien sûr, une fois sur les chaînes françaises, ils ne s’embarrasseront pas de quelques mensonges afin d’agiter les quelques bigots accrocs à la télé ou à la radio.


  • Dans l’hémicycle aussi...


  • Finkelkraut s’attaque aux antisémites « réptilophiles » primaires et délirants pour ne pas avoir à s’attaquer à la critique sérieuse du sionisme. Quand t’as le luxe de pouvoir choisir ton ennemi, t’as un avantage certain dans la bataille.
    Écraser un cafard pour tuer un lion. La stratégie est plutôt bien sentie, faut avouer. En tout cas, c’est signé comme dirait l’autre...

     

  • Pas seulement dans les quartiers !


  • ’’les dominants sont coupables même quand ils sont innocents’’

    Et bien voilà le seul et unique but de la manoeuvre de ces pourritures, faire croire aux blancs des milieux ’’identitaires’’ que les politicards, financiers et banquiers blancs et juifs qui contrôlent l’Occident sont innocents et que les méchants ce sont les paumés du bas de la pyramide d’origines arabo-musulmans et les migrants.


  • Hahaha, bien fait pour toi, c’est l’histoire de l’arroseur arrosé ! Maintenant tu vas méditer sur ton passé SOS anti-France, prendre tes cachets et ne surtout plus revenir nous pourrir la vie. Sur ce, "j’t’emmerde et je rentre à ma maison" :)


  • Quand je vois Finky, j’ai toujours l’impression qu’il vient juste de s’échapper d’un hôpital psychiatrique.

     

  • Je ne viens pas des quartiers, mais je confirme, israel est un etat raciste et illegitime.


  • Je vois pas l’intérêt de filmer deux sacs poubelle qui débattent de concert. Ah si...je crois que je le vois... ;)


  • Ne jamais oublier la phrase de Finky en parlant de la France " ce pays mérite notre HAINE " et ça siège à l’Académie !


  • Le nazi sioniste n’a jamais eu autant de pouvoir dans notre pays à tel point que on baisse notre froc devant Israël qui sème la guerre et déstabilise le monde... finky et zemmour, le disent qu’ils sont israélites avant d’être français et critiques la France islamiste. .mais pas une attaque contre Israël état raciste et criminel qui applique l’happarted, humilie les palestiniens comme les nazis l’on fait avec les juifs pendant la guerre. ...je suis contre les injustices et si pour cela on doit me taxer d’antisémite ..j’accepte car dès qu’on critique Israël, on est forcément antisémite. .la seule défense de gosse des hauts dirigeants de cet état criminel. .


  • Nous avons compris que vous cherchez à monter l’islam et le christianisme entre eux... nous ne sommes pas dupe de vos manipulations idéologique...


Commentaires suivants