Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : Bouteflika "renonce" mais reporte l’élection présidentielle

Abdelaziz Bouteflika renonce. Le président algérien a annoncé, lundi 11 mars, sa décision de ne pas briguer un cinquième mandat, après plus de deux semaines d’une large mobilisation populaire, partout dans le pays, visant à demander son départ et un renouvellement de la classe politique.

 

« Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi », déclare notamment Abdelaziz Bouteflika dans un message à la nation publié par l’agence officielle APS, « mon état de santé et mon âge ne m’assignant comme ultime devoir envers le peuple algérien que la contribution à l’assise des fondations d’une nouvelle République en tant que cadre du nouveau système algérien que nous appelons de tous nos vœux. »

Dans ce courrier, il fait également savoir que le scrutin qui était prévu le 18 avril est reporté, sans qu’une nouvelle date pour l’élection présidentielle soit précisée. La présidentielle aura lieu « dans le prolongement » d’une conférence nationale chargée de réformer le système politique et d’élaborer un projet de Constitution d’ici à la fin de 2019, précise-t-il.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Au point où il en est Boutef devrait se faire nommer "Consul à vie", comme Bonaparte en 1802 : il avait à peu près le même âge que Boutef : 34 ans .

     

    Répondre à ce message

  • Tout cela sans gaz lacrymogène, sans tir de flash ballon, sans matraque de manifestants ?!?

    Voilà une belle leçon de maintien de l’ordre... Et d’écoute du peuple !

    L’état dit français devrait en prendre de la graine. Mais pendant ce temps-là en France...

     

    Répondre à ce message

    • C’est la réflexion que je soulève dans mon entourage. Bizarrement personne ne semble le souligner. C’est toujours différent chez le voisin dit-on. On ne peut s’attendre d’être prophète en son pays. Quand on s’abreuve de BFChiotte, on ne peut s’attendre à des miracles.

       
    • @SamTitiyé.

      On comprend mieux pourquoi Michelle Alliot-Marie voulait proposer l’expertise en maintien de l’ordre de la France à la Tunisie !

      Cette une effrayante mise en perspective : les "régimes" de "dictateurs" de peuples appelés autrefois "barbares" (=> berbères) tombent sans effusion de sang, et la "démocratie des droits de l’homme et du citoyen" tabasse et propose son "expertise".

      On nous mentirait à l’insu de nôtre plein grès ?

       
  • Il reporte l élection, mais en attendant la prochaine, c’est encore lui qui reste.
    Astucieux ...
    Pour mieux comprendre, lisez Bernarrd Lugaan

     

    Répondre à ce message

  • Attention humour caustique : BlablaCar n’a plus la cote, d’où renoncement. Oh ça !c’est une vanne.
    Ce qui me plus rire c’est d’entendre la description du régime algérien sur la dernière de bistroLib. Un parti unique régi par une gérontocratie. C’est sûr que la situation en France ne semble pas être la même.
    D’ailleurs je soupçonne l’équipe de M.Bild d’entretenir une relation plus que passionnelle envers cette jeune nation, nostalgie de la présence coloniale, certains y aurait laissé des biens dont ils gardent un sentiment de spoliation, participation d’éléments familiaux dans le conflit, rancoeur envers l’initiative du Général ? Si on écoute certains engagés de l’époque, on sent tout de même une certaine "haine" envers l’indigène auquel la voix fut offerte.
    Les plaies sont souvent difficiles à panser pour certains, ce que je peux concevoir de part et d’autre.

     

    Répondre à ce message

  • Un président algérien sous curatelle médicale et un président français sous curatelle bancaire amènent au même but : préserver la corruption au pouvoir par l’armée et la police.
    Connaissant l’œil espiègle des fiers algériens, çà doit pas rigoler tous les jours en ce moment...

     

    Répondre à ce message

  • #2158784

    Les commentaires « pro-Algérie » : Un si beau Pays, plein de ressources, un Pays « indépendant », une force vive et tout le bataclan. Mais alors pourquoi venir en France ?

     

    Répondre à ce message

    • Questionnement, pourquoi... ?
      Pour les jeunes... Une des raisons c’est le "mariage sans couscous" (c’est à dire la fornication libre et gratuite... Le mariage coûte un bras... et un cerveau... surtout si les deux mariés et leur famille ne s’entendent pas... ce qui arrive souvent aujourd’hui les divorces ne faisant qu’augmenter), pour d’autres c’est le "mariage pour tous"... Sinon c’est pour les euros ...

       
    • à Questionnement :
      Ceux qui parlent ainsi sont, justement, ceux qui résident en France et passent des vacance de rêves en Algérie en échangeant leur Euro en beaucoup, beaucoup de dinars.

       
    • Diogène, ceux qui résident en France...vont passer de vrais vacances de rêve... en Espagne ou au... Maroc !
      Mais c’est vrai que le Sud algérien commence à attirer du monde. Quand au nord je pense que vous devez deja le savoir... c’est une décharge à ciel ouvert comme Naples (héritage romain). Bon il y a quelques villages propres en Kabylie par exemple et ailleurs mais ils restent des exceptions dans le désastre écologique.
      Pour ce qui est de l’euro... c’est vrai et regrettable. Le système bancaire marocain est meilleur.

       
  • des mega manifs, pas un seul éborgné, pas un seul blessé par les forces de l’ordre.
    Castaner devrait suivre un formation en Algerie

     

    Répondre à ce message

  • Je suis plutôt surpris de certains commentaires totalement dégradant à l’égard du peuple algérien, en tous cas venant de lecteurs d’E&R.

    Bien que le comportement de la communauté maghrébine en France soit totalement inadmissible et insupportable pour une partie d’entre eux, je souhaiterais tout de même souligné le caractère fraternel qui devais (doit, dans le futur...) l’emporté sur les deux Peuples.

    En effet, comment oublié ces Algériens qui ont écrit certaines pages les plus glorieuses de l’Armée Française. Le sacrifice de Froeschwiller avec les cuirasser en 1870, la participations à toutes les campagnes du Second Empire aux cotés des zouaves, le sang musulman et chrétien dans les tranchées de Verdun, la terrible bataille de Monte Cassino, Dien Bien Phu avec les légionnaires et les paras, et enfin, tous ces soldats et officiers musulmans ayant servis loyalement l’Armée régulière durant la guerre d’Algérie (ceux ci bien plus nombreux que les combattant rebelles).

    Sans oublier le drame de cette dernière guerre fratricide (donc illogique) qui a ouvert une immense plaie encore saignante sur le corps et l’âme de notre France bien aimée, je voulais, ce soir, sur le principe d’Egalité et Réconciliation, se souvenir du liens étroit qui unis (unissais) nos deux Pays.

    La France n’a rien à gagner à ce que l’Algérie aille mal, donc bonne chance aux Algériens, et que Dieu fasse qu’un jours la réconciliation puisse ce faire !

     

    Répondre à ce message

    • #2159039
      Le 13 mars à 00:52 par Dunkerque Tamanraset
      Algérie : Bouteflika "renonce" mais reporte l’élection présidentielle

      Justement dit @abcd. Tellement plus simple pour beaucoup d’éructer des lieux communs.
      Il conviendrait, de part et d’autre, de raviver cette Histoire tissée ensemble dans toute son épaisseur, pour faire du rangement dans nos coeurs et rincer les fibres de la tendresse, comme le disait un poète basque. Cela ne parait hélas pas dans la visée matérialiste de la gouvernance globale...

       
    • #2159044

      La réconciliation, c’est la France qui doit la faire avec elle même...
      La colonisation de l’"Algérie" par la "France" n’était pas en adéquation avec le message biblique ni celui des droits de l’homme encore moins chevaleresque.

       
  • J’adore les discours médiatiques depuis plusieurs semaines, qui prêtent des actions à Boutef : il "annonce" sa candidature, il "promet" de céder le pouvoir, il "renonce" et "reporte" sine die les élections... dans l’hypothèse où il serait encore en vie, on ne sait même pas s’il a toute sa tête, mais on sait qu’il n’est en mesure de rien faire d’autre que respirer. Mais on lui attribue encore des actions politiques, qui plus est majeures.

     

    Répondre à ce message

    • Soit vous n’êtes pas Algérien et dire « Boutef »
      est inconvenant, soit vous l’êtes et le dire est condamnable. Mais il est vrai qu’en France on appelle le Saint-Père (fut-il de circonstance, disons, et c’est significatif alors) François. Tout fout le camp.
      Bouteflika, amoindri aujourd’hui, et Dieu sait mon ressentiment envers FLN/ALN mérite mieux. Il est de l’époque « De Gaulle » (que je n’aime pas pour autant), de l’époque où le Politique méritait encore respect.

       
  • #2160167

    Il aura ainsi utilisé tous les moyens pour avoir et garder le pouvoir : imposé par l’armée, maintenu par des fraudes électorales, prolongé sans besoin d’élection. Faut le faire !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents