Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Censure macronienne : le blog de Jacques Sapir bloqué pour "tribune politique partisane"

Face à la fermeture de son blog Russeurope hébergé sur le portail universitaire OpenEdition, Jacques Sapir dénonce une décision basée, selon lui, sur des motifs fallacieux. Plusieurs membres des milieux universitaires lui ont apporté leur soutien.

 

Accusé d’avoir utilisé son blog comme « tribune politique partisane » et de publier des textes « déconnectés du contexte académique et scientifique » par Marin Dacos, chercheur au CNRS et fondateur d’OpenEdition, Jacques Sapir a dénoncé auprès de RT France « une accusation parfaitement gratuite, et fausse ».

« Tous mes textes sont en relation, directe ou indirecte, avec mes recherches. Quand OpenEdition et Hypotheses.org m’ont signifié qu’il y avait un problème, les quatre notes qu’ils ont cités étaient des copies d’articles, ou des références à mon travail », nous a-t-il confié le 27 septembre.

L’économie peut être elle traitée sans parler de politique ? « C’est strictement impossible », répond le chercheur à l’EHESS, avant de préciser que toutes ses notes « politiques » sont en références à ses recherches, à ses livres et à ses articles. « Je ne me suis jamais prononcé hors de ce cadre », a-t-il assuré.

Constatant que d’autres blogs, tels que celui de son ami sociologue Michel Wieviorka, contenant des articles publiés dans des journaux, Jacques Sapir s’interroge sur la différence de traitement dont il fait l’objet.

« Je m’interroge aussi sur les fonctions aujourd’hui occupées par le responsable, Marin Dacos, et je me demande s’il n’y a pas, pour le moins, conflit d’intérêts », a-t-il lâché, faisant référence à la fonction de conseiller scientifique pour la science ouverte au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du responsable d’OpenEdition.

Contacté par RT France, Marin Dacos n’a pas encore donné suite à notre sollicitation.

 

Même académique, la pensée unique doit d’abord rester... unique

Jacques Sapir a reçu le soutien de nombreux internautes et d’universitaires, mais aussi de personnalités telles que Philippe Béchade, économiste membre des Éconoclastes, pour qui le chercheur paye avant tout ses prises de positions opposées à la politique d’Emmanuel Macron.

 

 

 

« La dictature en marche ! Toute ma solidarité à Jacques Sapir », a tweeté Paolo Becchi, professeur de philosophie à l’université de Gênes.

 

 

Hélène Clément-Pitiot, économiste à l’EHESS, a elle aussi apporté son soutien au chercheur. « Censure à outrance ! La dictature en marche passe à la vitesse supérieure », a-t-elle déclaré sur le réseau social Twitter. « Briser les formes institutionnelles de ce dialogue est un affront », a-t-elle ajouté dans un second message.

 

 

« C’est très exactement le problème. Et c’est pourquoi il faut faire pression sur Hypothèses », a commenté Jacques Sapir sur le réseau social, répondant à sa collègue économiste.

 

 

La centrifugeuse est en marche :

Sapir puni pour insoumission ? Voir sur E&R :

Sur l’état de la liberté d’expression en France,
voir chez Kontre Kulture :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents