Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Censure macronienne : le blog de Jacques Sapir bloqué pour "tribune politique partisane"

Face à la fermeture de son blog Russeurope hébergé sur le portail universitaire OpenEdition, Jacques Sapir dénonce une décision basée, selon lui, sur des motifs fallacieux. Plusieurs membres des milieux universitaires lui ont apporté leur soutien.

 

Accusé d’avoir utilisé son blog comme « tribune politique partisane » et de publier des textes « déconnectés du contexte académique et scientifique » par Marin Dacos, chercheur au CNRS et fondateur d’OpenEdition, Jacques Sapir a dénoncé auprès de RT France « une accusation parfaitement gratuite, et fausse ».

« Tous mes textes sont en relation, directe ou indirecte, avec mes recherches. Quand OpenEdition et Hypotheses.org m’ont signifié qu’il y avait un problème, les quatre notes qu’ils ont cités étaient des copies d’articles, ou des références à mon travail », nous a-t-il confié le 27 septembre.

L’économie peut être elle traitée sans parler de politique ? « C’est strictement impossible », répond le chercheur à l’EHESS, avant de préciser que toutes ses notes « politiques » sont en références à ses recherches, à ses livres et à ses articles. « Je ne me suis jamais prononcé hors de ce cadre », a-t-il assuré.

Constatant que d’autres blogs, tels que celui de son ami sociologue Michel Wieviorka, contenant des articles publiés dans des journaux, Jacques Sapir s’interroge sur la différence de traitement dont il fait l’objet.

« Je m’interroge aussi sur les fonctions aujourd’hui occupées par le responsable, Marin Dacos, et je me demande s’il n’y a pas, pour le moins, conflit d’intérêts », a-t-il lâché, faisant référence à la fonction de conseiller scientifique pour la science ouverte au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du responsable d’OpenEdition.

Contacté par RT France, Marin Dacos n’a pas encore donné suite à notre sollicitation.

 

Même académique, la pensée unique doit d’abord rester... unique

Jacques Sapir a reçu le soutien de nombreux internautes et d’universitaires, mais aussi de personnalités telles que Philippe Béchade, économiste membre des Éconoclastes, pour qui le chercheur paye avant tout ses prises de positions opposées à la politique d’Emmanuel Macron.

 

 

 

« La dictature en marche ! Toute ma solidarité à Jacques Sapir », a tweeté Paolo Becchi, professeur de philosophie à l’université de Gênes.

 

 

Hélène Clément-Pitiot, économiste à l’EHESS, a elle aussi apporté son soutien au chercheur. « Censure à outrance ! La dictature en marche passe à la vitesse supérieure », a-t-elle déclaré sur le réseau social Twitter. « Briser les formes institutionnelles de ce dialogue est un affront », a-t-elle ajouté dans un second message.

 

 

« C’est très exactement le problème. Et c’est pourquoi il faut faire pression sur Hypothèses », a commenté Jacques Sapir sur le réseau social, répondant à sa collègue économiste.

 

 

La centrifugeuse est en marche :

Sapir puni pour insoumission ? Voir sur E&R :

Sur l’état de la liberté d’expression en France,
voir chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sans ironie, y a t’il un recours auprès de la cour Européenne ?. Pour démêler ce panier de crabe qu’est devenue cette "France en Marche".

     

    • Je ne comprends pas : qu’est-ce qu’il en a à fiche, Jacques Sapir, de l’avis du minuscule Marin Dacos ?
      qu’est-ce qui l’empêche d’avoir sa propre plateforme, son propre blog ?
      Sinon, que c’est drôle l’intitulé : "Centre pour l’édition électronique ouverte". On voit comme c’est ouvert, oui. Vous pouvez l’intituler "Centre pour l’édition électronique du point de vue de moi-même, macron et mes potes "


  • A moins que je n’aie rien compris à ce qu’il dit Jacques Sapir ne m’a jamais semblé dangereux pour le pouvoir, la censure de son site révèle que petit Macron est très susceptible . Le plus comique c’est que Marin Dacos passe pour avoir été le promoteur du "libre accès" (open access) sur internet : l’ "accès" semble "libre" mais il faudra désormais montrer patte blanche - c’est à dire macronienne .

     

    • Sapir est très policé et semble n’écrire jamais un mot plus haut que l’autre, mais son sérieux et les nombreuses références de ses articles sont impitoyables pour les imposteurs de la pensée unique. Son dernier article sur la laïcité, que E&R vient de relayer, est d’une profondeur d’analyse qui par contraste remet Macron à sa place : celle d’un roitelet immature, d’un bouffon même pas drôle et ridicule.

      Bien sûr que si, Sapir est dangereux pour le pouvoir. Comme tous les gens sérieux, au bon sens du terme.


  • Et pendant ce temps, les bisounours regardent ailleurs …
    Et lorsque la bise arrivera … ou le baiser du diable plutot, il sera bien, trop tard !
    … mais quant donc les "citoyens" vont-ils enfin se réveiller ?

    Bravo et merci Mr Sapir


  • C’est énorme ! En quoi une tribune politique n’aurait-elle pas le droit d’être partisane, à supposer que l’inverse soit possible d’ailleurs, ce qui n’est pas le cas ? C’est insensé mais pas étonnant finalement.


  • Les sionistes veulent fermer toutes les fenêtres ouvertes sur la Russie, coupable d’empêcher la destruction totale de la Syrie .


  • Marin Dacos, perroquet de Macron, cherche sans doute un emploi de ministre dans le numérique . On croirait entendre Macron déclarer à Poutine que certains de ses journalistes travaillant à Paris ne sont que des agents de propagande . Quel loufiat !


  • Il ne faut pas se contenter de crier à la censure ou à la dictature mais accompagner le message d’une réflexion sur l’économie et le politique, indissociables, et sur le fait que l’économie n’est jamais neutre comme le prétendent certains parce que ça les arrange.
    Nous vivons dans un système capitaliste, qui est une idéologie (et non pas libéral, ni ultra-libéral, mais ploutocratique) dans laquelle l’intérêt de quelques uns prime sur l’intérêt général. Ce qui signifie que l’axiome "liberté, égalité, Fraternité" (qui doit se lire à l’envers normalement !) n’est qu’au mieux un vernis "humaniste" destiné à cacher la réalité économique (cf. Marion Sigaut), au pire une escroquerie de A à Z.
    Précision pour les gogos libéraux bas du front : être anti-capitaliste ne signifie nullement être communiste. Toute société possède son propre système économique. Tout dépend qui fixe les règles comment est réparti le pouvoir, et quels sont les buts.


  • Il me semble pourtant inoffensif, même pas d’appel au meurtre...
    Qui d’ailleurs peut être favorable à la "politique" actuellement menée depuis déjà 20 ans.


  • Jacques, nous pensons que tu as, maintenant, bien compris !!!

    Arrête de faire le grand écart et viens donc rejoindre les combattants cathos. Tu seras le bienvenu et tu seras rapidement à l’aise parmi nous !

     

  • Qui a dit que nous entrons petit à petit en dictature ? il y en a, il y a quelque temps trouvait ce mot un peu fort, mais non ce n’est pas une insulte mais malheureusement une triste vérité ? On glisse petit à petit dans un régime totalitaire, où la moindre oreille ne pourra dépasser sans être sanctionné . Nous entrons dangereusement dans un carcan qui nous privera de notre moindre liberté, de parole, de circuler, de vivre. Le blog de Jacques Sapir bloqué est encore un exemple de plus, La demande de clôture du compte d’e&R, l’interdiction des spectacles de Dieudonné etc. etc. etc...ATTENTION DANGER !

     

    • Vous faites presque erreur quant aux termes employés et à la cible : tous ceux que vous citez sont ennuyés, ponctionnés, censurés, menacés, bousculés, agressés parfois et tous les participes passés que vous voudrez bien leur prêter.
      Mais ce sont les entités ou les personnalités qu’ils dénoncent qui vivent le véritable danger : quand bien même semblent-ils avoir le pouvoir. Car ceux-là savent bien qu’il suffit d’un élément déclencheur, un élément fédérateur pour que toute leur « construction » (dynastique ?) ne parte en vrille.
      Et plus vous subissez, et plus cela signifie que vous êtes près du but.

      Il suffira d’une étincelle ♫
      Oui, d’un rien, oui, d’un geste...


  • Peut-on vraiment faire une tribune politique non partisane ? Je demande l’avis aux experts car pour moi la politique est forcément partisane...

     

    • En effet. Et c’est même du bon sens et il n’est nul besoin d’être expert :-) On peut ajouter d’ailleurs que la censure, qui est elle aussi partisane, est condamnable ou du moins devrait l’être. Et témoigne par son caractère intrinsèquement excessif de cette absence de mesure qu’elle prétend voir et condamne chez les autres.


    • Soral et E&R car même si ils ont fait la promotion du FN aux dernières élections, Soral à toujours été le plus grand critique du FN et le seul à avoir exposé le pourquoi de son obsession sur l’Islam et ce dès 2011. Soral est le seul grand commentateur politique non partisan qui expose tout les partis.


  • vous ne comprenez pas ce qui est arrivé. Macron a gagné. le mondialisme n’a plus besoin de critiques et ne s’embête pas à les supprimer. c’est ce qui arrive à Soral, Dieudo, Delamarche, Jovanovic...


  • C’est très très bien ! Il faut que des gens honnêtes et à haute responsabilité se fassent modérés par le pouvoir, afin que ces derniers prennent enfin la mesure du problème actuel, à savoir : la prise du pouvoir par des pirates et imposteurs, aux méthodes fascistes, anticonstitutionnelles et fourbes, et que cela ne va pas s’arrêter de sitôt.


  • Je ne suis pas toujours d’accord avec J. Sapir, mais il est révoltant de l’empêcher de s’exprimer. Comme à la fin de l’ex-URSS, la chasse aux dissidents va s’intensifier.


  • Soutien à Jacques SAPIR


  • En tant qu’universitaire, j’ai toujours méprisé hypotheses.org et ses discours postmodernes, véritable capitulation de la pensée face aux puissances de la marchandise.
    Exemples sur la page d’accueil :
    - un article intitulé « [le rappeur] Médine à l’ENS (4) : valeurs actuelles »
    - un urbaniste faisant l’éloge du banc « Cémoi », un banc « hors-norme » où on ne peut visiblement pas s’asseoir
    - un article qui commence par « Ceux qui me suivent sur Twitter ou me connaissent « IRL » le savent, j’ai une légère addiction pour le cinéma. »

    On l’aura bien compris, la prétention scientifique de ce site ne réside que dans son nom de domaine, qui malheureusement appartient de fait à un censeur qui ne voudrait surtout pas exposer des faits qui précisément, infirment certaines hypothèses.


  • Quelle connerie !

    Censurer une tribune politique partisane est forcément une action de censure partisane !
    Ceci ce serait passé en Corée du Nord , que j`aurai pu comprendre ...

    Je ne suis pas d`accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu`à la mort pour que vous puissiez le dire ?
    Sacré président par défaut , il nous ferait presque regretter Hollande ...


  • Petit rappel historique : les sieurs Diderot et D’Alembert qui ne se bornaient qu’à la « simple » définition pour nous en offrir toute la connaissance, en ont aussi bavé des ronds de cuir et pour autant avions-nous, là, quelques érudits et autres génies dans leurs vastes matières...
    Seulement voilà : le « gratin » en décide parfois autrement qu’il faille avoir moult plans B.


  • Je suis quand-même un peu surpris qu’un analyste aussi pointu que Jacques Sapir n’ait pas vu venir cette censure et n’a pas entreprit de construire une site dont il détiendrait les clefs, à l’instar du Saker, lequel était hébergé sur blogspot et a ensuite créé son propre site, justement pour ne pas de faire coincer par le "système".


  • Dans ses derniers billets, Sapir a commenté des déclarations parfaitement scandaleuses de Macron. Les "fainéants" n’est qu’un exemple choisi dans le florilège macronien. Ce président de la République contrôle sa "communication" et n’accepte pas qu’un péquin doute de sa "très grande valeur". Il censure tout ce qui ne pense pas comme lui.


  • Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage.
    On veut se débarrasser de Sapir sous des prétextes fallacieux en effet. On censure sur Wikipedia Pierre Jovanovic avec des pseudo-arguments - et j’imagine qu’il en a été de même pour Pierre Hillard.
    Bref, c’est un signe des temps : on n’étouffe plus, on censure directe !


  • Aux Armes Citoyens !!!


  • Analyste brillant, d’une intelligence remarquable et orateur très plaisant, je ne m’étonne pas qu’on lui barre la route, tant il affiche une volonté de mettre au jour les vérités économiques mondiales depuis des années. Tout mon soutien à M. Sapir !


Commentaires suivants