Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ces malades qui nous gouvernent : masque obligatoire dans les écoles à la rentrée

« La communauté éducative l’attendait, c’est chose faite : Jean-Michel Blanquer a affirmé, jeudi 20 août, que le port du masque serait “systématique à partir du collège”, “et pas seulement quand il n’y a pas de distance physique”. Un tour de vis par rapport à la dernière version du protocole sanitaire de l’Éducation nationale, diffusé le 20 juillet dans les académies, qui déclarait le masque obligatoire uniquement “lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie”. » (Le Monde)

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a rejoint le camp des durs, des covidistes, du Conseil scientifique et des multinationales du médicament. Il est prêt à foutre l’éducation de 12 millions d’enfants et de jeunes en l’air pour entretenir une psychose qui n’a plus lieu d’être. Nous sommes gouvernés par des fous, des diviseurs et des destructeurs.

 

 

La vidéo ayant sauté, avant de retrouver l’interview en entier, en voici le résumé par le site du service public audiovisuel :

 

Et la vidéo Dailymotion (qui met du temps à démarrer) :

 

Le virus a disparu, mais les ingénieurs sociaux le font revivre artificiellement pour garder le pouvoir sur les Français. Les enfants, nos enfants vont trinquer : ils vont se balader dans des classes surchargées avec des masques, donnant un aspect grotesque à un enseignement qui est en train de s’effondrer sous sa propre connerie.

On notera que les syndicats d’enseignants sont quasiment tous d’accord avec cette mesure à la fois liberticide et éducativicide. Le Monde a recueilli les propos de leurs représentants :

« Le durcissement de la ligne sur la question des masques est bien accueilli. “C’est un peu plus clair que dans la dernière version du protocole”, se félicite Catherine Nave-Bekhti, du SGEN-CFDT. “C’est la principale annonce de ce soir et c’est ce que l’on attendait”, ajoute Sophie Venetitay, du SNES-FSU, tout en soulignant le problème de la fourniture des masques pour les familles les plus démunies. »

Complètement à l’ouest : pour eux, le problème n’est pas d’étouffer les enfants, mais s’il y aura assez de masques pour ceux qui n’en ont pas les moyens ! Surréaliste ! Délirant !

« Cet aspect fait aussi vivement réagir la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et les deux organisations, qui réclament la mise à disposition gratuite de masques pour les enfants de plus de 11 ans. Interrogé sur la capacité de l’Éducation nationale à fournir des stocks, Jean-Michel Blanquer a assuré que les personnels seraient équipés. En revanche, les élèves de plus de 11 ans doivent venir avec leur masque, “comme on vient avec sa trousse”, a-t-il ajouté. »

Naturellement, le port du masque obligatoire pour tous les élèves dans des espaces confinés rend obsolète le délire des « gestes barrières ». Comment concilier toutes les conneries venues d’en haut, c’est l’équation à trois inconnues à laquelle seront confrontés les chefs d’établissements. On souhaite bonne chance aux profs, qui avaient déjà assez de mal avec la baisse de niveau, la chute de l’autorité, la montée de la violence et autres babioles.

« Pour les organisations syndicales, le discours ministériel laisse cependant de nombreux points en suspens. Jean-Michel Blanquer a présenté le port du masque systématique comme un “ajout”, en réaffirmant la viabilité du protocole sanitaire existant, qui se fonde sur des recommandations données par le Haut Conseil de la santé publique au début du mois de juillet. Ce texte rappelle les gestes barrières et précise que la distance sociale n’est plus obligatoire “lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves”. En outre, les brassages et regroupements doivent être limités “dans la mesure du possible”. »

Blanquer en appelle au « Haut Conseil de la santé publique », l’entité qui a remplacé le Conseil scientifique, littéralement laminé par les critiques, pour assurer la propagande gouvernementale et légitimer l’entretien de la psychose. Cette mesure inepte et dangereuse pour la santé de tous – les mômes vont mal respirer dans des classes déjà saturées en CO2 – aura bien évidemment des conséquences politiques et sociales, certains parents refuseront certainement d’envoyer leur gosse masqué en classe-étouffoir. Pour apprendre quoi ? La propagande du Système ? Comment peut-on imaginer un instant apprendre quelque chose de correct au milieu d’un mensonge énorme et généralisé ?

Au moment où Macron disait ne pas vouloir reconfiner le pays, pour éviter une destruction totale de l’économie, voilà qu’un ministre d’État envoie un message contradictoire, relançant la psychose chez les enfants, les plus fragiles d’entre nous. Le Pr Raoult a raison, le mensonge sanitaire autour du Covid-19 aura des conséquences, et elles seront « sanglantes », comme pour l’affaire du sang contaminé qui aura plombé le PS dans les années 80.

En attendant, comme le prouvent Perronne et Toussaint, des milliers de Français sont morts pour rien et des millions d’enfants vont avoir encore plus de mal à apprendre dans une école qui est devenue le laboratoire vivant d’une caste de sadiques, on pourrait presque dire de satanistes. Voyez la fin de l’article du Monde :

« Et puisque la rentrée du 22 juin n’avait pas vu le retour de tous les élèves, celle de septembre fait figure de “crash test”. “L’institution fait le pari de la reprise massive, analyse encore Philippe Vincent. S’il faut, par endroits, mettre en place des règles plus drastiques, cela sera fait au cas par cas”. Mais d’autres sont moins optimistes. “Il n’est pas impossible que d’ici le 1er septembre la situation sanitaire évolue”, craint Jean-Rémi Girard au SNALC, qui prévient que l’école pourrait être rattrapée par “la double nécessité du masque plus de la distanciation physique, comme le Haut Conseil de la santé publique commence à le recommander”. »

On comprend accessoirement pourquoi le syndicalisme s’est effondré en France...

Il est temps, avec Carmen, de faire l’école à la maison, loin de ces malades qui nous gouvernent.

Après l’économie, la destruction de l’école

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

155 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est pas des « malades », c’est des « vendus ... »

     

  • Je n’aurai jamais cru assister à une telle démence de la part d’un pouvoir politique, ou bien pire encore, une telle soumission criminelle à un projet d’ingénierie sociale et de destruction de pays entiers. Nous sommes effectivement en guerre, et la Justice et les forces de l’ordre ont choisi le camp des ennemis des peuples.

    Un pas est franchi, où la bêtise des uns et des autres n’est plus une excuse que l’on puisse accorder, il faudra rendre gorge un jour ou l’autre de cette gabegie conduisant au désastre généralisé.


  • Le pire c est qu ils sont capable de rendre obligatoire le vaccin de la bête pour accéder a l école en 2021...

    Combien de pays imposent le masque ? Ils veulent tuer le lien social et diviser encore plus la société...

     

    • Bien sûr ! Ils vont même le rajouter aux 11 vaccins obligatoires pour les nouveaux nés ! Ça fera 12 vaccins inoculés aux bébés ! Tout ceci sans tests sur les effets à long terme et les conséquences sur l’organisme ! Un crime contre l’humanité qui sera constaté dans 10 ou 15 ans quand les criminels responsables seront oubliés et jouiront d’une retraite confortable !


  • Je suis aujourd’hui absolument convaincu qu’il y a quelque chose de surnaturel dans la tournure des événements .
    Je ne suis pas un illuminé, mais un observateur lucide des faits .
    Je sais le rôle du monde de l’argent, le rôle des lobbies (pharmaceutiques , communautaires et eschatologiques ).
    Je sais le rôle de la bêtise humaine, le rôle de la peur qui expliquent les réactions des masses face aux savantes manipulations des pervers qui nous gouvernent, et aux ultra-pervers qui gouvernent dans l’ombre ceux qui nous gouvernent .
    Mais cela n’explique pas tout ... il y a manifestement dans le domaine subtil, psychique, des énergies, des entités maléfiques qui sont à l’oeuvre .
    Donc le combat , le vrai combat n’est peut être pas dans le domaine physique, mais à l’intérieur de nous même .

     

    • Totalement exact. L’étude sérieuse des traditions ésotériques et initiatiques— tout comme la physique quantique d’ailleurs— nous démontre sans l’ombre d’un doute la puissance operative de l’invisible (immatériel) sur le visible (matériel). Les dirigeants occultes qui œuvrent derrière nos dirigeants officiels sont tous des grands initiés, kabalistes, satanistes etc..( c’est à ça que servent les loges). Ils orientent la sémantique, le verbe (l’onde ), les symboles (ondes de forme) afin d’incliner puissamment nos subconciences et d’ impacter nos corps émotionnels. C’est une science magnétique ancestrale et subliminale qui tourne à plein aujourd’hui pour siphonner nos souverainetes individuelles et collectives.


    • Si je ne m’abuse, toutes les sociétés traditionnelles interprétaient les boulversements du monde comme la conséquence d’un déséquilibre de l’ordre des choses. D’un point chrétien l’Eglise nous demande essentiellement d’accomplir notre devoir d’état et de cultiver la charité.


    • Tout à fait d’accord en attendant si on ne descend pas dans la rue on va pouvoir continuer à tirer des plans sur la comète pendant logtemps. 12sept.


    • « il y a manifestement dans le domaine subtil, psychique, des énergies, des entités maléfiques qui sont à l’oeuvre »

      Oui mais l’inverse est aussi vrai : les cohortes angéliques travaillent également constamment à guider et influencer les âmes dans la bonne direction, car ’Dieu’ souhaite rassembler toutes les âmes à lui - pareil pour Satan.
      J’avais lu ça dans un des bouquins à la boîte d’édition de Jovanovic, Le Jardin des Livres ("L’Explorateur de l’Au-delà" peut-être).

      Le truc c’est qu’entre les deux, influences négatives et positives, nous est entièrement laissé notre libre-arbitre. C’est nous seuls qui pouvons choisir, sachant que fondamentalement on ne peut pas servir deux maîtres, il y a forcément une tendance qui prime sur l’autre.


    • Petithous, Krunk, Sédévacantiste : je vous rejoins totalement.

      Je dirai, pour compléter vos propos et paraphraser Guénon, que nous avons quitté la solidification du monde matérialiste et scientiste pour entrer de plain pied dans le monde de la dissolution diabolique. La raison n’a plus cours, le monde sensible ne s’explique plus par lui-même comme il semblait le faire durant l’époque qui vient de se terminer, il est le jouet du monde subtil dans ses acceptions les plus néfastes.

      La guerre de tous contre tous a déjà commencé, les heures les plus sombres sont devant nous. Poussé au bout de sa logique, ce système nous laissera seuls face au diable, l’enjeu étant de rester dans la lumière du bien, du beau, du vrai quoiqu’il en coûte. C’est l’épreuve parmi les épreuves, les plus tièdes choisiront leur camps tôt ou tard, de gré ou de force.
      Serons-nous à la hauteur ? Dieu seul le sait.

      Cette guerre est bien intérieure mais pas seulement : c’est une guerre spirituelle.
      Le seul combat qui vaille d’être mené.


    • pas besoin d’avoir recours à la magie pour expliquer cette situation, c’est simplement une mise en soumission totale de la population rendue possible par une série de causes bien établies
      1)la montée en puissance du rôle de l’état dans tous les domaines ( économique, social, sociétal, nutritionnel éducationel, sanitaire, et surtout idéologique (même une cuvette de chiottes a besoin d’une norme gouvernementale).
      2) un progrès technologique qui permet de surveiller individuellement tout citoyen en temps réel et donc le manipuler totalement.
      la volonté de puissance mégalomaniaque a toujours existé, mais il lui manquait les moyens pour y parvenir (une état surpuissant et une technologie efficace)
      Notre avenir, si on n’y prend pas garde, c’est la fourmillière
      l’ennemi est l’état car c’est l’outil ultime de la soumission
      et l’état c’est
      1) la loi ( avant tout pour le justifier)
      2)la monnaie pour le faire vivre (la monnaie a toujours été une invention étatique pour permettre de récolter l’impôt.
      les élites mondialistes sont les méchants, mais sans état, elles seraient totalement impuissantes.


    • Attention, la seule voie est celle du Christ, tout le reste n’est que mensonge, tromperie et occultisme. Le Christ uniquement. Et plus vite on y reviendra, plus vite nos problèmes se réglèront.
      Car tous les autres courants, sans exception aucune, trompent les hommes en les enfermant dans leur propre raisonnement, or, le raisonnement de tout homme est faillible, d’où la nécessité qu’à un moment donné le Christ rentre dans l’équation. Adressez vous à lui directement et demandez lui qu’il vous guide : "Nul ne vient au Père QUE par moi". Aucun autre homme, aussi intelligent ou cultivé soit il, ne pourra jamais vous apporter plus que lui. Et par ailleurs, le temps presse, on a plus le choix.


    • @popaul. Ouais, ben ça fait 2000 ans qu’on l’attend le Christ ! Il compte laisser pourir la situation encore longtemps ? Pendant qu’on attend la venue du messie on se laisse faire, on subi et on se répend en jérémiades ! Religion de soumis pleurnichards qui fait bien l’affaire du système !


    • Désinformation franc maçonnique typique de la part de Palm Beach... Le Christ ne dit certainement pas "attendez mon retour le cul assis", bien au contraire, c’est une exortation au combat, total et permanent, contre les forces du mal.
      D’ailleurs, relis l’Histoire de France : construction de villes fortifiées, d’églises fortifiées, de murailles, de châteaux, formation des chevaliers, croisades, guerres pour repousser les envahisseurs, tout ça au nom de la foi et de la Justice, de la préservation du bien commun inspiré directement par le christianisme.
      Si de nombreux français, au lieu de croire les sornettes des frères des loges, revenaient à cette foi là, alors Dieu pourrait faire quelque chose pour nous, seulement : Il nous a fait libre de décider et les français ont une très forte aspiration au masochisme.
      Voilà, pour le pourquoi du comment.
      Et conseil amical : quitte les francs macs, ils te trompent.


  • en l’absence d’un vaccin pour les ’cerveaux malades’ , il ne leur reste plus qu’à tenter l’entonnoir sur la tête comme solution alternative..le résultat n’est pas davantage garanti qu’un quelconque vaccin , mais au moins l’innocuité de l’entonnoir est assurée..

     

    • Il va de soi que les cerveaux malades sont ceux d’où émanent l’ensemble des décisions, contre décisions et indécisions depuis l’émergence de cette crise (de rire) .. et non pas le professeur Toussaint dont l’intelligence et l’honnêteté dépassent de loin le crétinisme médiatique ambiant ..Notamment CNews qui ne prend même pas le soin de rediffuser cette séquence pourtant essentielle sur son site.. La désinformation bat son plein, mais le crétinisme ne se transmet pas par les ondes sauf par consentement délibéré..


  • Juste, ils savent pas ce que c’est l’hypoxie ? Porter ce foutu masque, c’est pas bon non plus pour le sang.

    Ah mais oui, ils veulent qu’on crève, non c’est bon j’ai rien dit ! Vous êtes les meilleurs, Messieurs du gouvernement, changez rien !


  • 5g et distanciation sociale, c’est pourtant clair non ?
    On veut supprimer les déplacements et les rassemblements physiques des gens. La 5g permettra de faire tourner le monde réel avec des interractions virtuelles. Les programmes à distance de l’Education Nationale sont tous prêts, il n’a plus qu’à astreindre les élèves à résidence, dès que la 5g sera totalement opérationnelle. Elle sera payante aussi.


  • Un peuple de moutons génère un gouvernement de loups. La force de ces malades avides de pouvoir et d’argent est le maintien de la plèbe dans l’ignorance.Depuis 6 mois matin, midi, et soir c’est codiv, plus rien n’existe, les autres maladies bien plus mortelles ont disparues,les problèmes sociaux environnementaux,politiques idem, la diversion fonctionne.Les gens font confiance à ces autorités corrompues, ils ne se posent même plus de questions. Les effets sanitaires, sociaux se dilueront dans le temps et le lien avec ces mesures dictatoriales sera difficilement démontrable.
    " Répandre la peur est la façon la plus efficace de rassembler les moutons auprès des chiens et des bergers"
    "La victime de la manipulation mentale ignore qu’elle est une victime.Les murs de sa prison lui sont invisibles et elle se croit libre" A Huxley

     

    • @jesuismoi
      Un peuple de moutons

      T as tout dit camarade, c est fou le nombre de gens complètement soumis et lobotomisés devant tant d évidences face à cette manipulation du couillonavirus
      Tu te dis plus c est gros plus ça passe et ces ordures du gouverne-ment qui se contredisent à longueur de journée ça n eveille même pas les esprits de la majorité des mougeons
      C est la qu’ on se dit qu’ ils ont de l avance pour faire accepter toutes leurs saloperies : masqués .distanciation sociale . vaccin...
      Je ne prétend pas être un révolutionnaire mais juste un esprit éveillé et si au moins 50 % de la populace l était ces satanistes ne se comporteraient pas comme ca


  • les gauchistes, de coeurs ou d’actions, meneurs et suivants, se battent pour avoir des masques gratuits , encore une fois ils allègent de quelques grains le poids de la chaine et du collier, dans 6 mois ils demanderont une "allocation masque"

    sinon, le masque sous ou devant le foulard ? car au final c’est itou, ! l’un et l’autre servent une croyance au service d’un dogme

    que ces mesures s’appliquent aussi a tous ceux qui animent les plateaux télé et les studios des radios, espaces clos obligent, ils vont très vite comprendre et mesurer les effets de celles ci, pour l’instant ils semblent s’en dispenser
    les masquer c’est d’une certaine manière les museler

    vous verrez ils en seront dispensés pour assurer la communication utiles, les éléments de langage, expliquant pourquoi vous, vous ne l’êtes pas et pas près de l’être !

     

    • Alain Marschall, dans les GG, ce jour, a expliqué qu’ls ne seraient pas contraints de porter le masque, sur les plateaux TV, car un médecin étant venu faire une intervention, avait dit que vu la hauteur de plafond et la superficie de la pièce, cela ne serait bien évidemment pas nécessaire.
      "En plus on contrôle, leurs températures". Ben tient et pour les asymtomatiques, c’est ballot, son discours, ils font comment, depuis le début de cette farce.
      Par contre, dès qu’ils quitteront le plateau, ils devront porter le masque.
      Les postillons, reprendraient-ils de la vigueur, dans les autres espaces ???
      Il est vrai que dans les grandes et moyennes surfaces, nous sommes presque obligés de ramper, pour faire nos courses, plafonds tellement bas.
      Dehors, vu la hauteur, ah ben là !!!! le ciel est très bas de plafond. C’est pour cela, sans doute, que le transport aérien est en déconfiture.

      Mais laissons faire, c’est un argument à opposer aux moutons.


  • Une école pour laver les cerveaux et encrasser les poumons.


  • Toujours la dictature d’un quarteron d’abrutis se faisant appeler "haut conseil de la santé publique " ! D’où ils viennent ? Qui ils sont ? Quels sont leurs qualifications ?Aussi incompétent et criminel que le "conseil scientifique " de sinistre mémoire, au vu de leurs résultats (30.000 morts), ce politburo prétend régenter nos vies et nos libertés ! C’est beau la démocrassie !


  • Il nous font CHI**, c’est reparti pour la couture, masque en gaz de lin léger pour mes gamins pour qu’ils puissent respirer et éviter de les rendre encore plus affaiblis et malades pour l’hiver. Vitamine D, fruits et légumes locaux, lait de ferme non pasteurisé, magnésium transdermique, propolis...
    Au delà de l’humiliation et de la soumission, ils sont en train de nous rendre malades tant d’un point de vue physiologique que psychologique....
    Prenez soin de vous !

     

  • Tristesse d’un monde où disparaît la communication non verbale liée à toutes nos expressions faciales... Bon courage aux enseignants qui vont devoir jouer les physionomistes sur la base de moitiés de visages...

     

    • @ Suzanne

      Mon fils qui est prof d’anglais me disait que déjà il est dans un collège où il y a des difficultés d’apprentissage, qu’habituellement les enfants ont du mal parler quand on les interroge et qu’il doit les faire répéter et qu’avec le masque ça risque d’être très difficile. A ce sujet quand on parle derrière le masque on a l’impression d’aboyer...
      Mon mari dans un magasin a du répéter 2 fois son adresse au vendeur qui n’entendais pas bien ou ne comprenait pas et il a du baisser le masque à la fin pour répéter une 3ème fois son adresse. On comprend pourquoi sur les plateaux télé, les invités ne portent pas de masques, car ils auraient l’air de chiens qui aboient.


  • Ils veulent aller au bout de la destruction parce que le peuple ne réagit pas .Tout tien sur de la propagande, sans aucune preuve .On nous parle de morts, ma personne n’en a vu un seul, il suffit de demander autour de vous .Lorsqu’il y aurait soi-disant un mort du Covid, personne n’a vu le dossier se rapportant au décès car il suffit de dire qu’il est mort du Covid alors qu’il a fait un arrêt cérébral ou autre chose .Comme cela on peut balancer n’importe quel chiffre et inventer des morts à n’en plus finir .Annoncer des chiffres de mortalité, c’est une injection de peur envoyée dans le crâne des plus psychologiquement vulnérables .Tout est basé là-dessus .Maintenant, ils s’attaquent aux enfants avec les masques obligatoires à l’école, un pas de plus vers la peur et des pathologies qui risquent de prendre de l’ampleur car le masque est un problème sanitaire dangereux et qui n’a rien d’efficace en matière de protection virale ,surtout dans un endroit fermé comme une classe qui n’est pas aseptisé comme dans un hôpital .Encore une stupidité supplémentaire
    Nos politiques sont dangereux, débiles, irresponsables .

     

  • Blanquer l’ingénieur social du malheur français.
    Bain and Company, société mondialiste fondée par le Boston Consulting Group émanation de la CIA lui dicte son agenda.

    WWG1WGA !

     

    • Tout à fait, et c’est bien normal puisque Blanquer (dont la consonance du nom est déjà suspecte) fait partie intégrante de la clique mondialo-sioniste, souvenez-vous que le pouvoir profond le poussait comme possible premier ministre avant Castex, et il suffira de lire sur internet sa généalogie avec de nombreux antécédents allogènes pour s’en convaincre.


  • Excellent article. Oui, on est bien dirigé par des fous ! Nos enfants sont les premiers touchés, car c’est des le plus jeune âge qu’ils seront conditionnés par un lavage de cerveau par un système éducatif névrosé et sadique. Comment peut on imaginer des enfants porter le masque toute la journée à l’école ? C’est de la folie !


  • Ne pas envoyer son enfant à l’école n’est plus une désobéissance civique , mais d’utilité citoyenne

     

    • Ne pas envoyer son enfant à l’école est une urgence vitale pour la santé et l’équilibre de celui-ci, des heures durant avec un masque entraînant une réduction de 20% de leur oxygène, augmentation du taux de CO2 qu’ils vont respirer au risque de syncope, respirant leurs propres germes bactériologiques, streptocoques, staphylocoques, champignons... détresses respiratoires du fait de l’accumulation de ces stress. Bref il va y avoir de graves séquelles physiques et psychologiques, mais c’est le dernier souci de la macronie...


  • Monument Georgia Stones : réduire la population à 5OO millions d’habitants !
    Voilà un moyen (entr’autres) d’y parvenir !
    Le masque à la fois dans les classes et dans la cour , avec un court répit pour manger à la cantine , ça devient délirant ! Mais ce qui est encore plus délirant, c’est que ces décisions sont approuvées par ceux qui devraient s’en indigner !
    Que faire ?

     

  • Je ne sais pas ce qui m’énerve le plus :
    l’orchestration de cette fausse pandémie par nos gouvernants qui n’a pas fait plus de morts qu’une année ordinaire
    ou bien la fainéantise des prof qui sous couvert de s’organiser réclament via leurs syndicats 1 semaine de plus sans les élèves...

    Franchement depuis mars certains prof ne font rien, on les paye pour transmettre les savoirs, l’ont-ils oublié ?

     

    • Je suis prof et je n’ai rien réclamé de la sorte au syndicat ni à blanquer d’ailleurs.
      Je subis comme vous leurs injonctions sans queue ni tête.
      Depuis mars on nous impose un rythme de travail que vous ne pouvez imaginer tellement vous avez des a priori sur l’ensemble de la profession. Avec notre matériel personnel et la débrouille pour organiser au mieux le suivi des élèves à distance.
      Le confinement c’est pas nous qui l’avons décidé et on a du assumer le reste à notre corps défendant et ce qui est malheureux c’est qu’on nous dénigre sans cesse, le ministre en premier lieu. Car la devise diviser pour mieux régner n’a jamais été aussi réelle.
      Je suis contre les masques que je n’ai jamais porté et ce matin j’apprends comme vous qu’il est imposé.
      Il faut arrêter de se décharger sur les autres, ce qu’il se passe actuellement concerne tout le monde et ce n’est quand étant tous ensemble qu’on pourra les faire reculer.
      Que voulez vous si une grande partie de la population est lobotomisée, c’est pas de notre faute à nous.
      Le mattraquage est sans pitié et comme il n’y a pas de résistance c’est open bar dans l’humiliation quotidienne.
      De nombreux professeurs sont contre ce qu’il se passe, mais nous reflètons la société, on y échappe malheureusement pas. Mais ce qui se décide en haut vraiment n’est pas de notre ressort.
      C’est comme si vous disiez que les décisions que prend Macron et sa clique sont voulues par les français.
      Arrêtez la démagogie un moment s’il vous plaît.


    • Jassay

      N’y a t-il pas de réunion de pré rentrée ou tout autre moyen qui vous permette de communiquer avec les parents d’élèves, afin de trouver parmi ces derniers ceux qui sont contre et ceux qui doutent et de vous rassembler pour créer un groupe de pression ? Vos voix aussi ont droit au chapitre.


    • Paul

      Non. Les réunions, de pré-rentrée ou autres, ne sont absolument pas faites pour dialoguer et trouver des solutions ensemble. Ce sont des convocations où sont annoncées les décisions prises en amont et en haut lieu par la haute fonction publique énarchienne/franc-maçonne. Ces décisions, ces réformes destructrices, sont irrévocables et ne donnent lieu qu’à de fausses discussions puisque tout est imposé sans aucune concertation avec la piétaille que sont les professeurs. Si une voix trop discordante s’élève, alors elle est repérée et, croyez-moi, la hiérarchie a les moyens de rendre la vie d’un enseignant récalcitrant très pénible (avancement, emploi du temps, classes pourries, inspections), même si elle ne peut pas formellement le licencier.
      Il y a chez les enseignants une forte proportion de gens obéissants et même serviles, qui ont peur de faire face à l’autorité. Je ne pense pas que c’est leur apanage, on voit ça partout ailleurs. La majeure partie des profs n’a pas le courage de démissionner même si beaucoup ne sont plus heureux dans ce métier et attendent l’heure de la retraite en courbant l’échine et en profitant des deux derniers avantages de la profession, la sécurité de l’emploi et les 16 semaines de congés, qui sont souvent leur seule motivation pour continuer à supporter ce métier devenu tellement merdique et méprisé.
      Etre prof aujourd’hui est plus que jamais un métier de con consentant. Franchement, exiger un niveau BAC +5 pour faire ce qu’ils font, face à un public dont le niveau général, culturel et QI, est en chute libre, on ne voit plus trop l’intérêt. Etant donné ce qu’on demande aux profs et le degré d’exigence qu’on leur demande face aux élèves, un BAFA serait largement suffisant. Et ce que je dis n’est pas une simple boutade mais une réalité.
      Quant aux syndicats, leur responsabilité est immense dans ce naufrage collectif. A part faire du corporatisme de bas étage, ils n’ont aucune utilité.
      La seule solution pour un enseignant qui ne supporte plus tout cela est la démission. Mais ce n’est pas une décision facile à prendre et à peine 2,5% d’entre eux ont ce courage. Je pense que c’est le cas de la grande majorité des salariés français qui, même s’ils sont malheureux sur leur lieu de travail, n’ont ni le courage ni souvent les moyens de claquer la porte.
      Franchement le feu sacré, le désir de transmettre, la joie d’être en classe et autres billevesées d’un autre âge, l’enseignant moyen n’en a strictement plus rien à foutre.


    • Oui je sais combien cette institution est noyautée et je connais bien aussi le niveau de soumission des français en général, mais cela ne change hélas en rien ce qui va arriver aux enfants à la rentrée, d’où ma question : comment réunir profs et parents non soumis dans l’intérêt des enfants ?


    • Non Paul, les esprits critiques sont trop peu nombreux aussi bien chez les parents que chez les enseignants et ceux qui voudraient, minoritaires, ne le font pas car ils seraient trop isolés, exposés et vulnérables. Un peu comme un CRS qui critiquerait les ordres qu’on lui donne ou un militaire qui émettrait des doutes sur les interventions extérieures de la France en Afrique ou au Moyen-Orient. Les Laurent N’Guyen ou Alexandre Langlois sont des exceptions car l’immense majorité de leurs collègues continuent à se taire et à obéir. Vous savez, une fois que vous avez joué aux héros et que vous êtes sanctionné, parfois très sévèrement, vous ne pouvez même pas compter sur ceux qui, anonymes, vous exhortaient à l’héroïsme sur les réseaux sociaux mais qui se gardent presque toujours de se mouiller eux-mêmes et vous laissent tomber.
      La seule alternative c’est la démission pour un prof et le retrait des enfants du système scolaire pour des parents.


    • Philippe

      Tous les profs ne pourront pas démissionner, tous les parents ne pourront pas retirer leurs enfants de l’école, et des sacrifices, nous sommes tenus d’en faire, en tant qu’adultes, pour les générations à venir : c’est notre devoir.

      Donc pour tous ceux qui se trouveront coincés, il va bien falloir réunir profs et parents récalcitrants, d’une part, et, d’autre part, vous n’avez pas besoin d’un grand nombre de personnes pour commencer, quelques uns suffisent. Comme il n’y a pas besoin non plus de rentrer directement en opposition avec tout le système : seulement émettre le droit au doute, ou citer l’oms, qui ne recommande pas le port du masque, ou mettre sur la table la question des conséquences psychologiques, le problème des interactions sociales etc etc, bref, il y a de quoi faire. Et, d’une manière générale, il vaut toujours mieux se lever contre une injustice dès le départ que des mois plus tard, car plus on attend, plus ca devient difficile, et plus les risques deviennent élevés.

      Pour finir, sur l’esprit critique : on verra ça plus tard, pour l’instant, on a une population qui croit les médias, sous hypnose, donc des personnes qui sont seulement contre suffiront. Le reste viendra ensuite, rien ne sert d’être trop exigeant dès le départ, c’est le meilleur moyen pour ne rien faire ou échouer, un pas, puis un autre, et encore un autre, suffiront largement.

      Pour finir, je pense que nous sommes tous d’accord ici : nous ne pouvons plus vivre comme ils nous l’imposent, c’est à dire comme des chiens, nous ne sommes pas le bétail à Macron, ni le bétail à Bill Gates, ni celui de l’Union Européenne ou des labos, nous avons atteint le point de non retour : ce sera notre liberté ou leur dictacture.


    • Bonjour,
      Je confirme en tt point ce qu’a exposé Jassay
      Ex prof de mathématiques de lycée, je n’ai passé que 3 ans ds l’E.N. avant de claquer définitivement la porte.
      Depuis j’ai enseigné ds le hors contrat (là où on peut réellement enseigner !) et suis devenue prof indépendant. Evidemment, on gagne encore moins que dans l’E.N. mais au moins j’ai gardé le feu sacré, à 47 ans, et j’adore mon métier.
      Je constate que le niveau en math a baissé de deux ans minimum depuis la fin des années 90, et les collègues me disent que c’est idem dans toutes les matières : on va droit dans le mur, et la dicature ’’sanitaire’’ en cours est un prétexte bien trouvé pour achever le mammouth une bonne fois pour toutes. Il est fortement question de ’’dématérialiser’’ de plus en plus l’enseignement, après l’expérience (grotesque) du télé enseignement généralisé pendant l’assignation à résidence du printemps. Tout cela avec un système informatique déficient et une possibilité de suivi des élèves complètement fantasmée...le quotidien de l’E N avec le grain de délire covidė en plus, quoi.


  • Un article qui commence par "la communauté éducative", déjà, ça part mal...



  • On notera que les syndicats d’enseignants sont quasiment tous d’accord avec cette mesure à la fois liberticide et éducativicide



    Sans blague ! Les syndicats sont en réalité des polices politiques au sein des différents corps qu’ils "représentent", de mémoire, depuis toujours. Il faudrait pas qu’un prof se mette à enseigner comment briser les chaînes de l’argent dette, comprenez-vous.


  • Comme beaucoup de parents n’ont pas le choix, solution alternative : fabriquer un masque en gaze de lin ou autre tissu très perméable à l’air. Couleur foncée, ça fait l’affaire.
    En attendant que la vérité soit révélée et que toute cette mafia rende des comptes.

     

  • La psychose est a son paroxysme pour que les gens se ruent sur le vaccin mais aussi pour le rendre obligatoire.

    Nous sommes en guerre.


  • Il est surréaliste d’observer que tous ces profs qui font la morale aux parents d’élèves en affichant une morgue insupportable, soient aussi des handicapés pour ce qui concerne la compréhension de l’ingénierie sociale et la géopolitique.
    Le plus gros contingent après l’Armée Rouge sur le Continent, pourrait mettre le Régime en place, à genoux. Et si en plus, il s’alliait aux Gilets Jaunes, je vous laisse imaginer. D’antan, il était dans la rue pour moins que cela. Pourquoi ne réagissent t-ils pas, les donneurs de leçons, qui pour la plupart, sont de gauche ?


  • Il faut vraiment qu’on se reveille car là ça devient urgent,le pays leur appartient pas bordel..ils nous traite comme du bétail..je bouillonne bouillonne..j espère qu’ils paieront sévères ces escroc collabo traite assassins..peuple de France réveillé nous

     

    • Ça sert à rien de bouillonner ou de s’énerver, ou de dire faut qu’on se réveille : on est déjà réveillé !
      Ce qu’il faut c’est travailler à l’unité, à la force du nombre, au rassemblement. Car ils ne sont qu’une poignée d’enculés. 1%, même pas.

      Il est là le travail de chacun. Et comme dit Soral "plus ça pètera tard, plus ça pètera fort" !


  • A mon avis,de toute façon, ils vont nous reconfiner rapidement, nous obligeant à travailler à distance comme des sagouins.Impossibilité totale d’enseigner convenablement, surtout aux plus faibles, absence de vraie relation humaine entre le prof et l’élève et désagrément d’avoir le cul posé dvt un ordinateur en permanence et de parler à une machine.Je suis enseignante et je suis écoeurée de reprendre ds de telles conditions.Déprime totale.


  • Déguisés en médecins, les fous disent aux bien-portants qu’ils sont malades. Je pensais exagérer un peu quand je me suis mis à penser ça il y a quelques années. Aujourd’hui, nous y sommes...


  • "Nous sommes gouvernés par des fous, des diviseurs et des destructeurs."
    Sont pas fous, suivent un plan bien précis !


  • Ces gens sont d’une connerie insondable.

    On le sentait depuis un bon bout de temps et on ne savait pas à quel niveau c’était ; eh bien on a la réponse avec ce Covid-19 depuis janvier :
    - Ils sont nuls, archi-nuls ... des cons et des imbéciles comme on en rencontre une fois dans sa vie, et encore ...

    Les Français n’étaient pas tous Gilets Jaunes, et surtout, dans leur grande majorité ils voulaient encore croire à leur État.

    C’est pourquoi ils mettent ce putain de masque.

    Mais la nullité des ces débiles va provoquer des catastrophes dans les mois et années qui viennent :
    - économie française détruite ;
    - éducation nationale détruite ;
    - agressivité générale qui va monter ;
    - haine anti-France des "quartiers" qui va monter brutalement ;
    - et absurdité partout.

    C’est l’effondrement qui s’annonce.

    > Préparons-nous.

    > Le grand défi qui se présente aux Français, c’est de parvenir à s’organiser, à recréer une économie, une institution d’enseignement, toute une organisation sociale, sans l’État, et même malgré et contre cet État.


  • Le titre de cet article est bien approprié, nous avons affaire, objectivement à des sadiques. Les syndicats ? Des pourisseurs avérés. Vivement l’implosion finale de cette idéologie lâche, mortifère, arrogantes même dans la connerie la plus recherchée. Je viens de terminer l’excellent livre d’Anne-Sophie Nogaret " Du mammouth au Titanic". Ce qu’elle décrit sur la déséducation nationale, l’état d’esprit qui y règne peut très bien s’appliquer partout dans notre société déliquescente : politique, entreprises privée, église conciliaire, police, armée etc. où nous ne voyons que faiblesses, tartuferies, fanfaronnades et surtout une lâcheté incommensurable.


  • Ils veulent notre mort ces satanistes et ils s’attaquent à nos enfants. Vivement un réveil généralisé


  • Là ça devient insupportable.
    Ils touchent aux enfants et ça me met dans une rage
    indescriptible.
    Va falloir sérieusement s’organiser et
    reprendre le contrôle de ce pays.
    Tout du moins, freiner les ardeurs de ses satanistes
    en cols blanc.


  • ils ont adouci la peine en modifiant , - contrairement à ce qu’ils avaient annoncé, -une fois de plus leurs directives : le masque ne sera obligatoire, pour les élèves, qu’en lieu clos . Autre timide rayon de soleil de la part du Président de la PEEP : "Avec le masque, ce sera difficile pour les élèves de se concentrer " .
    Les "intervenants" se concentrent surtout sur le coût que ces masques vont engendrer, mais aucune allusion sur la santé.


  • C est quoi ce délire. Il n y a pas un moyen pour arrêter ces corrompus ? On parle de nos enfants là. Ils vont aller jusqu’où ? A l’intérieur de nos maisons ? Les dégâts psychologiques vont être terribles, en plus d’un manque d’oxygène.

     

  • J’ose ésperer que la majorité des parents n’enverront pas leurs enfants à l’école tant que ce cirque durera. Ça ressemble à une grosse blague. En tout cas, il est impossible d’être d’accord avec ça si on est sain d’esprit.

    C’est officiel. Ceux qui nous gouvernent sont complétement tarés.


  • J’en profite avant que j’oublie pour rappeler que :
    la chloroquine est un dérivé synthétique de la Quinine !
    Et trouve-t-on de la quinine ? Dans le Schweppes !
    Donc buvez du Schweppes (peu sucré comparé au Coca). Et mangez des pommes.
    Ajoutez-y pour les plus grands, quelques centilitres de vodka (le virus ne boit que de l’eau), une rondelle de citron et le tour est joué !

     

  • L’école machine de guerre du système !

    L’école est une machine infernale qui ne peut convenir qu’à certains enfants sous certaines conditions.
    Mais soyons honnête, celui qui en 2020 se plaint de l’éducation nationale pour :
    La méthode globale de l’enseignement du français.

    L’écriture inclusive.

    L’imposition, pour tous les élèves, du même chemin de réflexion normé (borné) afin d’obtenir un résultat.

    L’étude de textes de propagande bien choisis.

    La théorie du genre.

    La tablette pour remplacer les profs.

    Une vacuité totale dans l’enseignement des langues.

    La transmission de l’histoire à travers le prisme de l’endoctrinement.

    La perte de temps dans des options débiles.

    Le retard systématique dans l’étude des sciences et des techniques.

    Les aberrations dans l’approche des mathématiques.

    Le cirque dans la pratique du sport.

    Et pour finir le port du masque et la distanciation sociale.

    Celui, qui se plaint donc de tout cela, et qui envoie encore son enfant à l’école, a un sérieux problème de cohérence. Ca ne sert à rien de se battre, de risquer sa vie, et même de gagner si la génération suivante est incapable de reprendre le flambeau, car elle aura été formatée par l’ennemi.

    Peut-être même que, dans ce monde de chaos, celui qui réussit sa vie (ou, plus précisément, le couple qui réussit sa vie) est celui qui peut encore faire l’école à la maison contre vents et marées. Discret, caché, d’une certaine façon inatteignable, toute son énergie utilisée pour des actions positives et non, en défense contre une machine infernale, une maison de fous à ciel ouvert, la « funny farm »…

    Le bateau coule ! Arrêtons d’écoper. Continuons de construire un autre bateau avec ses voiles, ses aménagements et sa destination. Quand la poupe du vieux rafiot de cette société abjecte disparaitra sous le niveau de la mer, nous regarderons, de loin, la fin d’une illusion.

    PS le prochain crétin qui me dit que l’école « c’est bien pour sociabiliser les enfants » je lui …. déchire son masque.

    Libre selon l’esprit

     

    • Machine de guerre avec 880 000 soldats prêt à tout pour servir. Encadrés par le triangle Proviseur - Inspecteur - Syndicats, 3 a 4 000 €, c’est a dire la police maçonnique, pour les récalcitrants.

      Virer ses enfants, mais pour où les mettre. Tik tok, rap, jeux vidéos, Aya Nakamura.
      Et à 25 piges une fois le doctorat de sociologie du genre en poche, 0 car les aides sociales auront disparues.
      Ça fait mal au fondement, mais les millenials vont sembler évolués avec leur tablette, leur rap, et leur tatouage.

      Revoir ou lire Fahrenheit 451, ou les résistants s’appellent du nom d’un livre et se rencontrent clandestinement dans un bois.

      Quand même ont va peut-être gagner la Champion Dimanche.


    • @ Gilles

      Retirer ses enfants de l’école pour prendre les choses en main. Evidemment pas pour les laisser à leur sort, mais pour reprendre le rôle que les parents n’auraient jamais du déléguer, celui d’enseignant, de formateur et d’éducateur (en plus de l’affection, du contact avec le risque, et d’indicateur de limites…).
      Choisir ce que nous transmettons à nos enfants c’est prendre un risque, mais si nos convictions ne sont pas assez fortes pour ça mieux vaut adopter un poisson rouge ! L’école, ça se fait à la maison. C’est justement là, que vous pouvez gérer, avec vos enfants, tout ce qui est important ou néfaste en fonction de vos certitudes (c’est mieux que ce soit vos opinions que celles du système !). Jusqu’à douze ans un enfant est une éponge, si vous ne le remplissez pas de ce que vous croyez être juste l’éducation nationale et les autres (maintenant c’est internet) le feront pour vous.

      Oui, cela demande beaucoup de temps et d’énergie. Si votre vie n’a pas été pensée dans ce sens, vous faites comme la plupart des gens qui ont des enfants : ils ne s’en occupent pas ! Enfin, arrêtez avec les aides sociales. Les aides sociales sont pour les assistés, elles ne sont là que pour restreindre vos choix, vous obliger à rendre des comptes et vous espionner. Un résistant n’attend pas d’aide de l’occupant pour résister : il résiste !

      L’école à la maison c’est difficile. Sans vision à longue échéance, cela peut être catastrophique. La préparation est indispensable, mais c’est aussi l’occasion de concevoir une stratégie qui va plus loin. Réfléchir sur ce qui est vraiment important, voir comment nous pouvons le protéger et le transmettre, construire ce « nouveau bateau » pour quitter leur galère.

      Cela fait combien de temps que vous n’avez pas écouté votre enfant lire ? Est-il capable de construire un raisonnement simple en identifiant les points clés d’un problème simple ?

      Cordialement.

      Libre selon l’esprit


  • En parlant de malades, E&R parlait récemment des youtubers étant sélectionné par le système. Le célèbre Youtubeur français ExperimentBoy (inconnu pour moi) est soupçonné d’avoir échangé des messages, photos et vidéos à caractère sexuel avec des mineurs, en profitant de son emprise psychologique sur eux.

    C’est vraiment dingue , E&R a très souvent raison ..


  • « Il est temps, avec Carmen, de faire l’école à la maison, loin de ces malades qui nous gouvernent. »
    Voilà ce qui est raisonnable et, qui relève de la santé de nos enfants. Boycottons Tous la Rentrée.


  • iIls veulent nous pousser à la révolte pour massacrer les citoyens les plus courageux à coup d’amendes puis de matraques. Faudra pas nous tromper de cible quand le peuple se réveillera.


  • Quand on sait ce que les satanistes osent faire avec les enfants on comprend qu’ils n’ont aucun état d’âme à les etouffer avec un masque inutile.


  • Je croyais pas trop à cette histoire de " temps bibliques " mais là....


  • N’oubliez pas chers parents, c’est l’instruction qui est obligatoire, pas l’école.


  • En Suisse le responsable de la task force Covid a déclaré avant de partir à la retraite : « Nous avons fermé les écoles non pas car il y avait un danger pour les enfants, mais pour faire peur aux parents »

     

    • Ces abrutis de syndicats enseignants ont réussi à imposer le masque : depuis cette affaire du Covid et des classes virtuelles les profs sont en refus, les désaccords profonds apparaissent entre les enseignants, et la réforme des retraites a aggravé la situation ; donc pour Blanquer, le choix est simple soit il n’impose pas le masque et il n’y aura pas de rentrée scolaire soit il suit les syndicats des enseignants et leur individualisme forcené en imposant le port du masque... En fait Homer PasD’Vague n’a pas le choix, car le corps enseignant n’accorde plus aucun crédit à l’institution de l’EN, Homer n’a plus aucune autorité ni légitimité, par conséquent, le passage au tout numérique risque de foirer totalement sans la mobilisation des profs, car les solutions proposées ont été bâties sur du cheap de chez cheap.


    • Ce meme jour, le docteur Mike Ryan, directeur exécutif du programme de l’OMS pour les urgences sanitaires déclare :

      "Il n’y a aucune preuve spécifique suggérant que le port de masques par la population de masse présente un avantage potentiel. En fait, il y a des preuves qui suggèrent le contraire dans l’utilisation abusive du port d’un masque correctement ou de son ajustement correct".


    • La question etant :

      - s’ils avaient les preuves de son efficacité en mars 2020, pourquoi l’avoir caché ?

      - s’ils n’avaient pas les preuves de son efficacité en mars 2020, quand et sur qui ont-ils testé les masques pour obtenir ces preuves alors que le monde entier était assigné a résidence forcée ?

      Autre détail troublant, en avril 2020, Trump décide de sortir les USA de l’OMS car ils sont, selon lui, en collusion avec la Chine. Or a la meme date (mars 2020) le ministère de la santé chinois recommande les masques pour tous, contredisant la version officielle de l’OMS.

      Trump accuse-t-il la Chine alors qu’il s’attaque en vérité a Bill Gates ? En effet en retirant les USA de l’OMS, il fait de Bill le principal soutien financier (20%) donc responsable de l’OMS.


  • Jerome M Adams, chirurgien général des États-Unis, est le chef opérationnel du US Public Health Service Commissioned Corps et donc le principal porte-parole sur les questions de santé publique au sein du gouvernement fédéral des États-Unis.

    Le 29 février 2020 il tweet sur son compte officiel :

    "Sérieusement les gens - ARRÊTEZ D’ACHETER DES MASQUES !

    Ils ne sont PAS efficaces pour empêcher le grand public d’attraper le #Coronavirus"

     

  • Chers camarades,
    J’ai le malheur d’être enseignante au collège dans l’éducation nationale. Je viens de me faire lyncher (le mot est faible) sur un groupe de profs facebook pour avoir critiqué le port du masque obligatoire. Sur 350 messages j’étais la seule à m’opposer à cette aberration et nombreux sont ceux qui n’ont pas hésité à venir me souhaiter de finir en réa… Dans mon message, je m’étonnais qu’à bac + 5 et concours difficile, on ne soit pas capable d’avoir une pensée, un avis critique. Je sais que nos salaires sont faibles mais ils nous permettent néanmoins d’avoir une connexion internet et de faire nos propres recherches d’informations…Ah mais quand on refuse de voir ! Quand on est pétri de bienpensance !
    Le masque soumet, le savoir libère !
    Mais le savoir a quitté l’école, c’est vrai… Je m’en vais donc écrire ma lettre de démission. Cette altercation aura au moins servi à cela … J’avais demandé une disponibilité mais il n’y a plus rien à espérer. Je devrais rédiger un livre comme celui de Carmen, pour les plus grands tiens ! J’ai l’habitude des collégiens… Quelle tristesse d’assister à ce délitement de l’intérieur. Chers camarades, vos esprits éclairés sont ma seule consolation ! De défaites en défaites, jusqu’à la victoire !

     

    • @melisosa

      C’est triste d’en arriver là, mais cela ne m’étonne guère .Le monde de l’éducation nationale est fait de gros nases avec des bacs +5 mais des idées bac - 10 .L’instruction dans le domaine éducatif a sa place, bien qu’elle diminue d’année en année .Par contre la réflexion doit être une denrée rare je dirais même inexistante .
      Je connais ce genre d’individu pour les fréquenter dans la belle-famille de mon fils .Ils sont insupportables avec des idées ratatinées parce qu’ils ne veulent pas perdre leurs avantages et leurs prés carré .De vrais cons .


    • Donnez des cours particulier mais quittez l’éducation des franc maçons qui donnent le bac à 95 %. Un autre exemple des examinateurs de l Ena se sont plaint d’avoir une pensée unique dans les réponses des candidats ... Même chose pour le concours DGSE culture générale nullissime des candidats .


    • Ne démissionnez pas ! Gardez votre travail. Mettez vous en maladie par ex. Si tous les policiers, médecins, juges, professeurs anti masques démissionnent, vous laissez la place aux pires.


    • @melisosa
      Je vous conseillerai plutôt de vous mettre en maladie pour cause de harcèlement psychologique...
      A moins que vous ayez une porte de sortie (ou plutôt d’entrée dans ce cas), ne vous mettez pas en danger financier pour ces connards (oups ! ça m’a échappé)...
      Bien à vous !


    • Bonjour Melisosa,
      Si vous faites un livre ou un site pour les collégiens, je suis preneuse !
      Ma fille entre en sixième, et je n’ai pas envie qu’elle porte un masque (ni un slip) sur la tête pendant 10 mois ! Elle a le droit de RESPIRER !
      à bientôt peut-être ...


    • Au contraire tu n’es utile que dans ce groupe. Lis et partage les informations vérifiables de l’OMS sur l’inutilité des masques que j’ai posté juste avant ton message.

      Au pire tu réveilleras une autre personne, ce qui est déjà énorme.

      Dis-toi que sur ER il y a probablement 50% d’ancien gauchiste qui sont tombé un jour par hasard sur une info contredisant la version officielle.

      Ce site n’est pas la pour te donner de l’espoir mais de l’information sourcée qui t’aide a faire changer les consciences autour de toi.

      En plus en tant que prof tu peux pas être viré, donc qu’ils te payent cher s’ils veulent se débarrasser de toi. Au pire, tripote un gosse et tu seras promus. Lol !

      "N’essayons pas de convaincre, contentons-nous de faire réfléchir" Georges Braque


    • Votre positionnement est courageux et vous honore. Bonne continuation à vous.


    • Aux parents de collégiens je vous recommande chaudement Remy et Cecile de l’école à la maison. Des parents catholiques et dissidents avec une solide expérience. Ils sont faciles à trouver sur internet. J’ai mis du temps à trouver (en dehors de Carmen Daudet) des accompagnants qui n’avaient pas le discours neuneu et bobo que peuvent tenir certains « coachs » dans ce domaine. Rémy c’est un peu le AS de l’école à la maison !


    • Le formatage cérébral n’a rien a voir avec le niveau d étude je dirais même plus qu’il est une cause aggravante....


    • Fallait oser ! Tentez le hors-contrat.


    • Chère melisosa. Bon courage et merci pour ce témoignage. Ne perdez pas espoir mais ne demissionnez pas. Vous êtes la dernière chance des enfants dans ce monde de tarés lobotomisés. Prenez du recul. Essayez de cultiver le détachement dans ce monde de fous et de garder le cap comme un navigateur tranquille face aux éléments hostiles. Mais ne prenez pas trop sur vous face à la bêtise et la lâcheté humaine. Vous n’êtes pas seule ! Restez zen quelque soit votre décision.
      Amitiés.


    • @ melisosa

      Merci pour ces infos. Ne démissionnez pas, vous ne retrouveriez plus de travail...


    • Ma soeur a connu plus ou moins la même chose. Je précise qu’elle est infiniment plus intelligente que ses collègues qui lui sont tombés dessus : bac S avec mention TB à 17 ans (à l’époque où le bac n’était pas qu’une formalité), 1ere d’Ile de France à l’agrégation, professeur principale à 23 ans. Elle aurait pu faire n’importe quel métier (bien mieux payé) vu ses capacités mais c’était celui là qui lui plaisait le plus. Courage. Continuez pour les élèves.


    • Pas trop payé, mouais, les profs n’auraient été capable de rien faire à part ça. 2 000 € pour 18 x 50 minutes x 35 semaines an, ça laisse rêveur. À part pute ou footballeur pro, niveau ratio horaire, y’a pas mieux.

      En tant qu’agent infiltré comme vous, 2 000 € c’est pas payé. Juste dire Soral pour 95% des profs, c’est le diable.


  • tout ca est grotesque !

    et va s’effondrer ca ne tient pas debout !

     

    • Avant ou après le krach boursier qui va faire exploser les prix des denrées en tout genre ?
      Bref, faites du stock....NOW !


    • @lapane : le krack boursier a déjà eu lieu la semaine du 9 au 13 mars, le jeudi 12 mars Wall Street a même suspendu ses cotations mais tout le monde avait la tête ailleurs : les italiens et les espagnols ont été enfermés le week end du 14/15 mars, les français et les allemands deux jours plus tard ; peu ont vu ce krack puisque le confinement a été fait (entre autre) pour ne pas qu’on s’en rende compte ;
      En 1929 au moment du krack les gens se sont rués dans les banques pour retirer leur argent ; aujourd’hui la quasi totalité des transactions se fait par ordinateur, à partir du moment où les gens étaient "confinés" et ne pouvaient pas utiliser de liquide (s’ajoutait l’encouragement à payer par carte à cause du virus :-) ; ils n’ont rien vu ; ce qui se passe et va s’accentuer c’est sa conséquence logique : la crise économique et viendra ensuite la crise sanitaire (la vraie).
      C’est toujours dans cet ordre que ça se déroule : 1-Krack boursier 2 -dépression économique 3- crise sanitaire (guerre, famine...). La crise sanitaire vise l’élimination de populations pour que les banquiers centraux "remettent" les comptes à "zéro".
      Inutile de compter sur les politiques français ils se sont quasiment tous faits "epsteiniser" donc ça ne sera que pire.


    • Avec le confinement ils interdiront aux gens d’aller retirer leurs sous à la banque ! Motif non dérogatoire ! Co-vide ton compte !


  • Toutes ces mesures foireuses seraient impossibles à mettre en place sans la soumission de l’appareil d’état et des fonctionnaires , et j’en connais...

    Ils sont totalement schizophréniques, détestent le gouvernement , se chient dessus de peur du coronavirus mais partent quand même en vacance avec les gosses au puy du fou (avec le portable pour mater leurs séries Netflix préférées) et respectent religieusement toutes les mesures d’hygiène en attendant le fameux vaccin qu’ils seront obligés d’accepter.
    Les fonctionnaires sont presque tous des robots : les citoyens les plus cons que j’ai jamais vu.

     

  • j’ai demandé au directeur d’école de mes enfants pourquoi le masque était obligatoire. Sa réponse "pour se protéger et protéger les autres du virus covid19". Là je lui montre la boite des masques où il y a marqué "ne protège pas des virus", et là extraordinaire de dissonance cognitive il y a eu un bug dans son cerveau !!! il ne savait plus quoi répondre, etc, mais au final il s’est ressaisi par un "c’est la loi" (ce qui est faux, ce n’est pas une loi mais un décret) et "c’est comme ça". Bref, on est mal barré, les gens ont abandonné leur bon sens...

     

  • Un pas en avant, deux pas en arrière ! C’est comme pour les concours (CAPES et agrégation) qui, initialement, étaient maintenus fin mars et dont le report a été annoncé juste avant le confinement. Et ces concours avaient quelque chose d’un film de science-fiction : il fallait garder le masque jusqu’à la vérification de l’identité des candidats par les surveillants ; jusque-là rien de bizarre me direz-vous... Mais il fallait le masque pour aller aux toilettes. Les candidats pouvaient être dix dans les toilettes, là n’était visiblement pas le problème, l’essentiel était le port du masque au petit coin. La fraude a sans doute été possible, parce que dans des conditions aussi croquignolesques, il y a forcément des petits guignols qui en ont profité. Ah mais non, suis-je bête... Le masque est sans doute anti-fraude. Et puis même s’il y a eu échange de réponses, les candidats étaient masqués, c’est l’essentiel.Trichez, mais dans le respect des consignes sanitaires ! Les antisèches dans le masque, ça c’est une idée ! Attention, s’il y a des lycéens ou des étudiants qui me lisent, ne le faites pas. Mais ça peut être une idée de gag pour une nouvelle version du film Les Sous-doués passent le bac.


  • Comme prévu, rendre la vie impossible aux français pour qu’une fois le vaccin arrivé on dise "c’est notre sauveur, celui qui nous permanenta de retirer toutes les restrictions actuelles"...D’ailleurs, un collègue à moi à qui j’avais dit qu’ils imposeront le vaccin à tous l’avait dit à une infirmière qui ne le croyais pas du tout et qui après s’être renseignée auprès de son service à finalement eu confirmation que ce serait effectivement le cas.

    Peut être qu’avant ça ils tenteront un autre confinement ou par secteur...Bon la loi bioéthique est passée comme une lettre à la poste, personne n’en a entendu parlé.

    Tout se déroule comme ils l’entendent...mais leur obstination pour le vaccin les perdra peut être.


  • Excellent, mais jusqu’où iront-ils ?

    Essayez donc de faire porter un masque à des gamins de 12 ans.. Bon eux ils savent pas, c’est la bonne qui nettoie les fringues..
    Ils ont élevé des enfants ces gens ? Ils y croient à leurs règles ? Que c’est faisable ?

    Et les profs ? 4 mois et ils oublient ce qu’est un ado !

    Ils vont s’amuser !

     

    • @Gargamel

      Ce que vous dites est vrai.
      Mon petit fils de 14 ans en Juin a repris l’école après le déconfinement et il fallait que les élèves portent le masque en cours et il m’a dit que beaucoup se cachait sur leur bureau et l’enlevaient quand le prof ne pouvait les voir.... A mon avis il va y avoir de la dissidence à la rentrée chez les ados.


  • A ce stade et au regard de la gRavité des atteintes à l intelligence ce n est plus qu une éducation anti nationale mais un conditionnement et un rituel sataniste
    Ils veulent faire de l education anti nationale un temple maçonique
    Plus ils les conditionnent jeunes et plus ces jeunes générations seront soumises et formatées pour le monde du travail
    En revanche ces maçons vont buger mentalement rapidement car l immigration qu il nous impose les envoie chier avec ce masque
    Lers conflits entre cette immigration sauvage et le port du masque obligatoire donnent lieu à des agréssions physiques graves voire des meurtres .... et ce massacre n est pas fini tant que ces malades du gouvernement persisteront dans ce délire

     

    • Selon René Guénon, l’ère moderne a fait entrer l’humanité dans une phase de solidification du monde, mise en œuvre via le matérialisme et caractérisée par une dés-initiation (« Dieu est mort »).

      Nous passons à la phase suivante, la solidification laisse place à la dissolution : Destruction de la famille, des nations, déstructuration des êtres, morcellement communautariste et j’en passe... Les exemples de dissolution ne manquent pas.
      La dés-initiation, quand à elle, laisse place à la contre-initiation, d’essence diabolique (par opposition au symbolique des structures traditionnelles) : c’est le renversement des valeurs que nous observons tous.

      Il nous explique tout ça dès 1927. Quand une clé de lecture permet des prospectives aussi précises, c’est qu’elle est valide.


  • Je n’ai jamais autant subi le terme qui tous les jours me pète à la gueule : incohérence (voulue, recherchée : confusion et panique). Le conformisme et la soumission sont maîtres des consciences : l’obligation de... Sinon...

    Ce monde sociétal aux valeurs biaisées, fait de moi un marginal, qui se demande régulièrement ce qu’il fout là. J’ai énormément de peine, il y aussi que "Je sombre fou" (Expression tirée d’un roman "Songes de Mevlido" d’Antoine Volodine).


  • Inventer un grand nombre de morts pour en tirer du pouvoir et de l’argent ?

    Ou est-ce que j’ai déjà entendu ça avant ?


  • Melbourne a déjà des drones et un système de reconnaissance faciale pour identifier les non masqués.

    - Ce systeme est géré par Motorola.

    - En janvier 2014, Google revend Motorola à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars.

    - Lenovo est une entreprise chinoise

    Donc un virus chinois qui se combat avec des masques fabriqués en Chine et dont le port obligatoire est contrôlé et sanctionné par un logiciel Chinois.


  • La Strategie du Choc.

    Dans le livre, Klein soutient que les politiques néolibérales de libre marché ont pris de l’importance dans certains pays développés en raison d’une stratégie délibérée de « thérapie de choc ».

    Cela se concentre sur l’exploitation des crises nationales (catastrophes ou bouleversements) pour établir des politiques controversées et discutables, tandis que les citoyens sont trop distraits (émotionnellement et physiquement) pour s’engager et développer une réponse adéquate, et résister efficacement.


  • Le prétexte sanitaire du port du masque ne tient plus. Partout le ton monte pour condamner cette imposture.
    L’affaire est dorénavant uniquement politique. L’Etat trahit sa mission et agresse la population.
    Les profs, ces gens instruits chargés de guider la relève sont complices, au même titre que les journalistes.
    Il n’y a pas si longtemps, quand on refusait de porter une arme pour agresser autrui au nom de l’Etat, on était un objecteur de conscience.
    Aujourd’hui on n’objecte plus on consent, à moins que toute forme de conscience ait disparu. Tout ça pour la sécurité de l’emploi et 3 mois de vacances par an. Pour s’abrutir dans le sport (le sport amateur de bon niveau est avant tout affaire de fonctionnaires) et négliger l’essentiel. Profs ! je vous connais bien et je vous plains.
    Saurez-vous vous réveiller pour objecter que ces décisions politiques sont iniques et pratiquerez-vous la désobéissance civile ? Profs ! tenez vous à ce point à votre petit confort à deux balles érigé en dogme ? Profs ! Etes vous capables de sortir de cette léthargie qu’on lit dans votre regard qui surmonte ce discret sourire béat affiché en toute circonstance ? Alors que la maison brûle.
    J’ai eu d’excellents profs que je n’oublierai jamais. Ce sont eux aujourd’hui à travers ces lignes qui vous demandent de vous ressaisir, il est encore temps.
    Pour les enfants, pour le pays.
    .

     

    • Qu on ait affaire en règle général à un corps professoral con comme mon cul !!! est un fait acquis !!! les memes qui nous ont fait chier tout au long de notre parcourt scolaire , avec la résistance à Pétain lors des heures les + sombres de notre Histoire ... disent ils
      Bref je n attends rien de cette corporation couleur gauchiasse ! toujours main dans la main avec l Etat quand il s agit de tyranniser le peuple ( les fameux dictateurs rentrés dont parle le professeur Raoult )
      En revanche , j attends et serai attentif quant aux comportements des parents pour la rentrée ! en effet ! nos gosses ne sont encore pas la propriété de l Etat
      Dans de telles conditions de taré , d anormalité ( au plan psy ) pour cette rentrée scolaire ... un parent normalement constitué , au plan mental , et intellectuel , ne peut pas remettre ses gosses dans les mains de ces grands malades ; dérangés au plan psychiatrique ! qui après avoir professé leur religion d extreme gauche sombre dans un hygiènisme de nature pathologique


    • n’attendez rien d’autre des profs qu’ils soient des perroquets zélés de la propagande covidhysterique : aujourd’hui l’institution scolaire est ultra majoritairement composée de femmes.


  • Blanquer n’est pas fou du tout.
    C’est un traître corrompu, vendu au mondialisme atlanto sioniste, comme les leaders syndicaux, qui ne sont que des relais.
    Que des enseignants aient la stupidité de croire aux conneries que le gouvernement relais, n’est pas étonnant. Des milliards ont été dépensés pour les formater, ainsi que les forces de l’ordre etc.
    Nous avons à faire à des robots sans cervelles, mais qui enseignent ou matraquent avec un zèle imbécile, dont on a pu se rendre compte durant les manifestations de gilets jaunes.


  • Serait-il possible de faire comme en
    2014 avec les JRE.
    Qu’en pensez-vous ER ?

    Journées de Retraits de l’École.


  • Des fous furieux !!!


  • Toute cette mascarade dans le but de créer un égrégore maléfique, une énième putain de manipulation visant directement l’esprit saint.


  • Il faut emmener les enfants au cinéma. Le film "Blague dans le coin" de 1963, avec Fernandel (sur Youtube en cherchant bien, et rutube), met en scène trois mafias concurrentes et nous montre Fernandel, à la 59e minute, qui se fait vacciner de force par les mafieux. Les effets secondaires sont inattendus.
    Plus loin, le comique explique dans les médias (théâtre) que la police qui laisse courir les criminels (elle a refusé de le protéger contre deux des mafias) ne s’occupe que de verbaliser les chiens sans muselière !
    On s’amuse bien. A la fin, Bill Gates est enfin démasqué ; et les deux autres mafias peuvent à nouveau s’entendre comme larrons en foire.
    Les gamins vont aimer.


  • Le port du masque (port du mensonge) va être un autre bon moyen de sélectionner le bétail et de donner un pouvoir supplémentaire de sanction et d’humiliation aux corps éducatifs.


  • On vient de découvrir que le virus ne serait pas présent en dessous de 1 mètre.
    Une ordonnance devrait être prononcée ces prochains jours rendant obligatoire la marche à quatre pattes pour tous, sous peine d’une contravention de 4ème catégorie.


  • quand macron parle d’incivilitée à propos de ce qui est arrivé à Axelle Dorier , qu’attendez vous de la part de ce gouvernement ...
    je trouve que le danger provient plutot du trop grand nombre de gens qui obéissent à ces tarés.



  • Il est prêt à foutre l’éducation de 12 millions d’enfants et de jeunes en l’air




    Pardonnez moi mais on n’a pas besoin de lui pour ça de nos jours, l’école s’en charge très bien toute seule.


  • Ma plus grande rentre en 6eme cette année. Elle est stressée comme nous, pères et mères aujourd’hui, l’avons été à notre rentrée au collège, deux ou trois décennies plus tôt, mais eux avec une charge en plus, celle du port systématique du masque, et de toutes ses conséquences psychologiques, sociales et intellectuelles qui en découlent.

    Que doit-on faire lorsque notre enfant sanglote à table lorsqu’on parle de la rentrée et qu’on dit qu’il ne sera pas question de porter le masque. Elle qui a peur du regard des autres avant tout. Elle ne veut pas se faire remarquer, pas faire de vague simplement et voilà que son père refuse l’exhortation du pouvoir de Blanquer et consort ? Comment doit-on se tenir, quand notre femme nous assène qu’on n’a pas le choix... Bien qu’elle comprenne la manipulation ? Jusqu’où peut-on tomber dans ces considérations ?

    Je suis profondément contrarié par cette rentrée car mon moi profond me pousse à la colère, à demander à la directrice après son discours bien-pensant de rentrée comment elle se sent devant le miroir le matin lorsqu’elle s’apprête à appliquer le bâillon à nos enfants dans un lieu où l’expression verbale est fondamentale. Comment peut-on apprendre l’expression orale, l’art de la dialectique lorsque dès l’enfance l’organe de la parole est muselé ?

    J’ai beaucoup de craintes pour les séquelles que ces quelques mois/années laisseront à nos enfants et je ne veux ni connaître de remords, ni la rancoeur de mon enfant, à posteriori, contre nous parce qu’on n’a pas fait face à cette époque et parce qu’aujourd’hui c’est nous, pères de famille, qui devons les aider à s’émanciper, seuls, face à un rouleau compresseur de la pensée.

    Et vous qu’allez-vous faire à la rentrée ?

     

    • tous mes amis en France qui ont des enfants (de 7 à 18 ans) ont décidé (avec l’insistance de leurs enfants) de ne pas les renvoyer à l’école. raison : tant que l’école sera un lieu avéré de contagion cela constituera un danger pour les enfants avec ou sans masque puisque la maladie est mortelle . ça c’est la raison qui sera donnée à l’école (la peur panique, puisque s’il y a masque c’est qu’il y a un putain de danger comme ils disent à la télé) mais en fait c’est le refus de porter le masque tout simplement. je pense que beaucoup de parents raisonnent comme ça (peur ou non du covid) on verra en septembre si la sauce a pris.
      parents tremblez, la maladie de Kawasaki flotte autour de vos petites têtes blondes, il l’ont dit à la télé.
      Et puis d’un autre côté, dèjà que sans masque l’école pollue alors avec les masques, vos gosses ne louperont rien à prolonger leurs vacances.


    • Vous avez tout dit... Nous sommes tiraillés entre nos convictions de résistants et le désir de ne pas impacter le besoin d’appartenance au groupe de nos enfants.... Si nos maîtres savent ce qu’ils font, et je pense qu’ils le savent, ils sont vraiment de la pire espèce ! C’est terrible à dire, mais nous vivons une époque où être une ’’ pute’’avec les autres fait parti des rouages du système de domination. Les élus se comportent comme des’’managers’’.... Plus besoin de faire parti d’une entreprise privée pour être traité comme du bétail. Nous faisons malgré nous parti de l’entreprise France et sommes dirigés comme des salariés méprisable et méprisés....... Ma fille de 13 ans ira au collège en espérant que le masque pourra être retiré à l’envie.... J’arrête de l’inclure à ma résistance, elle a déjà vécu assez de moments penibles en ma présence lorsque je tenais tête à des employés de magasin zélés qui faisaient la police et voulaient m’imposer le port du masque, me menaçant d’appeler le 17...... Et ce ne sont pas les pleurs de la fille qui les ont arrêté. . Époque de merde !


    • Je suis dans une autre situation mais c’est vous qui avez raison et c’est à vous de protéger vos enfants contre cette horreur.

      Si on suit les consignes de menteurs et de manipulateurs, alors, il ne faut s’étonner de vivre ensuite dans un pays de plus en plus pourri. Il ne faut rien céder à ces gens là, jamais ! Et surtout pas nos enfants !
      Je crains que vous ne deviez réorganiser très vite votre vie en fonction de cet impératif, comme nous tous...

      Mais pour une première piste : ouvrez un compte sur un réseau social en annonçant que vous refusez le port du masque pour voss enfants et attirez à vous d’autres personnes qui pensent pareil. Ou faite le à l’extérieur de chez vous, sur une place, un rond point si il y a des gilets jaunes... Mais faites vite, entourez vous de gens qui pensent comme vous, il y en a. A plusieurs, vous arriverez peut-être à trouver des solutions, vous vous sentirez en tout cas moins isolé. En sachant aussi que le recours à l’avocat est également possible. Battez vous pour vos enfants. Vous avez pris l’exact connaissance du danger qui nous guette, ce qui vous place de facto dans les personnes qui doivent agir et prendre des initiatives, c’est comme cela pour nous tous ici.


    • Ben

      Je sais que c’est dur mais en faisant ce que vous faites vous transmettez ce message à votre enfant : "pour avoir des amis, il faut que tu te soumettes, même quand on te demande de faire des choses complètement stupides et nocives".

      Vous imaginez, si nous cédons là-dessus, ce qui va encore se passer ensuite ?

      Croyez-vous qu’en leur lâchant votre enfant masqué, ceux qui décident de tout cela s’arrêteront en si bon chemin ?
      Croyez-vous qu’après un tel renoncement de votre part, ils reviendront ensuite en arrière et vous diront : "bon, les enfants peuvent retirer leurs masques maintenant ".
      Les pensez-vous donc à ce point si raisonnables et bienveillants ??
      Que leur direz-vous, ensuite, quand ils vous feront du chantage au test, puis du chantage au vaccin, et peut-être même du chantage à la séparation d’avec vos propres enfants, comme cela s’est passé en angleterre et en allemagne ?

      Il n’y a pas de honte à ne pas appartenir à un groupe qui fait n’importe quoi. Bien au contraire. Il faut réapprendre à nos enfants à être fiers quand ils sont sur le bon chemin. Car là, le prix à payer est beaucoup trop lourd pour eux, il vaut mieux une petite exclusion et quelques clashs sur le court terme plutôt qu’une soumission totale et humiliante jusqu’à la fin de leur vie.

      Ce sont nous les adultes, c’est à nous de nous battre pour eux, si nous renonçons à nous battre, nous leur refilons le problème à régler plus tard. Il en va donc de notre responsabilité en tant que parents. D’autant que les parents sont en nombre dans ce pays et qu’ils peuvent très facilement devenir un moyen de pression, les rapports de force ne sont qu’unilatéraux que lorsque nous décidons de nous taire et d’obéir.


    • @ Ben,
      l’important est que votre fille participe pleinement à votre décision. c’est donc en premier lieu à elle de décider. Mais si elle refuse le masque alors jouez la carte de la peur panique. ils n’aiment pas les rebelles mais seront obligés de rassurer les paniqués (ça vous laisse du temps et du plaisir si vous avez un petit talent de comédien (et votre fille pourrait venir pleurer avec vous pour y rajouter une dose de pathos.
      si on met une combinaison anti radiation dans les centrales nucléaires c’est qu’il y a un putain de danger, donc les masques à l’école.............


    • Ne torturons pas nos enfants en les impliquant dans notre résistance ! Cest un combat d’adultes. Nous devons les informer et leur expliquer notre combat mais sans les mettre dans des situations sociales traumatisantes. Le regard des autres est important pour un enfant. N’en faisons pas des parias. L’école est déjà, avec ou sans masque, un lieu de propagande et de bourrage de crâne. Des usines à formater les esprits. À nous parents de les réinformer avec intelligence et leur apprendre l’esprit critique.


    • Pas d’accord Paul. Les enfants n’ont pas à être les otages de notre résistance. Soit on les envoie à l’école et ils mettront ce putain de masque, soit on ne les y envoie pas ! Rien n’empêche les parents par contre d’aller engueuler le proviseur et lui dire ce qu’on en pense ! Mais foutons la paix aux enfants !


    • Imposer le masque aux jeunes est une forme d’endoctrinement : vivre dans la peur permanente et se méfier des autres.
      Après avoir affaibli les défenses immunitaires des enfants avec leurs vaccins, ils s’attaquent à leur psychisme (il faut ajouter dans ce domaine l’éducation (? !?) sexuelle). Et en plus priver leur cerveau de l’oxygène dont il a besoin.
      Il n’y a plus qu’à espérer une réaction massive des parents. Dans ce cas, ils reculeront.


    • Bertrand Dudéclin

      Parce que je rappelle qu’il n’est pas bon d’apprendre à un enfant de se soumettre à tout prix pour avoir des amis, vous appelez cela : en faire un otage ?


    • Oui popaul, il faut apprendre aux enfants à vivre au milieu des cons et dans cette société de merde. Mais pas les mettre en porte à faux et les amener à être stigmatisés . Ils n’ont rien demandé ! Ton combat d’adultes tu le mènes avec les adultes !


    • @Bertrand Dudéclin
      je sais pas si tu as des enfants, mais les gamins ça se fait aussi des films, faut pas croire que c’est pensée unique à l’école, ça jase ça discute ça se dispute, dans les cours de récré ça causera masque aussi parce que c’est CHIANT, donc c’est au gosse de décider s’il veut ou non retourner à l’école dans ces conditions mais il ne faut pas croire que parce qu’on ferme sa gueule et qu’on l’envoie à l’école sans rien dire et donc en se soumettant, le gosse n’aura pas de problèmes avec cette merde et là cela redeviendra ton problème. faut pas prendre les gamins pour des cons.
      quand on est une famille on fait les choses en famille.
      et puis merde pensez vaccin, vous allez laisser les piquer sans rien dire aussi ?


    • Bertrand Dudéclin

      Relis mes messages, tu as visiblement du mal comprendre : depuis le début je dis que c’est aux adultes de se battre.

      Sinon, pour le reste, petite leçon d’éducation :

      - Ce que tu préconnises toi est exactement ce que fait l’EN :
      Elever les gosses dans le formol, en faire des êtres sans colonne vertebrale, tout juste bons, plus tard, pour le canapé et les week end à disney, et qui passeront leur vie à avoir peur de leur ombre
      On voit d’ailleurs le résultat de tout ça aujourd’hui : adultes incapables de dire non, adultes se chiant dessus, adultes acceptant tout et n’importe quoi et notamment le fait de porter un masque qui ne protège de rien quand une épidémie est finie, tout ça pour éviter le risque complètement improbable qu’un type avec une charge virale assez conséquente quand celle ci est en baisse ne leur postillonne dessus... Des adultes donc ayant peur de postillons. Soit, à une autre époque, Saint Louis visitait régulièrement les lépreux, mais bon, passons.

      - Ce qui se faisait AVANT : inculcation des valeurs morales aux enfants et ado : courage, intégrité, honnêteté, sens de l’effort, de la maitrise et du dépassement de soi, le minimum, pour en faire, plus tard, des individus tenant debouts, fiers d’eux mêmes et capables d’agir dans le monde réel

      Ces histoires d’intégration sociale ont été inventées par l’EN pour justifier leur emprise sur l’éducation des enfants. Réveille toi, on ne fait pas des adultes responsables en apprenant aux enfants à vivre comme tu le préconnises dans une société de cons.

      Et, pour finir, les enfants adorent les héros et ont besoin de modèles pour grandir : entre un adulte - sûr de lui même également - qui les défend, ose l’ouvrir voire ose se battre si il le faut, et une demi fiotte masquée qui courbe l’échine, il est évident que c’est le premier qui ressemble le plus à un adulte responsable, le deuxième, lui, on peut toujours lui confier des petits chiots.


    • Tout le monde n’est pas de la trempe d’un Alain Soral ou d’un Bertrand du Guesclin ! Avant d’impliquer vos enfants dans votre combat antimasques , tout dépend de son âge, sa psychologie et la manière dont vous l’avez éduqué ! Les petits on besoin de sérénité et sécurité et pas de se sentir exclus ou stigmatisés parce que leur père est un exhalté ! A 16 ou 18 ans, ok, il peut choisir son combat selon ce que vous lui aurez inculqué. Mais je n’inciterai jamais mes enfants à se battre et recevoir des coups pour sauver 66 millions de bovins qui n’en n’ont rien à foutre et qui vont au contraire les détester !


  • Applaudissons la politique du pire ! qu ’ils aillent au bout du mensonge , de l ’escroquerie , de l ’ imposture dont il ne peuvent déjà plus revenir ; car il leur faut une énergie quotidienne folle pour maintenir le château de cartes de faussetés contre la cruelle loi de gravitation ; et ils vont s ’éssouffler , flancher , s ’effondrer .tandis que les écailles vont tomber des yeux des plus cons ( les cons sont la majorité a toujours rappelé Soral ) Cela dit s ’il faut laisser ces rats aller dans le mur des réalités pour qu ’ils s ’y rompent le museau il faut bien sûr plaindre nos pauvres enfants ! .A vrai dire il n ’y a plus de raison de les envoyer à cette pseudo - école de l ’ignorance sous ces instits et prof crétinisés ou ils végètent et en plus on les torture par l ’ asphyxie lente . Comme on le répète on n ’ apprend qu ’en fuyant l ’école , collèges , lycées fausses université décadentes et en s ’instruisant chez soi .


  • Bien, un masque qui ne sert à rien sinon à cultiver des bactéries pour développer des champignon, empêcher l’expression faciale et orale, et qui doit être changé toutes les quatre heures :
    395.452 enseignant du second degré + 5 679 400 élèves du second degré = 6.074.852 x 2 = 12 millions de masques par jour...
    Soit on leur crache à la gueule, soit ils continuent de nous chier dans la bouche.
    Le choix appartient à chacun.


  • N’envoyez surtout pas vos enfants dans les écoles à la rentrée.

    Ils vont sortir un vaccin bientôt, alors ils vont commencer à tester les enfants dans les écoles. Comme le test ne teste pas ce qu’il prétend tester, ils vont bien trouver un ou deux positifs. Toute l’école va se retrouver en quarantaine, prise en otage par les autorités sanitaires. Les enfants ne seront rendus qu’après accord des parents pour les vacciner.


  • Cette bande de trous du cul (scientifiques,
    Gouvernement et médecins ) vont-ils enfin arrêter de s’occuper de notre santé, dont ils se foutent éperdument ?! Est-ce que j’inspecte le fond de leur slip, moi, pour voir si c’est propre ? L’ingérence de ces incapables et incompétents dans les entreprises, les écoles et la vie privée est insupportable !


  • Blanquette de veau est là pour appliquer les ordres de la "haute autorité" de mes couilles, un quarteron de dictateurs incompétents et criminels qui ont tous les pouvoirs ! C’est la démocrasse, si !
    La Grèce a connu le régime des colonels, l’union soviétique le politburo, l’UE c’est le "Haut conseil scientifique " !

     

    • Vous écrivez "Blanquette de veau est là pour appliquer les ordres de la "haute autorité"" ou pour être encore plus précis du mondialo-sioniste alias le pouvoir profond, ce qui n’est pas très étonnant vu les antécédents familiaux de Blanquette plutôt cosmo : Perez, Mompo, Calvio, Calbo, Lavios, Mora, Molina, Lopez, Novarro, Miralles, Pujalte, Huck, Lyon, Spir, Tempelaars, Schneider, Montel, Alexandre, Lévy.


  • Le meme qui annonçait il y a peu de temps que la moitié des Francais seraient contaminés par le covid, un peu plus de 33 millions de personnes donc....aucun media ne lui jette ca à la tronche aujourd’hui bien entendu.Tout est oublié et pardonné...

    https://www.europe1.fr/sante/le-cor...


  • Je suis triste pour les enfants... Je ne sais pas quoi dire d’autre. Que puis-je faire à 70 ans ? Prier, bien sûr et épingler un papier : "MENSONGE" sur ce masque ; cet objet de soumission qui me révulse.
    J’ai le sentiment qu’il y a quelque chose de rituel maintenant derrière cette obligation du port de masque. Rien ne le justifie sur le plan scientifique ; il ne protège pas des virus éventuels et de plus la crise est passée. Les enseignants qui vont participer à ce conditionnement mortifère sont inconscients. Ils sont aussi des lâches de céder à toutes ces pressions gouvernementales et syndicales. Vraiment, je n’ai plus aucune considération pour tous ces gens !... Il ne faut pas oublier aussi tous ces policiers qui frappent les G.J., les femmes, et même les gamins de banlieues il faut bien le dire aussi ! Il y a tous les autres traitres dont la liste est longue dans la "Justice" et autres corps de métiers qui servent l’Etat qui nous tue. Je les vois comme les collaborateurs du nouvel ordre mondial. Maintenant, nous savons que ce gouvernement mondial via l’U.E. et le gouvernement de notre Pays, veut nous tuer, et ces individus sans âme ni conscience, y participent. Honte à eux tous ! J’exècre cette république des FM et compagnie. Voilà, c’est dit ! C’est insupportable de manipuler et de faire du mal aux enfants comme ils veulent le faire à l’échelle de l’E.N. et autres lieux. Après les personnes âgées dans les EPADS qui ont été précipités, isolées de leurs familles, dans la mort, maintenant vient le tour des enfants... Mais quand les gens vont-ils enfin se réveiller et se lever pour agir vraiment et concrètement contre la tyrannie ?! Il y a cette pesanteur ambiante et cette idéologie de la non-violence... de plus en plus insupportable ! Le Bon Dieu nous vienne en aide.

     

    • Clairement, un masque comme ça, partout, tout le temps, ça fait esclave à Macron, ou toutou en voie de dressage.

      Ce masque signifie beaucoup de choses : "je suis con", "je me chie dessus", "je crois aux mensonges des médias et des gouvernements", mais n’est clairement pas un signe de vivacité d’esprit.

      Bon, certains le portent pour les autres, je les appelle "les altruistes qui voient à court terme", ceux là encore, sont pardonnables, mais ce serait bien qu’ils écoutent, à un moment donné, les altruistes qui voient sur le long terme, c’est à dire, ceux qui ne portent pas de masque pour nous éviter à tous une dictature.

      Pour les autres : aucune excuse. Surtout ceux comme vous le dites qui entrainent les enfants avec eux. Voilà très précisément ce qu’ils vont leur transmettre : conforme toi aux ordres et à la masse, soumets toi, aies peur, la respiration et la liberté de s’exprimer, c’est en option. Tout un programme ! De déshumanisation totale. On voudrait former des vers de terre qu’on ne s’y prendrait pas mieux.


Commentaires suivants