Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Du dioxyde de titane dans toutes les sucreries industrielles ?

Les fabricants s’en lavent les mains

Les sucreries du commerce contiendraient un additif en nanoparticules, dénonce une étude publiée par 60 Millions de Consommateurs ce jeudi.

 

Les sucreries produites industriellement pourraient être néfastes pour la santé. L’additif E171 ou dioxyde de titane y est présent, sous forme de nanoparticules, sans que ce soit spécifié. C’est ce que dénonce le magazine 60 Millions de Consommateurs, qui s’inquiète des effets sur la santé et déplore l’opacité des industriels dans son édition de septembre. Une alerte déjà lancée par des ONG par le passé.

« 100 % des bonbons et gâteaux que nous avons testés contiennent du dioxyde de titane sous forme "nano". Contrairement aux dires des fabricants », déplorent-ils, suite à une étude faite sur 18 produits. Cible des tests pratiqués dans l’enquête de 60 Millions (publication de l’Institut national de la consommation), l’additif E171 ou dioxyde de titane est composé en partie de nanoparticules. Il est utilisé communément dans l’industrie agro-alimentaire et cosmétique pour blanchir confiseries, plats préparés et même des dentifrices.

 

« 50 000 fois plus petite qu’un cheveu »

Ses propriétés sont optimisées sous la forme nano, soit 50 000 fois plus petite qu’un cheveu. Cette état nano pose question pour la santé : il passerait plus facilement les barrières physiologiques, selon l’association. « Lorsqu’une substance étrangère s’immisce au sein-même d’une cellule, on peut évidemment supposer qu’il peut y avoir des dégâts, en tout cas un dérèglement de certaines de ces cellules », explique Patricia Chairopoulos, co-autrice de l’étude, reprochant aux industriels concernés, sinon de mentir, pour le moins de faire preuve de « manque de vigilance » et de « manque de rigueur ».

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Lutter contre l’empoisonnement industriel
avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « manque de vigilance » et de « manque de rigueur »
    Manque de scrupules, c’est le terme exact

     

  • Du dioxyde de titane dans toutes les sucreries industrielles ?

    Et a qui appartiennent toute les grandes marques de sucreries ? code bar 7,8,9 ????

     

  • Quand j’avais commencé a prendre de la spiruline, étant novice en la matière, j’en avais acheté à la pharmacie. En rentrant chez moi, j’avais regardé les "ingrédients" utilisés, ma surprise fut de découvrir ce dioxyde de titane dont j’avais fais une recherche sur google........ résultat j’avais tout ramené à la pharmacie et c’était il y a 10 ans. J’ai bien peur que le sort est déjà jeté.

     

  • Un proche vient de se faire prescrire des antibiotiques, plus précisément du Norfloxacine Sandoz 400mg. Dans la documentation d’une page recto-verso de 16 cm de large sur 100 cm de long (50 cm x 2), je lis, au verso :
    6 : information complémentaires :
    Ce que contient Norfloxacine ….
    Pelliculage : … dioxyde de titane (E 171) ! …
    On nous empoisonne ?
    Y’en a partout…...

     

    • Il faut arrêter les délires : le TiO2 est un des ingrédients les plus surs qui soient ; la seule réserve actuelle c’est que les données sont encore insuffisantes pour la forme nano. Mais pour l’instant, strictement aucun effet toxique n’a été mis en évidence.
      PS : Je suis ingénieur chimiste et je fais régulièrement expertiser les produits de ma boite par un expert toxicologue, y compris avec TiO2 ; alors inutile de me raconter des salades sur ce sujet...


    • Patrice T. Alors pourquoi le cacher ? Des nanos dans les bonbons pour enfant ça ne vous choque pas ?


    • @PatriceT
      OK professeur, alors expliquez-nous le rôle du titane dans la physiologie animale.

      Que tu sois ingénieur chimiste, peut-être, mais ce n’est pas suffisant. Tu n’es pas expert en chimie analytique, ni en biochimie. Quand à la toxicologie, cette discipline est devenue une vaste blague, complètement soumise aux lobbies.
      Typiquement le genre de rhétoriques qui vise à faire accepter l’inacceptable, le même genre que les mini compteurs geiger imposés à la population avoisinant Fukushima, pour que les bons citoyens acceptent les radiations jusqu’à un certain seuil, en fermant bien leur gueule.



      « Mais pour l’instant, strictement aucun effet toxique n’a été mis en évidence. »



      A-t-on seulement voulu les mettre en évidence ? Où sont les études ?

      Les nanoparticules doivent être interdites, c’est tout. On en reparlera quand on aura les preuves non seulement de leur innocuité, mais aussi de leur intérêt. D’ici là : niet !


    • Dites à votre proche de ne pas prendre ce antibiotique, c le pire antibiotique du marché, de la classe des fluoroquinolones, des milliers de victimes avec des effets indésirables lourd et permanent. Je vous laisse le soin de faire vos recherches.


    • @PatriceT
      Merci pour l’info :)


    • J’ai aussi étudié la toxicologie (je suis pharmacien), et je vous certifie que le dioxyde de titane sous forme moléculaire est un des produits les plus inoffensifs qui soient.
      Ce que font les toxicologues :
      - étudier la cinétique du médicament dans l’organisme : comment il s’absorbe, où il s’accumule, comment il s’élimine
      - étudier la toxicité in vitro à différentes concentrations sur des cultures cellulaires
      - étudier sa liaisons aux molécules de la vie (pharmacodynamie)
      - étude sur des animaux et des "animaux virtuels"
      - le plus important : étudier la toxicité sur des populations : études rétrospectives (attention aux corrélations non causales) et prospectives (attention à la rigueur du protocole).

      Quant au biais "non naturel = toxique" et "naturel = sain", le monde n’est pas si simple que ça !
      Beaucoup de gens pensent aussi que le corps humain est parfait et que chaque molécule y a une utilité. Or... de la génétique (pans entiers de code méthylé inutile, ex les replicons et les traces de virus), à la synthèse de protéines (protéines produites et immédiatement dégradées) en passant par la neurologie (certains neurones sont non connectés et donc inutiles !), tout prouve le contraire !

      Et thermodynamiquement le dioxyde de titane est extrêmement stable, expliquez-moi comment il peut être néfaste sans réagir ? C’est même pas comme les furanocoumarines qui absorbent les UV...

      Retournez manger du prana et laissez-nous tranquiles avec ce colorant qui colore même à dose infime !


    • @ PatriceT



      ...Je suis ingénieur chimiste....alors inutile de me raconter des salades sur ce sujet...



      OUF, me voilà rudement rassuré ma famille et moi !


    • Désolé tout le monde, j’ai eu d’autres chats à fouetter que de vous répondre ces derniers temps…

      Nico : les revues de consommateurs sont très ignares, et pas foutues de comprendre la différence entre quelques particules fines et nanos fabriquées intentionnellement (quantitativement environ 10 fois plus). Et le TiO2 n’est pas du tout caché.

      MagnaVeritas : « Le rôle du TiO2 dans la physiologie animale » ??? Il faudrait préciser la question, là ce n’est pas clair ^^

      Sinon, perdu : si, justement je suis ingénieur en chimie analytique… et accessoirement, je travaille en collaboration avec un expert toxicologue qui expertise TOUS nos produits, comme la loi l’impose.

      A-t-on seulement voulu les mettre en évidence ? Ben oui, évidemment, sinon personne n’en parlerait

      Où sont les études ? : au SCCS, tu peux même trouver les rapports en ligne (google est ton ami) ; et aussi contacter la FEBEA pour avoir des documents de vulgarisation plus accessibles

      Les nanoparticules doivent être interdites, c’est tout. On en reparlera quand on aura les preuves non seulement de leur innocuité, mais aussi de leur intérêt. D’ici là : niet ! Hé bien non, ce n’est pas à toi d’en juger, on ne va pas saboter un pan de l’économie pour satisfaire à tes délires complotistes. Il y a les études de la CE, le avis du SCCS, les experts toxicologues et le principe de précaution qui fait que l’on interdit certaines utilisations tant que l’on n’a pas assez de données (c’est le cas ici).

      Quantique si mes explications et celles de Castanietzsche ne te suffisent pas, c’est ton problème : continue à te faire peur avec tes fantasmes, ça ne me dérange pas.

      Castanietzsche, merci d’avoir complété mon intervention par des arguments aussi pertinents


  • Mangez du miel de votre apiculteur local. Ou faites-le vous-même, il y a tellement d’avantages.

     

  • Ce monde est vraiment pourri.


  • Et à quand les crottes de chameau sèches version nano 2.0 pour " donner du goût " ?!?

     

  • Et après ,ils viendront nous gonfler avec les particules de dioxine de carbone dans les villes en nous faisant payer des taxes et les contrôles de pollution et Cie .Ils se foutent de notre gueule ,comme ce n’est pas permis .
    Voila , bouffe tes bonbons ,paye des taxes ,et surtout ferme ta gueule .
    Il y en a qui vont dire, (tu n’es pas obligé de manger des bonbons) ,oui c’est vrai ,mais ils ne sont pas obligé de mettre du dioxyde de titane pour faire crever la population ,et de vendre des bagnoles qui pollues .Et surtout qu’ils arrêtent de nous faire chier avec le principe de précaution à la mord moi le nœud.


  • C’est pas compliqué, le dioxyde de titane il y en a dans tout ce qui est blanc !
    La bouffe, le dentifrice, le papier, le pq, n’importe quel plastique, les médicaments, les cosmétiques, la peinture... Bref on a pas fini d’en bouffer !

     

  • L’occidental perd 1pour cent de ses spermatozoïdes chaque année...

     

  • #1789358

    Ce n’est pas nouveau. Ça fait des années que la rumeur court. j’avais entendu dire qu’il y en avait dans les "Oreo" car ce produit servirait comme "blanchisseur".
    Tout va bien se passer...

     

  • Encore une fois absolument scandaleux, oui vraiment, la maffia des fabriquants ne respecte rien pourvu qu’elle fasse de l’argent. Prévenir les enfants et boycotter au maximum tous ces produits délétères à la santé.

    Quant ils ne vendront plus leurs cochonneries ils feront machine arrière.


  • #1789683

    quelqu’un pour expliquer a quoi sert vraiment le dioxyde de titane ? agent blanchissant, uniquement ? Pourquoi en a t’on fait une version nano qui risque de s’accumuler dans le corps a cause de sa petitesse ? Pour rappel ce colorant est interdit dans les produits bio alimentaires, mais autorisé dans les cremes solaires, dentifrices, et surtout dans de nombreux medicaments (et là, je ne vois ABSOLUMENT PAS en quoi il est utile, l’ingenieur chimiste sur ce forum, pourrait il nous en dire plus ??)... j’ai beau chercher, je ne vois pas a quoi sert cette merde (dont la fabrication genere l’ajout d’autres produits toxiques, JAMAIS MENTIONNES, comme ce qu’ils appellent des "residus autorisés", mais plus que douteux : Résidus autorisés (dits Critères de pureté)
    Oxyde d’aluminium et/ou dioxyde de silicium (≤ 2%), matières solubles dans HCl (≤ 0,5% / 1,5% (…)), matières hydrosolubles (≤ 0,5%), traces de métaux lourds ([15a]), de plomb, d’antimoine, de cadmium, d’arsenic, de mercure, (…) [15f].

    voir : http://www.additifs-alimentaires.ne...

     

    • #1789749

      Ca permet de donner du brillant au coquille de bonbons du genre m&m’s, ou encore les chewing-gum en dragée sont bien blanche et brillante grâce a ça. Pareil pour les médicaments (c’est la pellicule qui en contient ou la gellule) ainsi que les crèmes et dentifrice. Plus blanc et/ou plus brillant, c’est purement esthétique.

      C’est un atout marketing pour l’alimentation et la cosmétique. Concernant les médicaments, les fabricants mettent en avant l’effet placebo qu’a un jolie médicament ce qui augmenterai son efficacité chez certaine personnes.


Commentaires suivants