Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France 2 réfléchit à l’arrêt de On n’est pas couché

Une émission antipopulaire plombée par son sionisme

Les multiples scandales ayant émaillé l’histoire de l’émission de Laurent Ruquier, diffusée depuis 2006, semblent finir par lasser les spectateurs. France 2 envisage désormais la suppression de On n’est pas couché de la grille des programmes.

 

L’émission On n’est pas couché est devenue un rendez-vous phare des amateurs de polémique. Mais face aux altercations à répétition et à une audience en forte perte de vitesse, France 2 envisage de mettre un terme à ce rendez-vous du samedi, selon Les Inrocks.

« L’émission a du mal à évoluer », constate Thierry Ardisson, proche de l’animateur Laurent Ruquier et de la productrice Catherine Barma. « Depuis le mois de septembre, la moyenne flirte avec les 1,23 million de téléspectateurs, soit 18,6 % de part d’audience. Le score le plus bas depuis onze ans », ajoute cette dernière. Il manquerait « un petit truc qui redonne[rait] du souffle de l’émission », selon Serge Khalfon, qui a été réalisateur de l’émission pendant de nombreuses années.

Mais c’est un autre problème qui aurait motivé la réflexion de France 2. Accusations de révisionnisme, débats houleux sur la question d’Israël, clashs entre invités politiques et people, esclandres à répétition... Depuis plusieurs années, les polémiques sont devenues une habitude de l’émission de Laurent Ruquier. Les fortes personnalités choisies par l’animateur pour officier en tant que chroniqueurs, à l’instar de Yann Moix ou Christine Angot, n’ont pas permis d’améliorer l’ambiance sur le plateau.

« Le côté tendu et plombant s’amplifie avec le temps. Ça manque de fiesta », admet Thierry Ardisson. France 2 souhaiterait donc prendre une autre direction. Laurent Ruquier a rendez-vous avec Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, pour discuter de l’avenir de l’émission. Mais, selon Le Monde, son sort serait déjà scellé. « À la tête du groupe, on n’en finit plus de se poser des questions : est-ce que le tout-polémique n’est pas passé de mode ? Est-ce que faire du buzz pour faire du buzz relève d’une mission de service public ? Est-ce opportun de multiplier les clashs sur les sujets de société les plus sensibles ? Et, surtout, le duo Barma-Ruquier est-il toujours le bon ? », affirme le quotidien.

La dernière polémique en date, sans doute l’une des plus vives de l’émission, aura peut-être fait pencher la balance en faveur d’une déprogrammation de l’émission. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité hommes-femmes, avait envoyé un signalement au Comité supérieur de l’audiovisuel (CSA) après une séquence ayant opposé des chroniqueurs de l’émission et Sandrine Rousseau, ex-cadre d’EELV. Plus d’un millier de téléspectateurs en avaient fait de même, jugeant que Yann Moix et Christine Angot avaient largement dépassé les limites en prenant à partie la jeune femme venue témoigner de son expérience en tant que victime d’agression sexuelle.

Quelques exemples parmi tant d’autres, sur E&R :

Éviter la soumission culturelle avec Kontre Kulture :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents