Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Homosexualité, socialisme, immigration, violence, FN et justice

Ou le paradoxe des gays et des profs

Attention, article sujet à polémiques multiples !

Tout part d’un fait, la condamnation de Pierre-Nicolas Nups, candidat de Jean-Marie Le Pen pour les législatives 2017 dans le cadre des Comités Jeanne. Que lui reproche-t-on ? C’est le site unicornbooty.com [1] qui diffuse l’affaire :

En mai 2013, Pierre-Nicolas Nups avait publié sur la page Facebook du GUD de Nancy une vidéo intitulée « On va casser du PD » dans laquelle un personnage de fiction appelle à trouver « des matraques » pour « casser du pédé ». Les associations Mousse, Inter-LGBT, Couleurs Gaies et SOS-homophobie s’étaient constituées parties civiles dans cette affaire. C’est en appel que le Tribunal correctionnel de Nancy vient de condamner le jeune candidat.
Il devra par ailleurs verser à Mousse, et aux autres associations constituées parties civiles, la somme de 1 000 euros à titre de dommages et intérêts et 1 500€ au titre de leurs frais d’avocats.

Dans un communiqué, Me Étienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse, souligne la portée de ce jugement. Il écrit : « Cette décision est importante. Elle condamne sévèrement les propos homophobes d’un membre du GUD. Il s’agit d’un signal fort contre l’expression de tous les discours de haine ». Sur Twitter, Nups ne manque pas de féliciter régulièrement Marine Le Pen et de partager des tweets de sa nièce. Il se décrit comme « Nationaliste, frontiste, ami de la Russie, fondateur du Comité des Français avec Donald Trump ».

Précision : unicornbooty est un site LGBT qui fait la promo de l’homosexualité politique au niveau mondial. On y retrouve des articles à la gloire du canadien Trudeau, un modèle de dirigeant LBGTisé, et des photos qui vantent le bonheur gay :

 

 

Une espèce de fête permanente entre jeunes riches et beaux. On dirait le prolongement du Lebensborn allemand, vous savez, ces centres de naissance de jeunes pousses germaniques issus de croisements entre blondes parfaites et grands soldats SS. Pas de place pour les vieux, les moches, les gros ! Mais la propagande LGBT n’en est pas à une contradiction près...

Si la vidéo de Nups est effectivement un peu olé-olé, elle n’est pas plus choquante qu’une démonstration de sexe anal dans une gay pride devant des enfants... Plus généralement, l’exaltation de la virilité est de moins en moins acceptée dans le cadre hétérosexuel. On l’accuse alors d’« intolérance », d’« homophobie », voire de « fascisme », selon la chaîne des amalgames chère à Pierre Bergé, qui n’a pas peur des jumpings douteux dans le raisonnement... Ou ce qu’il lui en reste.

Ainsi, pour parler plus crument, les homos tolèrent-ils l’étalement de leur sexualité, qu’ils infligent à un public captif à travers les médias et dans les rues, mais ne tolèrent pas le débordement hétérosexuel, qui est somme toute naturel. Bien sûr, des garçons pleins de sève peuvent paraître débordant d’une énergie quelque peu brutale, mais c’est l’expression de la jeunesse et ça, ça durera jusqu’à la fin des temps, à moins que la science aux ordres ne nous ponde une pilule pour hommes qui changerait les hommes en homos, ou en femmes.

Vous allez nous dire c’est déjà le cas, l’Éducation nationale, les politiques soumis et les médias s’en chargent. Ce qui n’est pas faux. Il y a une phrase que nous avons retenue dans l’introduction du site LGBT :

Les propos négationnistes de Marine Le Pen niant la responsabilité de la France dans la rafle anti-juive du Vel d’hiv (13 000 juifs arrêtés et envoyés dans els camps de la mort) rappellent les fondements idéologiques du parti d’extrême droite.

Et Marine Le Pen a beau essayer de « rosifier » son discours pour attirer les LGBT (ce qui semble parfois marcher), les militants gravitant autour d’elle ne sont pas tous recommandables.

Nous allons être un peu plus crus : le parti pris antiraciste des gays se heurte en France, comme dans les autres pays occidentaux touchés par le mélange migratoire obligatoire, à des considérations d’ordre pratique. Il est de notoriété que les migrants qui viennent de pays musulmans ou de culture n’acceptant pas l’homosexualité, ont une réaction de rejet vis-à-vis des gays. Et la rencontre se passe souvent assez mal entre un individu élevé au lait de la virilité patriarcale et un individu féminisé par le matriarcat. On schématise, mais ça revient à ça. Ainsi, pour parler encore plus crument, le gay occidental se fait insulter et frapper par l’hétéro du tiers-monde qui se sent insulté ou rabaissé dans sa virilité. C’est déjà pas facile d’être un homme quand on est tout en bas de l’échelle, alors voir son image altérée par des – non pas des sous-hommes – mais des alter-hommes ou des hommes-femmes, ça fait mal.

 

 

Dans ce cas, quand un parti national envisage de mettre un terme à une immigration difficile à intégrer et à la violence de rue, pourquoi les gays ne sont-ils pas heureux ? Pourquoi ne votent-ils pas FN ? Alors que ce sont leurs amis socialistes qui leur envoient des antigays dans les pattes ? Tout simplement parce que l’injonction oligarchique qui mêle l’antiracisme, le féminisme, le sionisme, le LGBTisme et l’anticatholicisme est trop forte. Elle dépasse la raison de ceux qui finissent par penser contre eux-mêmes.

Les gays sont donc plus victimes du socialisme émancipateur qui produit l’invasion migratoire dangereuse pour leur communauté (entre autres) que du pseudo-fascisme du FN.

 

 

On pourrait écrire la même chose sur les profs qui se sont insulter par leurs élèves mal éduqués issus d’une immigration qui n’a pas les mêmes codes culturels que nous. Cela inclut la politesse, le respect de l’autre, bref, les valeurs chrétiennes. Ces profs, qui bénéficient d’une morale chrétienne qui a construit la France et la structure mentale de ses habitants, rendant ce pays véritablement vivable, votent pour un socialisme qui menace et défait leur relation à l’autre. Quant à ceux qui disent que la vocation du prof consiste à affronter ces autres cultures, pourquoi pas. Mais la vocation se perd, visiblement, il suffit de voir les statistiques du manque de profs dans les zones sensibles...

En conclusion, nous dirons que les gays et les profs (de gauche) sont en partie à l’origine de leurs propres malheurs. Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets...

Notes

[1] Jeu de mots US entre la licorne et les fesses, on ne vous fait pas un dessin...

Pour la restauration des valeurs, lire sur Kontre Kulture

 

La lente désintégration de l’école de la République et de la paix civile,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je me permettrai de rappeler votre conclusion tout à fait opportune à ce sujet en particulier : Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets ... ( A bon entendeur salut ! )


  • PS : quant à La violence verbale ou physique à l’égard de ces invertis : mis à part les victimiser davantage , Et pour le coup la récupérer au service du système , pour toucher les masses totalement inféodées aux nouveaux dogmes " bisounours", leur servant à accroître davantage leur adhésion , cela ne reflète pas une grande intelligence de la part de ces " rebelles" nationaux .


  • #1703114

    URGENT ! Nouvelle stratégie du système (sur LCI ce matin) : faire croire que le FN ne veut pas réellement sortir de l’UE et que seuls Mélenchon, Asselineau, Poutou, Arthaud et Cheminade le veulent.

     

    • #1703435

      Y’a encore des gens qui regardent LCI ? peut-être pas les 18-24 ans dont 39% vont voter Marine.
      Je crois aussi qu’à une semaine chacun sait pour qui il va voter, sauf les mougeons (moitié mouton moitié pigeon éternellement à la ramasse). Dernier sursaut, ultime tentative d’un Système au bord de la syncope qui regarde la Vague Marine arrivée avec effroi.


    • Merci, Ah bon, le Fn n’est pas dans le système, y a pas d’élu Fn à Strasbourg, il me semble bien que Marine et certains de ses cadres y parlementent, soyons honnêtes. Marine a dit qu’elle fera un référendum pour sortir de l’Europe et qu’elle n’est plus certaine de sortir de l’euro vu sa dévaluation depuis un moment. Voilà la vérité de quelqu’un de libre vis à vis des partis, je n’irai pas voter au 1er tour, ni au 2eme tour. Permettez moi de juger sur des résultats et dans 5 ans si votre idole est encore au pouvoir avec des résultats satisfaisants, je vous jure devant Dieu de voter pour elle.


    • @réGénération : Justement, nous ne regardons pas donc son commentaire est utile et nous informe de la tactique du système. Je dis tactique et plus stratégie car c’est n’importe quoi, ils changent au gré des événement.


  • #1703116

    Pour tout comprendre, c’est facile comme une équation d’Einstein : LGBTisme=Sionisme.

     

  • #1703128

    Je suis totalement gay , âgé de 38ans.
    J’en ai marre de ces éfféminés qui ne représentent qu’une minorité infime, mais malheureusement qui contamine les hétéros, en les transformants en des métrosexuels.
    Il suffit de voir la racaille d’en bas par sa tenue vestimentaire.
    Je conseille un livre sur Kinsey " La face obscure de la révolution sexuelle" de Judith Reisman préfacé par Marion Sigaud.

     

    • Totalement pas gay, et marre également.
      Pour moi un homo est un type viril, qui a une séxualité plus developpée que les hetéros, et souvent fait des blagues sur sa propre communauté "Arrête faire ta fiotte", toujours plus drôle à entendre de leur bouche. Et qui casse pas les noix avec sa séxualité, qui a des problèmes de boulot, de couple, de santé. Étonnant non ? Je ne sais d´ailleurs pas d´où ils les sortent ceux de la télé, jamais dans la vraie vie je n´en ai rencontré un qui m´a parlé de mariage, adoption, discrimination. Éventuellement ils en voulaient un peu à mon fion, mais cordialement.

      Pour revenir aux vrais fiottes, les profs donc, faut le vivre pour y croire. La prof d´histoire, matière centrale, vient de se faire defoncer la tête, mais elle trouve ca juste choquant, comme les autres profs d´ailleurs, et les parents. En arrière-fion, le gros syndicaliste. En gros plan, la lumière de Peillon qui prendra des sanctions zexemplaires.
      Bref tout le monde s´en fout, ils peuvent exercer leur droit de retrait les profs, notion flou qui permet d´être payé, car la situation est dangereuse. Le tout encadré par les gros syndicalistes, voir même le prefet qui viendra en personne négocier la durée du droit de retrait.
      Puis à contre-coeur et choqué après des minutes de silence, des heures de réflexions, voir même un psychologue, on reprendra les cours.

      C´est gens-là sont misérables.


    • #1703266

      Merci pour l’info (je sais pas trop quoi en faire mais ...) moi je suis totalement blanc et hétéro !
      Comme ça tu es au courant !
      Donc dans ta vie être gay c’est ton hégémonie je suis extrêmement content de le savoir !
      Je vais dormir apaisé en sachant cela !


    • #1703374

      Je précise ma sexualité pour lutter contre nos ennemis qui considère les groupes nationalistes homophobes. Ce n’est pas le cas.
      À part les identaires de droite qui travaillent pour le système et autres.
      Je m’adresse aussi au gays pour qui votent patriote, Marine.
      J’aimerais qu’on ne parle plus de sexualité, mais c’est un fait.
      Eh oui je suis viril physiquement, mais la virilité s’ effectue de l’intérieur par la force de transmettre la parole.
      J’utilise rarement des insultes, car les mots font plus mal que les coups

      Je vous entends pas débattre sur Kinsey ?


    • #1704726

      Les relations homosexuelles sont, une monstruosité morale, intellectuelle et sociale !



      Lis la Genèse ch 19 vers de 1 à 30
      Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.
      lévitique/chap:18-vers 22
      Je veux vous rappeler... que Sodome et Gomorre et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.
      Jude vers 7.
      Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultaires, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.
      1-Corinthiens /chap : 6-vers 10.
      S’il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et Gomorre, les donnant comme exemple aux impies à venir....
      2-Pierre /chap : 2 verset 6.




      Merci de préciser alors !


  • Ce que vous dites sur les profs est totalement vrai. le niveau politique d’une salle des profs est totalement désespérant quand on sait ce dont il s’agit. Les profs sont en grande difficulté mais c’est un peu bien fait pour leur gueule, ils ne font que récolter ce qu’ils ont semé depuis 1968. Malheureusement, ces semeurs institutionnels de la génération du baby-boom sont en train de tous partir à la retraite et laissent le merdier aux jeunes générations, chez qui les vocations, malgré la sécurité de l’emploi et les 15 semaines de congés, se tarissent inexorablement. Et ceux qui restent, ne restent justement souvent que pour ces deux raisons.

     

    • Les profs sont en grande difficulté mais c’est un peu bien fait pour leur gueule, ils ne font que récolter ce qu’ils ont semé depuis 1968.

      Ce que vous dites des profs peut être généralisé à l’ensemble de la population française...

      Les enseignants ont probablement tendance à sacraliser la parole médiatique (France inter et Culture) comme ils attendent des élèves qu’ils sacralisent la leur.
      D’où le glissement vers une auto-censure dés lors qu’ils seraient tentés de développer un point de vue personnel. Paradoxal de la part d’une corporation qui vente les bienfaits de l’esprit critique.
      Après il serait supide de généraliser à outrance, gageons qu’il y a dans nombre d’établissements des lieux de repli (en dehors de la salle des profs) où finissent par échouer et se retrouver les esprits "rebelles".


  • #1703147
    le 15/04/2017 par Francophone de Casablanca
    Homosexualité, socialisme, immigration, violence, FN et justice

    "On pourrait écrire la même chose sur les profs qui se sont insulter par leurs élèves mal éduqués issus d’une immigration qui n’a pas les mêmes codes culturels que nous. Cela inclut la politesse, le respect de l’autre, bref, les valeurs chrétiennes."

    La politesse et le respect de l’autre sont dans toutes les grandes religions. Les japonais sont chrétiens peut-être ? Ce n’est pas une histoire de religion, c’est l’absence de l’autorité à commencer par celle du président de la république qui explique ça. Comment voulez-vous qu’il y ait du respect quand l’Etat accepte l’installation d’un plug anal géant dans le château de versailles ? Je m’arrête là.

     

    • Vous avez entièrement raison.

      Le système scolaire marocain poursuit une tradition d’exigence avec raison. Il n’est qu’à voir le niveau des programmes de mathématiques qu’il propose et rencontrer quelques uns des élèves et étudiants méritants qu’il forme pour s’en rendre compte. Le problème n’est pas les convictions de tel ou tel. C’est l’abandon paresseux de toute norme, le discours lénifiant tenus aux cancres, tous les renoncements sous couvert de progrès qui résultent de la couardise ou du calcul économique qui ont engendré cette catastrophe.


  • Attention, article sujet à polémiques multiples ! et surtout pourquoi les divers sujets d’actualités s’imbriques parfaitement comme un jeu de construction : il faut comparer le tout à un immense navire flottant , il est si immense que l’on ne voit qu’un morceau de la coque ( appelons ça un sujet d’actualité ), la seul façon de voir a quoi il ressemble c’est de prendre du recule et si vous voulez voir où il est et où il va il faut prendre encore plus de recule ; ce qui fait que l’on a affaire a un navire usine d’abattage du troupeau dont la production est sous contrôle de l’ONU ( ils se sont inquiété de la baisse du nombre d’IVG ).
    Si la rédaction de E&R ont mal a parler d’un seul sujet c’est normal vu la taille du navire usine dans lequel l’ONU aimerait faire entrer le troupeau .


  • Je m’étais fais exactement la même réflexion a propos du PS qui se revendique comme étant le parti des immigrés et autres migrants musulmans qui sont généralement plutôt très conservateurs ( pour ne dire que cela ) , et aussi le parti des homos .
    A un moment ca risque de devenir difficile a vouloir gérer la chèvre et le choux .


  • Je me demande si la défense des homosexuels n’est pas une stratégie des multinationales pour faire accepter à la population l’utilisation de l’homme comme un objet publicitaire, au même titre que la femme. Tout le monde deviendrait ainsi "bankable".

     

    • dans un monde où le travail est de plus en plus automatisé, y compris le travail dit "intellectuel", où le besoin en main d’oeuvre se fait de moins en moins sentir, il est bien évident que pour une large partie de la population mondiale, la prostitution sera le seul métier possible, qui se fera d’ailleurs dans des conditions d’hygiène, de sécurité et de rémunération irréprochables. Il convient donc de "décoincer" la population, la purifier de ses névroses et autres inhibitions sexuelles, la libérer de ses conditionnements anciens. Nous nous dirigeons vers un monde de loisirs, de plaisirs


  • #1703207

    Je ne suis pas d’accord sur le terme "valeurs chrétiennes". De nombreux immigrés viennent de pays chrétiens subsahariens. Or, quand j’étais à l’école, les Maliens n’étaient pas"pires" que les Congolais. Théo en est un...
    Le terme "valeurs européennes" serait plus approprié, car on s’aperçoit aisément que la religion change peu de choses au final...
    Du reste, excellent article.


  • Qu’on se rassure, on y viendra. Le FN se soumettra au lobby LGBT au nom de la menace islamiste, comme partout ailleurs en Europe.

    C’est vrai que pour le moment leur communication en ce sens est très fébrile mais il ne faut pas oublier les mouvements sociaux du quinquennat Hollande liés au mariage gay. Ca aurait été suicidaire pour le FN que de se soumettre maintenant, ça aurait froissé une partie de l’électorat tradi.


  • #1703228

    La vidéo du mec avec les oreilles décollées qui se prétend victime de meurtre anti-gay, pourquoi il est toujours vivant ?

    Y’a une résurrection spéciale, pour les homos ?

    Quel enfoiré, mais comment peut-on se foutre de la gueule des gens, les mépriser comme ça ?


  • #1703258

    Combien de temps le système médiatique et politique va t-il tenir face au principe de réalité.


  • Bruno, même hétérosexuel aurait été une victime. Sous les latitudes rugueuses, on élève des plantes rares en serre, pour le plaisir. Mais sortez les de la bulle protectrice, elles dépérissent immanquablement.

    Malingre pousse qui vit dans un environnement aberrant et coûteux en terme de santé sociale, le monde occidental, le Bruno a découvert l’état normal des choses. Tata squattant régulièrement et réalisant des tractions assorties de développé couché, ne serait-ce que pour apprendre à souffrir, l’histoire n’aurait pas été la même. Ce sont tous ses renoncements à changer dont résultent ce cou d’oie sur des épaules de serpent et cette tête de veau pleurant dans laquelle certains ont envie de shooter. Un homosexuel de 90 kg sans graisse, qui n’a pas besoin d’étaler ses mœurs en guise d’explication de ses échecs en s’en prenant à la discrimination et à la société intolérante, ne rencontre pas les problèmes de Bruno.

    Est-ce juste ? Non. Mais ça a le mérite de montrer l’aptitude à défendre une progéniture qu’il pourrait acheter après avoir loué le ventre d’une pauvresse selon les vœux de Berger. Si la nature l’a formé de sorte à fourrer son kiki au mauvais endroit et qu’il faut l’accepter, comme une fatalité — ce n’est pas de sa faute — voire s’en extasier afin de ne pas être fasciste, il est tentant de penser que lorsqu’il se laisse déglinguer comme l’individu oméga de la meute, c’est aussi une fatalité. Je ne sais pas si la nature a horreur du vide, par contre la logique a horreur des contradictions.

    Ainsi quand « agonisant par terre, inconscient », Bruno estime que deux individus se sont « reculés de cinq, six mètres » pour le savater à la tête à tour de rôle, je ne peux m’empêcher de me demander comment, diable, inconscient, est-il parvenu à sortir son mètre ruban en plus d’échapper à des fractures du crâne ? Comment inconscient, peut-il nous raconter la suite de son calvaire ? Il est des gens agressés par des nervis briseurs de mâchoire dont on ne recueille pas avec un tel luxe de complaisance le témoignage. Il est vrai que des agressions ont lieu à Vichy.

    Bruno, arrête de te faire passer pour le représentant des homosexuels qui seraient tous martyrisés. Tu représentes les chétifs poissards, les inaptes aux prurits violents de la réalité. Des tas d’autres avortons sont démontés chaque année pour un blouson, un mot de travers ou un résultat de match de foot. Cesse d’importuner les gens comme un romanichel s’accrochant à une manche. Ça agace.

     

    • En même temps ce n’est pas très viril de s’en prendre, à plusieurs, à plus faible que soi.
      Tout ce que vous dites de manière aussi guerrière n’est valable que pour un face-à-face, entre hommes de même taille et avec les mêmes intentions.

      On pourrait être d’accord que Bruno soit un perdant, quelles qu’en soient les circonstances, mais est-ce une raison pour s’en prendre à lui ? C’est là tout le paradoxe des casseurs de pédés : ils s’en prennent aux individus isolés pour les "corriger", alors que le problème est social. Pourquoi des hommes naissent déviants, pourquoi d’autres naissent faibles ? Si votre solution est de les éliminer, il faudrait y aller de votre laïus eugéniste d’une manière plus préventive, programme à l’appui.

      Je n’organise pas la défense des homos, aux côtés de la puante élite lobbiiste de gauche, mais il y a une différence philosophique entre le droit d’une pratique, somme toute inoffensive, et la propagande active encouragée par le sionisme ambiant que Soros finance.


    • Merci pour ce message d’une justesse incroyable !


    • Nul « laïus eugéniste » implicite.

      Où as-tu vu la promotion d’une fatalité génétique dans un propos qui exalte au contraire la liberté de tous à se forger ; où as-tu vu un éloge de la lâcheté ? N’ai-je pas écrit que ce n’était pas juste ? Mais des pleutres en bande de trois renâcleront toujours, homosexuel ou pas, à cogner un homme qui entretient son son corps. Il ne faut qu’une fraction de seconde pour toiser le risque pris. De même que le « guerrier », ce « violent » dont on se plaît à conspuer la bêtise obtuse mais qu’on est heureux de trouver quand les situations tournent à l’aigre, ne se préoccupe pas de savoir quelles sont les habitudes sexuelles de Bruno avant d’intervenir.

      À bien me relire — sauf la référence obscure à une agression particulièrement violente présentée comme tolérable par les médias — il s’agit clairement de pointer, ironiquement parfois, les contradictions, les insuffisances et les malhonnêtetés du discours de propagande ordinaire se targuant de détenir un magistère moral. Une morale aux mains propres parce qu’elle n’en a pas comme le disait Péguy. Ou si l’on revisite Nietzsche, une morale servile de geignards prétendant affranchir alors même qu’ils enchaînent tout un chacun à leurs égoïsmes. Les imbéciles à biscotos, moqués, peuvent défendre les maigrichons. L’inverse est plus rare.

      Il s’agit aussi de se moquer de l’instrumentalisation de l’histoire de Bruno, de dénoncer l’empire du pathétique sur la raison. Du cadavre de gosse noyé pour attendrir sur les « migrants » en passant par les gaz syrien ou les pensums pleurnichards au cinéma, on n’achèverait pas la recension des récits tire-larmes visant à manipuler l’opinion publique.

      Bruno représente bien les « poissards » — il n’a pas eu de chance — « chétifs » — il est taillé en passe-lacet. Il n’est pas juste qu’il se fasse désosser — son récit de la branlée néanmoins demeure suspect en certains points — mais cela est. Des tas de petits gars se font agresser lâchement pour d’autres motifs que leur homosexualité. Il doit même y avoir des homosexuels qui se font étriller parce qu’on a décidé de leur piquer leur téléphone portable ou leur carte bancaire sans se préoccuper de leur goût pour la bistouquette. De manière générale les crevards frêles ont des profils de victime, rien ne leur interdit de s’entraîner.

      Utiliser Bruno, qui se prête au jeu, afin de faire passer un cas d’espèce pour une généralité et de promouvoir un code moral débilitant relève du mensonge.


    • Vous généralisez sur un cas de propagande qui, dans le pire des cas, ne mérite rien d’autre que de la compassion, le sentiment le plus dégueulasse pour citer Nietzsche que vous semblez apprécier pour le côté "dur", alors que c’était une mauviette homosexuelle refoulée, qui n’avait d’acier que sa plume, géniale au demeurant.
      Vous comprenez peu que la faiblesse mentale ou physique chez les hommes (les mâles devrais-je dire) provient d’un manque d’exemplarité dans leur entourage. Mais cet exemple ne peut s’acquérir qu’avec le contact de vrais hommes. Vous me direz où l’on peut en trouver par les temps qui courent, quand les pères ne font que divorcer pour fuir leurs responsabilités ou tout simplement leur femme...

      Votre discours n’est pas qu’eugéniste, il est suprémaciste : certains n’auraient pas le droit d’exister si pas suffisamment athlétiques. Un homme fort n’a pas besoin de taper sur un plus faible, il le fait plier à sa volonté si sa parole est à la hauteur du reste de ses muscles. Selon vous, tout se résume à des histoires sportives et je vous comprends quand on regarde le tableau actuel de ces gauchistes et ces efféminés qui dominent la scène médiatique, que votre préférence aimerait remplacer par des carrures plus adaptées. Hélas ! le mal est profond et le dégoût de l’effort a été remplacé par la facilité de la pleurniche, dont il faut reconnaître l’efficacité pour une certaine "avant-garde"


    • Me voilà et « eugéniste » et désormais « suprémaciste ». Affublé de tant d’-iste je dois avoir de nombreux torts.

      Non seulement je n’ai tenu aucun propos eugéniste, à moins que tu ne sois en mesure de citer et d’expliquer ce qui est eugéniste dans des commentaires qui loin d’invoquer une fatalité génétique affirment la possibilité toujours offerte à chacun, si ce n’est aux abouliques, de changer ; mais encore « suprémaciste » désigne une catégorie fourre-tout, un de ces mots inconsistants, issus de la logorrhée moderne, ignorés du Larousse. Somme toute un mot de bourgeois bohème, gauchiste et non de gauche, une manière de qualifier autrui de « fasciste » en évitant l’emploi de ce mot usé, éculé, râpé, expiré d’avoir servi à qualifier aussi souvent Pierre que Paul. Toute conviction est par nature « suprémaciste » si le mot renvoie à l’affirmation d’une échelle de valeurs. L’affirmation du droit positif sur le droit naturel est « suprémaciste ». L’expression de ton opposition à mon discours est « suprémaciste ». La croyance au relatif plutôt qu’à l’absolu est encore « suprémaciste ».

      Il eût été plus judicieux et fructueux de jouer sur les rapports entre justice et force en prenant pour point d’appui la stimulante provocation pascalienne : « La justice est sujette à dispute. La force est très reconnaissable et sans dispute. Aussi on n’a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu’elle était injuste, et a dit que c’était elle qui était juste. Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste. » Que deviendraient les Bruno sans des paladins compatissants ? Au lieu de bâtir un système de valeurs tout en négativité — honte, culpabilité, repentir et autres passions tristes — avec pour emblème les victimes, toujours se répandant copieusement sur leurs douleurs et souffrances, parfois curieusement héritées, ne devrait-on pas diffuser un système de valeurs positif en donnant surtout la parole à ceux qui tout en ayant les moyens d’être méchants choisissent d’être bons ?

      Merci de porter un tel intérêt à mes opinions, cela flatte mon narcissisme, même si je préfère n’être ni lu ni commenté qu’être mal lu, partant mal interprété. Mon caractère incline à rompre en visière. Toutefois, par effort de volonté, je ne m’enliserai pas plus longtemps dans une querelle d’Allemand. Le suprématisme vaut le coup d’œil.


  • Article très juste dans sa conclusion mais je ne suis pas du tout d’accord avec votre opposition entre l’hétéro du tiers-monde et l’homo autochtone.
    Les actes de violence sur les homosexuels sont le plus souvent commis par des homosexuels, notamment originaires du tiers-monde, qui, à l’instar des moches, des pauvres etc. se heurtent à un milieu "LGBT" extrêmement intolérant et superficiel.
    Cf. le massacreur d’Orlando, ou tous ces terroristes au passé sexuel confus - Abdeslam, Lahouaiej-Bouhlel !

    En outre je signale quand même que beaucoup d’homosexuels ont bien compris ce qui est en jeu, et ils votent d’ailleurs aujourd’hui en Île-de-France plus pour le FN que les hétérosexuels. Un tiers des couples homosexuels votent FN.
    Tout ça pour dire que les parasites politiques autoproclamés du lobby "LGBT" - acronyme complètement artificiel et qui mêle des orientations sexuelles avec les transgenres, qui sont d’ailleurs honnis des premiers - ne représentent qu’eux mêmes !

    De ce que j’ai pu voir, la vaste majorité des homosexuels - hors des microcosmes associatifs urbains dégénérés - conçoivent, et j’en fais parti, leur orientation sexuelle comme un comportement sexuel et non comme un trait porteur d’une identité.
    Mais malheureusement, le manque de culture politique et/ou la peur de cette "homophobie" que l’on dit virulente et violente font que beaucoup se vautrent dans le communautarisme abrutissant et manichéen qu’ils prennent pour un rempart protecteur.

    Je rappelle toutefois que la vaste majorité n’ont jamais participé à quelque "gay pride" que ce soit, ces "marches des fiertés" dégénérées étant surtout des grandes séances d’exhibitionnisme tant de la part d’homosexuels que de fétichistes (BDSM, fisting, zoophiles...) de toutes orientations sexuelles confondues (quoiqu’à mon avis on atteint chez ces derniers un stade où il n’est même plus question d’orientation...).

     

  • Bonjour
    le probleme est que la sexualité est devenue un critère surtout lorsqu’on l’affiche...la sexualité, la religion d’un individu, devraient relever de l’intime et rester à la maison.
    Avant tout dans la vidéo c’est un homme qui a été agressé. Pourquoi retenir le caractère homophobe de l’agression ? Est-il fondé ? Comment le prouver ? Perso on s’en bas les roupettes que ce brave homme soit gay. Honnêtement ?


  • Par contre, Le pauvre petit bouchon de la vidéo ne devrait pas s’asseoir sur ce gros morceau de bois face à la plage...


Commentaires suivants