Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Incendies du Sud de la France : origine criminelle, accidentelle ou naturelle ?

C’est la grande question de cette fin juillet 2017. Pendant que des milliers d’hectares de forêts partent en fumée, que des centaines de pompiers luttent 24 heures sur 24 contre les flammes, que des dizaines de milliers d’habitants sont déplacés en lieu sûr, les réseaux sociaux s’interrogent sur les origines de ces sinistres. Sont-ils d’origine accidentelle (un mégot oublié), criminelle (des départs de feux volontaires) ou tout simplement naturels (un effet de la sécheresse) ?

 

 

 

 

Ça, c’est la version dite complotiste, qui voit des racailles ou des partisans de Daech en France allumer des feux, comme le stipule, si l’on en croit ces écrits, le programme de Daech rapporté par le site Atlantico le 12 janvier 2017 :

 

 

Dans le genre anticomplotiste, il y a l’explication d’Europe 1, qui incrimine indirectement le loup !

 

« L’abandon des bergers. Dans cette zone du Haut-Var, déjà 1.000 hectares de terrain ont grillé : du chêne blanc, des pins et surtout beaucoup de broussailles, de l’herbe brûlée par le soleil et laissée à l’abandon. Et pour cause : dans le secteur, il n’y a quasiment plus de bergers et donc plus de moutons pour faire le travail naturel de ratissage. La situation est dénoncée par Gabriel Magne, le maire du village d’Artigues, 240 habitants : "Il y a des loups, de plus en plus. Et beaucoup de bergers ont abandonné leurs troupeaux. Cette herbe sèche favorise les départs de feu plus rapidement qu’avant", se désole-t-il. »

Cependant, ce jeudi 27 juillet 2017, deux mineurs ont été appréhendés à Martigues et mis en garde à vue. Ils se trouvaient « à proximité » du feu. Ils n’auraient pas été présents selon les autorités quand l’incendie s’est déclenché, mais ils auraient « attisé les flammes ». Cela suffit pour que leur geste soit qualifié de criminel car, on le rappelle, l’incendie volontaire est un crime et non un délit.

À Bormes-les-Mimosas, la situation est beaucoup plus sérieuse. Et là, selon le président de la région (PACA), l’incendie est d’origine criminelle.

 

 

 

 

Ceux qui ont de la mémoire se souviennent de l’été 2016 où, pendant la grande séquence terroriste qui avait secoué la France, un nombre incroyable d’incendies s’étaient déclarés sur les hauteurs de Marseille, menaçant la grande ville du Sud.

 

 

 

 

Aujourd’hui, de la même façon que l’an passé et que les années précédentes, depuis l’avènement du libéralisme en France, c’est-à-dire de la constriction des services publics, les moyens de lutte contre le feu, en hommes et en matériels, n’ont pas augmenté, bien au contraire. De précieux canadairs sont ainsi collés au sol, faute de pièces de rechange...

 

 

Au-delà du débat accidentel/criminel, il y a la version « naturelle » des incendies. Elle recoupe la théorie du réchauffement climatique, et certains spécialistes nous promettent des lendemains encore plus brûlants, propos rapportés par le site franceinfo :

Hervé Le Bouler, responsable des questions forestières à l’association France Nature Environnement, a estimé jeudi 27 juillet sur franceinfo que les incendies qui ravagent le sud de la France ne sont pas « paradoxalement » une « catastrophe » sur un plan environnemental mais qu’il fallait s’attendre à une aggravation des incendies « en intensité » dans les prochaines années, « du fait du réchauffement climatique ».

« Paradoxalement, on n’est pas au niveau de la catastrophe sur un plan environnemental » mais « dans une situation qui est compliquée », a-t-il expliqué. « Ce sont des situations récurrentes que l’on connaît. En 2003, il y avait 60 000 hectares qui avaient brûlé. On est en forêt méditerranéenne où les incendies de forêts font parties des fonctionnements, à défaut d’être acceptables, habituels des écosystèmes », a-t-il poursuivi.

Les habitants qui ont perdu leurs biens apprécieront.
Hervé Le Bouler conclut :

« La situation est inquiétante sur le long terme. Les scientifiques nous annoncent qu’on va dans une situation qui va devenir récurrente et qui va s’aggraver en intensité dans l’espace avec d’autres régions qui vont être concernées du fait du réchauffement climatique. D’ici 30 à 40 ans, des régions qui ont déjà connu de grands incendies en connaîtrons d’autres, comme les Landes, le Sud de la Bretagne, jusqu’au Sud de la région parisienne. »

Mais ces trois théories ne sont pas exclusives les unes des autres : il peut y avoir sécheresse (naturelle), et intention criminelle d’ordre délinquant ou terroriste. Selon Le Monde, pourtant, la tendance globale est à la baisse du nombre d’incendies, à l’exception de l’année 2003, celle de la grande sécheresse. Et ce, toujours selon le quotidien de référence, « malgré l’augmentation des températures dues au phénomène de réchauffement climatique »...
Dernière statistique : les départs de feux sont « humains » à 92%, et dans ces 92%, 30% sont d’origine criminelle.
Racaille ou terroriste, pyromane ou abruti, un incendiaire risque la prison à vie, en fonction des dommages causés.

Sur les conséquences tragiques du libéralisme,
lire chez Kontre Kulture

 

Les forêts, les pompiers et la politique publique, sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1773769

    Le génial Estrosi va-t-il nous installer des portiques en lisières des forêts provençales ?

     

    Répondre à ce message

  • #1773789

    Je vis sur place. Et bien sur il y a la sècheresse ; le réchauffement climatique, la présence trop grande de résineux, etc... Mais tout de même, lorsque les départs de feux partent à distance et à périodes régulières il y a de quoi se poser des questions... La nature est formidable, mais il ne faut rien exagérer... Et puis pourquoi il y a toujours des départs de feux chaque fois qu’il y a des vents forts et jamais quand il n’y a pas un "pet de vent" comme on dit dans le Midi...
    J’ai participé une fois à un stage de sécurité dans la forêt. Hé bien l’instructeur des pompiers nous a montré qu’en jetant un mégot allumé dans la pinède bien sèche, hé bien ça ne prend pas... Je vous laisse aux conclusions...
    J’ai travaillé près des incendies ces derniers ours, hé bien , pendant toute une matinée, les canadairs n’ont pas arrêté de me survoler. On ne rendra jamais assez hommage aux pompiers et aux pilotes, surtout qu’ils ont de moins en moins de moyens...

     

    Répondre à ce message

  • #1773989

    C’est ICL qui doit étre contente (Israel Chemical Limited)... la société qui commercialise le Fire Troll (retardant rouge / violet projeté par les avions et lances incendies).

    Il faut savoir que ce produit est toxique pour l’homme et pour l’environnement alors que son efficacité est ridicule ! En face de cela, un ingénieur français avait développé un produit écologique, abordable et tres efficace : Gel feu ! mais les lobbies s’en sont mélés...

     

    Répondre à ce message

  • #1774043

    vous êtes au courant que Macron veut revoir tous les acquis sociaux des militaires ? retraites , pensions , primes etc... vous êtes au courant que dernièrement un général 5 étoiles a démissionné car pas d’accord avec le programme de Macron ? vous êtes au courant que les pompiers sont des militaires rattachés à la marine nationale ? vous êtes au courant que lorsqu’il y a plusieurs départs de feu simultanés c’est l’œuvre de professionnels du feu ? j’en dirais pas plus vu que 99% des moutons qui composent la population de mon pays n’est pas prêt d’entendre certaines vérités .

     

    Répondre à ce message

    • Hormis le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille,
      et je crois un corps à Toulon, les pompiers ne sont pas du corps de la Marine.
      Ensuite, 95% des pompiers sont des civils ( Exclus, donc, le BMPM et la BSPP )
      Dans ces civils, 78 % sont des volontaires.

       
    • #1774868

      A Marseille et à paris se sont bien des militaires , ils subissent donc de plein droit les changements que le gouvernement veut appliquer à leurs retraites , pensions militaires , primes d’interventions et consernant les pompiers volontaires c’est pareil Macron prévois également un plan de restructuration à la baisse...

       
  • #1774064

    Ces tetes de noeuds qui mettent le feu ,savent-ils , que les plantes chlorophyliènnes absorbent le CO2 ,et nous refillent de l’oxygène ?
    Pas de pitié pour ces crevures ,il faut les attraper et les foutre au niouf .

     

    Répondre à ce message

  • Le feu ne serait-il pas un moyen de déboiser sans autorisation et formalités ? Il faudrait voir à l´avenir si des constructions se font à ces endroits, auxquels cas nous avons le mobile...

     

    Répondre à ce message

  • #1774096

    En Chine, Corée du Nord...pour des incendies de cette ampleur ils sont capables de mobiliser des milliers de pompiers en 24h...dans l’UE et la France XXIème siècle, pays prétendument développés, au sommet de l’évolution humaine... on peine à trouver plus de quelques dizaines de pompiers et une poignée de Canadair en état de marche ! L’Occident est devenue une vaste plaisanterie !

     

    Répondre à ce message

  • #1774370

    « qu’il fallait s’attendre à une aggravation des incendies « en intensité » dans les prochaines années, « du fait du réchauffement climatique ». »
    Mais n’importe quoi !!! On nous raconte des conneries, mais à un point, inimaginable.. !

     

    Répondre à ce message

  • Je crois avoir entendu le jeune homme qui nous sert de président, ou peut-etre, son 1er ministre, nous expliquer que l’immigration est due au réchauffement climatique. Les incendies étant, eux aussi, dus au réchauffement climatique, nous ne nous permettrons aucun amalgame.

     

    Répondre à ce message

  • #1776212

    Les 10 plaies d’Egypte sont parties d’un « buisson ardent ». Les anciens face à de telles flammes y auraient vu un signe de la providence. En tout cas l’insouciance touristique fut, pendant un temps, dissipée...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents