Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

Note de la rédaction

Le président d’E&R et essayiste franco-suisse Alain Soral vient de faire la une de la presse helvétique. Cette dernière a révélé qu’il allait s’installer dans la ville de Lausanne. Dans un entretien exclusif accordé à Alimuddin Usmani, il s’explique à ce propos.

Alimuddin Usmani : Ce dimanche 3 novembre 2019, la nouvelle de votre installation à Lausanne agite la presse helvétique. Selon ces médias, vous mettez en place un réseau en Suisse, via une association genevoise, pour contourner les sanctions subies en France. Que pouvez-vous nous dire à propos de l’association Les Amis genevois de la tolérance ?

Alain Soral : Puisqu’on me force à m’expliquer malgré toute la discrétion que j’avais mise à mon installation, voici les faits : j’ai pris un pied-à-terre en Suisse pour venir y écrire au calme et échapper à la détestable ambiance qui règne en France, du fait des agissements conjugués des immigrationnistes comme BHL et Attali et des fauteurs de guerre civile comme Éric Zemmour...

Que des Suisses, amis de la tolérance, fidèles à cette longue tradition suisse d’accueil et de neutralité me soutiennent, ce que j’apprends comme vous à la lecture de ces articles haineux et malveillants, j’avoue que je m’en réjouis et les en remercie vivement.

Quant au reste, cette histoire de « mise en place de réseau », voilà une élucubration typique de gauchiste qui voit du complot fasciste partout et qui confond travail de journalisme et boulot d’indic. Une mentalité de harceleur et de délateur, toujours du côté du pouvoir, qui n’est pas sans rappeler ceux qui traquaient et qui dénonçaient les juifs dans les années 40, comme on le fait aujourd’hui avec moi !

 

Quelles sont les réactions des gens que vous croisez à Lausanne ?

Les réactions des Lausannois qui me reconnaissent dans la rue – bien plus nombreux que je n’aurais cru – sont chaleureuses et respectueuses, ce qui me va droit au cœur. Mais je ne recherche en Suisse aucune publicité, seulement le droit au calme et au respect de ma vie privée.

 

La source des informations du Matin Dimanche, n’est autre que Tristan Mendès France, petit-fils de l’homme politique Pierre Mendès France. Tristan Mendès France, professeur dans une université parisienne, se définit comme un observateur des extrêmes. Quelle est votre réflexion concernant le profil de « TMF » ?

Si ce petit–fils à papa, membre de la grande bourgeoisie cosmopolite, veut vraiment combattre le commerce de la haine, le vrai, qu’il s’engage au côté de BDS afin de lutter contre les profits indument extorqués en Cisjordanie occupée.

Quant à l’extrémisme qu’il prétend combattre, j’invite aussi ce petit agent de propagande communautaire à se pencher plutôt sur la politique d’Israël. Cet État raciste, belliqueux et colon à l’extrême droite des extrêmes droites européennes, confraternellement sionistes pour la plupart, au contraire du mouvement que je préside qui milite, comme son nom l’indique, pour l’égalité et la réconciliation...

 

En 1958, Jean-Marie Le Pen, alors qu’il était un jeune député, avait lancé la phrase suivante à Pierre Mendès France : « Vous n’ignorez pas, Monsieur Mendès France, que vous cristallisez sur votre personnage un certain nombre de répulsions patriotiques et presque physiques. » Que vous inspire la phrase de Jean-Marie Le Pen ?

Loin de moi l’envie de polémiquer sur ce sujet miné, dans une période déjà suffisamment troublée par les abus des uns et la lâcheté des autres. L’Histoire, qui a tendance à se répéter, s’en chargera pour moi.

Comme je vous l’ai dit, je compte séjourner en Suisse pour y écrire au calme, ce qui, en tant que Suisse originaire de Soral et présent par ses ancêtres autour du lac Léman depuis dix-sept générations, est parfaitement mon droit. Qu’un Mendès Suisse puisse émettre un commentaire à ce propos, je peux l’admettre entre concitoyens, mais que ce Mendès France s’occupe de ses fesses, ça ne le concerne pas.

 

Pour finir, quel est votre état d’esprit concernant la menace de prison ferme, brandie par le système judiciaire français ?

Les opposants à la tyrannie menacés de prison jalonnent l’histoire du combat pour la liberté, que je subisse ce sort funeste à mon tour s’inscrit malheureusement dans cette logique. La ville de Lausanne peut d’ailleurs s’enorgueillir de leur avoir souvent donné asile, qu’ils furent de gauche ou de droite...

À ce sujet, j’invite le journaliste local qui me harcèle à en republier la liste, ce serait un travail bien plus digne que son sale boulot d’indic.

Sinon, qu’on en arrive à vouloir jeter en prison un analyste politique parce qu’on ne trouve plus rien à lui répondre, voilà où en est l’arrogante démocratie française, et je souhaite de tout mon cœur à la douce Suisse de ne jamais tomber si bas !

Propos recueillis par Alimuddin Usmani le 4 novembre 2019

 

*

La presse suisse et française aux abois (exemples) :

 

- Le Matin

- 20 Minutes

- Le Temps

- Le Point

 

*

Et en bonus, le CV de Tristan Mendès France :

 

 

Où l’on découvre qu’il débute sans la terminer une thèse sous la direction de Lucien Sfez, qu’il devient assistant parlementaire de Michel Dreyfus-Schmidt, qu’en parallèle il anime une émission sur RCJ (Radio de la Communauté Juive), puis développe des vidéo-blog participatifs avec Alban Fischer, tout en écrivant des ouvrages avec Michaël Prazan. Une diversité qui fait plaisir à voir et lui confère une neutralité évidente pour donner un avis objectif et impartial.

 


 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 

Ne manquez pas les dernières analyses d’Alain Soral !

 

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre Alain Soral :

 






Alerter

100 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2314881
    Le 5 novembre à 16:49 par heureuse welsche
    Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

    Bienvenue M. Soral !
    Et vivement ce prochain livre !

     

    Répondre à ce message

  • #2314882
    Le 5 novembre à 16:50 par gallus Gallus
    Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

    Très bon choix la Suisse et pas anodin en cette période trouble ! Beaucoup moins de sauvageons là-bas et cet état de fait va perdurer en vue des derniers résultats électoraux...
    Par contre l’occupation verticale est la même, cela semble même être un de leur repaire...

     

    Répondre à ce message

  • #2314903

    Bon courage dans ce pied à terre à Lausanne !

     

    Répondre à ce message

  • #2314952

    Je trouve ça très beau et très touchant le retour sur la terre de ses ancêtres d’Alain Soral, après avoir tant fait pour la France et pour nous les "petites gens" depuis au moins 30 ans , souhaitons lui un bon emménagement à Lausanne. Merci Alain.

     

    Répondre à ce message

  • Les fauteurs de guerre civile ils sont dans les banlieues ! Et les policiers, les pompiers et les habitants honnêtes les subissent tous les jours !
    C’est pas Zemmour qui est à l’origine de ça !

     

    Répondre à ce message

    • #2315087
      Le 5 novembre à 22:11 par André Bastin
      Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

      Il n’est peut-être pas à l’origine des problèmes, mais il ne fait pas grand chose pour qu’ils se règlent, c’est un euphémisme. Il prétend même sans arrêt qu’ils sont insolubles. Peut-être sa position évoluera-t-elle, mais aujourd’hui on a l’impression qu’il ne souhaite même pas une solution. Alain Soral, à l’inverse, propose la réconciliation nationale avec une politique de la main tendue, mais ferme. Lequel choisir et pourquoi ? Répondre à cette question, en délimiter tous les contours est un vaste programme. M.Soral a dit beaucoup de choses passionnantes et incontournables sur ce sujet. Je dirai simplement pour ma part que je partage les valeurs chrétiennes, comme la charité, ainsi que les valeurs républicaines, comme la fraternité. De plus, j’estime que la guerre, si elle est parfois nécessaire, ne doit jamais être envisagée qu’en tout dernier recours. Ces quelques principes de base m’emmènent à choisir forcément l’approche d’Alain Soral.

       
    • #2315134

      « mais il ne fait pas grand chose pour qu’ils se règlent, »
      Euh.... comment dire, aux dernières nouvelles, Zemmour n’est n’y président de la République, ni ministre de l’intérieur, ni premier ministre, ni juge suprême machin ou général suprême de la police ou des forces armées.....
      Il ne peut rien faire d’autre que dénoncer ce merdier et inciter les français à se réveiller avant qu’il ne soit trop tard !
      D’ailleurs pour ceux qui n’ont tjrs pas compris et que Zemmour à précisé dès le début de son intervention à la conférence de droite machin, que c’est évident, inéluctable que Macron va être réélus face à Marine Le Pen au second tour voilà c’est tout, c’est la réalité !
      Et comme c’est plié d’un point de vue électoral, et bien le gouvernement(le pouvoir) est de facto verrouillé par les gauchistes/progressistes machin et eux, ils vont continuer l’immigration massive, ils vont continuer le pourrissement à tout les niveaux, ils vont continuer à protéger les racailles et l’oligarchie etc... etc...
      Donc ça sert à quoi de proposer des solutions politique à partir du moment où les urnes et le gouvernement sont hors d’atteinte pour pouvoir appliquer ces dites « solutions politique » ??

       
    • #2315198
      Le 6 novembre à 02:23 par Didier Loukoum
      Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

      Non Tom vous vous trompez.

      Les fauteurs de guerre sont à L’Assemblée pour les lois votées (regroupement familial, entrée en masse de migrants,
      car plus de frontières.
      Dans l’éducation nationale pour la médiocrité des
      programmes et l’encadrement des profs gauchistes laxistes.

      Et surtout plus de civisme, grâce à une justice corrompue qui relâche à tour de bras les délinquants et une police qui n’est plus gardien de la paix de tous, mais une milice au service
      des puissants.

      Dans les médias qui mentent en permanence et donc
      Zemmour, constate qu’il y a le feu et au lieu de trouver une solution attise le foyer, c’est un pyromane en service commandé, s’il ne l’était pas il y a longtemps qu’il aurait
      été viré avec procès à répétition de la part de la Licra,
      du Mrap, ssoss racisme, etc...

       
  • Ces messages de « bienvenue » de nos voisins suisses font chaud au cœur !

     

    Répondre à ce message

  • #2315046
    Le 5 novembre à 20:44 par gallus Gallus
    Installation en Suisse : Alain Soral répond à la presse helvétique

    Céline, au secours !

     

    Répondre à ce message

  • #2315145

    Je suis triste mais l ambiance en France est pourrie...Toutes ces merdes cosmopolites qui jacktent sans arrêt ca finit par donner mal à la tête...Soral a raison de souffler un peu et tenter de retrouver la serenité...

     

    Répondre à ce message

  • #2315513

    Bravo Alain, bonne décision, un peu de distance permet de voir les choses plus clairement. Nous attendons avec impatience quelques bons papiers générés sous les vents alpins.

     

    Répondre à ce message

  • #2321698

    Cher Alain,
    heureuse nouvelle de vous savoir dans un canton voisin
    L’air y est pur et il y a une certaine sérénité

    Bien à vous

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents