Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

Lundi 15 avril 2019 Mme Cécile Legidan a pris un mandat d’arrêt pour l’exécution de la condamnation à un an d’emprisonnement ferme qu’elle prononçait contre Alain Soral.

 

Le magistrat donne aux autorités l’ordre d’arrêter le condamné et de le conduire manu militari jusqu’à un établissement pénitentiaire. Et l’appel n’est plus suspensif. Si Alain Soral avait été présent lors du délibéré l’ordre donné aurait été un mandat de dépôt. Les gendarmes présents sur place se seraient alors immédiatement saisis du condamné pour lui passer les menottes aux poignets. Tous, amis et ennemis, se demandent si Alain Soral ira en prison, et quand ? Ils se demandent aussi si tout cela est bien normal.

Le mandat d’arrêt pris contre Alain Soral est-il normal, en termes juridiques, est-il légal ? À cela nous pouvons répondre un « non » ferme et définitif. Précisons quelles seront les conséquences de cette illégalité, puis justifions notre position.

 

I

Une décision illégale pourra être annulée. Les dommages encourus si elle est exécutée pourront être réparés et son auteur sera sanctionné au moins disciplinairement.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 contient à son article XII cette règle qui est de droit positif en France : Ceux qui solliciteraient, expédieraient, signeraient, exécuteraient ou feraient exécuter des actes arbitraires, sont coupables, & doivent être punis.

La Convention européenne des droits de l’homme qui engage la France contient aussi un article 5 qui porte sur « le droit à la liberté et à la sûreté ».

Ces règles ne sont que de bon sens. L’emploi de la force, en particulier pour priver une personne de sa liberté, lorsqu’il est fondé sur une décision illégale arbitraire, révolte la conscience.

 

II

Le mandat d’arrêt pris par la présidente de la 13ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris est-il illégal et arbitraire ? Oui, il l’est, car il n’est fondé sur aucun texte. Il faut une loi pour autoriser un magistrat à agir de la sorte. Le principe c’est la liberté.

Le droit français ne prévoit le cas d’un mandat d’arrêt qu’en matière de délit de droit commun ou de délit d’ordre militaire (article 465 alinéa 1er du Code de procédure pénale).

En matière de délit politique le mandat d’arrêt n’est pas autorisé par la loi. Les infractions de presse relèvent de la matière politique. C’est incontestable, et ainsi l’article 749 CPP jusqu’au 1er janvier 2005 prohibait expressément la contrainte judiciaire pour les « infractions de nature politique » ; pour les infractions de presse la contrainte judiciaire était donc exclue.

L’infraction de contestation de l’existence de crime contre l’humanité est une infraction de presse. Elle figure à l’article 24 bis de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. C’est donc un délit de presse, et par conséquent un délit politique. Nous savons bien que certains politiques, Francis Kalifat, qui représente les membres du Conseil représentatif des institutions juives de France, ou Alain Jakubowicz, ex-président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme, veulent et demandent que la loi Gayssot passe de la loi de 1881 au Code pénal, c’est-à-dire passe du délit de presse au délit de droit commun. Ils ne cessent de dire que l’antisémitisme est un délit, et non une opinion. Mais pour le moment ce n’est pas le cas. Nous n’avons eu récemment qu’une loi du 27 janvier 2017, qui a aggravé les infractions à connotation « antisémite », mais sans toucher au point qui nous occupe.

Le mandat d’arrêt est donc en principe interdit en matière politique. En principe.

La loi de 1881 contient quelques exceptions, en son article 52 (modifié par la loi du 13 novembre 2014), concernant le placement en détention provisoire pendant l’instruction, et à condition que la personne mise en examen n’ait pas son domicile en France, et uniquement pour certaines infractions parmi lesquelles ne figure pas la contestation de crime contre l’humanité (sont visés les cas prévus aux articles 23 et aux 2ème à 4ème alinéa de l’article 24). La prise d’un mandat d’arrêt pour l’exécution d’une peine prononcée en répression de la contestation de crime contre l’humanité est illégale et son exécution relèverait de l’arbitraire.

En outre, on pourrait aussi soulever le fait que même en droit commun le mandat d’arrêt ne peut se justifier que dans les cas d’une personne qui est hors du territoire ou en fuite (art. 131 CPP). Ce n’est évidemment pas le cas d’Alain Soral.

Le magistrat pourrait sans doute lever son mandat. Ou le Parquet en faire la demande auprès du magistrat. En cas d’appel, de la même façon, le Parquet général pourra tenter de mettre fin au scandale. Mais en attendant se pose la question de l’exécution de l’ordre arbitraire.

Ayant répondu à la question de la légalité de la décision, je termine par celle de son exécution.

L’exécution des décisions de Justice est de la compétence du Procureur de la République (article 32 CPP alinéa 3). Au préalable il devra d’abord faire signifier le jugement par un huissier de Justice, car Alain Soral n’était pas présent à l’audience (jugement contradictoire à signifier).

Est-ce que le Procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris exécutera ? À cette question lui seul a la réponse.

Damien Viguier

 


Pour ceux qui n’auraient pas encore compris :

 

 


 

Version Dailymotion de la vidéo Alain Soral en prison ?! déjà « restreinte » par YouTube :

 

 


 

Vous souhaitez aider Alain Soral et E&R ?
Contournez la persécution avec le virement permanent

 

Dans un précédent article, nous présentions la solution pratique prioritaire pour la survie de l’association : le virement permanent.

 

Il s’agit d’un virement mensuel, automatique et récurrent de votre banque à la nouvelle banque d’Égalité & Réconciliation.

Nous en profitons pour remercier tous les sympathisants qui l’ont déjà mis en place puisqu’il s’agit d’une aide nécessaire suite au blocage de notre compte PayPal l’été dernier.

Les assauts répétés de la « Justice » sous influence communautaire nous le rappellent en permanence : le combat continue !

Pour aider E&R à diffuser largement les idées d’Alain Soral, dans un contexte se durcissant de jour en jour, le virement permanent prend tout son sens et devient indispensable.

Il est possible que l’espace client de votre banque sur Internet vous permette de le réaliser.

Dans ce cas, nos coordonnées bancaires sont les suivantes :


- Nom de la banque : BNP PARIBAS
- Nom du titulaire : Égalité et Réconciliation
- IBAN : FR76 3000 4000 4900 0101 2564 471
- BIC (SWIFT) : BNPAFRPPXXX

Dans le cas contraire vous pouvez de toute façon le mettre en place en transmettant par courrier (ou en guichet) à votre banque le formulaire suivant :

 

Contreparties

Il est possible de répartir dès à présent le montant mensuel de votre virement permanent sur :

 

  • Les financements participatifs E&R

Pour obtenir un accès exclusif à divers contenus préparés par Alain Soral et son équipe : photos et vidéos inédites, accès en avant-première aux entretiens mensuels, contenus bonus, voire plus encore...

Une mine de contenus éditoriaux de premier choix : articles non parus sur le site E&R, extraits ERFM inédits, abonnement à La Fachosphère s’amuse (le journal anti-Charlie)... Liste non exhaustive !

 

  • Et/ou l’adhésion annuelle à l’association

Qui vous donne :

- la possibilité d’entrer en contact avec votre section régionale pour être tenu au courant de ses diverses activités (et y participer si vous le souhaitez) ;

- un accès à l’espace adhérent en ligne, au forum de discussions et au réseau d’entraide Solid’E&R ;

- le confort de la ré-adhésion annuelle automatique (plus aucune démarche à effectuer).

 

Pour orienter votre virement permanent vers une ou plusieurs de ces contreparties, ou pour toutes informations complémentaires, écrivez dès à présent à contact@e-r.fr.

Merci à tous de votre soutien. Votre réactivité fait notre force pour poursuivre le combat.

Vive E&R, et vive la France !

Face aux persécutions du Système, votre participation est essentielle !

À ne surtout pas manquer, sur E&R :

L’affaire du dessin satirique, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2179683

    Les hyènes se régalent, mais rira bien qui rira le dernier !

     

    • #2179908

      C’est clair quand je vois ce nabot de Haziza se réjouir alors qu’il ne représente rien, c’est quelque chose d’insupportable.


    • #2180238

      @Ridicule..........c’est insupportable et insoutenable...vraiment l’atmosphère en France occupée est plus qu’irrespirable !...ces harceleurs de la morale et de la justice sont certains de ne jamais devoir rendre leurs comptes au Peuple qu’ils raillent et bafouent au quotidien, font-ils un bon calcul ?...bon ou mauvais, leur calcul est vain .


  • Nous sommes en démocratie, ça crève les yeux...

     

    • Nous sommes en démocratie oui ! il n’y aucune espèce d’irrégalurité dans le système... mis à part peut être une procédure faite par des incompétents ; ce sera probalement corrigé, mais cela ne remet pas en question la démocratie.

      Ce sont plus la liberté et le respect de l’ humain qui sont en question que la démocratie.
      Mais c’est vous qui associez démocratie aux droits individuels et à la liberté de pensée et d’expression.

      On peut très bien respecter la démocratie représentative,le droit et son héritage historique tout en déniant les libertés fondamentales. La preuve est faites depuis des années envers les contestataires.

      Ce n’est pas un problème de démocratie.. ni même juridique..c’est le problème de l’entrisme et de la manipulation des institutions, c’est tout à fait différent.
      Soit on cadenasse le système,soit on exige des gens de bonne volonté...on peut être activiste et raisonnable ! je ne pense pas que ce soit totalement incompatible.

      Défendrait-on l’indéfendable, ou un des pires Etat au monde, je crois que l’on peut être raisonnable quand même.


  • "Le principe c’est la liberté".
    Merci Maître de rappeler ce point fondamental du droit.
    Et seule une loi permet de restreindre la liberté
    Je serai le procureur de Paris avec le kalifat fan’s club aux basques d’un côté et la loi de l’autre, j’irai aux champignons ...


  • #2179699
    le 16/04/2019 par ProtégeonslaPalestine
    Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

    Toute ma gratitude, Maître Viguier, pour ces éclaircissements hautement didactiques dont il est à craindre que l’excellence argumentative vous coûte 5000 euros de plus. Ainsi va l’état du droit dans un État de "droit".

     

  • Alain Soral n’est pas un criminel, il est l’honneur de la France qui possède encore un cerveau et des cojones..


  • La justice me fait honte !

    Notre Justice n’est plus.
    Comment peut-on être aussi partial, aussi dur dans l’exécution de la loi...sans révélé sa vrai nature, sa vrai fonction : une justice d’exception, par nature liberticide, aux ordres :
    l’ordre nouveau !

    Un an de prison pour avoir relayé un dessin !

    Pour le dessinateur : vingt ans sans doute ?

    Pour le crayon : la guillotine !

    Risible, si çà n’était Notre Justice.

     

  • #2179757

    Je ne cache pas que je fais un effort surhumain pour passer la modération afin de pouvoir exprimer toute ma sympathie à Alain et Me Viguier.
    Merci pour l’abnégation dont vous faites preuve et tout ce que vous apportez en termes de réflexion.
    Force et honneur.


  • Ouf, merci Maître.
    Je commençais à m’inquiéter pour Alain SORAL et la voix de la Résistance.


  • #2179802

    Bonjour,

    Sauf erreur de ma part, l’article 465-1 du code de procédure pénale prévoit la possibilité de décerner un mandat d’arrêt pour les personnes en état de récidive légale. N’est ce pas le cas de M. SORAL ?

     

    • Je ne suis pas juriste mais Viguier fait clairement la distinction entre Les infractions de droit commun et les infractions politiques.Effectivement dans ce cas il s’agit d’une "infraction politique".Et l’article 465 et donc ses alinés ne concernent que le droit commun ou militaire pas les infractions politiques.

      Damien Viguier est catégorique dans ce texte.S’il se trompe il joue sa carrière.Puisqu’il semble intelligent et qu’il a une certaine experience du droit,il est probable qu’il ne fasse pas d’erreur.


  • #2179810

    Merci à Maître Viguier pour cette révision du droit pénal et de la procédure pénale, dont nous avions bien besoin, nos cours étant déjà loin dans le temps.

    Dans ce qu’il reste de la France, il est patent que tout est dévoyé, l’oligarchie, ne respectant plus rien ni personne, excepté ses intérêts propres.
    Respectueuses salutations à Maître Viguier et à Alain Soral, bien méritées.


  • #2179815

    La justice avec un petit j. À l’instar de Jésus, tous les prétextes sont bons, ou mauvais. Le sens de la morale, la Raison, l’équilibre, ça finit aux orties. Seuls comptent les intérêts des protagonistes qui tirent les ficelles, ici les ventriloques derrière les-dites parties civiles.

    Qui prend Soral en débat ? Personne. Enthoven il tente le buzz ? Entre autres. Ils se chient tous dessus. Un direct un vrai. Même seul contre tous. Le boycott, la quarantaine, le rejet, la diabolisation, c’est tellement plus simple si ce n’est puéril ou perfide.

    D’ailleurs si c’était si simple de donner tort à Soral, en deux trois mouvements ou émissions sur les ondes, le tour serait joué, l’affaire réglée. Avec moult arguments et démonstrations. Mais cela n’advient pas. Bizarre vous avez dit bizarre ? Plutôt la kommandantur laisse ça entre les mains de la... justice. Demain on rasera gratis.


  • #2179831

    Comparaison n’est pas raison mais tout de même les "céliniens" de Démocratie Participative tiennent des propos racistes, violents et orduriers, à côté desquels ceux de Soral paraissent … académiques, et ils ne semblent pas menacés de prison . Etrange...


  • #2179836

    "Justice" d’épuration, comme en 1944-45 .

     

  • #2179862

    Ils n’ont aucune espèce d’idée du bateau dans lequel ils s’embarquent si Soral va en tôle....

     

  • #2179872

    Merci Alain pour ton combat, au plus le temps passe et au plus l’ennemi se dévoile au grand jour, ce qui différencie le partisan du criminel est la cause pour lequel il se bat, mon camp est déjà choisi...

    Force et honneur


  • #2179891
    le 17/04/2019 par François Desvignes
    Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

    Qui serait prêt à défendre AS jusqu’à la barricade et l’insurrection ?

    Tous ceux qui ne répondent pas : "moi !" ne sont pas Français.

    Donc, seuls ceux qui ne sont pas "Français" sont les ennemis d’ AS.

    Et seuls les amis d’ AS "jusqu’à la barricade" sont Français.

    Donc seul est Français le pays reel.
    Le pays légal (sioniste) et le pays allogène ne le sont pas.

    Le pays légal et le pays allogène militants sont soralicides parce qu’ils sont francicides.

    MORALITE :

    Reconcilions-nous entre Français...
    ....puisque notre conflit est maintenant inévitable

     

    • #2179953

      C’est pas des barricades qu’il faut faire, c’est d’aller déloger les cafards qui se planquent dans leurs Loges ! Çà sera bien plus efficace comme action, bien plus chétien, çà remuera bien plus la merde, qu’on soit soutien de Soral et/ou des Gilets jaunes.
      C’est le pouvoir profond qu’il faut atteindre dorénavant, non plus le pouvoir visible (les forces de l’ordre) qu’on croyait être le seul, AUTREFOIS.
      Serait-il possible de se fixer des objectifs dans ce pays ?!


    • #2180011
      le 17/04/2019 par François Desvignes
      Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

      @GJ

      - 1/ Personne ne vous demande d’aller sur les barricades ; on vous demande si vous y seriez prêt.

      - 2/ Aller chercher le pouvoir profond sans aller au contact du pouvoir apparent est une autre manière de ne pas mener le combat contre le pouvoir profond ; il revient à dire que la lutte sur le champ de bataille est inopérante aussi longtemps qu’on n’a pas subjugué l’Etat major qui s’y trouve à l’arrière.


    • #2180288
      le 17/04/2019 par La Vérité est rien d’autre
      Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

      Un seul mot pour résumer la solution au problème MACRON :

      A C T I O N

      Français, l’heure n’est plus à la méditation mais à l’ACTION


    • #2180461

      Déjà, soyons prêts à nous mobiliser tous les samedis(ou dimanches) en gilet jaune devant le lieu de détention d’Alain Soral, en nous relayant 1 samedi(ou dimanche) par mois par exemple, afin que tous les week-ends soient présents les dissidents-s’ils le sont vraiment,ce sera l’occasion de le constater- en nombre, et ce pour mener des actions de "sensibilisation" (à définir) auprès du plus large public. FORCE et HONNEUR, Alain.


  • Dans certains pays le fait de ne pas croire en la religion d’état peut vous valoir la prison.
    En France, cette religion s’appelle la Shoah.
    On a le droit de ne pas croire en Dieu, mais on n’a pas le droit de ne pas croire en la Shoah.


  • C’est quoi une shoah ?
    jamais entendu parler.


  • #2179949

    Bonjour MONSIEUR ALAIN SORAL,
    Je ne vous serai jamais assez redevable de tout ce que vous n’avez appris, courage pour la suite de votre et notre combat. Je viens de recevoir mon G.J canal historique
    je le porterai lors des prochaines manifs en province j’ose espéré qu’ il agacera certains participant comme a pu le faire celui de notre AMI DIEUDONNE.
    Merci aussi et courage je crois qu’il n ’en manque pas à MAÎTRE DAMIEN VIGUIER.
    Respectueusement que DIEU vous garde.


  • Depuis quelques mois, la France vit dans le mensonge, la magouille, l’arbitraire, la violence, plus rien n’est vrai, et tout est à charge pour celui ou celle qui contestera .Seul le pouvoir actuel, quelques associations se sont emparé de la"justice" Française pour occuper l’espace autoritaire de ce pays sur une personne ou une population qui leur serait hostile,en faisant passer des lois pour régler leur compte . Nous sommes entré dans les temps sombres de l’époque que nous vivons depuis ces quelques mois .Il est grand temps que les Français se ressaisissent avant la catastrophe définitive et y mettent un arrêt aussi définitif, car nous glissons dangereusement dans les abimes .
    On ne peut incarcérer un homme avec mandat d’arrêt pour un dessin dont il n’est pas responsable, c’est ridicule,grotesque,et bien sur arbitraire et ensuite accueillir des djihadistes sanguinaires ou laisser des pédophiles en toute liberté .Ou alors , dans quel pays sommes-nous ?


  • Enorme soutiens a toi Alain

    JE SUIS SORAL


  • Comme le disait Jésus à ses accusateurs, je cite de mémoire :
    "Si je mens alors convainquez-moi de mensonges, mais si je dis la vérité alors de quoi m’accusez-vous et pourquoi me frappez-vous"


  • #2180318

    Comme il le dit lui-même Alain Soral : celui qui fait vraiment de la politique en France, agit en un vrai Combattant politique au sens noble du terme. alors celui là va en prison un jour ou l’autre, en revanche il est certain que quelque chose de positif se passera, de grandes chances pour Monsieur Soral qu’il puisse rebondir, pour reconstruire et chapoté notre si beau pays en OR qu’est la FRANCE ! Merci à toi le Père Soral ! lieutenant du Christ Rois ?


  • #2180336

    J’avais cru comprendre que les peines inférieures à deux ans seraient aménagées soit par des TIG ou port de bracelet électronique dans le cas n’est-ce pas où il s’agit de délits de droit commun.

    Mais d’après Me Viguier il ne s’agit nullement de délit de droit commun. Donc si M. Soral va en prison c’est reconnaître de fait qu’un délit politique est plus grave qu’un délit de droit commun. Dans ce cas la CEDH ne peut-elle être saisie ?
    Sinon un type qui tabasse une petite grand’mère peut très bien se prendre que six mois avec sursis et un polémiste politique se retrouver en QHS...
    Cette justice me fait vraiment peur !

    Il faut sauver le soldat Soral !


  • #2180452

    Condamné à un an de prison ferme pour un dessin qu’il n’a ni fait ni publier ? , c’est vraiment ça la justice française ? on se croirait dans un monde orwelien ou une série netflix de science fiction
    VOUS AVEZ TOUT MON SOUTIEN MONSIEUR SORAL de la part d’un algérien qui vous suit depuis pas mal de temps.


  • #2180526

    Force et Honneur Alain S.


  • #2180685
    le 18/04/2019 par Combattre l’Empire
    Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

    Dommage qu’on n’ait pas un "souverain pontife" qui ait la même ferveur pour condamner l’anti-christianisme.
    D’accord, il n’est plus ni souverain ni pontife. Mais qui peut le faire alors ?


  • Les illégalités (ou autres vices de forme), ça marche que pour les dealeurs cambrioleurs voleurs...


  • Mais c’est "la justice à nous va passer" quand même merde quand même...


  • #2181077
    le 18/04/2019 par sylvie une française
    Illégalité du mandat d’arrêt pris contre Alain Soral

    Monsieur Alain Soral doit être exténué par toutes ces procédures.
    Merci à Maître Damien Viguier de continuer à le soutenir.
    Ce n’est pas Alain Soral qui prêche la haine, on s’aperçoit, une fois de plus que la haine vient d’ailleurs et il serait grand temps que cela cesse.
    Il y a du monde avec vous Monsieur Soral et beaucoup !


  • Si seulement les gens prenaient la peine de s’intéresser a ce proces, de bien écouter ce qui est reproché a A .Soral , si ils prenaient simplement la peine de regarder le dessin incriminé et de voir a quel point cette justice est tombé bas .
    1 an de prison pour leur interpretation d’un dessin humoristique qui n’est même pas de l’accusé, et qui est en plus est une parodie d’un autre dessin humoristique de Charlie Hebdo.
    Je suis Charlie mais Charlie me crache a la geule.
    Humour sur le génocode Rwudais d’un coté c’est ok mais sur la Shoah c’est prison.

    Comment peut on se féliciter de ca quand on a ne serait ce qu’une once de sens de la justice ?

    Malheureusement les gens ne le font pas, ils ne le font jamais , refléchir demande trop d’énergie c’est pour cela que les médias et les Hanouna existent .


  • #2181113

    A propos de la jubilation obscène du Mensonge-Roi que La Vérité écrasera, Il est écrit :

    20 En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie.
    33 Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.
    Jean 16



  • Minimiser qualitativement, quantitativement une réalité (passée présente ou à venir), la nier, la moquer, émettre le jugement de valeur que l’on souhaite sur elle.... c’est aussi cela la liberté d’expression. !

    Auteur : Majid Oukacha


  • #2181855

    debout, assise, puis, enfin allongée....


  • #2181893

    Je n’aimerai pas être à la place de certaines cours de justice en France : poursuivre des gilets jaunes qui manifestent tranquillement comme c’est leur droit ? ou poursuivre Alain Soral et son avocat pour ses idées ? Non parce qu’à ce rythme là d’instrumentalisation du pouvoir judiciaire, les forces de l’ordre ne pourront plus suivre. Et puis tant qu’on y est mettons tous les gaulois génants en taule pour délit d’opinion. On n’est plus à un jugement (de valeur) près dans notre pays.
    La question de séparation des pouvoirs dans notre pays devra être mise sur la table. Et là, il y aura forcement des responsabilités et des têtes qui vont tomber. de haut.


  • Qu’elle haine tenace, d’un point de vue strictement psychiatrique c’est fascinant.


  • #2185185

    Maintenant, en France, il ne suffit plus d’être innocent pour être reconnu comme tel. Encore faut il être du bon côté du manche de la hache de la justice. Après l’arrestation arbitraire de Tarik RAMADAN, grace aux combines d’une certaine homosexuelle sioniste, vient le tour de SORAL, avec les leviers bien huilés de la franc maçonnerie. Nous sommes en 2019, en FRANCE !


  • #2186027

    Les salauds c’est comme les cons ça ose tout...c’est à ça qu’ont les reconnaît !

    Ils sont parfaitement capables de faire exécuter cette peine inique...

    Tout dépend du degré d’impunité... ou d’inconscience... dans lequel se sentent les juges qui doivent prendre et assumer cette décision !

    Les incertitudes sur l’avenir auraient du les l’inciter à y réfléchir à deux fois....

    mesdames et messieurs les juges corrompus de ma république malade ... de ses loges... et de son CRIF !

    j’dis ça ...j’dis rien...

    Mais vous devriez bien relire et méditer l’artcle 35 de la déclaration des droits de l’homme de 1793... et ne pas oublier que la plèbe elle aussi est capable de penser et d’agir...car elle a bonne mémoire des violences qu’elle supporte.

    Jusqu’ici le peuple manifeste son indignation jaune ...

    Mais quand il perdra patience, devant tant de mensonges révélés, il s’insurgera...

    Le temps des paradigmes nouveaux sera venu.

    C’est ce qui est écrit dans les livres sacrés, non ?


  • Monsieur Alain Soral, parce que ce Monsieur est un vrai Monsieur, est aujourd’hui soi nié dans sa vérité intrinsèque, exprès ou pas, soi admiré comme il se doit pour son immense courage. Mais un troisième "soi" existe en ce qu’il est encore et surtout inconnu de beaucoup de gens, empêché par le premier "soi", qui verrouille tout, censure, harcèle (Oui Monsieur Soral est harcelé), et cela est vraiment, mais vraiment pénible, pour rester poli, non non non non en fait cela casse carrément les couilles. Que ces autres monsieurs qui eux ne sont pas à mon goût des Monsieurs foutent la paix à cet être qui mérite tout autant que son prochain, prochain qui lui en l’occurrence veut aider, éclairer, autre lanterne que "Les lumières", autre son de cloche (Celle de Notre-Dame sauf que Notre-Dame….(La France) a brûlé).

    Leader naturel comme Dieudonné, Aain Soral distille, répand, rien d’autre que la vérité, de son point de vue nous dirons-nous, oui bien entendu, mais attention pas que : il y a clairement un "don de soi", qui mérite un respect total.

    Exagération de ma part, endoctrinement ? Conneries, foutaises. Il y a eu Coluche, Bavaloine, et maintenant Dieudonné, synthèse des précédents. Il y a eu Marchais, Jean Marie Le Pen et de la même façon Alain Soral vient faire la synthèse des deux. Mais là encore attention, ils ne se résument pas à cela, ils sont énormément plus que ça, car ils sont puissants, et surtout ils ne sont pas seuls. Et oui comment expliquer toutes les personnes de qualités dont ils sont entourées, à commencer par leurs avocats, tout simplement exquis, raffinés, et même drôles, au bon sens du terme.

    Bon bon bon (marquant l’impatience) une bonne fois pour toute il faudrait et je sais combien ce "il faudrait" peut paraître naïf que ces soldats de la guerre à tous les étages (Guerres sociétales, identitaires, économiques, et surtout la guerre pour exiger le pardon, et oui ça existe...) cesse ce foutage de gueule consistant à nuire à autrui lorsque cet autrui qui est donc l’Autre (et donc pas le soi cela va s’en dire) n’est pas en accord avec eux, autrement dit à faire preuve de soumission, à leur cirer les pompes (il y a une catégorie de gens qui ne se prennent définitivement pas pour de la merde), quand il ne faut pas, et là il n’y a rien de naif, s’excuser de vivre et de penser comme on l’entend ? Que ces messieurs aient l’extrême amabilité d’aller gentiment se faire voir, ailleurs. Car dans l’ailleurs il y a parfois le salut.


Commentaires suivants