Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël, spécialiste de la cyberguerre ou du piratage électronique ?

Voilà près de dix ans que le feuilleton des fuites massives de données apporte, chaque mois, son lot de révélations. Depuis 2009, on ne recense pas moins d’une quarantaine de diffusions anonymes de fichiers : serveurs mails, dossiers confidentiels, listings bancaires, tout y passe. Extrait de Armes de déstabilisation massive de Pierre Gastineau et Philippe Vasset, aux éditions Fayard.

[...]

Un nom revient avec insistance lorsque l’on évoque les consultants spécialisés dans les cyberopérations parallèles : celui d’Israel Ziv. Haut gradé de l’armée israélienne reconverti dans les opérations clandestines privées, il disposerait d’une équipe rompue aux techniques d’intrusion des réseaux. Mais l’ancien officier est loin d’être le seul à intervenir sur ce créneau : d’autres consultants, souvent issus des services de renseignement ou des unités militaires spécialisées dans les interceptions, ont également pignon sur rue à Tel Aviv.

Espions en service ou en retraite, diplomates de choc ou hommes d’affaires prospérant dans les pays sensibles : tous marquent un temps d’arrêt lorsqu’on prononce le nom d’Israël Ziv.

L’homme incarne à lui seul la professionnalisation de l’intrusion informatique en Israël. Et résume merveilleusement les ambiguïtés du secteur, entre opérations privées et commandes d’État. Cet ancien directeur des opérations de Tsahal, l’armée israélienne, s’est reconverti dans le secteur privé au début des années 2000, tout en restant très proche de l’establishment sécuritaire du pays. Il a alors fondé la société de sécurité Global CST, devenue aujourd’hui Global Group, avec Yossi Kuperwasser, qui fut à la tête du département « recherche » du renseignement militaire israélien (nommé Aman), et Amos Ben-Avraham, ancien commandant de la célèbre unité Sayeret Matkal, utilisée par l’armée et le renseignement israéliens pour leurs opérations clandestines en territoire ennemi.

Global s’est très vite spécialisée dans la formation d’unités commandos à travers le monde, quitte à mener elle-même les opérations lorsqu’elles sont trop complexes ou trop délicates pour ses élèves. Dès sa création, Global a puisé dans le vivier des vétérans de l’armée israélienne, en particulier les jeunes retraités des forces spéciales, attirés par les salaires offerts par la société et les perspectives de missions d’envergure. En travaillant pour Ziv, ces hommes ont toujours considéré, à tort ou à raison, qu’ils continuaient à servir leur pays.

Lire l’article entier sur atlantico.fr

La menace de cyberattaques mondiales,
alibi supplémentaire de la gouvernance globale,
à lire chez Kontre Kulture :

La nouvelle cyberescroquerie internationale est un département de la « Défense » israélienne, voir sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Réponse à la question : Probablement "les deux mon capitaine" ?

     

    Répondre à ce message

  • J’ajoute :

    au début des années 2000 y’avait une grande bagarre entre certaines entités, à l’époque, le sgdn (Alain Juillet), la dcri et la dgse, la dgse avait des gros balézes en analyse comme Eric Filliol des cracks comme ça mais c’est des analystes pas des offensifs, pour bien piger le " level" tu mattes un magazine comme "Misc" qui est le seul magazine info valable en France, mais à la finale et de nos jours c’est la dgsi qui a remporté la bataille des gros codeurs "tueurs". On peut toujours chier sur tout ou cracher dessus c’est la vie et la coutume, mais là dessus on est des bons.

    https://www.miscmag.com/

    .

     

    Répondre à ce message

    • #1849036

      Les puissants se payent les meilleurs. Faudrait donc relativiser ... .

       
    • #1849560

      @ hum ?

      Relativisons donc tout en confirmant ce que souligne LeD : on est des bons ; dans ce domaine, mais dans d’autres encore.
      C’est aussi cela, le préambule à la réconciliation : se réconcilier avec son pays.
      La France est une puissance et pas n’importe laquelle au regard des ogres auxquels elle a à faire face, des entités qui parlent en centaines de millions d’habitants, voire de milliards : donc des services de renseignements civils et militaires à la pointe.
      Seconde ZEE au monde, voire la première selon les recours portés à l’ONU, en tous cas première ZEE sous-marine, plus grande diversité d’essences d’arbres au monde dont quelques espèces endémiques,... des navires, des avions, des fusées, des satellites, des hélicos, des bagnoles, des AOC, des AOP, les 35 heures, les 5 semaines... bref, de quoi emmerder le monde entier, parce que la France, c’est un pays d’emmerdeurs : à bon escient, le plus souvent..
      Ce qu’il y a, c’est que ce pays a des politiques complètement nazes ces derniers temps et des merdias qui pourrissent le moral des troupes. Et quelques lobbies qui sappent les possibles semences, comme les récoltes. Virez tout ce bazar en le remplaçant par du « bon » et vous allez voir la francophonie...

       
  • #1849018

    Ça surprendra qui ?
    Je plains les israélus, beaucoup sont ignorants ou naïfs ou trop matérialistes ou endoctrinés pour comprendre le rôle réel de cet état créé récemment par le crime, le vol et le mensonge. L’espoir fou serait qu’ils se révoltent, non plus contre Rome, mais contre le projet mondialo/messianique prôné par jacquouille attali et sa maffia.
    On commencerait ensemble par libérer la colonie Fronce.

     

    Répondre à ce message

  • #1849044

    "d’autres consultants, souvent issus des services de renseignement ou des unités militaires spécialisées dans les interceptions, ont également pignon sur rue à Tel Aviv"

    "Pignon" sur rue ?. Pignon, c’est pas l’invité du dîner de crifs ?

     

    Répondre à ce message

  • #1849070

    Sayanim et francs maçons ne font que leur "bon boulot" ( comme dirait Lolo) de pourrir la planète de par leurs méthodes mafieuses, crapuleuses et malfaisantes !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1849074

    Waze, Outbrain, Taboola, Spot.im... un point commun : Tel-Aviv
    Israël champion du monde dans le big data.
    Connaissant le talent d’une certaine communauté pour l’ingénierie social et le marketing, on peut déduire ce qu’ils en font de ces données !

     

    Répondre à ce message