Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une cyberattaque d’ampleur mondiale est en cours

Suspense : la Corée du Nord sera-t-elle de nouveau accusée ?

Une cyberattaque qui a commencé à sévir en Russie et en Ukraine se répandait le 27 juin en Europe occidentale ainsi qu’en Inde, touchant notamment plusieurs grands groupes internationaux, ont déclaré ces sociétés.

 

19h27 CET

La cyberattaque mondiale n’utilise pas le rançongiciel Petya, selon un communiqué de l’entreprise de cybersécurité russe Kaspersky Labs.

« Notre analyse préliminaire suggère qu’il ne s’agit pas d’une variante du ransomware Petya, comme suggéré jusqu’ici, mais d’un nouveau rançongiciel, qui n’a jamais été vu jusqu’ici. C’est la raison pour laquelle nous l’avons surnommé NotPetya », a expliqué l’entreprise dans son communiqué.

 

 

Selon le spécialiste russe, si l’Ukraine et la Russie sont pour l’heure les plus touchés, plusieurs autres pays sont concernés, parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, la France ou encore les Etats-Unis.

« Cela semble être une attaque complexe, qui utilise plusieurs vecteurs afin de se propager au moins au sein des réseaux des entreprises visées », a détaillé Kaspersky Labs.

Afin d’empêcher la propagation, l’entreprise de cybersécurité recommande aux groupes visés de mettre à jour les versions de Windows utilisées en interne.

 

18h45 CET

La Police nationale a publié un communiqué appelant à la vigilance sur le rançongiciel Petya, dont le mode de propagation serait identique à celui de Wannacry.

 

 

Elle estime que toutes les versions de Windows sont concernées et conseille aux internautes de vérifier « les règles d’ouverture des ports de [leur] box internet » et de s’assurer qu’il n’y ait pas de redirection du port 445.

 

18h16 CET

Les ordinateurs de Tchernobyl ont été touchés par la cyberattaque, forçant les techniciens de la centrale nucléaire ukrainienne à l’arrêt à mesurer la radioactivité avec des compteurs Geiger, a annoncé à l’AFP une porte-parole des autorités ukrainiennes.

Suivre le direct sur francais.rt.com

Voir aussi, sur E&R :

Les menaces mondiales, meilleurs alibis de la
gouvernance globale, à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1755407

    Attali doit être satisfait : ce sont les premiers pas de la "gouvernance mondiale", capitale Tel Aviv .

     

  • #1755410

    On connaît les coupables mais on ne donnera jamais leurs noms, même si leurs agissements causent des centaines d’accidents mortels : ces Mabuses version 2017 opèrent depuis Tel Aviv .


  • #1755455

    Honnêtement, quel impact pour l’individu lambda ?

    Aucun.

    Bon, qu’ils donnent des sueurs froides partout alors, y compris dans les centrales atomiques.


  • Mon entreprise (grosse entreprise fr du CAC, je vous laisse deviner) a été touchée ce midi. Je travaille côté informatique. Tous les PC (des salariés) et les serveurs (toutes les applications, même GPAO usines) sont tombés en même temps (bascule avec message de cryptage / demande de rançon / menace de perte des données). Nous avons pris des mesures d’urgence pour maintenir la production. C’est assez surréaliste à vivre. Notre équipe responsable des infrastructures estime la résolution à 3 jours.


  • #1755476

    Ont-ils attaqué la banque de données du Décodex ?

     

    • #1755497

      La banque Rothschild compte-telle parmi les victimes ? Et l’empire du charmant israélien Drahi, est-il touché ? Et l’exquis Bloch Dassault ? Quelle angoisse !


  • #1755477

    Fake news. France-Intox (France-Info) a annoncé vers 21h30 que le virus "venait" de Russie et d’Ukraine ce qui signifie évidemment pour l’immense majorité des auditeurs qu’il était lancé par des Russes et des Ukrainiens ou des résidents de ces pays.
    C’est l’art du "fake news" mis au point par CNN et d’autres puis perfectionné à l’extrême pour les lobbys de journaleux pour éviter la condamnation en justice. L’art de dire "blanc" pour signifier "noir" et inversement sans être formellement pris en défaut.


  • #1755521
    le 27/06/2017 par du Nil à l’Antarctique
    Une cyberattaque d’ampleur mondiale est en cours

    C’est Kadhafi ! C’est khadafi !


  • #1755524
    le 27/06/2017 par Georges 4bitbol
    Une cyberattaque d’ampleur mondiale est en cours

    Le responsable de cette massive cyber attaque est, au choix :
    - la Corée du Nord
    - Bachar al Assad
    - Vladimir Poutine
    - Alain Soral
    - un humoriste controversé
    - le groupe massive-attaque
    ( achtung,2 intrus se sont infiltrés dans la liste)

     

  • #1755539

    Bill Gates et sont système pantalon a une jambe.

     

  • #1755670

    D’après ce que j’ai pu lire dans la presse sur le sujet les USA n’auraient pas été impactés.
    C’est pourtant une des très rares nations ayant la force de frappe nécessaire à un impact niveau mondial ...
    Ce genre d’attaque ne se fait pas comme ça, et d’ailleurs quant on sait que 90% du parc informatique mondial utilise Windows on peut se poser la question. Les guerres d’aujourd’hui et surtout celles de demain seront de ce type. Les autorités Géorgiennes pourraient nous en dire long à ce sujet ...
    Quand on veut nuire à un rival, il suffit d’avoir la capacité de neutraliser son système informatique en partie et frapper les points névralgiques. Plus besoin d’envoyer des hommes et des chars, et en plus c’est vachement plus discret.
    Et puis le côté "je tape dans le dos", c’est signé.