Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Assemblée nationale supprime le mot "race" et le remplace par "sexe" dans la Constitution

Réunis en séance publique pour examiner le premier volet de la révision constitutionnelle, les députés ont adopté à l’unanimité la suppression du mot « race » dans l’article premier de la Constitution et interdisent toute « distinction de sexe ».

 

[...]

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d’origine ou de religion », peut-on désormais lire dans le chapitre qui définit les valeurs fondamentales de la République.

Plusieurs amendements convergents avaient été déposés pour que le terme « race » soit rayé de la Loi Fondamentale, mais c’est finalement celui du président du groupe UDI-Agir, Jean-Christophe Lagarde, qui a été adopté. Dans l’exposé des motifs, l’ancien maire de Drancy explique que ce concept est « scientifiquement infondé et juridiquement inopérant ». Si tous les groupes étaient présents dans l’hémicycle, le député a cependant noté, pour s’en indigner, « qu’aucun représentant de l’extrême droite n’était présent pour ce vote qui honore notre Nation ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Ce que les députés n’ont pas lu, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents