Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La gauche culturelle américaine appelle à l’assassinat de Donald Trump

Y a-t-il un « climat de violence » véhiculé par les médias ? Un peu qu’il y en a, et il est attisé par la gauche et les médias de masse, ici et partout dans le monde. Et il a un but clair : la destruction de la présidence Trump et, pour certains au moins, apparemment, l’objectif est l’assassinat du président Trump lui-même.

 

Mais ne prenez pas ce que je dis pour argent comptant : regardez la couverture du magazine [irlandais] Village. Cette couverture montre un réticule de fusil surimposé sur une photo de la tête de Trump. Et le titre dit : « Pourquoi pas. »

 

 

Le magazine, autrefois obscur, publié en Irlande, est maintenant en train de se prélasser dans le monde entier, et les médias sociaux américains sont heureux d’amplifier la glorification d’un acte criminel du magazine. Ci-contre, cette image mortelle, par exemple, sur Twitter. En outre, nous pourrions nous poser la question : Twitter n’a-t-il pas des règles contre les « discours de haine » et l’« incitation à la violence » ? Ou ne sont-elles pas appliqués lorsque la cible est à droite de l’échiquier politique ?

L’article du Village lui-même joue un jeu éditorial intelligent. Il commence par décrire Trump comme « un pourvoyeur de haine » et énumère ensuite tous ses autres prétendus péchés, y compris les mauvais traitements infligés aux réfugiés, une politique étrangère globalement fausse, des idées rétrogrades sur le changement climatique et l’opposition à l’avortement.

Après cette litanie, le magazine considère les options : « Alors peut-être que la solution est le tyrannicide. » Il pourrait très bien dire lui-même : « Débarrassez-nous de lui. »

Ensuite, sous le titre Le tuer ?, la revue cite des philosophes et des théologiens qui ont déclaré le tyrannicide justifiable, de Cicéron à Thomas d’Aquin, en passant par Martin Luther. Et puis, pour en rafraîchir la portée, le magazine rappelle avec admiration l’Allemand Klaus von Stauffenberg, qui a failli réussir à tuer Hitler en 1944. Le message est évident : Trump est un autre Hitler, et vous, lecteur, devez décider par vous-même de ce qu’il faut faire maintenant.

Pourtant, après avoir soulevé toutes ces questions de la manière la plus lourde possible, la revue se retire en quelque sorte au dernier moment. Elle écrit : « Tirer sur Trump est inutile et disproportionné. »

Bien sûr, nous savons tous ce qui se passe ici. En effet, nous reconnaissons la technique employée par Village comme une variante de l’ancien dispositif rhétorique appelé paralepsis, une pirouette consistant à relever une idée tout en prétendant ne pas en parler. Après avoir soutenu, avec véhémence et longuement, que Trump est une menace de niveau civilisationnel, le magazine ajoute alors quelques mots, lâchement hypocrites, recommandant de ne pas lui nuire. Ainsi, Village espère qu’il s’est lui-même couvert : si un mauvais sort tombe sur Trump, ses journalistes diront, cachant à peine leurs sourires, « Alors ça ! Nous ne voulions pas que ça se produise ! »

En effet, même avant l’article du Village, l’idée de tuer le 45e président était dans l’air. Diverses célébrités et rappeurs ont souhaité la mort, sinon le meurtre, de Trump.

Et Twitter semble être un lieu privilégié : la publication en ligne Mashable évoque, dans les premiers 12 jours de la présidence Trump, plus de 12 000 tweets appelant à l’assassinat du président. Comme l’indique l’article, ce volume de menaces dépasse de loin la capacité d’enquête des Services secrets américains.

Pendant ce temps, les attaques incendiaires continuent. Sous l’en-tête Beau Willimon déclare la guerre à Donald Trump, Deadline Hollywood détaille les efforts acharnés du créateur de House of Cards pour faire tomber le président. L’article détaille les nombreux tweets de Willimon, y compris sa propre version simulée de la Déclaration d’Indépendance, qui commence par les mots :

Quand, au cours de l’histoire américaine, il devient nécessaire pour le peuple de sauver notre Nation d’un tyran.

Nous pouvons nous arrêter sur ce mot, tyran. À la fin de son discours de 25 tweets, Willimon écrit que sa méthode préférée pour se débarrasser de Trump est la mise en accusation. Cependant, un lecteur occasionnel pourrait ne pas lire jusqu’à la fin. Ou un lecteur avec sa propre imagination pourrait être amené à penser que des mesures plus fortes sont nécessaires, c’est-à-dire par tous les moyens nécessaires. Et Trump est, après tout, un tyran, n’est-ce pas ? Quelques-uns, sans doute, penseront aux mots latins prononcés par John Wilkes Booth, quelques instants après qu’il eut abattu le président Lincoln en 1865 : « Sic semper tyrannis ! » « Ainsi toujours [finissent] les tyrans ! »

Bien sûr, Twitter, pourrait supprimer tous ces tweets inflammatoires avec la chiquenaude d’un algorithme, et pourtant il ne semble pas intéressé à faire quoi que ce soit. On pourrait même imaginer que les gestionnaires de Twitter sont d’accord avec eux.

Pendant ce temps, comme nous le rappelons tous, Twitter a toujours été très empressé de faire respecter l’orthodoxie politiquement correcte de gauche contre les droitiers ; il a suspendu indéfiniment le compte Twitter de Milo Yiannopoulos, ainsi que d’autres, pour incitation supposée non criminelle. Et pourtant, maintenant, confronté à une incitation criminelle littérale, Twitter ne fait rien. Il ne faut pas être étudiant en rhétorique classique pour reconnaître l’hypocrisie.

Peut-être, un jour, Twitter et d’autres médias sociaux s’arrangeront pour supprimer ces messages offensants, dangereux et illégaux. Bien sûr, peut-être un jour, il sera trop tard. Peut-être alors, de l’avis des haineux anti-Trump, ce sera un cas de fin justifiant les moyens – mission accomplie.

 

Le « climat de violence » – La gauche adore ça

Alors, regardons de plus près cette idée de « climat de violence », qui est censé favoriser les actes de violence réelle. Parfois ce climat inflammatoire est réel, et parfois il n’est pas réel. Nous avons appris que si la gauche politique dit habituellement qu’elle s’oppose à cette climatologie qui induit la violence, en réalité, bien souvent, elle l’embrasse, elle l’adore même.

Oui, aujourd’hui, la gauche parle beaucoup de paix, de coexistence, et tout cela. Et pourtant, comme Virgil l’a écrit en janvier, quand il s’agit de Trump, un outil de gauche, les médias de masse, devient notablement militant. Il devient viscéralement impatient de trouver des images violentes.

C’est donc dans ce contexte que nous devons évaluer les articles médiatiques extrêmes anti-Trump, comme la semi-suggestion de Rosa Brooks, ancien haut fonctionnaire de l’administration Obama, proposant un coup d’État militaire contre la Maison-Blanche de Trump. Nous pouvons noter que Brooks a publié ce morceau dans un média de masse, Foreign Policy, le 30 janvier, et il est toujours là. Personne dans ces médias, pour dire le moins, ne semble avoir un problème avec ces déclarations.

Plus récemment, dans le même esprit pro-violence, le magazine allemand Der Spiegel, sans doute la publication la plus influente dans ce pays, a dévoilé une page de couverture montrant Trump tenant un couteau d’une main et de l’autre la tête, décapitée et sanglante, de la Statue de la Liberté. Le message aux lecteurs est clair : il faut arrêter ce fou avant qu’il ne soit trop tard.

 

 

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Qui veut supprimer Donald Trump ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La vrai question n’est pas "pourquoi ça" , mais :
    "pourquoi c’est bien appliqué à Trump ,et que ça aurait été puni pénalement judiciairement pour Obama".

    Je vous laisse trouver la réponse.


  • Twitter, Facebook, YouTube ne sont que des relais de l’idéologie gauchiste mondialiste.

    Il est facile de constater d’ailleurs la mansuétude du système face au débordements INOUÏ des mouvements de gauche, alors qu’il diffuse massivement les procès d’intention d’une supposée "extrême droite".
    il faut comprendre qu’une guerre civile idéologique est en cours et que ces minables, qu’ils soient journalopes, professeurs, people, mouvements " citoyen" ou simple blogueurs ne reculeront devant aucunes bassesses pour l’emporter.

    c’est dans leurs nature.

     

    • La gauche gouverne mal , mais se défend bien . Historiquement, on retrouve les memes depuis la fin de la deuxième guerre mondiale : ceux qui soutenaient HO CHI MINH contre les français en 46, ceux de la "révolte des campus" contre la guerre du VIETNAM, contre NIXON ...etc.L’idéologie mortifère communiste n’est pas morte avec la chute de l’URSS.Il en va de meme en France avec les "antifas" , idiots utiles et troupes de manoeuvre du PS, on le constatera si MLP est élue


  • Ils n’ ont pas peur pour la liberté mais plutôt pour l’ aliénation de la masse zombie qui pourrait échapper a leur propagande . Et finalement c’ est toute une caste profiteuse et jouisseuse qui a peur de voir ses privilèges disparaitre . La bienpensance bobo socialo sioniste et l’ avènement du nouvel ordre mondial sont en jeux , ils s’ enferrent dans le mensonge et la mascarade , ils deviennent grotesques et leur totalitarisme liberticide devient manifeste .

     

    • Que les Américains règlent leurs problèmes avant que d’autres ne les règlent définitivement.
      Qu’ils bichonnent bien Trump car il est en train de leur sauver la vie.
      Personnellement j’aurais préféré que ce soit Clinton (devinez pourquoi)
      Mais bon, contre toute attente ils ont fait leur choix.
      On se demande si le Tout-Puissant n’a pas parfois trop de miséricorde à faire des coups comme ça.
      Il faut croire qu’Il a dû y trouver au moins 1 Juste.
      Alors qu’ils ne gâchent pas la chance qu’Il leur donne.


  • Les gentils ont le droit de vouloir tuer les méchants non ?


  • Mode opératoire de destruction utilisé par le système :

    1. Taxer votre ennemi de haineux par tous vos sbires merdiatiques (donc peu importe si c’est vrai ou faux !)

    2. Au nom du Bien et des droits de l’Homme, vous voilà investi de l’épée de la Justice et de tous les droits, en particulier de celui d’agir exactement comme vous prétendez que votre ennemi agit. Voire même pire (cf. antifas).

    3. Eliminez votre ennemi : merdiatiquement (cf. Fillon), économiquement (procès intempestifs, contrôles fiscaux, etc.), voire même physiquement si besoin (cf. JFK).

    4. Couche de vernis finale : remettez vos sbires merdiatiques sur le pont pour lancer une vaste campagne de réjouissance suite à la victoire finale du Bien sur le Mal et la Haine (absolus !!), afin d’occuper l’espace et ainsi de noyer dans le flot toute remise en question de la légitimité du point 3.

    Et voilà le happy end, comme à Hollywood...et le péqueux décérébré moyen peut s’endormir en paix, satisfait de savoir que le Bien a triomphé une fois encore...comme toujours. Et sans se poser la question du pourquoi c’est toujours le "Bien" qui gagne.......

     

    • Péqueux moyen qui aura tout le temps de se réjouir pendant qu’il fera la queue devant Pôle Emploi, tandis que ses gosses apprennent la sodomie à l’Ecole de la Raie-publique et que sa femme loue son ventre à un couple homo qui veut un gosse pour faire de l’éducation à domicile (en suivant scrupuleusement le programme "Théo"-Logien du GOF et de l’éducation nationale bien sûr).
      Vive le monde de gauche et des doigts dans le cul.


  • Un journal officiel qui suggère l’assassinat d’un chef d’état ? C’est tout simplement sidérant. Ce système en pleine panique ne cherche même plus à dissimuler sa vraie nature et ses intentions. Pire,je suis convaincu que l’éléctorat anti-Trump, nullement choqué par cette couverture, applaudira cette publication, persuadés dans leur aveuglement ou fanatisme d’être dans le "camp du bien".


  • Toujours les mêmes tarés qui veulent éliminer les défenseurs de Vérité. Les gens sont stupides, ok ils sont frangins, c’est ce qui explique pourquoi ils n’aiment pas Donald Trump, mais de là à être d’accord pour assassiner un homme, il y a une limite.
    Que Dieu le protège de ces déments.


  • Pour des gens qui font que hurler démocratie , droits de l’homme etc... je les trouvent bien violents.ils appellent au meutre mais jouent les vierges effarouchées quand Trump parle de torture.


  • 12 000 tweets appelant à l’assassinat du Président en 12 jours. Du jamais vu dans le monde. Telle une violence entretenue, ciblée, voulue - ils cherchent simplement un fou dans la masse populaire, sans liens directs avec ceux qui tirent les ficelles, afin de ne pas provoquer contre eux la colère des électeurs de Trump.

    Ils ont choisi, ô hérésie, un magazine "culturel et idéologique" du peuple irlandais profondément catholique ! Vous la sentez là leur quenelle ?

    Ils utilisent des artistes du calibre de Meryl Streep- elle repart en guerre contre Trump. A l’occasion d’un gala organisé par le premier groupe de pression LGBT américain, cette conne, au lieu de retourner dans sa secte juive, elle s’en est de nouveau prise à Donald Trump, l’accusant cette fois de compromettre la liberté... et de faire planer la menace d’une guerre nucléaire.

    Mais que fait l’Armée USA ? Ils s’en mêlent partout dans le monde, mais ils n’ont pas de courage à nettoyer leur propre maison.
    Plusieurs milliers de "suicides" de ces dégénérés ( ceux qui tirent les ficelles , qui entretiennent la flamme guerrière et qui font la structure de ce deep state ) fera un bien énorme au peuple américain. La secte se calmera tout de suite.

    Perso, au lieu du "gauche culturelle" Américaine je préfère dire : les communistes
    Américaines. C’est plus clair et plus vrai.

    Le "deep state" US est très puissant et il va falloir beaucoup de temps et d’effort pour en triompher, je doute que Trump en soit capable en seulement 4 ans mais c’est un noble combat.

    Prions Dieu qu’il n y aura pas un autre Zapurder pour nous montrer cyniquement que leur volonté prévalut.


  • Avec toutes ces menaces sur Trump on finira par savoir qui a tué JFK .

     

  • le nouvel "Oswald" est actuellement en stage de formation..


  • Résumons, ce torchon invoque un aristocrate conservateur (Cicéron), un saint catholique (St Thomas d’Aquin), un fondamentaliste religieux antisémite (Martin Luther), un officier nationaliste allemand version volkisch(Von Stauffenberg)...

    Ces journalistes sont ils incultes ou ils pensent sérieusement que ces figures historiques auraient eu le moindre point commun avec ? Je suis certain qu’ils sont tous en train de se retourner dans leurs tombes.


  • Nous vivons une époque formidable. Je comprend enfin l’histoire. Le vrai combat des années 30, la position d’hommes comme Kadhafi, Assad et autres hommes politiques respectueux du bonheur de leur peuple et qui bâillonn(ai)ent non pas des opposants politiques mais ces individus semeurs de haine. Une réponse à la Rodrigo Duarte ne me générait pas.


  • Je serais Trump, j’enverrais vite un commando de barbouzes !


  • Dans son délire propagandiste, le Système a constamment besoin de romancer les faits et de les transformer en une narration hollywoodienne, avec des gentils et des méchants, afin de se justifier ses saletés. Les outsiders comme Trump, peu importe ce qu’ils font, seront toujours libellés hérétiques par la Sainte-Eglise du Bien Penser, et recevront les étiquettes « facho, xénophobe, fou, populiste » etc.... Contre eux tout est autorisé : frapper, insulter, interdire. Le tout au nom de la liberté d’expression bien entendu ! « Pas de tolérance pour l’intolérance » comme disent nos amis les philosophes antifas....

    En revanche, quand on a l’étiquette « Démocrate », « de gauche », « progressiste », « liberal » etc on est un gentil, un humaniste, on peut envoyer des drones sur des enfants à l’autre bout du monde, signer la surveillance de masse chez soi et personne ne vous dit rien... On peut même recevoir un prix Nobel ! Ou sans aller jusque là, avoir tribune dans des médias que personne ne lit même si on ment comme un(e) arracheur/-euse de dents....


  • Décidément, la Quenelle Trump ne passe pas ! Youpie..

     

  • Dixit Coluche « comme disait Kennedy, faut pas s’laisser abattre ».


  • Ils feront comme ça les arrange de toutes façons ! Déjà, malgré toute sa bonne volonté, Trump est ceinturé par le pouvoir de la justice et du sénat. Aux usa c est pas comme en France, le président n a pas tant de pouvoir que cela ! Les arrieres de l oligarchie sont tout de même très protégés, pas si simple d y glisser une quenelle !! En France on a bien vu qui avait le tribunal en main lors du procès Soral klarsfeld, on va tout droit dans le même piège de cette domination par la force ! L argent est entre leurs mains, c est pas gagné, et Trump est peut-être milliardaire mais son père s appelle pas Rothschild !!!!

     

  • C’est troublant mais tout cela me fait penser à Pim Fortuyn et à Theo van Gogh...........tous deux assassinés par de prétendus déséquilibrés....


Commentaires suivants