Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La place de la femme en Iran n’est pas celle qu’on croit

Un autre Iran, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Décidément, qu’est ce que j’aimerais visiter l’Iran.
    Mais je me rends compte que c’est dans les pays conservateurs, qu’il est plus facile de trouver quelqu’un pour fonder un foyer (je me rappelle le reportage sur la Corée du Nord quand Alain Soral se demandait comme se rencontraient les filles et les garçons).
    Je n’ai jamais entendu quelqu’un de la génération de mes grands-parents se plaindre des relations homme/femme.
    Comment on en est arrivé la en France ?

     

  • Les bisous dans la rue ne sont permis dans aucun pays musulman. Parce que l’islam, c’est la pudeur. Et la pudeur, c’est ne pas montrer "gratuitement" ou "obséquieusement" ses sentiments ou ses envies ... Il y a la maison pour tout cela ! Comme si se faire des bisous ou s’embrasser en public était une "liberté" réelle, gagnée sur le capital ?!!! Pour ceux qui ne le savent pas, la femme iranienne peut vous demander en mariage dans la rue, s’il en a envie ... contre 1 euro de dote et une "fatiha" lue par un passant ! Elle est aussi libre que l’air. Mais elle ne le fait pas, car le mariage est sacré ; il se fait par la famille.

     

    • effectivement, en Iran on en marrie pas deux personnes mais deux familles


    • Vous accepteriez de prendre une prune et de passer au comico pour un bisou sur la joue ? Contrairement à vous, j’ai été en Iran : il y a un énorme manque d’amour là-bas, à tous les niveaux. Il est impossible pour les couples non mariés d’avoir des relations chez leurs parents ou à l’hôtel, et tout aussi impossible de s’installer à deux sans se marier. Si les femmes iraniennes ont des libertés, c’est parce que la société civile est majoritairement opposée à la sharia promue par le régime. Les gens ont un degré de civilité sans commune mesure avec celui des Français, et ils ne leur viendraient jamais à l’esprit de manquer de respect à leur femme. Seule la minorité fanatisée pense qu’il est bon de balancer de l’acide sur le visage des femmes non-voilées. Autant l’Islam peut avoir des bons côtés sur de nombreux points, autant une société régie par la sharia est une insulte à la dignité humaine.


    • Ah, les mouslimounes comme toi sont sûrs d’eux, hein ?

      Les gens qui voient de travers pensent que les bancs verts
      Qu’on voit sur les trottoirs
      Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
      Mais c’est une absurdité car à la vérité, ils sont là c’est notoire
      Pour accueillir quelque temps les amours débutants

      Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics
      Bancs publics, bancs publics
      En s’foutant pas mal du regard oblique des passants honnêtes
      Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics
      Bancs publics, bancs publics
      En s’disant des "je t’aime" pathétiques
      Ont des petites gueules bien sympathiques

      Merci Georges ;-)


    • #2499109

      PV si vous avez vu un manque d’amour en Iran alors c’est uniquement le votre, les familles iraniennes sont comme toutes les familles du monde, aimantes , mais là bas elles sont encore souvent particulièrement unies par les épreuves de leur peuple, tout en offrant en plus une hospitalité pour les autres, et principalement les étrangers parmis les autres , unique au monde.
      En réalité l’hospitalité et l’amour de tout les pays du monde pour les étrangers et plus grande que celle des français, quel qu’en soit la raison. Les français en règle générale , font preuve de très peu d’ hospitalité pour les étrangers.
      Et l’hospitalité est la plus grande preuve de l’amour et de la grandeur d’âme qui règne au sein d’un peuple. Donc quand tu parles d’amour, regarde d’abord dans ton propre foyer avant de critiquer celui des autres.


    • @ PV : Je ne suis pas d’accord.
      C’est la libération des moeurs (basé sur le désir et non l’amour) qui crée de la misère affective et au final la destruction de la famille.

      Je me base sur la génération de mes grands-parents (années 30-40). Les jeunes pouvaient se fréquenter, sortir ensemble... mais il y avait des limites (pas de sexe avant le mariage).

      Comme écrit dans un autre commentaire, cette époque était plus saine et plus juste pour les jeunes hommes et jeunes filles. Un système trop rigide crée des déviances et un système libéral favorise les gens "borderline" irresponsables.

      En France, je pense que les moeurs de village n’étaient plus compatibles avec la vie citadine "imposée" par les américains dans les années 50.
      Et le début de la fin a commencé dans les années 60.


    • #2499186

      En tout cas ,ce que l’on sait, c’est qu’ ils sont les plus grands consommateurs de porno au monde, c’est déjà ça ! Ils l’on pris dans le sion !


    • @merci aux iraniens
      Vous faîtes semblant de ne pas comprendre, quand je parle de manque d’amour je parle des Iraniens qui se sentent persécutés par l’État et par la publicité mensongère que l’on fait dans leur pays dans le monde occidentale. Ce sont les gens les plus adorables que j’ai rencontrés, leur sens de l’hospitalité est inimaginable pour un Français.
      Concernant la sexualité hors mariage, je pense qu’un équilibre est possible est souhaitable entre l’interdiction totale et la liberté débridée promue par nos sociétés corrompus


  • Même dans un quartier moyen de la capitale, les immeubles sont assez chic, il n’y a pas le système HLM avec mixité, les quartiers sont homogènes au niveau de la population. L’hospitalité est dû au fait qu’il y a très peu d’étranges.

     

    • hé oui, on se plaint souvent des français qui ne s’entraident plus, mais cela est du à deux choses :
      - l’état qui s’immise partout dans la sphère privée et qui contrôle tout
      - l’immigration, qui ne permet plus la cohésion sociale, qui se fait autour d’une Histoire, d’un passé, d’une culture et de valeurs communes


  • Ayant fait un voyage en Iran il y a 4 ans, je confirme l’extraordinaire hospitalité des Iraniens et leur extrême curiosité bon enfant vis à vis des étrangers, presque gênante pour nous qui sommes, (avec notre accord), constamment admirés, presque adulés, photographiés avec les enfants, les jeunes filles comme les jeunes gens, les familles, encore et encore ... entourés par les écolières particulièrement délurées (à l’iranienne bien sûr), accueillis parfois par des cris de joie d’un autobus scolaire qui nous a repérés ! Du jamais vu dans aucun de nos nombreux voyages ! Le tout sans se comprendre car quasiment personne ne parle anglais, sauf dans les hôtels (on comprend pourquoi), Nous ne parlons pas le farsi !
    Les gens semblent heureux, sont souriants mais très peu voyagent tant pour des raisons d’autorisation que surtout financières (salaire moyen à l’époque : env. 400 €/mois)
    Le port du foulard est une contrainte certes mais légère, il s’attache souvent de plus en plus loin dans les cheveux. Nous avons été surpris d’apprendre qu’il n’était pas permis aux femmes de chanter en public ... Nous gardons un souvenir enchanté de ce magnifique pays, (qui n’a jamais agressé aucun pays depuis des siècles), de son peuple et de son extraordinaire culture.

     

    • Oubli en fait : nous avons vu en Iran les plus grandes beautés de tous nos voyages (malheureusement trop lourdement fardées).
      En annexe : pourquoi illustre-t-on ce documentaire sur l’ Iran avec une chanson brésilienne pour commencer, puis une agressive chanson étasunienne ???


  • le bisous dans la rue, c’est dû à Hollywood, il suffit de voir les films de louis de fenes , jusqu’a y a pas longtemps au cinéma la chambre parentale a été tjrs presentée en double lit séparé pour le couple.



  • Et bien moi je trouve ce pays superbe et ayant connu une famille d’Iranien en vacances à Cagnes sur mer, c’était des crèmes, je pense qu’il y a une grande différence avec l’Algérie par exemple, rien à voir, les jeunes sont avenants, quand on pense aux mensonges des médias Français sur ce pays qui est quand même la Perse !!! Il ne doit pas y avoir beaucoup de délinquance et la pudeur ça ne me dérange pas, on peut s’embrasser sans en faire spectacle, enfin à cause des américains et leur embargo à la con et on sait pour qui en fait, la France suit et ne peut plus commercer avec ce Pays, dommage pour nous, vous avez vu le nombre de 405 ?



  • Tous les pays valent mieux que la France d’aujourd’hui.


  • Il y a quelques années (env. 6 ans) je fus missionnée au Sultana du Bruneï. Avant de partir, plusieurs personnes ici m’ont mise en garde... il fallait que j’emporte des vêtements couvrants, à manches longues et des longs foulards. L’on me mis en garde à propos de l’islam qui, là bas, affirmaient ces gens qui n’y étaient jamais allés et qui s’en tenaient aux infos (!) françaises, canguait les femmes sous le diktat phalocrate...

    J’y travaillai près de 15 jours et je fus comme ces jeunes gens dans cette vidéo en Iran, abasourdie en découvrant que si les mosquées au Sultana étaient bel et bien là, rutilantes et pleines aux heures de prière, hors d’elles les femmes se comportaient quasiment comme en Europe ! Point de voile obligatoire, les jeunes filles portaient le short bien plus souvent que la robe et on retrouvait des femmes le soir dans les cafés et en terrasse sans que personne ne vienne les réprimander.

    L’occident entretien évidemment sciemment une désinformation grossière sur ces pays où l’islam est encore rigoureux, c’est sûr, mais il ne s’agit pas de cette dictature qu’on nous vend partout chez nous.

    Il y a quelque chose de rassurant à constater que de plus en plus de jeunes vont chercher la vérité de la vie hors de l’intox généralisée dans nos pays. On dirait que le monde s’inverse, que l’Orient, l’Eurasie et une partie du Moyen-Orient sont en passe d’être les lieux d’une vie à la fois spirituelle et moderne... nous, de l’autre côté, on sombre lentement dans l’obscurantisme d’un athéisme desséchant, d’une politique pourrissante, d’élites grotesques et d’une ambiance de dictature invisible.

    Dieu n’est pas rebelle, il suit juste l’éclat du soleil en vrai...


  • L’article 104 du Code pénal iranien est limpide. Ces indications doivent permettre d’infliger un maximum de souffrances à la victime.

    L’Iran lapide les adultères
    « Les pierres utilisées pour infliger la mort par lapidation ne devront pas être grosses au point que le condamné meure après en avoir reçu une ou deux ; elles ne devront pas non plus être si petites qu’on ne puisse leur donner le nom de pierres. »

    L’article 102 précise encore que les hommes seront enterrés jusqu’à la taille et les femmes jusqu’à la poitrine. Pourtant, un moratoire sur les exécutions par lapidation a été prononcé en 2002. Mais il n’a jamais été respecté.