Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La police de proximité de Gérard Collomb : progrès ou enfumage ?

L’exécutif, aussi ignorant de la chose policière qu’il l’est de la chose militaire, s’apprête à mettre en place une énième réforme de la police.

 

Alors que la police de proximité promise par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle devrait, selon une récente déclaration de Gérard Collomb, être mise en place « dès la fin de l’année », l’Union des policiers nationaux indépendants (UPNI), une organisation née du mouvement des policiers en colère et qui se dit asyndicale, vient d’inviter les policiers à envoyer des clichés mettant en lumière la dégradation des matériels et des conditions de travail.

Ainsi, un album-photos devrait être réalisé et publié à l’occasion d’une grande manifestation nationale de soutien à la police prévue pour le 16 septembre prochain. Mais d’ores et déjà, quelques images ont filtré. Et l’on y voit des véhicules qui affichent plus de 300.000 km au compteur, des urinoirs bouchés, des portes rafistolées avec du carton ou encore des commissariats fermés pour cause d’infestation. Finalement, rien que de bien banal pour les policiers habitués à travailler dans ces conditions déplorables. Mais qui devrait révéler aux Français combien les pouvoirs « de droite et de gauche » qui se sont succédé au cours des dernières décennies ont laissé dériver et péricliter l’institution en charge de leur sécurité quotidienne.

C’est donc dans ce contexte, particulièrement honteux pour ceux qui nous gouvernent, qu’est annoncée la prochaine résurrection de la « polprox ». Une police, qui selon le candidat Macron, devait « construire avec les élus de terrain, avec la population et l’ensemble des acteurs, les solutions de sécurité ». Mais comme de juste avec ce gouvernement, le ministre de l’Intérieur, lors de son interview au Figaro ce mercredi 16 août, n’a pas précisé les effectifs qui seront dévolus à cette nouvelle « police de la sécurité du quotidien ». Ni, bien entendu, le budget qui lui sera alloué. En revanche, ce que les policiers savent déjà, c’est qu’ils seront dans l’obligation de faire 526 millions d’économies supplémentaires dans le prochain budget !

[...]

Malheureusement, la police nationale n’a pas à sa tête un Général de Villiers. Tout au plus dispose-t-elle d’un préfet, plus soucieux de sa carrière que de l’avenir de l’institution qu’il a pourtant l’honneur de diriger. Ce sont donc des policiers anonymes qui, au péril de leur avenir professionnel, se chargent de tirer la sonnette l’alarme. Il y a pourtant peu de chance qu’avec quelques photos ils soient entendus.

Lire l’article entier sur bvoltaire.fr

L’oligarchie fait tout pour augmenter l’insécurité sociale,
la preuve avec Kontre Kulture

 

Un boulot dur, mal payé, avec en prime une image flétrie par les médias,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand mon conjoint ne sait plus quoi mitonner comme bon petit plat, elle cède à la solution de facilité et... repasse les plats de la veille, les qualifiant... d’accommodés.

    C’est ce que fait le ministre Collomb. Il réinvente la police de proximité. Celle qui au contact direct du terrain et des habitants, générerait Dieu sait quel(s) espoir(s)

    Et la recette n’a pas de frontière. En Blegique aussi, quelqu’un a eu l’idée géniale (ou alors c’est du plagiat) de créer une police de proximité. Agents de quartiers, ça s’appelle chez nous.

    Pour autant, je me demande si in fine, le projet n’a pas été abandonné dans la plus grande discrétion. Car dans nombre de communes de Charleroi, rares sont les habitants qui connaissent l’agent de leur quartier. Pire, lorsqu’on sollicite son passage, à la centrale, ils éprouvent toutes les difficultés à mettre un nom relatif au quartier du demandeur.

    Oui, de l’enfumage, probablement ! Mais ça passe. Et pour les décideurs, c’est tout ce qui compte...

     

    • Vu qu ils veulent faire passer des missions pour des cdi
      Ils font passer un etudiant attarde pour un president
      Et des cruches pour des deputes
      Des augmentations d impot pour des cadeaux fiscaux
      La regression sociale Tatcherienne pour du progressisme
      Des guerres pour des missions de maintien de la paix
      Vous vous doutez bien qu a ce niveau seul la verite leur fait peur
      Et leur propre decheance sociale mais les deux sont inconcevables


  • Tout ce qui vient du gouvernement macron n’est qu’enfumage. N’oublions pas d’où vient ce monsieur !


  • La police de proximité.....au point ou certaines banlieues en sont, c’est utiliser un pansement pour soigner une hémorragie.
    C’est même mettre en danger les flics que qui vont aller tenter de dialôôguer...


  • "combien les pouvoirs « de droite et de gauche » qui se sont succédé au cours des dernières décennies ont laissé dériver et péricliter l’institution en charge de leur sécurité quotidienne."

    Pas grave, on va demander un énième rapport sur la sécurité au sieur Bauer, un rapport qui permettra aux patrons de la police de bien "s’orienter"......


  • Mr Collomb devrait commencer par surveiller Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin qui sont partis en vacances en Corse dans une grande villa appartenant à un ancien trafiquant de drogue.Ce serait déjà un grand progrès . Il ne faut pas chercher bien loin quelque fois ,mais juste à coté . La révolution sécuritaire , elle sent un peu du cul Gérard !


  • A quand le retour des justices de paix ?
    Ils ont réduit le nombre de commissariats du 93, d’après Jovanovic et Rougeyron. Pas de guerre sociale, … à partir d’ici ça vous appartient (comme au bled par exemple, où pas de femmes au café).


  • Il faut remettre les îlotiers en place, à pieds dans la rue, mais la police de proximité des socialistes où le policier encadrait des sauvageons, non merci. Ce fut un échec total et la Police y a perdu son âme...Il faut remettre des Policiers sur le terrain, mais avec de vraies missions de sécurité, d’occupation de l’espace public. Arrêter de persécuter l’automobiliste mais s’occuper des délinquants, et que le justice fasse enfin son travail, il serait temps...