Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La tentative grotesque des médias pour faire pleurer la France sur le sort de "Théo"

La version BFMTV

 

Plus de cinq mois après sa violente interpellation à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier, Théo a évoqué son parcours et sa lente reconstruction lors d’un entretien à BFMTV.

Le 2 février dernier, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, Théo, 22 ans, avait été violenté et grièvement blessé lors d’une interpellation policière. Dans cette affaire, quatre policiers avaient été mis en examen. Trois d’entre eux l’avaient été pour violences volontaires en réunion et le quatrième pour viol, suspecté d’être l’agent ayant enfoncé sa matraque dans l’anus du jeune homme. Ce drame avait suscité des troubles en Seine-Saint-Denis. Près de six mois après son interpellation, Théo s’est confié à notre consultant police/justice, Dominique Rizet.

 

Vous dire que ça va serait vous mentir

Il a d’abord renseigné le journaliste sur son état de santé : « Si je vous dis que ça va, ça serait vous mentir. Ça va de mieux en mieux en tout cas. On fait le maximum pour rester debout. (…) Psychologiquement, comme je suis bien entouré, ma famille, des bonnes connexions, des bons amis aussi qui font que j’arrive à rester debout aujourd’hui. »

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 

(Si la vidéo ne s’affiche pas, la visionner ici.)

 

 

Les commentaires sur le site de BFMTV

 

 

La version RTL

 

 

Les commentaires sur la chaîne YouTube de RTL...

 

L’affaire Théo décryptée par Alain Soral, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 

Comprendre les manipulations médiatiques avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants