Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le QG terroriste d’Erdogan

par Bahar Kimyongür

Des années durant, les autorités turques ont exercé des pressions diplomatiques sur les pays qui accueillaient les bureaux d’information de mouvements turcs ou kurdes d’opposition. Ces pressions ont conduit à la fermeture de nombreux bureaux et à l’emprisonnement de leurs administrateurs.

Les sympathisants du mouvement de la gauche anti-impérialiste turque DHKP-C de Londres, Bruxelles, Paris ou Berlin en savent quelque chose.

Aujourd’hui, une organisation militaire syrienne, nommément l’Armée syrienne libre (ASL) qui utilise ouvertement le terrorisme pour parvenir à ses fins est accueillie à bras ouverts par le régime d’Ankara.

Elle y dispose d’un bureau d’information en bonne et due forme.

Son site officiel est : http://www.free-syrian-army.com

On y découvre que sa base principale est le Hatay, une province frontalière majoritairement arabophone qui accueille les réfugiés syriens.

Cette province dont la population s’inquiète de la militarisation en cours dans la région est devenue la plaque tournante de l’internationale djihadiste sous le regard bienveillant du régime d’Ankara.

L’ASL dispose par ailleurs d’une ligne téléphonique turque, le 00905369631274.

Pour entrer en contact avec l’ASL, les nouvelles recrues peuvent également écrire à l’adresse suivante : 1freesyriaarmy@googlemail.com

Mais l’ASL en Turquie n’a pas que pignon sur rue. Elle a même le pouvoir de faire interdire des manifestations pacifiques en Turquie.

Dans les colonnes du quotidien Libération (5 août 2012), un militant des droits de l’homme connu et actif à Antioche dénommé Ilyas Oruç a déclaré, médusé : « Nous n’avons pas pu organiser un meeting contre la guerre en Syrie à cause de l’Armée syrienne libre [ASL, ndlr]. Le directeur de la sûreté m’a dit qu’il ne pouvait pas assurer notre sécurité du fait des militants de cette armée qui vivent dans les camps de réfugiés tout au long de la frontière turco-syrienne ».

Par ailleurs, de nombreuses familles alaouites de cette même province soupçonnées de sympathies envers le gouvernement syrien disent avoir été menacées d’extermination par des miliciens de l’ASL.

Ankara avec Al Qaïda contre Assad

Ces dernières semaines, les autorités turques ont multiplié les provocations à l’encontre de la Syrie. Des actes terroristes visant des personnes et des biens en territoire syrien ont été préparés au vu et au su de l’armée turque. Comme le révèle le journal turc Yurt, des véhicules immatriculés en Turquie ont été utilisés dans un récent attentat commis par l’ASL dans le village syrien de Sabanli où huit soldats syriens ont perdu la vie.

Sur des images vidéo envoyés au quotidien turc http://www.yurtgazetesi.com.tr/gund..., on constate que l’un de ces véhicules utilisé dans cet attentat, un camion, portait l’inscription en turc "Allah Korusun" (Que Dieu protège). Autre détail saisissant, les auteurs de l’attentat parlent tous un turc sans accent.

Début août, l’avocat des militants turcs d’Al Qaïda en Turquie Me Osman Karahan est mort armes à la main à Alep.

D’autres militants de la branche turque d’Al Qaïda, responsables de la mort de 57 citoyens turcs dans les attentats d’Istanbul de 2003 combattent actuellement dans les rangs de l’Armée syrienne libre (ASL). Deux d’entre eux au moins (Metin Ekinci et Baki Yigit) ont été tués dans des affrontements avecl’armée gouvernementale syrienne à Alep.

Officiellement, Ekinci était recherché par la police turque. Mais comment comprendre que Baki Yigit n’ait fait que six ans de prison pour avoir participé à un massacre alors que des centaines d’étudiants de gauche sont condamnés à plusieurs dizaines d’années de prison et torturés sauvagement pour avoir déployé un simple calicot demandant la gratuité de l’enseignement ?

On peut difficilement croire que les autorités turques ignorent la mobilisation des terroristes de la branche turque d’Al Qaïda en Syrie d’autant plus que les habitants de la province du Hatay témoignent de la présence anormalement élevée de ressortissants tunisiens, libyens ou tchétchènes à la frontière turco-syrienne.

Manifestement, comme la France et l’Arabie saoudite, la Turquie aussi aime ses djihadistes lorsqu’ils s’en vont combattre en Syrie.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #213638
    le 02/09/2012 par Pal
    Le QG terroriste d’Erdogan

    Ouais ... à mon avis,l’auteur de cet article,Bahar,n’est pas crédible.

    C’est un inconditionnel du régime syrien et il me semble qu’il a eu des démélés avec la justice turque.

     

    • #213800
      le 02/09/2012 par secam
      Le QG terroriste d’Erdogan

      pal toi t es quoi au juste aveugle ou inconditionnel de al qaida ?


    • #213803
      le 02/09/2012 par Yildiz
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Je ne vois pas en quoi Bahar n’est pas crédible ?
      Pour info, je suis d’origine turque et je suis de très près la presse turcophone.
      Il semble en effet que la population de Hatay est systématiquement dérangée par les "réfugiés"
      de Syrie. Certaines familles ont même fait mettre des barreaux à leurs fenêtre pour des raisons
      de sécurité. Beaucoup d’enfant de la ville disent avoir peur des "syriens"...
      Bref, sans trop donner de détails, on peut aisément constater, même sans suivre la presse turque
      dans son ensemble, que la Turquie s’implique grossièrement dans ce conflit.
      Ils ne prennent plus rien par les pincettes. Aucune nuance dans la politique gouvernementale.
      Il se pourrait que la Turquie ait perdu le contrôle au niveau de la gestion de ses "réfugiés".
      Nul, vraiment nul tout ça. Pour un Etat membre de l’OTAN on s’attend à un peu plus de professionnalisme.


    • #213809
      le 02/09/2012 par ano
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Explique toi,quel passage trouve-tu pas crédible ? Tout ce qui est raconté dans cet article tu peux le retrouver dans les journaux constitués de vrai journaliste.Si tu regarde ITV effectivement ce papier n’est qu’un tissus de mensonges.


    • #213810
      le 02/09/2012 par Patriote
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Mouais... à mon avis, l’auteur de ce post, Pal , est un crédule.
      C’est un conditionné par le régime turc et ses mass médias, et il me semble qu’il ne parvient malheureusement pas à déméler le faux du vrai et ce dans le sens de la Justice... Pauvre Turcs la quenelle, erdogan, il vous la mis bien profond !


    • #213813
      le 02/09/2012 par polytriiique
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Il n’empêche que la Turquie abrite les escadrons de la mort de l’ASL et que le gouvernement Erdogan aide des djihadistes internationaux qui sèment la terreur en Syrie avec des exactions d’une cruauté inouïe (décapitations et égorgements en place publique, exécutions sommaires, meurtres barbares de femmes et d’enfants, ultra-violence et terrorisme sectaire, etc.), alors je sais pas si l’auteur de cet article est crédible ou non mais toujours est-il que l’Etat profond turc prend part à l’ignoble action secrète de l’Empire contre son voisin syrien, or c’est cela qui compte réellement et qu’on se doit de retenir et de faire savoir au lieu de jeter le trouble sur la personne d’un auteur dont la plupart ici se fouttent...


    • #213839
      le 02/09/2012 par Gilles
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Mots de propagande.

      Pourquoi, selon Pal, Bahar serait-il "un inconditionnel du régime syrien" ? Parce qu’il dénonce la guerre menée actuellement contre la Syrie par plusieurs puissances étrangères dont la Turquie (et la France). Pour être considéré comme crédible par Pal, il faut donc commencer par approuver le discours de ces mêmes puissances !

      Autre grief : il aurait eu "des démêlés avec la justice turque". Il me semble que ce n’est pas avec la justice turque, mais avec la justice belge qu’il a eu des "démêlés", sur demande du pouvoir turc faisant la chasse à cet opposant. Mais il se trouve que Bahar a finalement été acquitté.

      C’est donc Pal qui n’est pas crédible. Il est, à l’évidence, un inconditionnel du pouvoir turc.


    • #213857
      le 02/09/2012 par seber
      Le QG terroriste d’Erdogan

      C’est très léger comme analyse, pour ne pas dire nulle, vu que ce qu’il décrit est simplement factuel et corroboré par de nombreux autres observateurs. Et si ce monsieur a eu des ennuis avec la justice turque, je le crois d’autant plus.
      Point principal : on ne peut décemment plus parler de guerre civile en Syrie, s’il y en eu jamais une...


    • #214025
      le 02/09/2012 par lemarocain
      Le QG terroriste d’Erdogan

      Je reformule ma réaction non acceptée par les modérateurs.
      Dans quelle réalité tu puises ta vérité ? C’est désolant après tant de massacres et de destruction de douter du Mal et de son Origine !!!!
      Pour infos visites le site : infosyrie.fr


  • #214585
    le 03/09/2012 par mako
    Le QG terroriste d’Erdogan

    J’esper qu’il leur arrivera la même la choses en Turquie.


  • #228760
    le 25/09/2012 par Attila
    Le QG terroriste d’Erdogan

    Bahar Kimyongür n’a pas tort dans son article, mais il soutient DHKP-C qui est un mouvement terroriste qui a assassiné des policiers et des civiles en Turquie. Les militants du DHKP-C ont assassiné des nationalistes turcs. Bahar Kimyongür est un communiste, il déteste les nationalistes, c’est pour cette raison qu’il ne parle pas des soldats Kémaliste, des journalistes Kémaliste qui sont emprisonné pour être contre le projet Américano-sioniste. Les militants de DHKP-C soutient le mouvement terroriste PKK, soutient un état kurde au sud-est de la Turquie, soutient le soi-disant génocide arménien. L’Amérique et l’Israël soutient le terrorisme PKK, soutient un état kurde au sud-est de la Turquie, soutient le soi-disant génocide arménien. Normalement Bahar Kimyongür et ses amies les militants du DHKP-C devront s’entendre avec le sionisme. Bahar Kimyongür est en contradiction.