Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

La souveraineté, c’est pas pour demain

À peine arrivé, déjà hollandisé ! Macron a été repris en main par Angela Merkel à l’occasion de son premier sommet européen. Mais… la presse subventionnée s’emploie à dissimuler le malaise.

 

Il y a deux façons d’aborder le sommet européen qui s’est tenu en fin de semaine. Une première voie consiste à lire les conclusions du sommet et à compter les points. Une seconde voie consiste à lire la presse subventionnée. Entre les deux, on trouve très peu de points communs.

 

Ce que le Conseil européen a réellement décidé

Dans la pratique, le Conseil des 22 et 23 juin n’a repris aucune des demandes françaises annoncées de longue date par le président de la République. En particulier, il n’a ouvert aucun débat sur les travailleurs détachés, sujet sur lesquels la France avait bandé les muscles en demandant un durcissement de la réglementation.

Rien que par ce silence, la France subit donc une défaite en rase campagne qui montre le peu de cas que l’Europe fait d’une France engluée dans un huis clos gagnant-perdant avec l’Allemagne, même avec un Président nouvellement élu qui pense pouvoir défier Donald Trump.

S’agissant de l’emploi, on notera d’ailleurs ce que le sommet a conclu :

S’appuyant sur les conclusions du Conseil de mai 2017, qui préconisent une stratégie pour l’avenir de la politique industrielle, le Conseil européen insiste sur le rôle essentiel de l’industrie, qui constitue un moteur important pour la croissance, l’emploi et l’innovation en Europe. Dans le prolongement de ses propres conclusions antérieures, il demande que des mesures concrètes soient prises pour que le marché unique dispose d’une base industrielle solide et compétitive.

Les conclusions du Conseil ne visent pas à redire que le travail détaché est échevelé, mais que la prospérité viendra de la défense de l’industrie. Cette vision au demeurant très allemande met des mots sur un vide français : quelle est la politique industrielle d’Emmanuel Macron ? On l’ignore jusqu’ici et curieusement le conseil européen s’est préoccupé de sujets qui n’ont aucun impact en France.

 

Macron battu sur les mesures anti-chinoises

Quant à l’idée d’empêcher les Chinois de prendre le contrôle à vil prix de nos pépites technologiques, Emmanuel Macron a fait un superbe bide.

Lire la suite de l’article sur eric-verhaeghe.entreprise.news

 

La version « URSS » de la radio d’État France Info :

 

(Si la vidéo n’apparaît pas, la visionner ici.)

Sur la souveraineté, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1753910
    le 25/06/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
    Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

    Où sont passés ceux qui voyaient en Macron le nouveau de Gaulle ou une "inspiration gaullienne" ? Je ne les vois plus, c’est bizarre ...

     

    • #1754035

      Je suis là. Je n’ai pas aimé Charles de Gaulle de son temps. Et de Macron, les choses sont au moins claires. il défend ceux qui ne gagnent pas leur argent en France en exploitant le peuple français mais d’autres peuples. S’ils exploitent le peuple français ce n’est que comme nègre de maison et non pas comme nègre des champs.


    • #1754115
      le 26/06/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
      Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

      Je ne cherchais pas les gens honnêtes comme vous mais plutôt ceux qui ont fait leur numéro en croyant que Macron va s’aligner sur le positionnement russe.


  • #1753920

    Non mais ,ils s’attendent à quoi les Français avec micron .On a eu pendant 5 ans ,une nullité et on se retrouve avec un type qui sort de nul part ,un banquier en errance ,qui n’a aucune notion sur l’économie d’un pays et ne serait ce que la gouvernance d’une mairie ,d’un département .Non que dalle ,bonjours c’est moi micron et vous allez voir ce que vous allez voir .Et je crains que nous ne verrons pas grand chose ,mis à part un pantin avec sa vieille nous criant à tout bout de champ "soyez printemps" .Et pendant 5 ans de plus ,nous allons avoir ce guignol ,avec son gouvernement fantoche .

     

    • #1754107

      Macron peut faire illusion avec ces Français-Charlie complètement stupides, pas avec les Allemands, gens plutôt sérieux et pondérés .


    • #1754117
      le 26/06/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
      Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

      Et dans 5 ans, la populace mettra au pouvoir son successeur, c’est à dire sûrement une présidente comme le dit Attali en jouissant qui connait déjà le prochain ou la prochainE.


  • #1753924

    Depuis CDG l’ensemble des dirigeants lutte contre le pays mais se fait payer par lui...
    Le dernier est à peu près aussi insignifiant que les autres mais on s’aperçoit en l’écoutant qu’il ne comprend rien au rôle qu’on lui fait jouer.


  • Incroyable, musique de fond, Macron héros, ect.
    Rien à envier à la propagande soviétique.
    Longue vie à Hollande 2.


  • #1753954

    "Puisque c’est le premier sommet européen auquel participe Emmanuel Macron, il faut que le charismatique sauveur de la France, de l’Europe et du monde y impose un acte « historique ». C’est fait. Du moins c’est lui qui le dit. Ce qui est « historique », selon Macron, c’est cette ligne du paragraphe 8 des « conclusions » du conseil du 22 juin 2017 :

    Le Conseil européen convient de la nécessité de lancer une coopération structurée permanente qui soit inclusive et ambitieuse.

    « Coopération structurée permanente » : c’est ce qui devait être mis en œuvre lors de l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne. En… 2009. Ce qui allait de soi en 2009 et avait été ratifié par tous les Etats membres devient subitement une décision historique en 2017…

    Toutefois l’Irlande a rappelé que sa tradition de neutralité l’empêchait de participer à ce plan, et le Danemark, qui s’est exclu de toutes les politiques européennes depuis Maastricht, a rappelé qu’il ne participerait donc pas à celle-là non plus…

    On a remarqué que tout le monde n’est pas en adoration devant Macron. Sa grande interview d’hier, où il accusait les pays d’Europe centrale, sans les nommer, de prendre l’UE pour un « supermarché » alors que c’est un « destin commun », et certains dirigeants « qui tournent le dos à l’Europe », a été reçue 5 sur 5 par Beata Szydlo et Viktor Orban. La première a déclaré lors d’un point de presse à Bruxelles :

    « La Pologne est ouverte à la coopération avec la France. Mais cela dépendra du président Macron, s’il entend étaler dans les médias son antipathie à l’égard des pays d’Europe centrale ou s’il veut parler des faits. Il est bon de parler des faits et non pas de se servir de remarques basées sur des stéréotypes. »

    Quant au second, il a trouvé que l’apparition du « petit nouveau » sur la scène européenne n’était pas « très encourageante », s’il considère que la meilleure forme d’amitié entre les pays membres de l’UE est « de donner des coups aux pays d’Europe centrale ».

    Aujourd’hui Macron a rencontré les dirigeants du groupe de Visegrad. On imagine l’ambiance. L’Elysée a diffusé un communiqué indiquant que la rencontre a montré « la volonté de se comprendre, de s’entendre et de travailler à trouver des positions communes, sans nier les vraies divergences qui s’expriment », assurant que « l’idée n’est pas de scénariser ou de créer une crise ou un conflit » avec ces pays…"


  • #1753958

    Hahaha, géniale la vidéo du Ministère de l’Information ! Vladimir Vladimirovich a offert un exemplaire de la Pravda (1927) à son ancien superviseur au KGB (pour ses 90 ans). On me dit que les articles et brèves sur Macron y tenaient déjà une place non négligeable :)


  • #1753974
    le 25/06/2017 par Patriote syndiqué
    Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

    Waouh ! La Pravda époque Staline est battue !


  • #1753981

    Déficit de la balance commerciale Française, pour l’année 2016, 48 milliards d’€...
    Excédent de la balance commerciale Allemande....297 milliards d’€ ( ce qui place ce pays en tête, mondialement, concernant les résultats de compte ) Et cet individu, élu par défaut, veut nous faire croire qu’il discute d’égal à égal avec Madame Merkel...


  • #1753992

    En résumé, macron va servir de guide ( suprême ) à la grosse bite qui va sodomiser ses compatriotes.


  • #1753994

    Va falloir sérieusement commencer à penser printemps.


  • #1753995

    On nous dit qu’après visionnage de cet extrait, Kim Jong Hun a demandait le même service de presse que celui de Mcron.


  • #1753996

    Merkel a vu passer Sarkozy, Hollande, et maintenant Macron, et elle est toujours à son poste ! Y-a t-il autre chose que les innombrables chemisiers de Angie qui change en Allemagne ?

     

  • #1754004
    le 25/06/2017 par ProtégeonslaPalestine
    Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

    Bien que je ne sois pas fan du rotschildien, je ne pense pas que nous dussions nous réjouir que soient rejetées les rarissimes mesures de protectionnisme qu’il propose en faveur de l’économie française.

     

  • #1754009

    Sérieusement qui croit en ce clown ? Déjà que personne ou presque n’a voté pour lui alors il ne faut pas lui en demander trop...


  • #1754021

    Sans BfmWC cela devient trop compliqué.


  • #1754028

    La version URSS ...est incroyable , on dirait une parodie !
    Ça fait penser à un film d’anticipation , enfin , l’info qui se profile dans une dictature moderne .


  • #1754059

    Les vrais raisons du départ de Goulard : elle a été payée 2 ans 10K€ par mois par un lobby mondialiste
    http://www.lejdd.fr/politique/mais-...

    C’est grave !! Aux armes peuple français

     

    • #1754222

      Oui, c’est effectivement très grave, cela veut dire que Grassi (de son vrai nom italien) était aux mains des atlantistes. Pas étonnant qu’elle ait dit qu’elle ne se sentait pas française.
      Et dire qu’elle était au départ sur la liste pour Matignon, ça en dit long sur le projet Macron, prèt à nous entuber avec l’aide de la finance sans frontières..


  • #1754133

    Il n’y a aucune raison pour que l’Allemagne ou tout autre pays de l’UE se plie aux desiderata de la France en sacrifiant ses intérêts nationaux. Par exemple la Pologne ou la Roumanie qui bénéficient du système des travailleurs détachés n’a pas de raison d’accepter de mettre fin à cela pour les beaux yeux de la France...quant à Merkel est défend tout naturellement les intérêts nationaux de son pays.
    Exiger que les autres pays se plient aux intérêts nationaux français c’est vouloir faire ce que l’on reproche à Allemagne. Faire une UE conforme aux exigences françaises arrangerait certes nos affaires mais ne résoudrait en rien les dysfonctionnements inhérents à l’UE ! Et puis de toute manière cela n’arrivera jamais, le PNB et le PIB de l’Allemagne est 50% supérieur à celui de la France, or dans un match de boxe un poids plume ne bat pas un poids lourd...
    L’erreur de la France, ou plus exactement de ses dirigeants corrompus et traîtres, c’est de ne pas avoir suffisamment défendu l’intérêt de la France lors de l’élaboration des traités qui lient désormais tous les pays de la zone euro les uns aux autres. Maintenant il est trop tard, tout changement est impossible car il faut obtenir l’accord à l’unanimité de tous les états membres pour changer ne serait-ce qu’une virgule dans un traité, or c’est impossible car chez les 28 membres de l’UE il n’y a convergence d’intérêts nationaux à l’unanimité sur pratiquement aucun sujet ! Les asymétrie structurelle, anthropologique résultant d’histoire, de culture, d’espace géographique, de climat, de reliefs...différents fait la diversité de l’Europe mais résulte aussi à l’impossibilité d’une intégration politique et économique sur un modèle fédéral du type US, où alors cela sera au prix de la destruction et du démantèlement de certaines des nations existantes.
    L’Allemagne dans cette affaire tire son épingle du jeu parce qu’à l’époque où les structures de base de l’UE ont été fondées l’Allemagne était déjà la locomotive industrielle de l’Europe et de ce fait pesait lourd dans les négociations. De plus face au manque de combativité voire à la volonté délibéré de certains acteurs français la France n’a pas suffisamment tiré la couverture vers elle...
    Donc la seule solution pour les états membres gravement lésés de par leur appartenance au carcan de l’UE est la sortie ! Le Royaume-Uni a montré le chemin, il suffit de suivre !

     

  • #1754190

    Le clip de propagande d’Etat signé Laurence Laronce, ça ne manque pas de piquant !


  • #1754208

    boy \bɔj\ masculin
    - Nom donné dans les colonies aux valets, aux domestiques.
    - (Anglicisme) Jeune danseur de revue.

    Au mieux :
    - Sorte de cric utilisé en laboratoire pour ajuster la hauteur de ce qui est posé dessus.


  • #1754247

    Il aurait du y aller avec sa maman

    Paul 5ans


  • #1754300
    le 26/06/2017 par Francois Desvignes
    Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

    Ce n’est ni Macron, ni Merkel, ni le Conseil qui gouvernent.

    C’est la dette.

    C’est elle qui va siffler la fin de la récré.

    Le défaut sur la dette d’un seul entrainera tous les autres dans un processus "greco-argentin"

    Et cassera net l’utopie technocratique allemande. qu’est l’U.E.

    Attachons nos ceintures, ca va tanguer.

    Déjà, les banques fusionnent en Italie et en Espagne ce qui est un signe infaillible de panique due ....à une insolvabilité radicale.

    En d’autres termes :

    L’Allemagne est créancière des pauvres et deviendra pauvre elle-même quand les pauvres ne pourront plus la payer

    Or pauvres imminents ou pauvres actuels ne gouvernent pas : ils prient.

    Ni Merkel, ni Macron ni ni ne gouvernent...
    Ils sont gouvernés par la dette.

     

    • #1754454

      Les Italiens vont devoir sortir 17 milliards d’Euros de leurs poches pour sauver provisoirement leurs banques.
      Quand j’explique à mes collègues de boulots du privé comment ça va finir ils comprennent quand je tiens les mêmes propos au sein de mes proches, retraités, issues de la fonction publique, ils ne veulent pas comprendre !... Dialogue de sourd


    • #1754540
      le 26/06/2017 par Francois Desvignes
      Le héros Macron fait un bide au Conseil européen

      @Lephil

      La réalité est insupportable à un fonctionnaire, c’est pour cela qu’il est devenu fonctionnaire.

      Une fois fonctionnaire, il espère être enfin hors de portée de la réalité.

      Et que faites-vous ?

      Vous lui rappelez que la réalité la plus importante étant la dette, et la dette la plus importante due par celui qui lui paye ses retraites et qu’il l’a toujours protégé de la réalité en le payant (mal) c’est-à- dire au minimum mais consciencieusement pour un travail en deça des minima , que son bienfaiteur en somme est en faillite.

      Donc en clair vous lui expliquez que la réalité est plus forte que son Maitre.

      Et donc qu’un jour, on sait pas quand, mais c’est sûr, il va se faire sucrer partie ou totalité de sa pension.

      Tous ces sacrifices spécialement sur sa dignité pour cela : un monstrueux bras d’honneur.

      A son âge, lui qui ne peut plus travailler parce qu’il n’a jamais su ; qu’il n’a jamais su parce qu’il n’a jamais pu ; qu’il n’a jamais pu parce qu’il n’a jamais voulu.

      Ne déjeunez plus avec lui : pour ne plus vous entendre, ils va se résoudre à mettre de la mort aux rats dans votre café.

      Pour vaincre la réalité.

      Car si le fonctionnaire est lâche par nécessité, il est sournois par tempérament.


  • #1754416

    Avec Macron, c’est Châteauvallon Revival. Quelle ambiance.


  • #1754462

    Sans la presse aux ordres il ne serait pas grand chose, et puis autant avec Hollande c’était difficile de dissimuler sa nullité autant avec Macron il y a une certaine illusion...
    C’est hallucinant cette façon qu’a la presse de rester à l’écume des choses en grossissant les choses insignifiantes comme son surnom, comme sa soi-disant victoire incroyable contre le populisme, et en associant cette voix-off de manière perfide avec les images, notamment en insistant sur l’arrivée détendue de Macron, sur les sourires, les poignées de main,...


  • C’est à l’évidence l’utilisation de méthode de manipulation mentale avec des images positives, une musique sédative, un script et un rythme hypnothique. Ce n’est pas vers moscou mais la Californie qu’il faut se tourner.


  • #1754617

    Il faut être égocentré et se croire un séducteur infaillible pour avoir la bètise de penser qu’il est encore possible de négocier gentiment avec la dictature européenne. Ce gendre idéal bien propret en apparence est un personnage transparent et léger, d’un autre temps... Pas étonnant qu’il plaise aux plus de 60 ans nostalgiques des acteurs de la nouvelle vague et aux gentils bobos assistés vivant dans le déni de réalité (endettement des Etats insoutenable, chômage et immigration de masse, paupérisation, communautarisme, atteinte aux libertés fondamentales dont la liberté d’expression, terrorisme, etc.). Que le spectacle continue !


Commentaires suivants