Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le journaliste de BFM TV soi-disant agressé se révèle être l’agresseur

Alors que le journaliste ne chômant pas Igor Sahiri, travaillant fièrement pour BFM TV, pleurnichait sur le plateau de sa chaîne que son équipe et lui-même avaient été agressés par les anti-pass sanitaire dont ils couvraient la manifestation, lors même qu’ils n’avaient été que chahutés, une vidéo montre un aspect de cette altercation tout différent.
Il chouinait que les vilaines gens qui ne l’aimaient pas l’accusaient de ne pas dire la vérité. Nous avons ici une belle confirmation : l’agressé sans une égratignure est un agresseur.

 

Igor Sahiri chouinant, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • " L’assassin hurle qu’on l’égorge, le truc est vieux comme Moïse " (Bagatelles, 1937) .

     

    Répondre à ce message

  • Ah ! Ils n’ont pas aimé se faire chahuter et traité de collabos. Vous remarquerez que le mec qui aime filmer n’aime pas être filmé. Et d’ailleurs, quand les forces de l’ordre sont pas très loin il se révèle enfin... Courageux mais pas téméraire le gars de BFMTV. Vive la liberté de la presse à sens unique, ça va de soi !

     

    Répondre à ce message

  • #2772585
    Le 24 juillet à 12:11 par toto la ciboulette
    Le journaliste de BFM TV soi-disant agressé se révèle être l’agresseur

    "Ils s’en sont pris à moi, à la chaine, au complot, à la force de vérité, au mensonge"
    Il y a un intru dans cette phrase, devinez lequel .....

    "A la force de vérité", pété de rire, BMF WC la vérité et la transparence en action

     

    Répondre à ce message

  • Regardez bien, le journaliste a attendu que ce pauvre homme avec un gilet jaune soit tout seul pour l’agresser, un homme âgé en plus. Quel courage !!!!!!!!

     

    Répondre à ce message

  • La directrice de l’ info de Bfm tv s’appelle Céline Pigalle, c’est pas une blague ! Joli nom pour la "non chômeuse " en chef (maquerelle) de cette chaîne.
    Elle défend bec et ongles son petit gigolo Sahiri sur les réseaux sociaux : " soutien total " bla bla bla...

     

    Répondre à ce message

  • #2772646

    Comme quoi, avec de tels journalistes dans les parages, il faut être contre le pass mais pour le sanitaire

     

    Répondre à ce message

  • #2772649

    Moi, je vois bien qu’un Igor, ça irrite vraiment

     

    Répondre à ce message

  • Quand un gros scandale va sortir contre toi sous 2 jours, et que tu as tout les médias dans ta poche, le meilleur moyen de tuer ce futur scandale est de faire dans l’heure une inversion accusatoire préventive, car c’est ce qui embrouillera le plus le public, sinon c’est ce qui justifira le plus le silence des médias (justifications pour le silence : "l’affaire est complexe", "les accusations sont réciproques", "n’en parlons plus", après en avoir beaucoup parlé dans l’autre sens).

    Le coup vraiment "génial" de l’inversion accusatoire préventive , c’est qu’elle arrive avant la vérité, c’est donc une nouvelle et elle est publiée.
    Une fois publiée, c’est la vérité, ce qui vient après en contradiction devient conspirationniste et ne sera plus jamais accepté.

    Résumé de la vidéo : le journaliste, qui ne supporte plus d’être filmé par les smartphones de 3 manifestants, donne un coup de poing dans le smartphone d’un manifestant qui tombe (le smartphone, pas le manifestant).
    Le journaliste s’enfuit, probablement parce qu’il comprend que, compte tenu de son métier, toute parole l’enfoncera.
    Le lendemain, il propagera (même famille que propagande ) qu’il a été victime d’une d’une agression/situation extrêmement VIOLENTE de la part de Conspirationnistes (fascistes/skinheads/fumeurs/alcooliques/sorciers/survialistes/racistes /ufologues/ plusieurs options non-exclusives).
    Bien sûr, aucune mention du smartphone frappé par lui, et tombé. Aucune précision sur ce qu’il qualifie d’EXTREMEMENT violent (s’agit-il de la violences préventive que lui, journaliste, il a exercé sur le smartphone agresseur ?).
    Et vous n’aurez qu’un seul son de cloche.

     

    Répondre à ce message

  • #2772757

    Se faire suivre par un type qui te pose une caméra sur le bout de ton nez, c’est assez énervant que l’on soit "journalope" ou pas. Personnellement je trouve que ça ressemble à ceux (femmes et hommes confondus), qui pour exprimer leur colère pointent leur doigts à quelques centimètres de ton visage.Quand les esprits sont chauffés à blanc, c’est un peu comme une étincelle qui embrase la forêt.

     

    Répondre à ce message

  • ôtez moi d’un doute : les "journalistes" de BFM WC sont toujours favorables aux mesures de distanciation sociale ? Ou pas ? Parce qu’avec ce pot de colle (pour pas dire sangusue) c’est pas clair.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents