Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le silence assourdissant de la Russie sur les menaces antichinoises de l’Inde

Beaucoup d’encre a coulé quant à la ré-affirmation par la Russie que le Cachemire constitue une affaire bilatérale entre l’Inde et le Cachemire, mais pratiquement personne ne commente le fait que Moscou se montre tout à fait silencieuse quant à la position officielle de la Chine, qui veut que les décisions unilatérales de l’Inde posent un problème à sa souveraineté. La Russie n’a pas non plus réagi à la déclaration incendiaire du ministre de l’intérieur indien, Amit Shah, début août, selon qui des gens « peuvent mourir » du fait des différends de son pays avec la région d’Aksai Chin, administrée par la Chine.

 

Aucun doute crédible ne subsiste quant au fait que la position russe vis-à-vis du positionnement […] de l’Inde au Cachemire est en faveur de New Delhi : Moscou a réaffirmé par deux fois sa position en la matière, remontant à des décennies : il s’agit pour elle d’une affaire bilatérale. […]

L’approche russe diffère de celle adoptée par la Chine, qui considère quant à elle le problème comme multilatéral, demandant l’intervention du Conseil de sécurité de l’ONU […].

Aucun des deux pays n’a en effet émis de déclaration en la matière, mais c’est le silence de l’un d’entre eux – la Russie – qui est le plus assourdissant, du fait du contexte que cela implique. Il ne faut s’attendre à entendre ni Moscou, ni Pékin émettre des commentaires publics quant à leurs divergences sur le dossier du Cachemire, mais il est étrange de voir la Russie, habituellement connue pour son franc-parler, ne rien trouver à déclarer quant aux menaces antichinoises de l’Inde prononcées et répétées de manière régulières par son ministre des affaires étrangères, en ceci qu’il compare des provocations moins importantes en proportion sur la planète avec celles de ses partenaires institutionnels (BRICS et OCS) dotés de l’arme nucléaire, menaçant la sécurité de l’autre. Ceci ne correspond pas non plus à une interprétation subjective du présent auteur : il s’agit de la position officielle du gouvernement chinois.

Hua Chunying, porte-parole du ministère de l’Intérieur de la Chine, a déclaré que « la Chine est toujours opposée à l’inclusion par l’Inde du territoire chinois localisé à la frontière Ouest sino-indienne sous administration de cette dernière. Cette position, ferme et cohérente, reste inchangée. Récemment, l’Inde a continué son travail de sape envers la souveraineté territoriale de la Chine, en modifiant de manière unilatérale ses lois intérieures. Une telle pratique est inacceptable et n’entrera pas en vigueur. » Il est notable que la Chine a articulé son positionnement gouvernemental après qu’Amit Shah, ministre de l’Intérieur indien, a menacé de manière funeste d’entrer en guerre contre la Chine en rapport avec les prétentions indiennes sur la région d’Aksai Chin, administrée par la Chine, tonnant devant son parlement que « le Cachemire fait partie intégrante de l’Inde, il n’y a aucun doute là-dessus. Quand je parle de Jammu et du Cachemire, les zones du Cachemire occupées par le Pakistan ainsi que la région d’Aksai Chin font partie du Cachemire, et peuvent mourir pour le Cachemire. » Il n’est guère surprenant dans ces conditions que la Chine s’inquiète autant des intentions de l’Inde de saper sa souveraineté territoriale.

 

 

Si l’on considère que la Russie n’a aucun scrupule à commenter les affaire bilatérales importantes entre les USA et l’Iran, tel le projet du Pentagone d’établir une coalition navale dans le Golfe, on peut être surpris de la voir rester totalement silencieuse quant à la situation sus-mentionnée entre l’Inde et la Chine, et ce d’autant plus que l’on pourrait croire que la Russie pourrait essayer de jouer l’« équilibre » entre les deux pays, et jouer le rôle de faiseur de paix en mitigeant leurs tensions. La réalité, cependant, est que cette affaire est trop sensible pour que la Russie l’adresse publiquement : elle reconnaît qu’il est impossible d’adopter un positionnement « neutre » au vu des enjeux territoriaux importantes qui sont en jeu, et ne dispose en outre d’aucun levier à manier dans les coulisses pour amener l’un de ses deux partenaires à « modérer » ses positions et à « accepter un compromis ». La diplomatie russe pratique ainsi le « standard sélectif », se bornant à commenter les sujets « politiquement utiles », tels ceux qui concernent les États-Unis et l’Iran, dès lors qu’elle s’attend à en tirer quelque bénéfice de soft power en retour ; mais elle évite comme la peste les autres sujets, comme celui des tensions récentes entre l’Inde et la Chine, sachant qu’un seul mot de travers pourrait suffire à compromettre des relations de longue date.

 

Les territoires cachemiris vus par l’Inde le Pakistan. La différence d’approche permet de voir comment chacun se positionne aussi envers la partie administrée par la Chine, l’Aksai Chin.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Inde est parmis les plus gros acheteurs d’armements russe. Ceci, explique sans doute le silence du Kremlin sur ce sujet


  • Entre la Russie et la Chine il existe bien plus qu’une alliance ... je pense que ça explique le silence public, haut et fort du Kremlin. On ne peut comparer avec le cas de l’Iran, ce dernier menacé par une des plus grandes puissances mondiales.
    L’inde n’est pas ennemi de la Russie, et la Chine est un très grand ami à qui ils ont entière confiance, même s’il peut exister des petits désaccords ici ou là, aucun n’étant soumis à l’autre. Ceux qui menacent l’Iran, le font délibérément, clairement, militairement ...

     

    • Vous plaisantez, j’espère ?
      Les Russes se méfient des Chinois comme de la peste.
      Ils craignent des revendications chinoises sur la Sibérie.
      La frontière entre les deux pays est l’une des plus militarisees au monde. Il y a un réel conflit frontalier sur l’Amour.
      Par contre la bonne entente avec l’Inde est réelle.
      Russes et chinois se tolèrent provisoirement car ils ont un adversaire commun, à savoir les États-Unis. Mais c’est conjoncturel.


    • @Perplexe
      C’est ce que je me disais aussi, en vraie notre ami inverse les choses, l’entente russo-chinoise est purement de circonstance compte tenue de l’hostilité du bloc atlantiste envers la Russie(une hostilité voulue par on sait qui) du coup la Russie est obligé de se tourner vers la Chine, à contre coeur car ce que veux Poutine(et la clique russe derrière) c’est une Europe unifié de Lisbonne à Vladivostok ***indépendante*** des États-Unis et de la Chine ! Et cette Europe là serait la plus grande puissance mondiale et de loin !
      Alors qu’à l’inverse, l’Inde et la Russie sont de réels pays amis et alliés stratégiques dans tout les sens du terme !
      Donc jamais la Russie ne va critiquer les décisions de l’Inde surtout quand celles ci sont légitimes !
      PS Le Pakistan n’existe en tant qu’État que par le bon vouloir de 3 pays, 1 les États-Unis, 2 la Chine et 3 l’Arabie Saoudite. Sans l’aide financière, alimentaire et en tout genre massive de ces 3 pays, cet état s’effondre en deux semaines et sombre dans le chaos !


    • @ Perplexe & Pierre Loup,

      Il existe peut-être des tensions entre ces 2 géants que sont la Chine et la Russie ... mais justement de circonstances.

      Je parlais perso plutôt de positions générales et lointaines, voire même eschatologiques ... Si vous tenez compte des analyses de Cheikh Imran Hosein, il confirme cela. Les États-Unis et l’Inde, que je sache ont renforcé leur coopération militaire, tandis que la Russie et la Chine font de même et à très haut niveau. L’Inde important pays et, malgré qu’il ait la bombe, n’en reste pas moins soumis à l’oncle Sam, bien qu’il peut de temps en temps lui faire la gueule, mais ce n’est rien. La vraie alliance, en cas de guerre mondiale, la Russie et la Chine seront côte à côte, par nécessité, par logique ... leur désaccord historique, n’est rien. Je sais que la nouvelle route de la Soie pose problème à Poutine, qui est bien obligé de l’accepter (pour faire court).
      .
      Depuis 2014, le rapprochement entre Moscou et Pékin semble évoluer vers une véritable alliance. Exercices navals sino-russes en Méditerranée, accord de livraison de gaz russe à Pékin… Les signes montrant une bonne entente entre la Chine et la Russie se multiplient .
      Les signes politiques : La presse officielle chinoise louait il n’y a pas longtemps, la relation de plus en plus étroite entre Pékin et Moscou, tandis que les deux puissances lançaient conjointement des manœuvres navales inédites en Méditerranée.


    • PierreLoup : exact et il n’y a pas que la russie qui devrai savoir peur de la Chine, le monde entier, car ce pays est un danger pour beaucoup de pays vu que la Chine est l’usine du monde sur beaucoup de matière, et sur le plan militaire, si ce pays décide d’envahir l’Europe, qu’il n’aime pas, il ne s’en privera pas. Le seul salut de l’Europe est la Russie telle que décrite en effet par Poutine et qui aurait pu se faire à sa création, mais manque de bol, les Us ont coulé le projet en faisant de l’Europe son 51è état. Et vu que depuis Sarkozy, on a remis ça dans l’Otan, on est un peu ficelé.


  • Ce ne sont pas les trois poils de « cou » qui servent à faire des pulls et des chaussettes pour se réchauffer les arpions, l’hiver, qui sont en cause, mais comme dans nombre d’endroits de la planète, la gestion de la flotte et de ses sources ; car voici, voilà un sacré château d’eau naturel...



  • une affaire bilatérale entre l’Inde et le Cachemire



    wow wow wow le cachemire est indien. Le Pakistan a été donné malencontreusement aux islamistes, mais le cachemire ne sera pas pris par la force par ces fanatiques, tu piges troudki ?


  • bah,silence assourdissant parce qu’il n’y a rien à en dire, on est dans le statu quo et c’est pas près de changer. l’inde et la Chine ont deux conflits territoriaux majeurs l’Arunachal Pradesh et l’Aksai chin. ( La Vallée de Shaksgam, le petit bout de cashmere cédé par le Pakistan à la Chine, ayant un intérêt très limité pour les indiens car il se trouve sur le versant nord du karakoram (un petit trou perdu himalayen glacé et peu attractif) Autre chose que l’Arunachal Pradesh, un grand état (plus grand que l’Assam) et que la Chine "revendique".
    En fait lors de la dernière guerre sino indienne la Chine a foutu une branlée mémorable à l’armée indienne mais elle s’est retirée ensuite unilatéralement des territoires qu’elle avait conquis : Et cela veut dire quelque chose : on vous fout la paix avec l’Arunachal Pradesh mais vous nous laissez tranquille avec l’Aksai chin qui est stratégique pour nous ( liaison entre la Chine de l’ouest et le Tibet). De toutes façons à part sa valeur stratégique pour les chinois, c’est une région étendue mais sans grand intérêt, peu habitée, froide et inhospitalière.
    donc le statu quo convient à tout le monde. quant aux déclarations indiennes, c’est de la politique intérieure, tout le monde s’en fout.

     

    • Tu fais bien de rappeler la situation dont le grand vainqueur qui jongle habillement dans tout ce foutoir est la Chine qui a besoin du Pakistan pour déboucher directement sur l’océan indien en contournant la mer de Chine méridionale susceptible d’être verrouillée par les "ricains" et a besoin d’une relative stabilité dans la région quitte à faire pression sur le Pakistan pour qu’une grande partie de ses groupes islamistes et partie de sa population n’en découd pas avec l’Inde sur le Cachemire. La Chine contrôle l’Aksai Chin et la route qui débouche sur le Pakistan, symboliquement et compte tenue des liens stratégiques et historiques qu’elle a avec lui, elle le "soutient" dans ses revendications sur le Cachemire. Dans les faits, elle s’en branle complètement et veut stabiliser ce pays en le faisant renoncer à tout conflit avec l’Inde pour récupérer le Cachemire. Tout le monde, y compris la Chine, s’est "couché" sur l’annexion totale et la colonisation future du Cachemire par l’Inde, qui est fourni par l’Europe, la France en particulier, et les Russes en matériel militaire. Le Pakistan l’aura "dans l’os" au final dans ce jeu geostrategique. On en avait discuté sur l’autre article, le Cachemire est pour le Pakistan, vu comme un membre de son corps dépecé et est vital pour lui en eau et en terme de profondeur stratégique (Islamabad est à quelques dizaines de km du Cachemire).



    • le Cachemire est pour le Pakistan, vu comme un membre de son corps dépecé




      c’est sûr et c’est logique vu du côté Pakistanais, mais c’est tout aussi valable du côté indien ce n’est pas le cashmere le fond du problème mais le Pakistan lui même.
      "Pour l’Inde le Pakistan est vu comme un membre de son corps dépecé depuis le partition. Ce sont exclusivement des politiciens de tous bords qui ont foutu le bordel et poussé à l’affrontement et à la scission au moment de l’indépendance et surtout qui l’entretiennent depuis pour des intérêts purement électoraux en jouant sur un nationalisme religieux exacerbé par des provocations diverses. quand on connait un temps soit peu l’histoire de l’Inde et sa gestion pacifique des rapports entre communautés religieuses on comprend vite que cette partition a été le fruit d’une immense conspiration (empire britannique et Rhodes-Milner Round Table Groups)

      Rêvons comme pour la Palestine : deux peuples(?) , un état


    • Paramesh, de quels règlements pacifiques entre groupes religieux parlez-vous ?

      Les Hindous, Musulmans et Sikhs ont une histoire plutôt sanglantes au sein-même de l’Inde...


  • Ceux qui se font des illusions sur la douceur de l’eau de mer,n’ont qu’à se rincer le palet de l’eau marine et ils sauront de quoi il retourne. Telle est l’immuabilité de la politique,ou plutôt de la soumission congénitale de la Russie face à l’empire états-unien,et ce depuis la montée en puissance de l’Amérique face aux tsars,en passant par l’URSS,et aujourd’hui,le révoltant bégaiement ridicule de Poutine dès qu’il s’agit des USA,de l’OTAN,ou...d’Israël. Rappelons,avec amertume,l’inqualifiable refus de grotchev d’accorder,au début des années 60,l’assistance technique à la Chine communiste,aide demandée pourtant par Mao lui-même à grotchev,au moment où la menace états-unien contre les chinois atteignait son paroxysme. Rappelons,aussi,cette tragique et absurde page de l’histoire du communisme en URSS,qui grave sur le marbre cette insupportable réalité,celle de la fracture entre russes et chinois a permis au duo Nixon-Kissinger d’affaiblir d’abord les deux ex-puissances communistes et,ensuite,de les démolir. Pour arriver à ce succès historique,et tragique pour l’humanité entière,Kissinger a mis en place sa stratégie dite"politique triangulaire". Rappelons,enfin,que cet effondrement a été accéléré par les traîtres : le russe gorbatchev et le chinois deng xiaoping,qui,dans leur fou délire,faisaient l’éloge du"libéralisme"avec un zèle imbécile,qui dépassait en folie le zèle même des démons théoriciens de cette folie dévastatrice,le libéralisme,folie inédite dans toute l’histoire de l’humanité.
    Évidemment,malgré l’insupportable réalité de la soumission totale de la Russie et de la Chine à la"logique"de"l’économie de marché" et leur anecdotique"résistance"aux yankees,les illusions de certains intellectuels de voir en Poutine le fantomatique"messie"sauveur de l’humanité de l’hécatombe généralisée.
    Sans doute,les psychologues pourraient nous convaincre que des attitudes irrationnelles,naissent souvent de la fragilité de l’âme humaine devant les graves chocs psychologiques que provoque l’ampleur du désastre de la démoniaque aventure de l’empire états-unien et ses sbires. Et c’est peut-être cela qui pousse certains intellectuels à basculer dans le monde d’un absurde espoir pour fuir celui du désespoir suicidaire,voire celui de la folie...

     

    • Pfou.... quel charabia... une pensée Claire exprime des mots clair...

      La sérieux on dirait du politicien.. un tas de mots coller les uns aux autres mais pour dire quoi au final : que t as tout compris et les autres sont des désespérés suicidaires ?

      La géopolitique demande énormément de recherche et beaucoup de recul... et surtout : je sais bien que les réseaux sociaux attisent se genre de réponse mais :
      PERSONNE N EST OBLIGE D AVOIR UN AVIS SUR TOUT A PLUS FORTE RAISON SUR CE GENRE DE SUJET.


    • Le libéralisme nous a quand même permis de marcher sur la Lune ! (...)
      C’est tellement facile de critiquer le libéralisme, comme si il n’avait que des mauvais côtés.
      Si toute la planète s’en est accommodée, ce n’est pas par idéologie ou nécessité, mais par pragmatisme.

      Il y a des excès et dépassements de la finalité, c’est vrai, mais à moins de rejeter tout le progrès techno-scientifique,et même la notion de progrès ou de de croissance,
      On ne peut que constater que c’est une des formes les plus propices à ces développements.

      Ont ils fait autre chose dans l’antiquité, d’ailleurs ? C’est encore le commerce qui fut la cause et le moteur de tout.


  • Pourquoi ne pas réunir les 3 Cachemires en un état fédéral indépendant ?

     

    • pays non viable car enclavé entre trois puissances nucléaires et trop proche d’un pays islamique qui fournit une logistique matérielle et intellectuelle à toutes les rebellions islamistes d’Asie, et qui n’acceptera jamais cette indépendance. Le Cashmere est un pays de montagnes, peu peuplé,exclusivement agricole et artisanal (tapis laine meubles etc) et très dépendant économiquement de sa diaspora et du tourisme (bon le tourisme en ce moment mieux vaut oublier, et pourtant, c’est un pays MAGNIFIQUE) . Impossible d’en faire un état moderne viable. les cashmiris qui ont encore un peu de jugeote le savent très bien. le Cashmere indépendant c’est comme la Corse indépendante, un doux rêve d’idéalistes. même un Kurdistan indépendant aurait plus de chance d’aboutir (à cause du pétrole). La solution la plus satisfaisante à moyen terme pour les Cashmiris de la partie indienne serait de devenir un état indépendant (et non un territoire) au sein de la fédération indienne. (les pouvoirs fédéraux sur les états existent sur le papier mais dans les faits cela reste un vieux pieux , Jamais depuis l’indépendance le gouvernement fédéral ne s’est impliqué dans la vie interne d’un état indien. de plus le Cashmere devenant un état de plein droit aurait donc la possibilité constitutionnelle de pratiquer lle système des Panchayats , la démocratie directe en milieu rural (ce qu’elle ne peut faire pour l’instant).
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Panch...
      Mais cela ne résoudrait pas le problème qui touche aussi tous les autres musulmans indiens : l’infiltration idéologique wahabbite exportée par le Pakistan partout en Inde par le biais des mosquées et au cashmere majoritairement musulman de nos jours cela sera encore plus violent.


    • Eh bien, parce que contrairement à la vision englobante que les gens ont du Cachemire (y compris au Pakistan du reste), il y a des peuples différents, de religions & de langues différentes, qui ont des aspirations différentes :
      - Les habitants de la partie pakistanaise (en bonne partie des Chiites ismaéliens, ceux dirigés par l’Agha Khan 4e du titre) sont globalement pro-pakistan
      - Les habitants dans la partie indienne de l’Etat que sont le Ladakh et la valée du Jammu, respectivement des Tibétains bouddhistes et des "vrais" Indiens hindous, eux sont heureux en Inde
      - Les habitants de la partie indienne de la valée de Cachemire, qui est la religion la plus importante démographiquement, est majoritairement anti-Inde ET anti-Pakistan. Ils veulent l’indépendance
      - L’Aksai Chin est vierge d’habitant, son seul intérêt est de permettre à la Chine de faire une route et de rajouter des km2 sur les cartes de l’Inde

      Dans ce cas qu’est-ce qu’on fait ? Soit on règle la situation du Cachemire en le considérant comme un tout et dans ce cas peu importe la solution (indépendance, Inde, Pakistan) on se retrouve avec une partie de la population et surtout une région entière de l’état qui sera frustrée.. Soit on règle ça au cas par cas en respectant les voeux de chacun, et le seul changement sera que la valée du Cachemire devienne indépendante en théorie, dans les faits, le pays sera enclavé entre l’Inde et le Pakistan, et vu que l’Inde a un peu tendance à voir ses voisins comme des provinces qui lui ont été arrachées (l’Inde n’hésitant donc pas à annexer le Sikkim, envoyer des troupes au Bhoutan pour défier la Chine, se mêler de la constitution népalaise etc.) croyez-vous sincèrement que l’Inde laissera ce petit état nouveau né voler de ses propres ailes ? En aura-t-il seulement les moyens ? Bref à mon humble avis, le problème du Cachemire ne sera pas résolu de si tôt...