Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Micro-Connard – La peine de mort

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2566313
    Le 12 octobre à 14:09 par ric
    Micro-Connard – La peine de mort

    Je m’attendais à pire. Un tel sujet, qui invite en outre à une réflexion philosophique, ne peut pas être abordé facilement de but en blanc sur un trottoir. Même la jeune fille, qui s’emmêle un peu les pinceaux c’est vrai, a une réflexion intéressante. C’est trop facile de la cataloguer "niaise de service" parce qu’elle s’oppose dès le départ à la peine de mort.

     

    Répondre à ce message

    • #2566543
      Le 12 octobre à 20:09 par Un esclave pensant
      Micro-Connard – La peine de mort

      Ric



      #2566313 Le 12 octobre à 14:09 par ric
      Je m’attendais à pire. Un tel sujet, qui invite en outre à une réflexion philosophique, ne peut pas être abordé facilement de but en blanc sur un trottoir.




      But en blanc, c’est interdit, c’est raciste
      À la limite but en crème, but en ocre, but en pale ou but en gris, mais en blanc, c’est pas bien

       
  • #2566329
    Le 12 octobre à 14:33 par Jean-jacky
    Micro-Connard – La peine de mort

    J’ai l’impression que le problème est pris à l’envers lorsqu’on débat sur la peine de mort.

    Car ce n’est pas la peine, la sanction finale qui influe sur la criminalité, mais les individus qui composent une société qui influent sur la criminalité.

    La société japonaise et la société étasunienne sont par exemple incomparables en terme de criminalité, et pourtant la peine de mort y est appliquée.

     

    Répondre à ce message

    • #2566655
      Le 12 octobre à 23:09 par Snayche
      Micro-Connard – La peine de mort

      La peine de mort peut effectivement ne pas freiner les mafieux extrêmes, mais concernant les pédophiles, les violeurs et les traites à la nation, la peine de mort demeure un curseur très riche d’enseignement...
      Et en réalité à notre époque banalisant la violence à travers les journaux télévisés et les films, la peine de mort ne choquerait plus personne puisque quand des terroristes sont presque tués en direct, personne ne se plaint...

       
    • #2566991
      Le 13 octobre à 14:17 par Jean-jacky
      Micro-Connard – La peine de mort

      Pour ma part, à l’inverse je pense que la menace de peine de mort a peu d’effet dissuasif sur les pédophiles, violeurs et tueurs.

      Car leur motivations relèvent plus de pulsions irrépressibles, déconnectées de toute rationalité.
      La possibilité d’une peine n’existe pas dans leur esprit au moment du passage à l’acte.

      Si la peine de mort empêchait les criminels d’agir, alors les USA seraient un pays paisible.

      Je reste persuadé que le retour de la peine de mort serait de la poudre au yeux, un simulacre de retour de l’autorité qui n’aurait pas d’effet réel sur la criminalité.

      Tendre vers une société apaisée est plus long et compliqué que l’annonce de quelques mesures "choc".

      "Revenu universel" et "peine de mort", bientôt peut-être des promesses de campagne électorale.
      Deux faces d’une même dystopie.
      Car c’est la résignation, l’abondon de toute élévation, de tout projet civilationnel.

      Je pense que nous méritons mieux.

       
  • #2566336
    Le 12 octobre à 14:45 par monopsome
    Micro-Connard – La peine de mort

    Le problème avec la peine de mort à tjs été l’erreur judiciaire ..
    Rappelez-vous l’affaire Ranucci..
    à 20 ans j’étais contre.. maintenant je suis dubitatif...
    Le problème est que les peines alternatives ne sont pas appliquées dans notre société dite " civilisée".. Je serais pour une réforme de la la loi et appliquer cette sentence.. pour le terrorisme et l’atteinte à la sureté de l’état.. Quant aux crimes et viols sur enfants et personnes âgées, crimes les plus terribles.. Avec l’aide de l’adn, preuve irréfutable, je serais également pour le retour de la " veuve".. Le reportage est affligeant , la lessiveuse gauchiste a fait du bon boulot dans l’éducation nationale sur ces jeunes décérébrés ...

     

    Répondre à ce message

    • #2567260
      Le 13 octobre à 20:27 par ric
      Micro-Connard – La peine de mort

      Le problème de l’erreur judiciaire est un faux argument. Ou alors c’est un argument contre toute forme de sanction ou d’emprisonnement. Si on te reconnaît innocent après 20 ans de prison, ben on ne revient pas en arrière non plus...

       
  • #2566542
    Le 12 octobre à 20:08 par R
    Micro-Connard – La peine de mort

    "Personne n’a le pouvoir de décider si on doit vivre ou mourir."

    Et le Grand Inquisiteur de France alors ?
    Dans sa coule, toujours avec son Nouveau Testament dans la main, et en latin s’il vous plaît.

    Le violeur-meurtrier de nourrissons ne ferait pas long feu, je vous le garantis...

     

    Répondre à ce message

  • #2566683
    Le 13 octobre à 00:31 par Nanmaiscestvraiquoi
    Micro-Connard – La peine de mort

    Vu comment tournent les choses actuellement, je suis totalement contre. Mais le peuple décidera une fois qu’il aura gagné.

     

    Répondre à ce message

  • #2566748
    Le 13 octobre à 08:42 par Karim
    Micro-Connard – La peine de mort

    Si on ampute pas un corps gangrené c’est tout l’organisme qui sera en danger.

     

    Répondre à ce message

  • #2567226
    Le 13 octobre à 19:46 par gaston
    Micro-Connard – La peine de mort

    la peine de mort existe en France.... une cellule sous les ordres confidentiels du president de la republique est vouée a ça ....

     

    Répondre à ce message

  • #2567261
    Le 13 octobre à 20:27 par nico
    Micro-Connard – La peine de mort

    Le top aurait été de demander juste après aux mêmes personnes , si ils étaient pour ou contre l’avortement .
    Et la c’était le gros bug en direct assuré.

     

    Répondre à ce message

  • #2567520
    Le 14 octobre à 10:39 par Eugene
    Micro-Connard – La peine de mort

    Non à la peine de mort.La pire façon de mourir , c’est vivre mal.

     

    Répondre à ce message

  • #2567640
    Le 14 octobre à 14:08 par FREDERIQUE
    Micro-Connard – La peine de mort

    La peine de mort a été appliquée en France - sur ordre d’un nain hystérique et d’une nouille ambulante appelés alors """Président de la République""" - sur les auteurs des attentats, ce qui a eu pour conséquence majeure que nous n’en connaitrons jamais les vrais commanditaires, et ne saurons jamais non plus les raisons du séjour de Merah en Israël peu de temps avant, par exemple ...

    Peine de mort que la Présidence fait d’ailleurs appliquer aussi hors de nos frontières, il faut le savoir.

    Quant à la prison, personnellement, je ne vois pas bien comment ni en quoi un pédophile meurtrier pourrait se réinsérer de quelque façon que ce soit ni où que ce soit à sa sortie de prison - la peine de prison à vie n’étant jamais pleinement exécutée - ni comment un crime aussi monstrueux pourrait être pardonné par qui que ce soit.

    La peine de mort semble alors le seul moyen restant à disposition pour protéger les enfants de façon définitive - les frais de prison exorbitants concernant ce genre de monstres irrémédiablement pervers seraient déployés ailleurs - mais la guillotine offrant une mort rapide et instantanée, il faudrait trouver un autre moyen, qui soit long et le plus douloureux possible, à la hauteur des souffrances infligées à ces malheureux enfants.

    Quant aux autres crimes et meurtres, si la prison jouait vraiment le rôle qu’elle est censée jouer, leurs auteurs pourraient - le plus souvent - se réinsérer à leur sortie, mais il y a du pain sur la planche avant que ceci ne soit effectif...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents